Test Eragon - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 251 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Eragon



Genre
Action Aventure
Statut
Disponible
Date de sortie
  24.11.2006
  14.11.2006
Nombre de joueurs
1 à 2
Classification PEGI
Résolutions gérées
720p, 1080i
Son
5.1
Prix de lancement
69,00 €

Après avoir surpris pas mal de monde avec les adaptations successives des Deux Tours et du Retour du Roi, l’équipe de Stormfront Studio s’était lancée dans le développement d’un autre beat them all répondant au nom de Demon Stone. Après avoir été contacté par Vivendi Universal, l’équipe de vétérans a accepté de développer le portage d’Eragon sur Xbox 360 et consoles portables. Un challenge qui semblait réussi d’avance pour une équipe aussi talentueuse…

Dragon, qui a dit Dragon ?




Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’avec une telle expérience, Stormfront était passé expert en matière de beat them all, et par la même occasion en adaptations de films. Eragon devait reprendre ce qui avait fait le succès des précédents titres de la firme tout en étant plus accessible au grand public. Pour les quelques incultes qui traînent par ici, sachez qu’Eragon est au départ un roman d’aventure destiné principalement à un public adolescent, qui fut récemment porté sur grand écran, et par la même occasion en jeu.

Le soft met en scène les aventures d’un jeune homme nommé Eragon qui va, sans le désirer, devenir le dernier des dragonniers. Armé de son épée, de son courage, et secondé de son fidèle destrier, le jeune chevalier va devoir sauver le monde du roi Galbatorix et affronter ses hordes de soldats.

Le jeu se compose donc de seize chapitres, jouables soit en solo, soit en coopératif. Si la plupart des missions mettent en scène de simples affrontements, il arrive de temps à autre que vous ayez à chevaucher votre dragon au travers de courtes phases de vol ultra-limitées et dirigistes au possible. Pour ce qui est du cœur du jeu, à savoir la partie beat them all, Stormfront ne semble pas avoir voulu changer la recette. Un gameplay simple au possible (quelques touches de frappe seulement), des ennemis complètement idiots, des niveaux longs, ennuyeux et extrêmement linéaires, mais surtout : un réel manque de profondeur. Vous trouviez les Deux Tours trop simple ? Permettez-moi de vous dire que vous n’êtes pas au bout de vos peines car Eragon n’en est qu’une pâle copie, en plus simplet et surtout en nettement moins beau.

Car si son gameplay ne tient déjà pas la route, Eragon se voit, en outre, handicapé par une mise en scène digne de titres vieux de plusieurs années, celui-ci étant en plus accompagné par un moteur graphique vieillissant au possible. Difficile de rester muet face à un jeu aussi laid. Pour peu, on aurait presque l’impression que les développeurs n’ont passé que quelques heures sur ce projet, tant les décors sont fades, les personnages mal modélisés et l’univers totalement plat.

Heureusement pour lui, Eragon propose un mode multijoueur coopératif qui permettra de casser du brigand à deux. Après tout, c’est toujours plus gai de s’ennuyer à deux que tout seul ! Outre ce mode bonus, Eragon propose quantité de petits bonus à débloquer, parmi lesquels plusieurs niveaux bonus exclusifs à cette version 360. Enfin, il faut savoir que la bande sonore a bénéficié d’une attention toute particulière, celle-ci mélangeant allègrement musiques dantesques et voix françaises en parfait accord avec le film. Il fallait bien un peu de positif dans un monde de brutes…

Point complet
Comme prévu, Eragon est loin de répondre aux attentes des fans de beat them all, et force est de constater que le résultat se révèle encore pire que ce que l’on pouvait imaginer. Lent, laid, ennuyant et fade, Eragon fait sans aucun doute partie des plus mauvais jeux sortis à ce jour sur Xbox 360 !

On a adoré :
+ La bande sonore
On n'a pas aimé :
- Moche
- Ennuyant
- IA médiocre
- Trop linéaire
- Mou et lent


Consulter les commentaires Article publié le 10-01-07 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020