Test Entraînement Cérébral et Physique du Dr. Kawashima - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 301 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Entraînement Cérébral et Physique du Dr. Kawashima



Genre
Ludo-éducatif
Statut
Disponible
Date de sortie
  11.02.2011
  20.11.2010
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI

Après avoir exercé ses talents sur la DS, le célèbre Professeur Kawashima reprend du service, cette fois-ci pour venir au secours des pauvres joueurs de Xbox 360 et de leurs neurones endormis. La grande nouveauté de ce volet est que, non content de réveiller nos cerveaux, le Docteur virtuel s’attaque aussi à nos muscles ramollis... L’Entraînement Cérébral et Physique du Dr. Kawashima arrivera-t-il à nous offrir un esprit sain dans un corps sain ?

Neurones en surchauffe




Le titre propose de nous faire travailler physiquement et mentalement… Rassurez-vous, il ne vous demandera pas d’effort extraordinaire et toute la famille devrait pouvoir s’y essayer, des grands-parents aux plus jeunes. Il s’agit juste de mouvements assez légers et accessibles, même si à la fin de certains exercices, les muscles des bras commencent à tirer à force de les garder tendus. On retrouve le Professeur Kawashima, accompagné de son acolyte Wattson l’ampoule, pour guider le joueur lors de ses sessions et prodiguer quelques conseils plus généraux pour optimiser l’entraînement. Le joueur est représenté à l’écran par son avatar et la navigation dans les menus est claire. Les graphismes sont très simples mais ils sont suffisants et adaptés pour un jeu de ce type. Au total, 20 exercices sont proposés, répartis en 5 catégories : mathématiques, réflexes, logique, mémoire et motricité. Chaque exercice comprend trois niveaux de difficulté qui apportent un peu de variété, des ajouts étant faits pour compliquer le gameplay. Il ne s’agit pas juste d’augmenter la vitesse ou la difficulté des calculs. Les exercices sont bien trouvés et exploitent de façon sympathique la détection de mouvements : au programme par exemple, se servir de ses bras comme d’un pont pour amener les voitures dans le garage correspondant, reproduire la position d’un avatar manquant ou encore placer ses bras comme les aiguilles d’une horloge.

Les différents exercices sont agréables à jouer, avec des thèmes assez variés et demandent quelquefois pas mal de coordination, ce qui peut donner du fil à retordre à certains ; mais avec de la pratique on s’améliore à vue d’œil, chose plutôt gratifiante. La reconnaissance des mouvements est bonne dans l’ensemble, mais quelques manques de précision et une légère latence peuvent pénaliser le joueur, en particulier dans l’exercice où il faut crever les ballons dans l’ordre croissant, ainsi que celui où il faut toucher les cibles numérotées si le nombre affiché en est un multiple : très rageant d’échouer à cause de ces problèmes. La logique et le calcul sont bien sûr de la partie, demandant une réflexion et des réactions rapides, sous peine de voir le score final plombé. Comme tout bon soft de coaching, l’Entraînement Cérébral et Physique du Dr. Kawashima propose aux joueurs un programme personnalisé en plus du test de l’âge cérébral du joueur : il est ainsi possible de suivre les recommandations dans la partie « exercices du jour ». Elles se basent sur les statistiques obtenues lors des parties précédentes et proposent de travailler tout particulièrement les domaines dans lesquels le joueur peine le plus. La rubrique « mes données » donne accès à divers graphiques et données concernant les résultats, permettant ainsi de toujours savoir où le joueur se situe.

Seul regret de ce côté, les high-scores de chaque épreuve ne sont visibles que dans cette rubrique ou à la fin de l’épreuve en question, ils ne s’affichent pas lors de la sélection de l’exercice, ce qui pénalise un peu le côté amélioration propre au soft. Pour que toute la famille et les amis puissent bénéficier de cet entraînement, un mode multijoueur est prévu. Permettant de s’affronter jusqu’à 4, il se présente sous forme de jeu télévisé avec plateau, candidats, public et roue de choix des épreuves, le tout orchestré par notre docteur préféré trônant sur son fauteuil rouge. Cependant, seuls 2 joueurs peuvent passer simultanément, et encore pas pour toutes les épreuves. Sans surprise, les exercices qui y sont proposés sont les mêmes que ceux du solo, mais le bonus pimentant un peu le tout est la fameuse roue qui sélectionne une variante/handicap à l’exercice : cela peut aller de la difficulté maximum au sans faute, en passant par de gros pixels ou diverses choses se promenant à l’écran, de quoi corser la chose et passer quelques bons moments. Et pour terminer la partie, l’inévitable classement est de mise, affublant les joueurs de titres en fonction des résultats, pour mettre tout le monde de bonne humeur avant la photo de groupe finale.

Point complet
L’adaptation Kinect de l’entraînement du Dr Kawashima est globalement une bonne surprise, grâce à des exercices au gameplay bien pensé exploitant de façon intéressante la reconnaissance de mouvements. On regrette cependant quelques soucis de précisions parfois pénalisants, ainsi qu’une légère latence. Chacun trouvera des mini-jeux à son goût parmi les différentes catégories, et le multijoueur présente un certain intérêt grâce aux diverses perturbations imaginées par les développeurs pour distraire les concurrents. Cependant, on s’interroge sur la durée de vie du soft, puisqu’une fois les vingt exercices maîtrisés, le titre perd un peu de son intérêt, à moins de s’astreindre à un entraînement quotidien.

On a adoré :
+ Bonne exploitation de Kinect
+ Exercices variés
+ La roue des handicaps en multijoueur
+ Les statistiques pour voir sa progression
+ Coloré…
On n'a pas aimé :
- Mais très simpliste visuellement
- A peine une vingtaine de mini-jeux
- Répétitif à la longue
- Légère latence qui peut être gênante
- Quelques soucis de précision


Consulter les commentaires Article publié le 23/05/2011 par Julie B.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020