Test Duke Nukem 3D - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 326 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Duke Nukem 3D



Développeur
3D Realms
Distributeur
Xbox Live Arcade
Genre
FPS
Statut
Disponible
Date de sortie
  24.09.2008
Nombre de joueurs
1 à 8
Online
- Jeu en ligne
- Classements
Résolutions gérées
720p
Prix de lancement
800 MS Points

Après une douzaine d’années d’existence, le stéréotype du bourrin au cigare débarque sur le Xbox Live Arcade pour la plus grande joie des nostalgiques qui rêvent encore de boss gigantesques, du lance-roquette meurtrier et des doux billets de pourboire offerts aux danseuses qui égaient certains niveaux. Livré avec des graphismes d’origine, mais quelques spécificités supplémentaires, Duke Nukem parviendra-t-il à convaincre ?

Come Get Some !




Duke Nukem 3D, c’est avant tout un des plus grands FPS qui n’aient jamais été conçus. Ceci restera un fait et malgré une suite qui ne vient jamais, il n’empêche qu’on ne pourra jamais nier l’évidence : Duke Nukem 3D n’a pas pris une ride en matière de plaisir de jeu. On se retrouve avec une FPS assez bourrin, bien que légèrement réfléchi sur certaines parcelles de niveaux qui demandent au joueur d’activer les bons interrupteurs au bon moment ou de collectionner les cartes d’accès pour pouvoir progresser. Plusieurs événements rendent les cartes particulièrement jouissives à traverser. Une borne d’arcade, un immeuble qui s’effondre, une coulée de lave particulièrement meurtrière... Les ennemis extraterrestres de notre ami Duke ne manquent clairement pas d’imagination quand il s’agit de lui faire la peau et d’asservir l’humanité. Heureusement, Duke est blond, fort et a la classe. Enfin, avait de la classe. Aujourd’hui, il apparait tout de même comme un gros cliché ambulant. Mais qu’importe.

Quatre épisodes sont de la partie, constitués de cinq à dix niveaux chacun. On retrouve les trois épisodes du jeu d’origine et « The birth », celui de l’extension nommée à l’époque Plutonium Pack. On en a donc assez pour son argent niveau durée de vie puisque quelqu’un ne connaissant absolument pas le jeu passera en moyenne dix à vingt minutes par niveau pour le terminer, sans y déceler tous les secrets. Bref, voilà qui ravira les amoureux de jeux longs malgré une répétitivité de tous les instants inhérente aux vieux FPS de ce genre. Exploser de l’alien et du policier phacochère, cela devient forcément lassant. Heureusement, le level design est très inspiré et étonne toujours aujourd’hui.

Shake it baby !




Du côté des nouveautés, 3D Realms a joué la carte de l’originalité. On ne retrouve aucune option permettant de réellement affiner les graphismes, mais un système de récupération de partie plutôt conceptuel fait son apparition. En plus des sauvegardes libres, le joueur peut, une fois mort, revenir en arrière à l’endroit où bon lui semble dans sa progression automatiquement enregistrée, pour pouvoir réapparaître dans le jeu et changer ses actions pour s’en sortir beaucoup mieux. Parfait pour ne plus avoir peur des roquettes mal placées et autres sauts ratés. Ces parties sauvegardées automatiquement par la console pourront aussi être partagées sous forme de vidéos à montrer à ses amis. Sympathique, surtout pour comparer sa progression, ses records ou sa façon de jouer.

Le multijoueur est lui aussi mis en avant avec des serveurs assez rapides (pour l’instant ?) et une recherche de parties efficace. La coopération est aussi de mise, en plus des affrontements en ligne, ce qui continue encore et toujours à faire de ce Duke Nukem 3D un bon investissement au niveau de la durée de vie. Les succès viennent d’ailleurs motiver les moins amoureux du multijoueur avec de jolies images et des noms plutôt bien choisis ! Duke Nukem 3D ne pèche donc que graphiquement puisque les développeurs n’ont rien retravaillé, ce qui est fort dommage !

Point complet
Duke Nukem 3D ne réécrit pas l’histoire mais il propose aux jeunes joueurs de découvrir ou redécouvrir un véritable monument du jeu vidéo et plus particulièrement du First Person Shooter. Avant Quake, après Doom, il y avait Duke Nukem 3D. Aujourd’hui toujours sans véritable suite, ce jeu débarque sur le Xbox Live Arcade sans aucune amélioration graphique, mais avec des options plus que sympathiques. Un investissement très correct, donc !

On a adoré :
+ Le jeu d’origine
+ Une excellente durée de vie
+ Les nouvelles fonctionnalités
On n'a pas aimé :
- Peut-être un peu cher ?
- Graphiquement pas du tout amélioré


Consulter les commentaires Article publié le 24-09-08 par William B.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020