Test Dragon Ball Z Ultimate Tenkaichi - jeux vidéo Xbox 360

 XBOX ONE GAMER
157 connectés, 40 755 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Dragon Ball Z Ultimate Tenkaichi



Développeur
Spike Co. Ltd.
Genre
Combat
Statut
Disponible
Date de sortie
  28.10.2011
  25.10.2011
  08.12.2011
Nombre de joueurs
1 à 8
Online
- Contenus
- Jeu en ligne
- Classements
Classification PEGI

Résolutions gérées
720p, 1080i, 1080p
Son
Dolby Digital
Prix de lancement
59,00 €

Chaque année, Namco Bandai Games a pris l’habitude de nous proposer un nouvel épisode de la série Dragon Ball. Une pratique plutôt inquiétante dans la mesure où la série ne cesse de perdre en qualité. Pourtant, Spike promettait monts et merveilles avec ce nouvel épisode, qui était censé partir sur de nouvelles bases. Mais celles-ci sont-elles assez solides pour soutenir un renouveau ?

La lente descente aux enfers




Depuis quelques années, la série Dragon Ball a débuté une longue et lente descente aux enfers, avec des épisodes de moins en moins bons et une bonne dose de déception à chaque nouvelle sortie… Les fans ne sont pas au bout de leur peine puisque Ultimate Tenkaichi passe encore un cap en matière de médiocrité pour la série. Pourtant, les intentions de Spike étaient très bonnes. Le développeur avait promis des combats plus dynamiques et fondamentalement plus funs. Du coup, la mise en scène s’avère beaucoup plus travaillée, les déplacements plus rapides et les nombreux QTE intégrés donnent en effet de bonnes sensations. L’ennui, c’est que tout cela a été fait au détriment du gameplay, qui en prend un sacré coup. Oubliez les précédents opus de la série puisque ici la technique est laissée de côté pour mettre en avant les QTE et le côté aléatoire des combats. Il suffit juste d’avoir de bons réflexes et d’appuyer sur n’importe quels boutons pour abattre ses opposants. Même l’interface de jeu, qui était plutôt claire avant, est devenue compliquée à comprendre, et les non initiés auront sans doute besoin d’une à deux heures de jeu pour comprendre ce qui est affiché sur le HUD…

Et comme si ce n’était pas suffisant pour enfoncer la série, on remarque que les coups sont moins nombreux et ont moins d’importance… Les QTE ont pris le pas sur tout le reste puisque, après avoir envoyé valdinguer son ennemi dans les airs, il suffit généralement d’appuyer sur le bon bouton (affiché à l’écran) au bon moment pour enchaîner les coups… Au final, le joueur a véritablement l’impression de regarder un épisode de la série interactif, plutôt que de jouer à un jeu de baston 3D, et c’est bien malheureux car le soft y perd tout son intérêt. C’est sans parler sur le déclenchement de ses super coups, complètement aléatoire, puisqu’il s’agit d’enchaîner quelques coups de base pour avoir la chance d’envoyer valdinguer l’adversaire. Attention, il est également possible de bloquer ce coup en appuyant sur le bouton s’affichant à l’écran au bon moment. Bref, vous l’aurez compris, il était difficile de faire plus simple en matière de gameplay et cet opus semble définitivement avoir tué la série auprès des fans… En revanche, le soft est sensiblement plus joli, avec des modélisations de personnages très réussies, un design toujours aussi fidèle à la série et des arènes malheureusement un peu vides.

Dans l’ensemble, le soft reste dans la moyenne supérieure. Il a en outre le bénéfice de disposer d’un mode online permettant en théorie des compétitions et tournois endiablés. L’ennui, c’est que, même si le jeu en ligne est très sympathique, il est très difficile de trouver des joueurs… Côté contenu, le soft déçoit également, avec nettement moins de guerriers que dans le passé (moins de 50), des épisodes décousus et une absence de liant entre les missions, et surtout deux modes principaux : le mode aventure, sympathique mais très limité avec le gameplay, et le mode Avatar, qui propose de créer son propre personnage pour le faire évoluer dans un monde parallèle. L’idée est bonne, mais le scénario est absolument ridicule et le tout manque réellement de profondeur. Bref, il est difficile de reconnaître la série à succès qu’on connaissait sur PS2. Le mode solo ayant perdu tout son intérêt, ou presque, seul le multijoueur parviendra à intéresser un minimum les fans, pour peu qu’ils ne soient pas trop allergiques au nouveau système de jeu. Dommage, car visuellement, ce n’était pas trop mal et la bande sonore offrait également les doublages anglais, japonais, mis en avant par des musiques dynamiques. Bref, un très joli gâchis qui n’aura d’intérêt qu’auprès d’un public très jeune et vraiment pas regardant.

Point complet
08/20
Les années passent et la série des Dragon Ball continue de s’enfoncer. DBZ Ultimate Tenkaichi touche pratiquement le fond en matière de technicité et de profondeur de jeu, tant Spike a régressé du côté du gameplay et de la prise en main, réduite à sa plus simple expression. Inintéressant pour un joueur confirmé, et tout juste sympathique pour un débutant, Ultimate Tenkaichi sacrifie son gameplay pour arborer des combats plus dynamiques et funs, et c’est bien malheureux. Pour le reste, on apprécie tout de même pas mal de choses dans le titre, à commencer par le mode online, qui est malheureusement désespérément vide. Peut-être est-il temps de laisser la franchise se reposer un peu ?

On a adoré :
+ La mise en scène
+ Le fun qui se dégage
+ Les personnages, le design
+ Bande sonore de qualité
+ Le mode online…
On n'a pas aimé :
- Malheureusement désert !
- Gameplay ultra simplifié
- Trop de QTE !
- Combats trop aléatoires
- Modes solo peu intéressants…
- L’interface


Consulter les commentaires Article publié le 20/11/2011 par Etienne F.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2014