Test Dark Void - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 221 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Dark Void



Editeur
Capcom
Développeur
Airtight Games
Genre
Action
Statut
Disponible
Date de sortie
  22.01.2010
  19.01.2010
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Thème
Futuriste Aviation
Prix de lancement
59,00 €

Après avoir créé des franchises aussi prestigieuses que Devil May Cry, Onimusha ou encore Resident Evil, Capcom désirait offrir une nouvelle expérience avec un Dark Void censé proposer un gameplay très original. Avec une ambiance sortie tout droit d'un comic book de Science-Fiction, adoptant l'implantation de combats verticaux et des phases aériennes à couper le souffle, ce soft avait de quoi attirer toutes les attentions, du moins sur le papier. Mais le titre du jeune studio Airtight Games est-il finalement à la hauteur ?

Dark Void : laborieusement vôtre




Tirant son inspiration des séries B américaines, Dark Void invite le joueur au coeur du triangle des Bermudes. Au programme, la mise à disposition d'un jetpack pour prendre à revers les ennemis ou atteindre des endroits inaccessibles, sans oublier les combats verticaux. Loin des bonnes surprises, le scénario est franchement inintéressant. Entre des robots déterminés à prendre le contrôle de la planète bleue et une histoire d'amour sans âme, le titre perd véritablement en cohérence à cause de sa progression décousue. Pire, la jeune équipe d’Airtight Games ne laisse pas le temps de s'attacher aux personnages puisque les quatorze chapitres (aussi linéaires et ennuyeux qu'ils sont) sont expédiés en environ quatre heures et il ne faut pas compter sur une quelconque rejouabilité ! Or, pour tenter de garder le consommateur éveillé, les développeurs ont désespérément implanté des batailles intenses sur terre comme dans les airs. Ceci dit, on a le sentiment d'avoir une oeuvre bâclée, ce qui gâche sensiblement le plaisir de jeu puisqu'on a l'impression de faire toujours la même chose. En clair, les échanges de coups de feu sont omniprésents et ne parviennent pas à couvrir la pauvreté navrante du scénario.

Piégé par un humour désolant et une intrigue plus que bancale, on pouvait rêver d’un gameplay plus étudié et étoffé. Effectivement, les phases en jetpack exhibées dans les trailers annonçaient une liberté totale de mouvements pour le joueur. Mais une fois le pad en main, la réalité est plus âpre. En effet, le rythme artificiel produit par quelques acrobaties des joysticks ne suffise pas à nous faire atteindre le septième ciel. De plus, le fun promis maintes fois par l'éditeur concernant les phases de dogfights est largement absent, à contrario de la lassitude. A savoir que le héros peut prendre le contrôle de vaisseaux ennemis suite à une longue phase de QTE, mais là encore les sensations manquent à l'appel. A l'image de la pauvreté générale du soft, le personnage principal a à sa disposition un maigre arsenal partagé entre armes humaines et extraterrestres. Néanmoins, cet armement s'avère être évolutif et permet d'éparpiller ses ennemis à tout va. Outre le manque cruel d'originalité, Dark Void introduit les phases de progression verticale. Ce système permet au personnage de s'approcher du bout d'une plate-forme et de se pencher vers le contrebas. Dès lors, la caméra plonge à 90° et les échanges de coups de feu peuvent prendre une tournure « originale ». Mais les opposants laisseront toujours apparaître un bout de leur carcasse, ce qui facilite leur élimination et ne transmet pas de réel challenge. Puis, lorsque l'on veut s'orienter sur le côté, la caméra se fait très capricieuse et particulièrement irritante. Du coup on en vient même à redouter ces passages agaçants.

Seul véritable point fort du jeu, l'ambiance sonore est de bonne facture. Néanmoins, en adéquation avec la totalité de l'ambiance générale, cette dernière ne flirte absolument pas avec le contexte du jeu (les années 30) et peut s'avérer être en décalage total avec l'action effectuée par le joueur. Par exemple, on peut entendre une musique douce lors d'un combat aérien fougueux ou un rythme haletant pendant que l'on progresse lentement avant un échange musclé. Graphiquement parlant, on découvre un design cartoonesque rustique qui peut laisser sceptique de nombreux joueurs, tout en étant surpris par des décors plutôt jolis et sortis tout droit du style SF. Cependant, les animations des protagonistes sont indignes des machines HD et on a envie de crier au scandale devant une telle ignominie. Il faut aussi préciser que pour un énième TPS qui se voulait original, le mécanisme de jeu s'apparente clairement à un Gears of War. On se met à couvert, on tire dans le tas et on avance vers un nouveau point sécurisé. De ce fait, on s'ennuie souvent durant la progression et l'on s'agace devant une difficulté mal calibrée. En effet, si on massacre sans peine des bots à tour de bras, on peut avoir du mal à remplir des objectifs de recherches quelconques. De surcroît, l'I.A. des opposants est tout bonnement catastrophique, sans oublier des angles de caméra capricieux lorsque l'on s'approche d'un coin du décor ou durant les phases verticales.

Point complet
Alors que Capcom promouvait à qui voulait l'entendre un gameplay original, on se retrouve en présence d'un soft sans âme et vide d'intérêt. Pour autant, on sent que les développeurs d’Airtight Games ont fait preuve d'audace, sans pour autant basculer du côté du parti pris de l'originalité. Si bien que l'impression de développement inachevé est omniprésente et que le jeu ne permet à aucun moment de plonger corps et âme dans l'aventure. Pour les joueurs qui pensaient découvrir une bonne aventure SF des années 30, la pilule sera difficile à avaler ! Au final, Dark Void est un TPS au goût de pétard mouillé et ce ne sont pas les phases de combats verticales, ni l'implantation d'un jetpack molasse, qui nous ont convaincus. Une grosse déception en somme.

On a adoré :
+ De beaux décors
+ Bande sonore digne du genre
+ Des bonnes idées...
On n'a pas aimé :
- Mais bâclées
- I.A. navrante
- Mise en scène scandaleuse
- Scénario inexistant
- Durée de vie microscopique
- Caméra catastrophique
- Textures ignobles
- Linéaire et sans intérêt


Consulter les commentaires Article publié le 28/02/2010 par Kévin F.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019