Test Dance Central - jeux vidéo Xbox One

XBOX GAMER
connect�, 41 462 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Dance Central



Editeur
MTV Games
Distributeur
Microsoft Games
Genre
Danse Musical
Statut
Disponible
Date de sortie
  10.11.2010
  04.11.2010
  02.06.2011
Nombre de joueurs
1 à 2
Online
- Contenus
- Classements
Classification PEGI

Mémoire
3 Mo par sauvegarde
Résolutions gérées
720p, 1080i, 1080p
Prix de lancement
49,00 €

Les jeux de danse ne sont pas nouveaux, loin de là même, mais ils demandaient la majeure partie du temps d’utiliser un accessoire (comme un tapis à flèches) pour en profiter. Avec l’arrivée de Kinect, les amateurs du genre se sont pris à rêver de pouvoir enfin se mouvoir sans rien dans les mains, le tout avec une certaine précision. Harmonix, à qui l’on doit notamment les premiers Guitar Hero et les Rock Band, a donc décidé de plancher sur un projet nommé Dance Central. Ce dernier a accompagné la sortie de l’accessoire pour tenter de montrer son efficacité. Contrat rempli ?

Ca va chauffer sur le dancefloor !




Comme tout jeu Kinect qui se respecte, enfin même un peu plus ici, Dance Central demande de faire de la place dans son salon (environ 9 à 12 m²) pour pouvoir danser dans de bonnes conditions, le tout sans risque « d’accident domestique ». Ceci dit, le titre d’Harmonix donne d’entrée de jeu une bonne impression grâce à ses menus. Bien pensés, ceux-ci profitent surtout d’une navigation intuitive et plutôt précise. Un geste de la main gauche pour revenir en arrière, un de la droite pour valider un choix et on bouge cette dernière pour se promener dans les menus, le tout est vraiment bien intégré. Autre bon point, l’aspect visuel du soft est des plus soignés, avec des lieux assez divers et vivants ainsi que des danseurs fort bien modélisés. Le tout est agréable à l’œil et plutôt immersif, quelques détails ci et là permettant même d’esquisser quelques sourires. Certains pourraient toutefois regretter un poil l’aspect très cliché des danseurs (au choix), notamment lorsqu’ils sortent quelques remarques des plus idiotes. Ceci dit, l’univers est travaillé et beaucoup prendront ça avec humour tant ça reste léger dans l’approche.

Soft Kinect oblige, Dance Central était très attendu sur la reconnaissance des mouvements. Et il faut avouer qu’il n’y a pas grand-chose à lui reprocher sur ce point tant celle-ci est bluffante. Tous nos gestes sont parfaitement (ou presque parfois) reconnus et la faible latence qui existe entre le moment de l’exécution d’un pas et son analyse est finalement négligeable grâce au système proposé. En effet, outre la petite silhouette virtuelle sur le côté qui matérialise nos mouvements et à laquelle on ne prête finalement guère attention, nous avons surtout un danseur virtuel qui exécute la chorégraphie. Les mouvements du joueur sont donc identifiés par Kinect et comparés par le soft à ceux de ce dernier. Si les gestes sont parfaitement exécutés et en rythme, les points à engranger augmentent. Si ce n’est pas le cas, le danseur virtuel continue quoiqu’il arrive et seules des indications colorées (membres surlignés en rouge et cercle virtuel au sol) indiquent que le rythme et/ou le geste ne correspondent pas à ce qui est demandé. Du coup, le gameplay n’est en rien frustrant puisque dans tous les cas on arrive à croire que l’on s’en est bien sorti. Seuls le nombre d’étoiles et les points totalisés viennent confirmer ou infirmer cette impression. Dans tous les cas, que l’on soit débutant ou confirmé, on peut danser avec plaisir en essayant de mimer au mieux en mode miroir les steps du danseur virtuel.

La qualité au détriment de la quantité




A noter d’ailleurs que les mouvements à exécuter sont listés sur la droite de l’écran et permettent, une fois qu’on les connaît mieux, d’anticiper la suite de la chorégraphie pour parfaire la réalisation de cette dernière. D’ailleurs, il faut avouer qu’elles sont cohérentes et vraiment bien pensées, d’autant plus qu’elles sont plus ou moins complexes selon la chanson et le niveau de difficulté choisi. En effet, Kinect visant un public très large, les développeurs ont fait leur possible pour rendre leur bébé accessible à tous. Ainsi, les premières chansons en facile permettent de se familiariser avec le jeu, tandis que les modes normal et difficile (parfois à débloquer), apportent quelques steps supplémentaires, ce qui diversifie les chorégraphies en augmentant le challenge. Les derniers titres listés, en mode difficile, demandent quant à eux plus d’habileté. Il y en a donc pour un peu tous les niveaux, les danseurs confirmés pouvant s’adonner aux joies de la danse tout en rencontrant un minimum de challenge, et les débutants pouvant apprendre à force d’entraînement… Pour cela, un tour par le mode On Décompose n’est pas de trop puisque ce dernier permet tout bêtement de travailler chaque pas, les uns indépendamment des autres, avant de les enchaîner par portions pour bien les assimiler.

L’un dans l’autre, même les plus timides réussiront à se prendre au jeu, d’autant plus qu’il est possible de ralentir le rythme pour progresser petit à petit. Reste toutefois à apprécier la liste mélangeant principalement dance, funk et hip-hop, ce qui ne sera peut-être pas le cas de tout le monde. Le souci, bien qu’elle soit adaptée au genre et plutôt de qualité, c’est que le contenu ne suit pas vraiment. Composée de seulement trente chansons, la tracklist paraît bien légère, surtout que les DLC (pistes à récupérer contre 240 MSP l’unité) sont déjà de la partie. Dans le même ordre d’idées, Dance Central manque clairement d’enrobage puisque l’évolution du joueur repose simplement sur le scoring et sur son envie de débloquer les difficultés supérieures, voire les quelques défis proposés qui s’apparentent à des medleys. Un mode carrière bien amené n’aurait clairement pas été un luxe. En sus, le mode de Bataille de Danse, qui est censé représenter la partie multijoueur (à deux en local uniquement), reste bien léger puisqu’il ne demande finalement que d’alterner les deux compétiteurs pour voir à la fin du morceau lequel a le meilleur score. Même s’il faut déjà de la place en solo et qu’il en faudrait encore plus pour jouer à deux simultanément, il faut reconnaître que ça aurait été des plus sympathiques pour ceux qui ont de la place chez eux… Au final, ça reste très limité au niveau du contenu, et ce même si l’on apprécie le soft, dont les moments de freestyle peuvent vite devenir mémorables avec les divers clichés pris par la caméra et assemblés à la manière d’une image gif.

Point complet
Harmonix a prouvé une fois de plus qu’il avait un certain savoir-faire en rendant une copie de Dance Central plutôt travaillée. Le gameplay est bien pensé et surtout bien intégré, la légère latence, qui se fait surtout sentir lors des mouvements rapides, est assez bien camouflée, à tel point qu’elle est négligeable, la précision est au rendez-vous et le tout s’avère accessible aux débutants (merci le mode On Décompose) tout en restant satisfaisant pour les danseurs confirmés. L’essentiel du boulot a été assuré, d’autant plus que le titre met bien en avant les capacités (une partie du moins) de Kinect. Hormis le fait qu’il faille pas mal de place et que le côté cliché des personnages puisse en gêner certains, il faut avouer que les développeurs ont été assez avares en contenus. Le mode multijoueur à deux se révèle être très limité, surtout que les joueurs dansent à tour de rôle et non simultanément, et un mode carrière ou équivalent manque cruellement, sans compter que la tracklist, bien adaptée au demeurant, n’est composée que de trente titres et qu’il faut déjà débourser 240 MSP par chanson pour l’enrichir… Enfin, cela n’enlève rien aux qualités du soft mais la pilule aura plus ou moins de mal à passer selon les profils.

On a adoré :
+ Navigation (menus)
+ Mode On Décompose
+ Le freestyle délirant
+ Reconnaissance excellente
+ Latence très négligeable
+ Graphiquement soigné
+ Accessible à tous
+ Gameplay bien pensé
+ Chorégraphies cohérentes…
+ Avec beaucoup de mouvements
+ Tracklist bien adaptée…
On n'a pas aimé :
- Mais assez légère…
- Avec déjà des DLC à 240MSP
- Multijoueur à 2 très limité
- Faut vraiment beaucoup de place
- Manque cruel d’enrobage
- Le côté cliché des persos pour certains


Consulter les commentaires Article publié le 10/12/2010 par Vincent P.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021