Test Call of Duty 2 - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 233 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Call of Duty 2



Editeur
Activision
Développeur
Infinity Ward
Genre
FPS
Statut
Disponible
Date de sortie
  25.11.2005
  17.11.2005
  15.06.2006
Nombre de joueurs
1 à 16
Online
- Contenus
- Jeu en ligne
- Réseau local
Classification PEGI
Thème
Guerre Historique
Résolutions gérées
720p, 1080i
Son
5.1
Prix de lancement
69,00 €

Après deux opus n'ayant que très peu convaincu sur Xbox première du nom, les studios d'Infinity Ward avaient donné rendez-vous aux Gamers pour ce Call of Duty 2, tiré directement de la version PC. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce portage s’en tire bien mieux que ses prédécesseurs et trouve une place des plus honnête dans le line up de la 360. Mettez les casques, prenez les armes et les munitions, et direction les sentiers de la seconde Guerre Mondiale, une énième fois certes, mais vraiment pour notre pur plaisir.

La Guerre des cent softs




On ne compte désormais plus les softs qui traitent de la seconde Guerre Mondiale que ce soit en abordant le genre FPS, celui de la stratégie ou encore l’infiltration. Le fait est que la série Call of Duty a toujours régné en maître dans les jeux à la vue subjective et les fans se comptent par millions à travers le monde entier, surtout sur PC. Aborder le nouveau support qu’est la 360 en ayant pour base technique l’opus PC, c’était avant tout une sorte de gage de qualité prise par les développeurs soucieux de conquérir un nouveau genre de Gamers.

On ne change pas une recette qui gagne et c’est donc à travers trois points de vue, trois histoires de soldats, que vous aurez à parcourir les différentes missions de COD 2. Que vous incarnez un russe, un britannique ou un américain, les campagnes de Call of Duty 2 s’enchaînent dans un rythme effréné mais pour finalement s’achever dans un laps de temps bien trop court, nous y reviendrons plus tard. Ce Call of Duty 2 n’innove en rien la série et se contente de se montrer sous un aspect de déjà vu mais aussi, fort heureusement, dans un plaisir de jeu immense.

Les missions sont variées. Selon le lieux dans lequel vous vous trouverez et selon les situations rencontrées, le type de jeu ne sera pas tout à fait le même et force est de constater que vous devrez utilisez le panel d’armes, légères et lourdes, pour vous en sortir. On apprécie également les phases d’actions à bord d’un char d’assaut qui demande cependant un petit temps d’adaptation. Le tout dans des environnements variés à souhaits pour une impression de liberté d’action encore plus grande. Bref tout autant de remarques en vrac pour expliquer le simple fait que le soft d’Activision sait offrir la diversité et le plaisir de jeu aux Gamers. Mais là où tout cela devient intéressant, c’est que COD 2 ne se contente pas de cela et sert ce bel ingrédient sur un plateau d’argent.

Le conflit mondial sous sa plus belle forme




Lorsque l’on parle d’un portage d’un support à un autre, on a souvent tendance à grincer des dents et à penser au pire, ce qui est majoritairement le cas dans ce genre de situation. Call of Duty déroge à la règle et c’est tant mieux ! Cette version 360 n’a rien à envié à sa grande sœur PC et utilise à bon escient les capacités de la Xbox 360. D’une manière générale, les soldats sont plus que convaincants et évoluent dans des décors aux textures bien souvent des plus agréables. Cela participe grandement à l’immersion et l’ambiance si unique que savent proposer les développeurs. Ces derniers nous gâtent également avec quelques effets, des détails certes mais qui de suite ravissent les Gamers, comme notamment les tirs et les balles qui s’écrasent dans les murs laissant une traînée de poussière. Ou encore les fumées, tout simplement admirables, qui s’échappent et se diffusent le tout en nous laissant béat devant cet effet si convaincant proche du photo-réalisme.

Des exemples qui reflètent l’aspect graphique général du soft qui, cependant, ne met pas totalement à profit la console avec quelques textures qui feront peine à voir au milieu de si beaux éléments. Mais au diable ces petites bavures ! Comme évoqué plus haut, le soft ne pouvait pas espérer meilleure réalisation pour mettre en avant son coté si immersif. L’IA des soldats ennemis n’est pas exceptionnelle certes, mais leurs réactions dépassent de loin celles d’autres softs et il est toujours aussi jouissif de les voir paniquer quand ils manquent de munitions ou quand on les surprend au moment où ils s’y attendaient le moins. La profondeur du champ est tout aussi incroyable et tous les éléments qui évoluent autour du Gamer, comme les combats aériens ou les charges des chars d’assaut qui vous frayent un chemin, sont tout simplement remarquable. Les développeurs ont donc parfaitement rempli leur rôle et, nous allons le voir de suite, cette impression ne démentie pas avec notamment l’analyse du gameplay du soft.

Le bien n’existerait pas sans le mal




La beauté ne fait tout c’est un fait. Le réalisme dans lequel le soft arrive à nous plonger ne serait pas si réussi sans une jouabilité à la hauteur. La disposition des touches selon le pad de la 360 est idéale et la prise en main se fait de manière directe, sans aucune difficulté. Il est toujours aussi agréable d’évoluer dans ce contexte historique où l’on a l’impression d’une liberté immense tant vos déplacements se feront en toute simplicité. La précision des tirs est grande, variant selon le type d’armes dont vous êtes équipés, les possibilités d’actions se limitent à la récuperation de documents, destruction d’éléments et au contrôle d’armes lourdes mais ces phases sont tout aussi réussies et très jouissives. Vous voulez encore un exemple de cette exceptionnelle immersion ? Alors évoquer au final l’univers sonore sera idéal pour vous convaincre. Perfection : le mot est juste pour qualifier ce qui constitue la bande-son de ce Call of Duty 2. Des voix françaises idéales, pour le contexte, face à des répliques allemandes variées et d’un ton tout aussi saisissant. Si vous avez la chance de posséder une bonne installation sonore, alors les bruitages vous en mettront plein les oreilles ! Explosions, bruit de pas, balles qui fusent... tout autant d’éléments qui vous laisseront scotchés sur votre canapé. Servez le tout avec des musiques remarquables et vous obtiendrez sans aucun doute ce qui se fait de mieux dans le domaine de l’univers sonore d’un soft. Du grand art !

Revenons à présent sur un sujet plus délicat. Si plusieurs niveaux de difficulté vous sont tout de même proposés, force est de constater que l’on a pas trop de mal à venir à bout des hordes des forces de l’Axe. La frustration arrive donc au moment où l’on boucle les trois campagnes et que l’on se rend compte que le soft n’est en notre possession que depuis une douzaine d’heures. Dur constat... Ce dernier aurait pu être amorti par la présence du mode live qui, grâce à une réalisation pareille, aurait pu être une très bonne surprise. Mais l’étonnement n’arrive pas dans le sens attendu et l’on se surprend à avoir à faire au minimum syndical ! Techniquement le mode live est très agréable à jouer, sans aucun problèmes particuliers rencontrés. Parties libres ou classées, cinq modes de jeu les plus classiques mais tout aussi efficace, malheureusement le tout sans aucune options possibles. Bref du live certes mais trop peu abouti. Le nombre de joueurs maximum s’élevant à huit, cela pénalise également le jeu qui ne demande pourtant que des batailles acharnées entre plusieurs dizaines de Gamers. Mais l’espoir de voir apparaître un jour un patch corrigeant ce désagrément n’est pas vain et nous serons les premiers en vous en tenir au courant.



Point complet
Call of Duty 2 frappe fort, très fort. Son entrée se fera sans aucun mal remarquer parmi les softs du line up de la Xbox 360 et nul doute qu’il séduira bon nombre de Gamers. Ces derniers auront vu juste car le jeu des studios d’Infinity Ward convint plus qu’honnêtement sur le plan graphique, en tirant parti des capacités de la console, assure sur le gameplay, grâce à l’adaptation au génial pad de la 360, et surprend au plus haut point sur une incroyable bande son. Cependant les lacunes du mode Live empêchent ce Call of Duty 2 d’atteindre la perfection dans son domaine mais ne blâment pas le fait qu’il reste un très bon investissement.

On a adoré :
+ Graphiquement réussi
+ Immersion incroyable
+ Gameplay idéal
+ Bande son remarquable
On n'a pas aimé :
- Durée de vie trop faible
- 70 euros, et il faudra s'y faire
- Mode Live pas assez abouti


Consulter les commentaires Article publié le 01-12-05 par Jérémy F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019