Test Cabela’s Big Game Hunter - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 233 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Cabela's Big Game Hunter



Genre
Sport
Statut
Disponible aux Etats-Unis
Date de sortie
  06.11.2007
Nombre de joueurs
1
Thème
Chasse / Pêche
Résolutions gérées
720p, 1080i
Son
5.1

Après un African Safari plutôt décevant, Activision nous livre une nouvelle version de sa série culte de jeux de chasse Cabela’s nous proposant un mode solo scénarisé et un moteur graphique remis à niveau. De bien belles promesses pour un titre qui s’annonçait plutôt exceptionnel pour les amateurs du genre et dont on vous propose ici le test import complet !

Chasser, c’est mal…




Contrairement aux précédents épisodes, Big Game Hunter n’opte pas pour la simulation pure et dure mais bel et bien pour un côté arcade assez fun… Concrètement, adieu la liberté totale d’action dans de vastes décors, place à une aventure scénarisée dans laquelle le joueur évolue dans des zones de jeu assez maigres et effectue des missions bien définies. Si cette orientation a de quoi décevoir les habitués, il faut reconnaître qu’elle permet de varier les plaisirs entre deux épisodes. Il faut dire que techniquement, le jeu surpasse largement les précédents opus…

En plus d’être joli, Big Game Hunter offre des décors nettement plus variés, allant des contrées enneigées des Etats-Unis aux plaines africaines, en passant par de nombreuses autres aires de jeu aux quatre coins des Etats-unis. Bien entendu, les licences officielles sont toujours de la partie et, si le titre conserve bel et bien la patte de la série, il n’en demeure pas moins considérablement différent. A commencer par la jouabilité qui est clairement plus simple d’accès et par conséquent moins réaliste. Bien que le titre soit plus bancal et plus linéaire, il parvient sans trop de difficulté à faire mouche, grâce notamment à son level design particulièrement bien construit, enchaînant de courts couloirs avec de vastes plaines à chaque fois différentes. Le tout est en plus entrecoupé ça et là de mini-jeux fort sympathiques (escalade, tir aux canards, …). Bref, vous l’aurez compris, le titre a considérablement changé, mais pas nécessairement en mal. Plus varié, plus fun mais moins réaliste et moins long que ses prédécesseurs, Big Game Hunter devrait parvenir à combler les habitués de la série. Reste que malgré tout, on ne peut s’empêcher de penser qu’Activision continue de tirer à quelques mètres de sa cible et par conséquent à rater ses coups. A quand un « vrai » bon jeu de chasse ? Au lieu de nous concocter quatre épisodes moyens par année, l’éditeur ferait mieux de nous préparer un titre révolutionnaire qui mettrait un point d’honneur à convaincre tous les publics…

Le charme de la nature




Techniquement, Activision a considérablement amélioré l’esthétique de son soft avec des modélisations plus fines, des décors plus fouillés et moins de bugs d’affichage. Jamais un animal n’aura été aussi bien modélisé ! C’est sans nul doute l’un des plus gros avantages de ce titre. A contrario de ce que l’on pourrait penser, les amateurs de grandes forêts et d’espaces verts devraient apprécier le titre de par la restitution très réaliste de la faune et de la flore qui y est faite. On sent vraiment que les décors qui nous entourent sont vivants et fourmillent de détails, plus encore que dans le passé. Malheureusement, si la réalisation globale a été améliorée, on ne peut que regretter que la vue à la première personne ait laissé sa place à une vue à la troisième personne un tantinet imprécise. En résumé, les graphismes du jeu demeurent relativement beaux et clairement plus réussis que dans les précédents épisodes, mais les bugs demeurent nombreux et même si la nature donne un charme fou au titre, et que les destinations qui nous sont proposées sont nombreuses et variées, on ne peut s’empêcher de penser qu’on était en droit d’en attendre plus.

Heureusement, la réalisation sonore demeure toujours aussi correcte avec des bruitages très réalistes et des voix en version originale relativement convaincantes. Nul besoin de musiques d’ambiance ici, puisque l’on se trouve véritablement immergé en pleine nature, seul, avec des centaines d’animaux qui couinent, grognent, se tortillent et se faufilent dans les hautes herbes. Enfin, il est important de noter qu’en plus du jeu et du livret, la boîte contient un an d’abonnement à un magazine de chasse pour les inconditionnels de la discipline. Malheureusement, l’offre n’est valable que pour les résidents américains, mais toujours est-il qu’il s’agit là d’un cadeau en or pour nos cousins d’outre-Atlantique…

Point complet
Contre toute attente, ce nouveau volet de la franchise d’Activision parvient sans difficulté à nous faire oublier les quelques désillusions de l’African Safari. Plus joli, scénarisé, fun et varié, Big Game Hunter s’avère être un joli spin-off à la série, un tantinet plus arcade, et par conséquent plus linéaire et court, mais relativement bon dans l’ensemble. Reste à présent à peaufiner la réalisation et à trouver le juste milieu pour que le résultat dépasse enfin nos espérances !

On a adoré :
+ Assez joli
+ Des missions bien définies
+ Le charme de la nature
+ Des chasses scénarisées
+ Les mini-jeux
+ Les licences officielles
+ L’abonnement gratuit
+ Plusieurs destinations
On n'a pas aimé :
-Trop simple
-Plus court qu’auparavant
-Trop linéaire
-Quelques bugs d’affichage


Consulter les commentaires Article publié le 30-03-08 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019