Test Blood Bowl - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 242 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Blood Bowl



Développeur
Cyanide Studio
Genre
Sport
Statut
Disponible
Date de sortie
  26.11.2009
  2009
Nombre de joueurs
1
Prix de lancement
60,00 €

Tout est prêt pour le grand événement... Nains, Elfes et autres Humains ont chaussé leurs crampons pour en découdre afin d’obtenir l’ultime Graal : une balle de Blood Bowl. Loin des aventures épiques du monde de Warhammer, le titre de Cyanide Studio nous propose un sport d’une extrême violence qui est aussi censé faire le bonheur de tous les bons stratèges. Est-ce le cas ?

Balle perdue




Imaginez que plusieurs races d’un monde médiéval fantastique aussi riche que celui de Warhammer se mettent à faire dans le sport violent sur un terrain de football américain… Blood Bowl, c’est l’adaptation du jeu de plateau éponyme qui a séduit les joueurs un peu lassés de la baston et des donjons à explorer. Suite d’un Chaos League des français de Cyanide Studio, ayant déjà tâté l’univers de Blood Bowl sans en avoir le tampon officiel, cet étrange soft qui débarque sur Xbox 360 est, pour les « rôlistes », un vrai rêve de gosse. Mais l’adapter sur console était assez difficile vu que celui-ci aurait très bien pu être un banal jeu de football américain à la NFL Street, les Orcs en plus. Fort heureusement il n’en est rien et c’est finalement une adaptation très pointue et respectueuse du produit original à laquelle nous avons affaire. Une équipe se compose évidemment de joueurs ayant des rôles distincts. Les blitzeurs foncent dans le tas pour récupérer une balle ou se rendre rapidement à un certain endroit sur le terrain. On retrouve aussi des coureurs et des piliers. Chaque équipe est plus ou moins équilibrée, chaque race ayant ses spécificités. Les nains sont par exemple assez difficiles à prendre en main car leur petitesse offre autant de qualités que de défauts. Face à des Hommes-Lezards, ils ne font pas le poids malgré leur vaillance et leur hache.

Les humains sont plus équilibrés d’un point de vue défense/attaque mais ils sont moins intéressants pour le côté stratégique. Les bourrins aimeront les Orcs et leurs mastodontes dévastateurs couplés à des coureurs d’une redoutable efficacité. Il y en a pour tous les goûts ! Niveau gameplay, le jeu en surprendra plus d’un. Se jouant au choix au tour par tour ou en temps réel, le soft offre un aspect stratégique poussé. Ainsi, on déplace nos unités (chacune à son tour) comme des pions sur un damier tout en réfléchissant aux stratégies à adopter pour tenter de gagner la partie. Chaque mouvement est établi par un jet de dés indiquant si une réception est réussie, si une attaque est mortelle ou si une avancée s’est faite sans encombre. Autre complexité, lorsqu’un joueur entre dans la zone de son adversaire, il déclenche des attaques d’opportunités, ce qui peut vite faire pencher la balance en sa faveur. Complexe, ce titre fera assurément pester les joueurs n’y connaissant rien aux jeux de rôle, surtout que le tutorial est quasiment inutile. On y préfère encore la notice.

Ceci dit, le but du jeu est assez simple, il faut prendre le ballon et marquer un Touchdown dans la zone adverse. Facile dans un jeu de foot américain classique, cette théorie devient bien plus difficile à appliquer lorsqu’on se retrouve dans une gigantesque partie d’échecs sportifs à la sauce médiévale et brutale. On avance ses unités au compte-gouttes, on tente de trouver des idées pour pénétrer la zone ennemie (entourer un porteur nain de ses acolytes fait par exemple office de magnifique anti blitzeurs adverses) et... on perd inévitablement ses premiers matchs en enchaînant les fautes, les erreurs et les Turnover (actions risquées pouvant faire perdre la main au profit de l’adversaire). Parfois décourageant les premières heures, le titre reste toutefois extrêmement intéressant une fois pris en main, surtout avec des unités qui évoluent comme dans tout bon jeu de rôle. C’est donc avec de la patience et une pointe d’acharnement qu’on apprécie ce soft aussi complexe que délicieux.

Touchdown sanglant




Le gameplay une fois saisi, Blood Bowl se révèle être une simulation tactique et très stratégique d’un football américain totalement déjanté. Les commentateurs sont tordants et enchaînent les blagues plus ou moins drôles, mais toujours débitées avec le même sens du spectacle. On adore les écouter en boucle et on en perdrait presque ses moyens sur certains dialogues diaboliquement bien écrits. Il faut ajouter à cela du gore à tous les étages, même avec la présence d’un arbitre que l’on peut aisément soudoyer pour qu’il ferme les yeux sur des attaques réalisées dans le but d’envoyer un ou deux concurrents à l’infirmerie. Le titre ne fait pas dans la dentelle et saupoudre allègrement le tout d’une bonne grosse dose de dérision. Il n’y a qu’à voir le concept de popularité de l’équipe, permettant d’obtenir quelques bonus de jet de dès si son équipe est connue, pour s’en rendre compte. Il est alors possible de recruter des pom-pom girls (pour les nains, ce sont de petits buveurs de bière saouls dansant sur des tonneaux) !

La caméra libre du terrain permet d’apercevoir tous ces petits détails. En sus, en option, il est possible d’acheter des relances permettant de rejeter les dès en cas de résultat décevant. Ceci est fort utile quand, par exemple, le joueur se met à attaquer un adversaire qui fait trois têtes de plus que lui. Plutôt que de s’effondrer au sol, il peut espérer être simplement repoussé quand, par manque de chance, il ne terrasse pas son ennemi. Encore une fois, la stratégie est omniprésente. Blood Bowl ne pêche alors que sur de simples détails techniques. On déplore un aspect « grisâtre » et des graphismes en deçà de ceux de la version PC, pourtant peu gourmande en ressources. Tout cela est contrebalancé par des artworks et des animations sublimes qui vont faire pleurer de bonheur tous les fans de médiéval fantastique et de Warhammer. Enfin, pour chipoter, précisons que la plupart des textes sont illisibles sur des écrans cathodiques...

Point complet
Malgré des graphismes un peu en deçà de ce que l’on espérait et un tutorial avare en explications (heureusement que la notice existe), Blood Bowl souffre d’un gameplay si complexe que beaucoup le bouderont. Seuls ceux qui prendront le temps d’assimiler toutes les règles, commandes et astuces découvriront un titre délicieux, intéressant, long et bien adapté à la manette (malgré sa provenance du monde du PC). L’adaptation de l’univers est qui plus est réussie et les commentaires permettent d’esquisser de nombreux sourires. C’est un excellent jeu de stratégie qu’il faut tout simplement dompter, et ce même si cela requière une sacrée patience.

On a adoré :
+ Le concept, génial
+ Le gameplay, de qualité
+ La durée de vie, immense
+ Les commentaires
+ L’univers
On n'a pas aimé :
- Le tutorial, pauvre
- Prise en main peu évidente
- Graphiquement pas exceptionnel


Consulter les commentaires Article publié le 27/12/2009 par William B.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019