Test Bayonetta & Vanquish 10th Anniversary Bundle - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 326 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 



Editeur
Sega
Développeur
PlatinumGames
Genre
Action
Statut
Disponible
Date de sortie
  17.02.2020
Nombre de joueurs
1
Prix de lancement
39,99 €

En 2010 (en Occident du moins), PlatinumGames a sorti deux titres qui ont marqué leur genre respectif. Du côté des beat them all, Bayonetta avait su briller en donnant une leçon à beaucoup de concurrents. Quelques mois plus tard, c’était Vanquish qui montrait la maîtrise du studio au niveau des jeux de tir à la troisième personne. Cette année 2020 est donc l’année du dixième anniversaire de ces deux jeux. Pour marquer le coup, Sega a tenu à les regrouper dans un bundle baptisé Bayonetta & Vanquish 10th Anniversary Bundle. Reste à voir si ce dernier vaut le coup et le soin apporté à ces portages…

En général, pour un anniversaire, on fait des cadeaux…



Le but ici n’est pas de revenir sur les qualités et les défauts de ces deux productions. Bayonetta a 10 ans, Vanquish les aura en octobre mais, malgré les années, les deux titres restent encore des must-have dans les genres qu’ils représentent. Ainsi, si vous ne connaissez pas les jeux, nous vous invitons vivement à lire notre critique de Bayonetta à cette adresse et notre critique de Vanquish à celle-ci. Comme votre serviteur du jour avait participé à l’élaboration de la première et avait assuré la seconde, ses remarques sur les qualités et les défauts de ces jeux restent inchangées. Ceci étant dit, il est l’heure de nous intéresser aux portages d’Armature.

N’y allons pas par quatre chemins, les développeurs ont assuré le minimum syndical, c'est-à-dire un rehaussement de la résolution et du frame rate afin que les deux titres puissent tourner en 1080p à 60FPS sur Xbox One et en 4K (upscale) à 60 FPS sur Xbox One X. Les deux jeux étaient fluides à l’époque, ils le sont toujours à l’heure actuelle, le 60FPS apportant un côté encore plus punchy au gameplay de Vanquish. Le lissage permet d’avoir un rendu visuel plus propre, l’aliasing a presque disparu et le contraste est plus accentué pour donner un aspect un peu moins terne que celui de la version originale. A part cela, on se retrouve avec des cinématiques qui accusent leur âge, ainsi que des textures et des modèles 3D de l’époque qui trahissent également les dix ans qu’ils ont au compteur. Vanquish se permet même de reprendre les bugs de la version PC au niveau des cinématiques. On note quelques problèmes avec les ombres ou encore du flou, quand ce ne sont pas quelques ralentissements. Le gameplay n’est heureusement pas impacté, celui-ci restant fluide en toutes circonstances.

Ne cherchez pas des bonus, autres que ceux présents à l’époque, il n’y en a tout simplement pas. Pour une édition « anniversaire », cela fait très pingre, surtout que le bundle est proposé à 39,99€ en digital (si un seul vous intéresse, alors sachez que chaque remaster est vendu à 24,99€ l’unité). Quitte à tout prendre, pour le même prix, autant prendre la version physique du bundle qui a au moins le mérite d’offrir un joli Steelbook. En tout cas, quand on voit les apports de ces deux remasters et que l’on sait que l’on peut obtenir les versions boîtes Xbox 360 de ces deux jeux pour un total allant de 7 à 10€ en occasion dans les magasins de type Cash (les versions 360 digitales ont été retirées de la vente sur le Xbox Store), les deux étant rétrocompatibles sur Xbox One, on se dit que les trente euros supplémentaires ne justifient pas le lissage, l’upscale en 4K et le passage en 60 FPS (pour Vanquish qui était à 30 FPS sur 360, alors que Bayonetta oscillait entre 45 et 60 FPS sur Xbox 360).

Point complet
Inutile de tourner autour du pot, ce Bayonetta & Vanquish 10th Anniversary Bundle rassemble deux portages qui n’assurent que le minimum syndical, et encore. Les jeux sont toujours aussi excellents, et ce même après une dizaine d’années, mais on regrette vraiment qu’aucun bonus inédit ne soit de la partie pour justifier cette édition anniversaire. Seul le Steelbook offert avec la version physique (puisqu’elle est au même prix que la digitale) est un vrai plus pour les collectionneurs de boîtiers métalliques. Pour le reste, si vous avez déjà les versions Xbox 360 des deux jeux ou que vous allez dans un Cash vous les prendre pour une bouchée de pain, vous pourrez toujours profiter de la rétrocompatibilité pour en profiter sur votre Xbox One. Ce sera moins propre, plus aliasé, mais ça vous fera économiser une bonne trentaine d’euros (les deux jeux en occasion se récupérant pour un total inférieur ou égal à 10€) et ça n’enlèvera rien de l’expérience de jeu, les deux versions Xbox 360 étant également fluides. Sinon, si vous souhaitez jouer avec des conditions optimales, attendez une bonne baisse de prix. Bayonetta et Vanquish valent clairement le coup, ce sont deux pépites, mais Sega semble vouloir un peu trop profiter de la situation avec ce bundle « anniversaire ».

On a adoré :
Deux jeux de qualité
Qui déchirent encore
Vanquish passe de 30 à 60 FPS
Fluides en toutes circonstances
Propres, mieux contrastés
Le Steelbook en version physique…
On n'a pas aimé :
Version digitale un peu chère
Pas de bonus inédits
Juste le minimum syndical
Les bugs des cinématiques de Vanquish


Consulter les commentaires Article publié le 23/02/2020 par Vincent P.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020