Test Battlestations : Midway - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 209 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Battlestations : Midway



Distributeur
SCi
Genre
Action
Statut
Disponible
Date de sortie
  09.02.2007
  30.01.2007
  07.02.2008
Nombre de joueurs
1 à 8
Online
- Contenus
- Jeu en ligne
- Classements
Classification PEGI
Thème
Guerre
Résolutions gérées
720p, 1080i, 1080p
Son
5.1
Prix de lancement
59,00 €

Prévu initialement sur PlayStation 2 et Xbox, Battlestations : Midway était destiné à être annulé en raisons de ses trop nombreux reports. Fort heureusement pour lui, Eidos a decidé d’adapter cette version Current Gen sur une console nouvelle génération en nous proposant une version liftée de son jeu de combats aériens et navals. Restait encore à voir si le make-up et les nombreuses fonctionnalités Live allaient arriver à nous faire oublier qu’il s’agissait initialement d’un jeu Xbox…

L’Empire contre-attaque




Battlestations : Midway est en fait une simulation de guerre qui vous propose de prendre part aux plus grandes batailles du Pacifique en incarnant à tour de rôle des vaisseaux de la flotte, des avions de combat et des sous-marins de l’armée américaine et japonaise. Le titre d’Eidos ressemble à s’y méprendre à un Battlefield-like, mais sans la possibilité de prendre en main des unités terrestres. Le concept est simple : vous contrôlez simultanément toutes les troupes de votre armée se situant sur la carte (jusqu’à une centaine d’unités !). Chacune d’elle peut être contrôlée par la carte tactique, qui vous permet d’assigner des ordres d’attaque ou de défense à vos escadrilles. Il est bien entendu possible d’incarner également chaque unité individuelle en appuyant sur l’une des touches de la croix multidirectionnelle. Cette caractéristique offre au titre d’Eidos un gameplay à deux vitesses, avec tout d’abord des phases de stratégie sur la carte tactique, et des scènes in game de combats aériens et navals.

Un mélange de genres non seulement original mais aussi terriblement agréable à prendre en main. Car si Eidos a décidé de nous offrir un titre réaliste du point de vue de l’action, Midway n’en demeure pas moins un soft efficace et bien pensé. Attention néanmoins à ne pas perdre de l’esprit qu’il s’agit avant tout d’une simulation, et non pas d’un shooter bourrin. Inutile d’expliquer dès lors pourquoi une attaque dans le lard ne servirait à rien. Eidos nous pousse à user de stratégies et de ruses en nous obligeant de gérer toutes nos escadrilles, et d’agir avec prudence.

Le nombre d’actions possibles se révèle particulièrement élevé. Outre les attaques de vos chasseurs, vous devrez gérer l’intégralité de votre flotte en faisant fort attention aux feux qui se déclarent à bord de vos navires et en oubliant pas de lancer de nouvelles escadrilles sur le chemin de la guerre.

Si le pilotage des différents avions et des navires de guerre se révèle relativement facile, avec une alternance des deux sticks analogiques (qui dirigent la vitesse et la direction) pour les avions, et des menus un tantinet plus complexes pour les navires, le switch entre ces deux types de gameplay risque d’en énerver plus d’un. Pas que la jouabilité de Midway soit particulièrement insurmontable, au contraire même. Mais plutôt de par le fait que vos ennemis ont plus d’un tour dans leur sac et qu’ils se révèlent par conséquent de coriaces opposants. La difficulté du jeu semble avoir effectivement été poussée à un niveau assez élevé. Ceci étant probablement dû à la durée de vie assez limitée de l’aventure solo… Quoi qu’il en soit, le challenge se révèle suffisamment corsé pour vous tenir en haleine des heures durant et surtout : à vous forcer d’utiliser le système d’ordres stratégiques. Inutile donc de foncer dans le tas à 200km/h avec pour espoir de détruire une escadrille de chasseurs à vous tout seul. La plupart de vos envolées risquent effectivement de mal tourner si vous partez seul tête baissée. Mieux vaut établir une réelle stratégie d’équipe et mettre en avant vos talents d’amiral de la flotte…

A plusieurs, c’est toujours mieux !




Malheureusement, Midway ne propose que onze malheureuses missions dans son mode solo. Chacune d’elle se jouant du côté de l’armée américaine. Inutile de dire que l’aventure solitaire s’expédie assez rapidement, et ce, bien que le niveau de difficulté soit relativement élevé. Heureusement, Battlestations propose également un mode défi, qui vous permettra d’incarner les forces japonaises à travers une bonne dizaine de missions supplémentaires. L’occasion de découvrir la guerre sous un autre angle, et surtout, de manipuler l’arsenal des forces de l’Empire du soleil levant.

Les heureux possesseurs d’un compte Xbox Live Gold découvriront avec plaisir un mode multijoueur permettant à huit joueurs de s’affronter sur neuf cartes différentes. Bien entendu, celui-ci vous permet de manipuler plusieurs escadrilles, et non pas un seul et unique avion. Il sera donc bien question de plusieurs dizaines d’avions et de bateaux qui s’affrontent à travers de vastes décors aux allures tropicales. Et comme bon nombre de jeux, Midway se révèlera nettement plus intéressant en multijoueur qu’en solitaire étant donné la variété des actions possibles et le nombre élevé d’unités qui peuvent s’affronter simultanément. Un excellent parti qui plaira aux plus exigeants des liveurs.

Un portage Xbox sur 360




Techniquement, Battlestations : Midway figure parmi les titres dits « potables » qui auraient fait bonne figure sur Xbox première du nom mais qui font un peu tache sur Xbox 360. Le jeu d’Eidos a bien subi un léger lifting histoire de correspondre aux standards de la Xbox 360, mais il n’en demeure pas moins nettement en deçà de la concurrence, qui affiche de vrais graphismes Next-Gen, avec de l’antialiasing à gogo et des personnages constitués de millions de pixels. Sur Xbox première du nom, Midway aurait certainement fait son petit effet. Malheureusement, le manque de détails, et surtout l’aliasing parfois un peu trop présent empêche définitivement ce soft de figurer parmi les plus beaux jeux de la machine de Microsoft. On appréciera tout de même les énormes masses nuageuses, particulièrement impressionnantes, et les sublimes explosions qui vous plongeront au cœur de l’action…

Côté bande sonore, Battlestations : Midway se défend plutôt bien, avec des bruitages extrêmement réalistes bien que parfois absents et des musiques qui collent parfaitement avec les vieux films de guerre des années 80-90. Nul doute qu’avec une bonne installation, Midway saura vous procurer de sacrées sensations, et vous en mettre plein les oreilles !

Point complet
Au final, Battlestations : Midway se révèle être une excellente surprise, mixant tantôt les qualités d’un jeu de stratégie en temps réel, tantôt celles d’un shooter aérien. Nul doute que ce nouveau mélange de genres arrivera sans difficulté à se faire apprécier par les amateurs de combats aériens et navals, qui se feront un plaisir de redécouvrir la Seconde Guerre mondiale sous un nouvel angle… Néanmoins, il est important de souligner les faiblesses du moteur graphique du jeu, plutôt décevant pour une console aussi puissante que la Xbox 360. Outre ce retard technique, le titre d’Eidos souffre d’une difficulté parfois assez élevée qui risque malheureusement de rebuter plus d’un novice…

On a adoré :
+ La stratégie mise en avant
+ De nombreuses possibilités
+ Gameplay varié
+ Très réaliste
+ Le multijoueur
On n'a pas aimé :
- Trop difficile
- Un peu court
- Indigne d’une Xbox 360


Consulter les commentaires Article publié le 22-02-07 par Etienne F.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019