Test Avengers : Battle for Earth - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 211 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Marvel Avengers : Battle for Earth



Editeur
Ubisoft
Développeur
Ubisoft
Statut
Disponible
Date de sortie
  08.11.2012
Nombre de joueurs
1
Classification PEGI
Résolutions gérées
720p, 1080i, 1080p

En 2011, Ubisoft a sorti un jeu de combat Kinect nommé PowerUp Heroes. S’il a réussi à séduire certains joueurs, grâce à la mise en scène des Avatars et à l’attribution de divers costumes associés à des super pouvoirs, il faut bien reconnaître que le développement du jeu a été bien trop bâclé pour convaincre les plus exigeants. Néanmoins, le petit tarif appliqué compensait certaines tares. Il y a peu, le studio a décidé de tenter une nouvelle fois l’aventure en se basant cette fois-ci sur une licence à succès bénéficiant d’un bon coup de projecteur grâce à l’industrie du cinéma. Il s’agit d’Avengers. Concrètement, la firme a repris la formule pour l’adapter à l’univers de Marvel. Pari réussi ? Les défauts du précédent essai ont-ils été gommés ?

Secret Invasion, sérieusement ?




Avant même de parler du jeu, il y a un constat qui s’impose de lui-même. PowerUp Heroes, le jeu dont ce Avengers : Battle for Earth reprend tous les codes, était affiché à une trentaine d’euros à sa sortie. Ce tarif réduit permettait notamment de compenser certains défauts traduisant un développement à tout petit budget. Tout ceci pour dire que cet opus estampillé Marvel est vendu à une cinquantaine d’euros de base, soit une vingtaine de plus. Nul doute que le droit d’exploiter la licence a dû coûter quelques ronds à la firme, dans l’espoir bien entendu de jouer sur le nom pour en vendre par caisses entières. Ceci dit, le soft, introduit par une cinématique sympathique, permet de découvrir un mode Histoire composé de cinq épisodes comprenant chacun huit combats. Afin d’obliger les joueurs à varier les épisodes, les développeurs les forcent à terminer les quatre premiers combats de chaque épisode pour accéder aux quatre suivants. Il est clair que le scénario n’est pas le point le plus attendu, et il faut reconnaître que c’est ultra basique. En plus, les connaisseurs remarqueront que c’est basé sur Secret Invasion, avec l’attaque des Skrulls, l’un des ratés de Marvel que beaucoup préfèrent enterrer. On se retrouve donc avec deux ou trois répliques sur fond de planches dessinées enchaînées. Cela attire le regard au début, mais il n’y a rien de palpitant. Qui plus est, le solo se boucle en 1H30 sans se presser, la faute à une I.A. assez passive, et ce malgré le niveau de difficulté de la mission, qui est clairement calibrée pour les enfants ou les joueurs les plus occasionnels.

Le bon côté, c’est que les combats en 2 vs 2 (un contre un alterné) peuvent être joués en solo ou en coopération. Au niveau des modes de jeu, outre l’aspect scénarisé, on retrouve du classique, avec du Versus, du Tournoi, de l’Arcade, des défis (basiques pour l’entraînement et plus spécialisés pour apprendre à maîtriser chaque personnage) ou encore du jeu en ligne. Ce dernier permet de faire des parties privées avec des amis, des parties rapides en solo et coop ou encore de se laisser aller à du Matchmaking avec classement, le but étant de gagner un maximum de combats pour gravir les échelons. Hélas, si le code réseau s’en sort honorablement, le multijoueur est plutôt désert. Cela n’est pas directement imputable au titre, mais vous savez à quoi vous attendre si vous n’avez pas un ami qui a le jeu. L’intérêt principal reste finalement la partie à plusieurs en local. Attention toutefois, car quelques ralentissements peuvent alors survenir. Il n’y a rien qui vienne gâcher réellement la session pour les moins exigeants, mais c’est notable. Autrement, le soft se révèle être fluide, les personnages sont correctement modélisés et l’aspect cel-shading fait illusion, même si on sent plus qu’il joue le rôle de cache-misère, notamment pour les quelques environnements disponibles. Ces derniers ont tout de même le droit à quelques animations et autres détails, mais sont loin de briller. On note en plus de l’aliasing ci et là, trahissant un certain manque de finition. Au niveau sonore, il n’y a pas grand-chose à redire. La voix-off est sympathique et les quelques musiques intégrées accompagnent bien l’action, sans forcément plus.

Une évolution




On précise d’ailleurs qu’il est possible d’opter pour les voix françaises ou anglaises pour ne citer qu’elles. Pour en terminer avec l’enrobage, notons que le menu n’est pas optimal pour une utilisation avec les mains, alors que la reconnaissance vocale fonctionne très bien. Pour pousser le joueur à continuer sa progression, les développeurs ont intégré un système de notation pour les combats (rangs bronze, argent, or et adamantium) couplé à un système d’XP. C’est classique, mais ça reste efficace surtout qu’il y a des bonus à débloquer, comme des cartes (sans réel intérêt) ou des costumes déjà plus intéressants. Loin de réellement briller dans la forme, même si l’univers Marvel a un certain charme, Avengers : Battle for Earth arrive à remonter dans l’estime au niveau du gameplay. Il se détache notamment de son prédécesseur avec ses combats bien mieux rythmés. Désormais, les affrontements sont dynamiques et il n’y a aucun temps mort. Cela est dû à des temps de rechargement des pouvoirs plus courts, au fait que les deux adversaires peuvent bien attaquer en même temps et à l’ajout d’un briseur, une fonction qui s’active en sautant et qui permet d’annuler l’attaque de l’ennemi et donc de reprendre le dessus. Ajoutez à cela des Ultra qui demandent de crier un nom pour gagner en efficacité, et vous obtenez un système de combat agréable et immersif, notamment pour les plus jeunes et les occasionnels. Inutile de le comparer à un jeu jouable à la manette, jamais Kinect ne permettra une telle précision dans les contrôles.

Par contre, le périphérique s’en sort plutôt bien pour identifier les coups (trois pouvoirs pour chacun, un geste pour alterner les personnages, un coup de pied pour contrer ou lancer une attaque au corps à corps, un mouvement du haut du corps pour esquiver et des coups de poing à donner). Il y a parfois un petit raté, mais cela est vite gommé quand on a bien compris comme s’exécute chaque geste. De surcroît, plus on va vite, plus on inflige de dégâts. Revenons sur les trois pouvoirs de chaque personnage pour dire qu’ils suivent en quelque sorte le schéma pierre/papier/ciseau. Le pouvoir dit « lanceur » est un plus non négligeable, car il permet de lancer un combo en équipe pour toujours plus de dégâts. Dans l’idée, le gameplay est des plus satisfaisants, mais il montre aussi bien vite ses limites, et ce malgré quelques subtilités. En effet, le souci, c’est que les vingt personnages se jouent strictement de la même manière (à tel point que Hulk et Wolverine sont réduits à des combattants sévissant à distance), avec des ultra suivis d’une pluie de coups de poing à donner et des pouvoirs qui gardent le même schéma. Les combats se ressemblent donc bien vite et malgré leurs propres caractéristiques, les personnages ne semblent pas proposer de réelles différences. D’un côté ça équilibre les combats, d’un autre ça crée une monotonie qui condamne le soft à de courtes sessions de jeu.

Point complet
Avengers : Battle for Earth reprend la recette de PowerUp Heroes et l’améliore au niveau du gameplay. Les combats gagnent en dynamisme et en subtilités, donnant des affrontements intéressants. Capable de séduire les plus jeunes et les joueurs occasionnels, notamment avec le skin Marvel qui a un peu plus de charme que quelques costumes sur des Avatars, ce jeu de combat Kinect souffre encore de bien des défauts non négligeables pour vraiment convaincre. Le gameplay montre hélas vite ses limites, condamnant le jeu à de courtes sessions. Si les moins exigeants éprouveront du plaisir à botter les fesses de l’I.A., beaucoup remarqueront que celle-ci est trop passive, à tel point que le jeu n’offre aucun réel challenge. Les défis ne sont guère passionnants et le multijoueur en ligne, bien que ce ne soit pas imputable au soft, est désert. Résultat des courses, Avengers : Battle for Earth est un titre que l’on sort pour une poignée de combats en soirée avec des amis, du moins après avoir bouclé le solo à la vitesse de l’éclair, et que l’on range par la suite. S’il avait été affiché à 30 euros, à l’image de son modèle, la pilule serait mieux passée. A 50 euros, cela fait vraiment cher le « patch » (niveau gameplay) et le « skin » (niveau personnages).

On a adoré :
+ Le charme Marvel
+ Combats dynamiques
+ Quelques subtilités
+ Code réseau tenant la route
+ Kinect s’en sort pas mal
+ Jouer en local
+ Arcade, versus et tournoi
+ Reconnaissance vocale (menu)
+ Crier durant l’Ultra
+ Les costumes à débloquer
+ Accessible (jeunes/casuals)…
On n'a pas aimé :
- Trop facile pour les autres
- Basé sur Secret Invasion
- Cartes à débloquer sans intérêt
- Mode scénarisé très court
- Schéma de combat copié/collé
- Pas de différence entre les persos
- Techniquement à améliorer
- Jeu en ligne désert
- 20€ de plus que PowerUp Heroes


Consulter les commentaires Article publié le 05/02/2013 par Vincent P.


PUBLICITE
DERNIERES NEWS
LES FORUMS BOUGENT

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019