Test Avatar - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 242 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

James Cameron's Avatar : The Game



Editeur
Ubisoft
Développeur
Ubisoft Montréal
Genre
Action
Statut
Disponible
Date de sortie
  03.12.2009
  01.12.2009
Nombre de joueurs
1
Online
- Jeu en ligne
Classification PEGI
Thème
Futuriste
Prix de lancement
49,99 €

Enorme succès au Box Office, le dernier film de James Cameron se devait de bénéficier d’une adaptation en jeu vidéo. Et c’est Ubisoft et Gameloft qui s’y sont collés en concoctant un petit TPS basé sur le monde de Pandora. Sur le papier celui-ci paraît bourré de bonnes idées, bénéficiant d’une réalisation graphique de qualité et proposant des tas d’innovations, mais en pratique cet Avatar : Le Jeu est-il une révolution dans le domaine des adaptations vidéoludiques de films à gros budget ?

A l’image du film




Ce qu’on ne pourra pas sans aucun doute reprocher à cet Avatar, c’est sa fidélité extrême au film de James Cameron. Rarement une adaptation aura été aussi fidèle à un univers vu dans un film sur grand écran. Le travail artistique derrière ce jeu est impressionnant et on sent une claire volonté de rendre les sensations que l’on a pu éprouver en regardant le film. La seule différence vient du fait que les séquences de combat mettent en scène de plus petits groupes de soldats que dans le long métrage… Pour le reste, c’est du pareil au même puisque Ubisoft a travaillé main dans la main avec James Cameron sur ce projet très ambitieux. Cependant, Avatar : Le Jeu propose tout de même quelques excellentes idées. Ainsi, après avoir sélectionné votre modèle d’humain, et son correspondant Avatar, vous avez droit à une mission d’entraînement qui permet de se familiariser avec les commandes. Lors de l’une des premières missions, un choix vous est proposé : rejoindre le peuple des Na’Vi’s pour défendre leur cause et sauver Pandora de la menace humaine ou les rangs humains pour sauver l’honneur de la race. Votre choix influencera directement l’aventure puisque Avatar propose en tout et pour tout deux campagnes solo : une dans chaque camp. Si grosso modo les objectifs ne changent pas beaucoup (éliminer, escorter, détruire une cible…) et les décors non plus, le gameplay, quant à lui, change radicalement.

Comme être humain, vous avez principalement accès à un arsenal d’armes à feu. Par conséquent, vous devez avancer à couvert avec parfois quelques hommes pour descendre les créatures de la faune locale et les ennemis. Vous avez également à disposition divers véhicules comme une jeep, un mécha, etc. En incarnant un Na’Vi, vous êtes beaucoup plus puissant au corps à corps, plus rapide, disposez d’un arc et pouvez chevaucher des créatures comme une espèce de panthère ou une autre volante. Les deux manières de jouer sont très différentes puisqu’on s’oriente d’une part vers le TPS pur et dur, relativement fun mais pas original, et d’autre part vers le beat them all bourrin. Les idées sont là et le soft offre une bonne durée de vie puisqu’il faut compter entre 6 et 9 heures pour boucler chaque campagne… Malheureusement, leur application est très décevante. On constate que les développeurs ont choisi de vous plonger dans plusieurs cartes plutôt vastes inspirées du monde de Pandora. Visuellement, le soft est très joli, offre des décors variés et vivants, mais souffre sans aucun doute d’une linéarité agaçante ! Chaque niveau, aussi vaste soit-il, ressemble en fait à un labyrinthe balisé puisque les chemins ne sont guère très larges et promènent d’un point A à un point B. Il faut alors activer des points de téléportation en passant à côté, ramasser de l’ADN, massacrer des ennemis, parler à gauche et à droite et accomplir les objectifs jusqu’au grand final, qui nous fait quitter la région pour débuter une nouvelle mission ailleurs. Difficile de faire plus répétitif, linéaire et barbant…

C’est d’autant plus dommage que les idées étaient bien présentes et que l’utilisation de véhicules offrait au soft un côté open world fort sympathique. Mais voilà, dans des décors archi linéaires, cela n’a pas le même effet… Pour le reste, on regrette que le gameplay soit trop imprécis, avec des tirs difficilement ajustables, un écran souvent surchargé et des tas de bugs qui gâchent considérablement le jeu. On citera entre autres le fait qu’il soit possible de traverser des pans entiers de décors à certaines occasions, de rester bloqué plusieurs minutes dans les décors, de ne pas pouvoir tuer un ennemi, coincé dans un élément du décor, etc. Tout cela n’est pas très folichon, surtout que le plaisir de jeu n’est pas vraiment là vu la répétitivité de l’action et des missions, sans compter qu’aussi bien le scénario que les doublages n’immergent nullement dans Pandora. On regrette en effet cette mise en scène lamentable lors des quelques cinématiques, la narration complètement ratée et les doublages français bien trop caricaturaux. Enfin, pour ce qui est du multijoueur, on note que globalement le jeu est fun puisqu’il permet des affrontements à 8 contre 8 dans des décors inspirés de l’univers de Pandora. Encore une fois, l’idée est là, le gameplay est identique à celui de la partie solo et les parties sont amusantes. Malheureusement, les cartes sont très peu nombreuses, le level design reste très moyen et les réglages bien trop limités. En d’autres termes, le mode multijoueur d’Avatar vous occupera une ou deux heures avant de vous agacer par manque de profondeur.

Point complet
Bourré de bonnes idées, très joli, offrant une bonne durée de vie, deux campagnes solo différentes, un multijoueur sympathique et des possibilités originales, comme la conduite de véhicules ou d’animaux, Avatar : The Game n’en demeure pas moins une grosse déception, la faute à un manque flagrant de finition et d’ambition. Pourquoi diable nous proposer un jeu en « open world » si c’est pour nous planter dans des cartes archi linéaires au level design archaïque et n’offrant quasiment aucune alternative ? Ajoutez à cela un nombre incalculable de bugs, une jouabilité totalement imprécise, un scénario bancal, des doublages français ratés et un mode multijoueur, certes amusant quelques minutes, mais qui montre vite ses limites et vous obtenez un TPS finalement très classique qui n’arrive malheureusement pas à se renouveler. De plus, il nous plonge trop rapidement dans une routine agaçante. Ce n’est pas mauvais, mais cela aurait pu être diablement meilleur !

On a adoré :
+ Des graphismes de qualité
+ Une durée de vie très honnête
+ La dualité humains/Na’vi’s
+ Quelques bonnes idées
+ La conduite de certains véhicules
+ Mode multi sympathique
+ L’univers très vivant…
On n'a pas aimé :
- Mais vite désuet
- Gameplay imprécis
- Ultra répétitif
- Bourré de bugs
- Scénario bancal
- Bien trop linéaire
- Level design raté
- Les doublages français


Consulter les commentaires Article publié le 31/01/2010 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019