Test Alan Wake : American Nightmare - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 233 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Alan Wake's American Nightmare



Distributeur
Xbox Live Arcade
Genre
Action Aventure Survival Horror
Statut
Disponible
Date de sortie
  22.02.2012
  22.02.2012
Nombre de joueurs
1
Online
- Classements
Classification PEGI
Thème
Enquête Fantastique
Résolutions gérées
720p
Prix de lancement
1200 MS Points

Après un premier épisode qui était parvenu à séduire une grosse partie du public malgré ses défauts, Alan Wake nous revient, mais sous forme dématérialisée cette fois. Alan Wake : American Nightmare, c'est son nom, s'impose comme un spin-off de la série exclusif au Xbox Live Arcade. Reste maintenant à voir si le titre de Remedy Entertainment arrive à séduire le public du premier volet, si le format de distribution a une influence sur la qualité, etc.

Changement de format




Passer d'un jeu vendu plein pot au format boite à un titre téléchargeable vendu à une petite quinzaine d'euros, cela n'a rien de très glorieux. Pour les fans de la série, c'était même carrément inquiétant. Pourtant, American Nightmare a bel et bien été conçu comme un titre AAA, une tentative audacieuse de faire un très gros jeu avec de petits moyens. Il faut dire que tout était déjà là pour faciliter la tâche, du moteur graphique au personnage en passant par l'univers et la promo. D'entrée de jeu, on peut dire que la conversion est "plutôt réussie". Pourquoi plutôt ? Car d'une part on assiste à une franche réussite, du point de vue ludique, et d'autre part à une grave régression, du point de vue scénaristique. Les fans purs et durs crieront sans doute au scandale. Il est vrai que Remedy ne semble pas avoir attaché beaucoup d'importance au contexte, aux personnages secondaires qui disparaissent en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, à la manière totalement décousue dont le scénario est formulé ou même à l'histoire à proprement parler, d'une simplicité surprenante. Oubliez ici les péripéties d'Alan dans le premier épisode puisqu'il n'en est pas question. En fait, American Nightmare n'est ni plus ni moins qu'une série créée par Alan Wake, l'auteur que nous connaissons déjà.

Le joueur y incarne Alan, dans le feuilleton télévisé, et doit tenter d'échapper au monde des ombres. Aucun lien direct avec le scénario d'origine, hormis quelques clins d'oeil peut-être dans les notes manuscrites. Dans l'ensemble, on pourrait qualifier ce scénario de "médiocre", dans la mesure où il n'apporte strictement rien de neuf. Ceci étant dit, le jeu compense ces manquements scénaristiques et d'ambiance par un contenu revu et corrigé. Encore une fois, la nouvelle risque de ne pas plaire aux fans... L'ambiance étant réduite à son minimum, Remedy a forcément réorienté le jeu vers l'action pure et dure. On se retrouve donc à massacrer des ombres, nouvelles et anciennes, avec tout un arsenal monstrueusement efficace. On cite ainsi l'apparition d'un UZI, d'un shotgun, d'un fusil ou même d'une cloueuse. Tout cela permet d'apporter pas mal de diversité aux affrontements, d'autant que certains des nouveaux ennemis sont sacrément coriaces et que les "niveaux" sont beaucoup plus vastes que dans le premier, ces derniers s'apparentant à des niveaux en "open world" de taille cependant très réduite. Il ne faut donc pas s'attendre à faire des kilomètres à pied dans tous les sens, puisque les zones de jeu se limitent généralement à une vallée. Cependant, c'est déjà bien mieux que rien et cela se rapproche surtout du concept original d'Alan Wake. Les décors plus vastes sont également plus variés, avec notamment un observatoire et un motel situé en plein désert, qui contrastent radicalement avec l'ambiance du premier épisode.

Le jeu perd un peu en angoisse, mais il gagne beaucoup en diversité… Les amateurs d'action apprécieront le fait de pouvoir voir du pays. Au final, le jeu n'a donc pas trop changé dans le fond, puisqu'il s'agit toujours d'éclairer les "ombres" pour leur tirer dessus ensuite, mais il apporte une multitude de petites nouveautés qui le rendent forcément plus agréable à parcourir que son aîné, que nous avions vivement critiqué à l'époque pour la simplicité de son gameplay. Un mal pour un bien en somme, d'autant que le jeu garde ses quatre à cinq heures de durée de vie et s'offre surtout un prix abordable (1200 MS Points). Si Alan Wake AM ne parvient pas à séduire à un tel tarif, il nous sera difficile de comprendre le public. Dommage tout de même que tout cela se soit fait aux dépens du scénario et de l'ambiance qui passent à la trappe, ainsi que des graphismes, qui sont certes très jolis pour un jeu Arcade, mais qui semblent parfois un cran en dessous de ceux d'Alan Wake, du moins pour certains éléments très mal modélisés. La bande sonore reste en revanche de très bonne qualité, aussi bien en anglais qu'en français, avec des doublages efficaces, des bruitages stressants et des musiques qui collent parfaitement à l'atmosphère du jeu. Quant au nouveau mode de jeu, qui propose grosso modo un mode Survie sur cinq cartes qui durent chacune 10 minutes et dans lesquelles il faut survivre jusqu'à l'aube, il s'avère être un bonus fort sympathique, sans forcément plus. En tout cas, vu le tarif, American Nightmare parvient à justifier son achat sans aucune difficulté.

Point complet
Là où Alan Wake : American Nightmare gagne en fun, prise en main, gameplay et diversité, il perd en ambiance et en profondeur. Si de gros efforts ont été faits par rapport au premier opus, on ne peut être que déçu de constater que le scénario s'enfonce dans les méandres de la médiocrité, Remedy s'étant vraisemblablement contenté d'afficher une suite de clichés pour attirer le regard sur son jeu. Comme titre Arcade, American Nightmare s'en sort en tout cas plutôt bien, même si les fans du scénario feront une crise devant l'hécatombe que représente cet épisode. Pour un peu moins de 15€, les joueurs auront droit à un titre très agréable à parcourir, beaucoup plus dynamique que son aîné et apportant pas mal de nouveautés sur la table. C'est plus que ce qu'on en attendait.

On a adoré :
+ Seulement 1200 MSP...
+ Pour 4 à 5 heures de jeu
+ Plein de nouvelles armes
+ Des décors variés
+ Un "gros" jeu Arcade
+ Des décors plus vastes
+ De nouveaux ennemis
+ Bande sonore de qualité
On n'a pas aimé :
- L'ambiance se perd
- Scénario vraiment médiocre
- C'est décousu
- Persos secondaires quasi-inexistants


Consulter les commentaires Article publié le 14/03/2012 par Etienne F.



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019