Test 187 Ride Or Die - jeux vidéo Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 226 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

187 Ride Or Die



Editeur
Ubisoft
Développeur
Ubisoft
Genre
Action Course
Statut
Disponible
Date de sortie
  28.08.2005
  24.08.2005
Nombre de joueurs
1 à 4
Online
- Jeu en ligne
Classification PEGI

Après l’infiltration, l’aventure et les jeux de sport, Ubi Soft ne pouvait arrêter là sa diversification en terme d’offre et cède à une mode désormais bien établie, l’ambiance Gangsta Rap. Celle-ci à prouvé avec des titres tels que GTA que le segment était porteur aussi bien d’un point de vue artistique que marketing. La violence urbaine entre gangs plait et l’éditeur français compte bien nous exploser les mirettes avec son tout nouveau 187 Ride or Die. Un jeu de course/ tir où les fameuses poursuites de chez Rockstar sont à l’honneur.

Un respect né du pilotage !




Loin d’être une pâle copie des jeux de Gangsta actuels, 187 Ride or Die isole une seule partie du Gameplay de ceux-ci afin d’en proposer la quintessence. Oubliez donc les fusillades pédestres ou les livraisons nautiques, ici la vitesse et le mitraillage font légion. Mélange de genres, ce jeu vous propose d’incarner Buck, un jeune voyou qui devra faire respecter l’autorité de son chef « Dupree » contre son bouillonnant concurrent « Cortez ». Guerre de gang classique en perspective, si ce n’est que dans votre tache, vous serez accompagné d’agréables créatures qui manient aussi bien leur charme que les revolvers 9 mm. Pour arriver a vos fins, une seule solution : vaincre vos adversaires par un pilotage agressif et des tirs ciblés.

Le gameplay est ainsi fort simple. Vous pilotez une voiture avec pour aide un coéquipier ayant pour charge de truffer de plombs tous les ennemis osant vous doubler. Pour cela, il faudra récupérer sur les circuits des items qui sont tout autant d’objets destructeurs. Kalachnikov, uzis, revolvers, cocktail molotov, fusils à pompes, mines, la liste est longue et pleine de surprises. De manière pratique, les deux protagonistes sont contrôlés en même temps. Avec les gâchettes on accélère et on freine. Avec le stick analogique gauche, on oriente le véhicule. Le jeu serait très ennuyeux si cela s’arrêtait à ce sous-burnout où il suffirait de chercher les boost sur les tracés. Heureusement, l’on est très occupé à gérer ses armes et à tirer sur ses adversaires. Il n’est d’ailleurs possible que de ramasser et de contrôler deux armes à la fois. L’alternance se fait via un simple bouton. La visée est elle on ne peut plus simple, car seuls deux choix s’offrent à vous. L’avant en appuyant sur X, ou l’arrière par une simple pression sur B. C’est assez limitatif, mais cela à au moins le mérite de rendre le jeu lisible et surtout très agréable puisqu’à aucun moment on ne s’emmêle le pinceaux dans les diverses commandes. Orienter son véhicule afin de faire feu est alors un vrai régal.

En fait, le seul petit défaut de maniabilité réside dans l’attribution au stick analogique gauche de la vue arrière. En effet, celui-ci sert avant tout à diriger la voiture. Mais il suffit de cliquer dessus pour avoir alors la joie de voir l’arrière de voter capot. Cet aspect est certes dérisoire mais revêt une certaine importance quand en tournant un peu serré, l’on ‘appuie malencontreusement sur ce stick. N’ayant plus de visibilité, l’accident est inévitable voir même dramatique si par pur plaisir vicieux, les développeurs ont disposés, à cet endroit précis, une citerne de fioul ne demandant qu’à exploser au moindre contact. Vous l’aurait compris, la maniabilité est ultra arcade et offre ainsi des courses nerveuses ponctuées par moult accidents et explosions. Eh oui, il faut bien que le gang adverse subisse quelques pertes, vous avez tout de même de superbes amatrices à épater.

Il ne peut en rester qu’un




Voici en quelques mots le résumé du mode histoire, pilier de ce 187 Ride or Die, à coté des inévitables courses rapides et modes multi joueur. Assez linéaire, ce mode propose une succession de missions éparpillées dans Los Angeles. Plusieurs types de décors en perspective donc, mais surtout diverses missions. Outre les courses classiques où il faudra terminer premier, existe aussi des compétitions à élimination directe. A la façon de Burnout 3, le but ici est de terminer premier en prenant soin à chaque tours de ne pas être en dernière position, le dernier étant éliminé. Autant dire qu’un boost bien placé pourra sauver bon nombre de situation.

Petit dérivé, est aussi proposé des courses avec armes limitées. Pour exemple, seules les mines seront quelquefois autorisées, réduisant ainsi fortement votre portée d’action. Une autre influence est aussi notable, celle de Need for speed. En effet, il ne sera pas rare de devoir fuir devant des voitures de police alertées par les quelques dégâts causés par vos altercations. La recherche de boost sera alors primordiale et surtout peu aisée puisqu’il faudra slalomer non seulement avec une circulation dense, mais aussi avec les attaques des forces de l’ordre. Enfin, on trouve la courante arène, un aspect qui rappel fortement la série des Twisted Métal. Deux versions sont proposées. Soit avec des armes imposées et infinies, soit avec des projectiles au choix, mais devant être récupérés sur la carte. C’est ici que les bonus de vie prendront tout leur sens, puisqu’une fois KO, il faudra soigner votre tireur afin de pouvoir à nouveau agresser le gang concurrent.

Chose appréciable, chaque mission a son type de véhicule. 4X4, voiture de sport et pick-up sont bien sûr au rendez-vous. L’esprit tunning n’est pas loin et à chaque victoire vous débloquerez un véhicule plus puissant. Passé un certain point cela va très vite. Au point que l’on n’est quelques fois ravis de piloter un 4x4 lourd et résistant afin de se concentrer principalement sur le tir. Les pick-ups sont eux exclusivement réservés aux arènes puisque de passager, le coéquipier passera alors à l’arrière du véhicule afin d’utiliser au mieux les gatling et autres fusils à pompe mis gracieusement à disposition.

Le mode mulitjoueur est quant à lui très efficace en offrant la possibilité de jouer soit via le xbox live, soit en écran partagé. Reprenant les diverses missions du mode solo, il sera possible d’utiliser tous les bonus déverrouillés dans celui-ci. L’originalité vient en fait de la possibilité de coopérer aussi bien dans le mode histoire qu’en multi. Un joueur manœuvrera alors le véhicule tandis que l’autre se chargera des armes. Fatalement génial, 187 Ride or Die prends là toute son ampleur tant le fun lié à la coopération est omniprésent. Alors quand on ajoute à cela des cinématiques dignes de films d’animations et une réalisation graphique surprenante, forcément, ça donne envie.

La Xbox accélère… !




Jeu multi plateforme, 187 Ride or Die n’était pas obligatoirement attendu pour sa réalisation de haute volée sur Xbox. Heureusement, c’était sans compter sur la constante recherche de perfection d’Ubi Soft qui nous offre la un jeu techniquement très aboutit. Les circuits rappellent énormément Burnout 3 d’un point de vue graphique. Très chargés et extrêmement soignés, les tracés regorgent de détails visuels et d’éclairages, à défaut d’interactivité. Certes c’est beau, mais à part quelques tonneaux qui explosent, il faut avouer que peu d’éléments du décor sont dynamiques. Il n’en est pas de même pour les véhicules qui sont eux très travaillés de ce point de vue. Sans atteindre l’excellence d’un Flat out, les dégâts sont impressionnants. On retiendra surtout les explosions qui avec les impacts de balles sur la carrosserie, sont les effets les plus marquants. L’impression de vitesse est elle aussi très bien rendue et dépend des capacités de chaque bolide. Mais enclenchez le boost et le résultat sera le même : Une vitesse accrue et un flou artistique. Bref ça fuse et se n’est pas pour nous déplaire. La bande son est elle logique au style du jeu. C’est du bon gros rap qui ne surprend pas mais qui a le mérite de coller à l’action et à l’ambiance des courses.

Point complet
Mélange improbable de Burnout et de Gta, 187 Ride or Die est un essai transformé pour Ubi Soft tant le gameplay est fluide et maîtrisé. Rapide et bourré d’action le titre étonne par sa réalisation soignée et ses cinématiques dignes de certains films animés. Que se soit en solo ou en coopération, le fun est là et ce malgré une durée de vie conséquente entachée d’une certaine répétitivité. Reste qu’au tarif affiché, c’est un titre à ne pas rater pour les amateurs de course arcade.

On a adoré :
+ L’action omniprésente
+ La réalisation efficace
+ Les cinématiques
+ La coopération en solo et en multi
On n'a pas aimé :
- Missions quelque fois répétitives
- Il faut aimer le rap
- Scénario secondaire
- Peu de variété dans les armes


Consulter les commentaires Article publié le 17-09-05 par Goulitch



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019