Avis - DLC et MaJ de Jurassic World Evolution

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 231 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
News > Avis - DLC et MaJ de Jurassic World Evolution
- Publiée le 08.07.2019, à 13:49
- Par Vincent P.
Avis - DLC et MaJ de Jurassic World EvolutionUn an après sa sortie, Jurassic World Evolution s'est enrichi de diverses mises à jour ainsi que de DLC. Pour vous permettre d’y voir plus clair, nous vous proposons de lire notre avis sur les deux DLC payants sortis et sur les éléments apportés dans les récentes mises à jour déployées pour ce jeu de gestion rattaché à la saga cinématographique dinosaurienne la plus emblématique.

Les secrets du Docteur Wu
Les secrets du Docteur Wu est le premier DLC payant à être sorti. Disponible depuis le 20 novembre dernier et affiché au prix de 15 euros, il offre une nouvelle campagne apportant 2 nouvelles localisations sur les îles préexistantes. Dans ce petit scénario, le Docteur Wu cherche à créer de nouveaux hybrides à l'instar de l'Indominus Rex et de l'Indoraptor. Vous trouverez donc 3 nouveaux dinosaures dans vos archives, prêts à être créés et présentés au public. L'Ankylodocus est un mélange de Diplodocus et d'Ankylosaure : imaginez un Diplodocus avec une légère cuirasse, des pointes sur le dos et une masse au bout de la queue. Le Stégocératops, sans surprise est un mix entre le Stégosaure et le Tricératops. Il ressemble à un tricératops avec 2 longues cornes et 2 plus petites au-dessus, et une sur le nez, et les plaques dorsales propres au Stégosaure, ainsi que 4 piques au bout de la queue. Ces 2 hybrides ont un design qui n'est pas des plus réussis... Trop simpliste et pas aussi recherché et différent que celui de l'Indominus Rex du film Jurassic World, lui donnant un cachet vraiment unique. En revanche, le Spinoraptor, mélange du Spinosaure et du Vélociraptor, s'avère plutôt réussi en représentant un raptor au long museau et avec une petite crête dorsale, tout en étant plus grand que les raptors "naturels". Même si son design n'est pas aussi réussi que celui des 2 hybrides des films, il reste le plus convaincant des 3. Dans la campagne vous serez donc amené à créer ces 3 dinosaures nécessitant les génomes complets des dinosaures dont vous ferez le mélange (comprenez 100% des génomes du Raptor et du Spinosaure pour créer un Spinoraptor), et vous vous retrouverez à accomplir quelques petites missions en rapport. A contrario des missions de la campagne du jeu de base, on se retrouve ici dans une situation où les dinosaures sont mis en avant de différentes façons. L'Ankylodocus reste classique, il suffit de le mélanger à d'autres dinosaures et le prendre en photo effectuant certaines actions dans l'enclos au milieu du troupeau. Le Stégocératops est amené à combattre plusieurs carnivores, et enfin, le Spinoraptor lors de sa création s'avère modifié et très agressif. D'un seul coup, le mur de son enclos s'effondre et tout bascule, vous êtes forcé de le tuer à l'aide d'autres dinosaures parce que les fléchettes tranquillisantes sont inefficaces. Plusieurs récompenses sont donc reçues avec ce DLC, à commencer par les 3 hybrides, mais aussi un camouflage pour l'Indominus Rex qui change donc de couleur lorsqu'il passe dans les forêts.




Le sanctuaire de Claire
Le domaine de Claire est le second DLC de Jurassic World Evolution. Sorti il y a près d'un mois, affiché lui aussi au prix de 15 euros, il vous fait traverser 2 nouveaux environnements à travers une campagne vous demandant de sauver les dinosaures de l'éruption d'Isla Nublar (comme dans le dernier film). Vous vous retrouvez dans une première partie du DLC à vraiment "chasser" les dinosaures vous-même, en prenant votre véhicule pour aller ravitailler l'électricité et ainsi créer un mini-parc dans lequel vous pourrez transporter les dinosaures. Toutes ces espèces sont ainsi envoyées dans des enclos et vous devrez les soigner, tout préparer avant de décider lesquels vous allez transporter dans votre prochain parc, en sachant que vous serez limités à 8 espèces et que certaines seront donc sacrifiées... Une fois dans la seconde partie, le jeu vous introduit une nouvelle fonctionnalité à travers la serre qui permet de créer de nouvelles plantes pour effectuer de la paléobotanique et offrir aux herbivores des plantes selon leurs goûts. Certaines plantes s'avèrent nocives pour certaines familles de dinosaures alors il faut faire très attention à ce que vous donnerez à vos animaux et dans quel enclos vous allez mélanger les espèces. La première fois que j'ai lancé cette campagne, je me suis retrouvé à perdre obligatoirement à ma dernière sauvegarde à cause d'un élément essentiel à la campagne : les dinosaures de la mission ne doivent en aucun cas mourir. Comprenez par-là que vous êtes limité dans le temps. Si éviter d'empoisonner les dinosaures ou éviter qu'ils s'entretuent est relativement facile, puisqu'il suffit de ne pas mélanger les herbivores et les carnivores, ou de donner les bonnes plantes aux bons dinosaures, il faut aussi prendre en considération que chaque minute qui passe rapproche chaque dinosaure d'une mort certaine puisqu'ils peuvent tout simplement mourir de vieillesse. Etant donné qu'il n'est précisé nulle part que chaque espèce doit survivre, cet élément m'a échappé la première fois, prolongeant donc la durée de vie artificiellement de cette campagne. Notez que toutes vos recherches sont malgré tout maintenues si vous décidez de réinitialiser l'île. D'un autre côté, vos recherches de fossiles seront elles aussi effectuées, ce qui peut s'avérer être un désavantage tant certaines trouvailles d'objets de valeur peuvent venir à manquer lors de la construction du parc. A vous de faire attention et de ne pas prendre trop longtemps pour construire votre terrain de jeu et ainsi terminer la mission. Dans ce pack vous trouverez également 3 nouveaux dinosaures, qui apporteront plus ou moins de diversité à vos sessions de jeu. Enfin, une nouvelle attraction permettant à un camion de rouler dans les enclos en transportant des visiteurs est arrivée. Pour ne pas faire totalement échos aux gyrosphères, ces camions ont la particularité de pouvoir traverser les parois des enclos afin de traverser plusieurs enclos rattachés entre eux.




Packs Carnivore et Crétacé, mises à jours gratuites
A côté de ces 2 DLC, 2 autres au prix de 5,5 euros ont rajouté 3 dinosaures chacun. Le pack carnivore et le pack Crétacé ajoutent ainsi 3 carnivores, dont l'Acrocanthosaure déjà présent dans Jurassic Park Operation Genesis. Le design de ce dernier s'avère plus classique que dans Operation Genesis, mais sa présence reste un bel ajout à la bibliothèque de dinosaures disponibles. Le Carcharodontosaure disponible dans le pack Crétacé était aussi un dinosaure présent dans Operation Genesis et il se retrouve ici très réussi avec un rugissement assez unique. L'Iguanodon est une nouveauté bienvenue, d'autant que ce dinosaure très connu arrive avec une caractéristique plutôt plaisante : il bénéficie de toutes nouvelles animations. En effet, que ce soient ses animations de marche, course, lorsqu'il mange ou lorsqu'il se bat et exécute un petit ou un grand carnivore, sa palette d'animations est totalement unique et vraiment plaisante, car vous n'êtes pas sans savoir que la plupart des dinosaures ont tous des animations prédéfinies en fonction de leur forme. Un tricératops, un torosaure ou tout autre dinosaure à cornes auront tous la même animation d'exécution, de marche etc. Au même titre que les petits carnivores qui ont tous la même animation de chasse, d'exécution, et il en est de même pour les grands et moyens carnivores. Le jeu a malgré tout ajouté de nouvelles animations pour certaines espèces, dont certaines sont extrêmement réussies (elles faisaient parties des ajouts des updates gratuites). Parmi ces updates gratuites, on retrouve aussi la possibilité pour les dinosaures de dormir, d'avoir un Alpha dans le troupeau et de voir les dinosaures s'affronter pour s'imposer en tant qu'Alpha. Une mangeoire pour les piscivores (mangeurs de poissons) dont le Spinosaure, Suchomimus, Baryonix, etc., est disponible tout comme le fait de créer un environnement propice au bien-être de ces dinosaures qui vivent près de grands points d'eau. Une nouvelle catégorie d'éléments environnementaux, comme des arbres ou des rochers, a fait son apparition, ainsi que de nouvelles plantes et de nouveaux pinceaux pour créer des environnements plus uniques. Vous trouverez du sable, de la boue, de la roche ou de l'herbe, ainsi que des plantes des montagnes, des plantes océaniques, des fleurs ou simplement des hautes herbes, pour ainsi habiller vos enclos de différentes façons et renforcer l'aspect esthétique de votre parc, chose qui manquait cruellement au jeu.





Le dernier mot d’Anthony / Grievous32
Le titre s'est donc plutôt bien amélioré avec ces différentes updates, mais il est toutefois dommage que les DLC soient si chers... Plus de 5 euros pour 3 dinosaures, si on peut se dire que le fait d'avoir de nouvelles animations demandaient un peu plus de travail et que ce sont des ajouts bienvenus, cela reste un peu cher pour ce qu'ils apportent en termes de variété ou de gameplay. Les 2 campagnes quant à elles sont bien trop chères pour le temps de jeu qu'elles représentent, mais elles restent toutefois assez plaisantes à jouer grâce à quelques phases très différentes dans leur approche, rendant le gameplay vraiment plus intéressant que s'il s'agissait d'une simple création de parcs dans de nouveaux décors. Malgré tout, ils sont probablement 5 euros trop chers, et tous ces ajouts ne présentent toujours rien qui augmenterait la difficulté du jeu... Jurassic World garde donc toujours ce côté plaisant et déplaisant à la fois de n'être absolument pas difficile, donnant lieu à des sessions plus ou moins longues sans la moindre frustration, mais aussi sans le moindre réel défi. La mort de visiteurs est toujours aussi peu punitive puisque tout incident sera de l'histoire ancienne dans les 2 ou 3 minutes qui suivent, et vous retrouverez aussitôt votre note d'avant l'incident. Les carnivores n'attaquent toujours pas les véhicules, et c'est d'autant plus dommage qu'avec la présence de ce nouveau camion transportant les visiteurs, il aurait été très plaisant que les carnivores créent des problèmes et que les visiteurs se retrouvent perdus dans un enclos, nécessitant l'envoi immédiat des secours à l'instar de ce qui était déjà présent en 2003 sur Jurassic Park Operation Genesis… tout comme la prévention météo qui permettait de prévoir l'arrivée prochaine d'une tornade qui dévastait le parc et faisait des centaines de morts si les précautions n'avaient pas été prises. Le jeu n'a toutefois pas dit son dernier mot et il semble que d'autres updates soient prévues dans un futur plus ou moins proche, en espérant qu'il rendra le jeu plus difficile au niveau de sa gestion, en se rapprochant de son aîné qui savait punir les erreurs et le manque de réactivité du joueur lors d'une situation de crise.

Partager :    
En rapport avec : Jurassic World Evolution
Editeur : Frontier Developments | Developpeur : Frontier Developments | Date de sortie : 12 juin 2018
Actualités du jeu | Images | Vidéos | Test du jeu (16/20)


VOS REACTIONS
Soyez le premier à réagir sur cet article

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019