Avis - Power Rangers BftG : patch & Story Mode

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 218 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
News > Avis - Power Rangers BftG : patch & Story Mode
- Publiée le 02.05.2019, à 12:49
- Par Vincent P.
Avis - Power Rangers BftG : patch & Story ModeLe 30 avril dernier, il y a deux jours donc, nous avons eu l’agréable surprise de voir débarquer une très grosse mise à jour pour Power Rangers : Battle for the Grid. Etant un fan de la licence et ayant déjà pu proposer un avis sur le jeu (à lire ici, j’ai voulu tester les apports de cette mise à jour pour vous faire un petit compte-rendu…

Quelques corrections avec un patch
Le patch 1.2 a en priorité apporté des corrections au niveau du gameplay. Si je ne vais pas revenir sur chaque détail, je tiens à m’attarder sur quelques éléments. Le premier, c’est la correction de quelques bugs, dont l’annulation du bloc aérien. En revanche, le bug de la flèche du Ranger Slayer qui reste affichée au milieu du niveau de manière persistante est toujours là. Le deuxième, c’est la révision de tous les personnages, comme Gia Mora qui gagne quelques points de vie, Jason Lee Scott qui gagne en vitesse au niveau des attaques au corps à corps (notamment sur les enchaînements coups de poing) ou encore Kat Manx (et d’autres mais c’est surtout flagrant pour elle) qui ne peut plus enchaîner la même boucle d’attaques ad nauseam. Le gameplay était plutôt équilibré, avec ce patch, il devient encore plus précis, poussant un peu plus à la technique plutôt qu’au bourrinage ou au spam.

Trois nouveaux venus (gratuitement)
persos dlc
Autre nouveauté qui avait été annoncée, la mise à jour a permis d’introduire trois nouveaux personnages. Je commence par Udonna (le Ranger Mystique blanc de Power Rangers : Force mystique) qui a le mérite d’apporter un peu de fraîcheur avec sa maîtrise des pouvoirs de la glace. Outre son Super givrant, je note surtout une attaque de base qui permet de glacer l’adversaire, offrant quelques secondes pour démarrer un combo sans que ce dernier ne puisse répliquer. Avec des mouvements dans la moyenne, au niveau force et rapidité, je retiens surtout l’utilisation de ses pouvoirs et son attaque avec le sceptre qui tournoie sur lui-même. Efficace pour terminer un enchaînement !

Ensuite, il y a Dragon Armor Trini. Plutôt que de proposer la Ranger jaune de base, les développeurs ont préféré l’intégrer avec l’armure issue du Black Dragon, un Zord qui a été remodelé en armure suite à sa défaite. On entend bien les bruitages de l’armure et celle-ci, imposante, laisse à penser que le personnage sera plutôt lent. Il n’en est rien, Dragon Armor Trini est étonnamment rapide, avec une attaque basse (avec le coup de queue de l’armure) plutôt efficace ou encore une propulsion dans les airs très appréciable. Le personnage est assez puissant tout de même et je le trouve jouissif à jouer, surtout contre un Goldar ou un Magna Defender, quand on leur colle n coup de boule. Le petit Super est également intéressant, au moins pour gonfler le nombre de hits, celui-ci dépassant la vingtaine et battant par exemple celui de Kat Manx, même si le nombre de dommages subi reste équivalent.

Enfin, il y a le Cenozoic Blue Ranger. C’est le Ranger Bleu de la version du film Power Rangers de 2017, avec l’armure extraite dudit film. Pour la petite histoire, à la base, c’est le Ranger Bleu qui se battait aux côtés de Rita Repulsa et de Zordon lors de l’ère cénozoïque. Ce dernier avait été vaincu et son morpher a été récupéré par Billy Cranston. Je dois bien, avouer que j’ai un peu plus de mal avec sa modélisation, que je trouve un peu moins réussie que celle des autres rangers. Passé cet avis purement personnel, les goûts et les couleurs, je dois reconnaître que j’ai pris du plaisir à le jouer. Les coups sont rapides, assez puissants et il a un bon enchaînement de coups de poing. Son super avec la traversée de l’écran est pas mal non plus.

Deux maps, dont une avec le Megazord !
Les développeurs avaient préparer une autre surprise, l’ajout de deux nouvelles arènes accessibles dans tous les modes. La première, la Terre version ère cénozoïque est plutôt lambda. On retrouve un peu les codes de ce que l’on a aperçu au début du film mais il n’y a pas d’élément transcendant. Ca reste toutefois plus intéressant comme décor que la Training Room de Zordon. En revanche, j’ai eu un vrai coup de cœur pour Corinth. La carte propose en arrière-plan un combat en temps réel entre le Megazord et Goldar (géant). Les coups pleuvent, l’affrontement fait rage et je dois avouer que les premières fois, j’étais même plus attiré par l’action en arrière-plan que par celle au premier… Ce qui fait que j’ai pris quelques mandales avant de me ressaisir. C’est en tout cas une belle surprise !

Un véritable mode Histoire débarque !
persos dlc
Autre surprise, et de taille, l’ajout d’un mode Histoire. Vous ne rêvez pas, suite à toutes les critiques faites sur le contenu du jeu, les développeurs ont retroussé leurs manches. Le mode histoire se présente comme un enchaînement de combats entrecoupés par des dialogues et des cut-scenes. Concrètement, il est formé de deux arcs composés chacun de six chapitres, soit un total de douze chapitres demandant environ 1H15 pour être bouclés. Dans la forme, il ne faut pas s’attendre à des cut-scenes en 3D avec des transitions fluides à la manière des derniers jeux de NetherRealm Studios (Injustice 2 et Mortal Kombat 11 en tête). On reste sur un jeu à petit budget vendu 19,99€ et sur un mode ajouté gratuitement. On doit donc se contenter d’artworks signés Dan Mora. Ces derniers sont légèrement animés. Je dois reconnaître que les visuels sont assez beaux sur les plans larges, moins lors des zooms qui font apparaître des défauts sûrement liés à une mauvaise compression des images. Les dessins reprennent ceux de Shattered Grid, Dan Mora ayant justement contribué à ce comic book.

Pour assurer encore plus le fan-service, les développeurs ont pu faire appel à Jason David Frank (Tommy Oliver), Austin St. John (Jason Lee Scott), David J. Fielding (Zordon), Kerrigan Mahan (Goldar) et Meghan “Strawburry17” Camarena (Kimberly) pour assurer les doublages lors de ces cut-scenes (ce sont les voix officielles !). Cela donne un aspect plus vivant et bien plus immersif pour tout fan de Power Rangers. Notez simplement que les phases de dialogue en début et fin de combat ne sont pas doublées. Pour ces dernières, on retombe dans ce qui est fait pour le mode arcade, à savoir une bulle centrale avec le dialogue et les interlocuteurs présentés sur les côtés par le biais d’un render pour chacun. Le petit plus de ce scénario, c’est qu’il permet d’intégrer Alpha 5 à l’histoire. Justement, la bonne nouvelle, c’est que le scénario adapte celui de Mighty Morphin Power Rangers : Shattered Grid , le comic book de 2018 de BOOM! Studios qui assure le crossover entre les divers univers de la licence (et amorçant un nouvel arc crossover). Un scénario qui est juste et justifie la présence des divers Power Rangers.

En plus de cela, il permet d’intégrer les trois nouveaux venus et de faire intervenir d’autres personnages, dont certains pourraient bien être les prochains à arriver en DLC (sûrement avec le Season Pass) comme Anubis Crugger ou encore Jen Scotts… Je dois bien l’avouer, Kyle Higgins (Mighty Morphin Power Rangers: Shattered Grid, Nightwing, Batman : Gates of Gotham) a réussi son pari d’adapter le comic book, l’histoire étant assez captivante. J’avais envie d’en voir le bout et je n’ai pas été déçu même si la fin est une frustration en soi puisqu’elle ne fait qu’annoncer le début de quelque chose d’autre… Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler… Dernier petit plus, le mode Histoire permet de découvrir deux autres arènes, des versions alternatives des existantes plus précisément, qui ne sont pas accessibles dans les autres modes.

Le ressenti de Vincent / onizukadante
Suite à toutes les critiques émises sur le contenu rachitique du jeu, je savais que les développeurs préparaient un DLC gratuit ajoutant trois nouveaux personnages jouables. Cela avait été annoncé en amont. Je ne m’attendais pas à voir débarquer en prime deux nouvelles arènes et un véritable mode Histoire travaillé, avec doublages officiels, scénario signé Kyle Higgins et visuels assurés par Dan Mora. Non seulement c’est une très belle surprise, mais en plus le résultat est plutôt satisfaisant, du moins lorsqu’on garde bien en tête le contexte, à savoir qu’il s’agit d’un petit jeu à 19,99€ et que le mode Histoire est proposé gratuitement. Les développeurs se sont retroussés les manches et ils ont bien bossé. J’ai beaucoup aimé le scénario, qui est cohérent et qui permet de jouer en alternance les gentils et les méchants, même si je dois avouer que je suis frustré par la fin… Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler mais je n’en pense pas moins. En tout cas, je salue vraiment l’initiative puisque le casting est gonflé, deux arènes se joignent à la fête, dont Corinth qui est clairement mon coup de cœur avec l’affrontement entre Goldar et le Megazord en arrière-plan. Bref, le contenu est gonflé pour le meilleur, même si on peut toujours trouver quelques trucs à redire, comme le fait qu’on enchaîne trop de combats avec le Mastadon Sentry (ou l’Elite Sentry avec son deuxième costume et sa barre de PV doublée). J’ai passé un bon moment et si ça ne change pas les défauts pointés du doigt à la sortie du jeu, ça permet de commencer à reconsidérer l’achat du titre pour ceux qui n’avaient pas sauté le pas avant. J’attends de voir maintenant le contenu du Season Pass (même si la surprise semble être étiolée avec le mode Histoire), que je trouve toujours trop cher, mais je me dis que si les développeurs continuent à proposer quelques surprises dans le même genre que celle du 30 avril, alors je reconsidèrerai la question…

Partager :    
En rapport avec : Power Rangers : Battle for the Grid
Editeur : Lionsgate | Developpeur : nWay | Date de sortie : 26 mars 2019
Actualités du jeu | Images | Vidéos | Test du jeu (11/20)


VOS REACTIONS
Posté le 02.05.19 @ 14:35

A chaque fois que je vois ce genre d'ajouts peu de temps après la sortie d'un jeu, plus particulièrement d'un jeu de baston, je me pose toujours cette question : Mais bordel pourquoi ne pas avoir sorti le jeu comme ça ? Ce n'était pas prêt ? Pas grave, il vaut mieux attendre un peu sortir un jeu plus complet. A notre époque ou les avis se forgent à chaud sur les impressions et notes day one, c'est suicidaire. Ceux qui ont lâché le jeu ou qui sont partis sur autre chose n'y reviendront pas. Surtout que maintenant il y a MK 11 qui est dans les bacs et qui est vraiment bon.
Posté le 02.05.19 @ 15:12

Je comprends pas non plus, surtout que ce contenu supplémentaire est vraiment intéressant. Moi le premier je suis sur MK11 en ce moment mais je dois avouer que j'ai vraiment apprécié revenir sur ce Power Rangers pour tester le nouveau contenu. Dommage parce que le contenu ajouté est une gros plus-value et s'il avait été présent d'entrée de jeu, ça aurait franchement réduit l'impact de la critique principale, à savoir le contenu rachitique. Ca n'enlève pas le fait qu'il aurait fallu un paquet de skins en plus pour au moins donner l'illusion d'avoir accès au multiverse Power Rangers et non aux originaux avec quelques ajoutés piochés ci et là... Mais ça aurait mieux fait passer les pilule, surtout avec un prix de 20 balles...

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous


PUBLICITE
DERNIERES NEWS



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019