XG Film Club - Dragons 2

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 331 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
News > XG Film Club - Dragons 2
- Publiée le 03.08.2014, à 17:10
- Par Kévin F.
XG Film Club - Dragons 2Ce n'est un secret pour personne, film d'animation a longtemps rimé avec Pixar. A partir de la fin des années 90, le service, jusqu'alors nommé Graphics Group et propriété de Lucasfilm, a été racheté par le cofondateur d'Apple, un certain Steve Jobs. S'en est suivi des succès sans précédent tels que Toy Story, Monstres et Cie et Le Monde de Nemo. Pendant ce temps, dans l'ombre virevoltante du géant Pixar se constituait DreamWorks Animation SKG, firme comptant à son actif des productions comme Shrek, Kung-Fu Panda ou The Croods. D'échecs cuisants en succès retentissants, la société n'avait de cesse de peaufiner ses forces en présence et d'écarter ses faiblesses alors que du haut de sa suprématie, Pixar semblait bel et bien avoir remporté la guerre de l'animation. Mais cela, c'était sans compter sur l'arrivée d'un vigoureux prétendant au titre : Dragons.

Embarquement pour la voie lactée




Dire que Dean DeBlois et Chris Sanders (qui ont travaillé ensemble sur Mulan et Lilo & Stitch) ont porté à bout de bras ce projet serait bien peu, car de nombreuses difficultés ont rythmé la production du premier volet jusqu'à ce que sa sortie soit remise en question. Fort heureusement, la suite des événements leur donna raison et, en se hissant dans les 100 meilleurs films du box-office de tous les temps, l'histoire aérienne de Harold et Krokmou passionna petits et grands. Conforté par ce triomphe, Dean DeBlois - amputé de son acolyte occupé à la production de The Croods - se lança dans l'écriture du deuxième épisode de sa trilogie, et ce en s'inspirant de grands classiques du cinéma avec pour objectif assumé de faire de son bébé ailé une oeuvre aussi complexe et vaste que l'est Star Wars. Rien que ça. Une chose est certaine, Dragons 2 fait partie du cercle très fermé de ces films d'animation qui arrivent à plonger le spectateur dans un véritable univers enchanteur dès les premières minutes de l'action. Sur le papier, l'ouverture n'est pourtant guère différente de celle du premier opus puisqu'on redécouvre avec plaisir l'île de Berk. Sauf que grâce aux efforts de Harold, chaque habitant possède désormais son propre dragon et la communauté ne fait qu'un autour d'un sport échevelé reléguant les horribles chasses dépeintes dans le premier épisode comme des événements d'un autre temps.

D'ores et déjà envoûté, le spectateur découvre des graphismes de nouvelle génération (grâce à l'outil Apollo mis en place pour l'occasion par DreamWorks), bluffants, et n'a de cesse d'être époustouflé par une pleine maîtrise de logiciels si jeune. En tête de fil de ce renouveau graphique, on retient notamment une gestion des muscles admirable où chaque battement de cils et mouvement des biceps enclenchent une magie presque indescriptible. A peine arrivés dans ce tableau réjouissant, nous retrouvons Harold et Krokmou qui apparaissent bien loin de Berk. Après les aventures du premier épisode, nos deux compères indissociables enchaînent les acrobaties à la vitesse de l'éclair dans un tourbillon d'effets saisissants. L'île est devenue bien trop étroite pour notre binôme, si bien qu'il se lance à cartographier les environs en vue de dénicher de nouvelles espèces de dragons... C’est l'occasion d'évoquer les progrès réalisés sur les bruitages de Krokmou, car au cours du premier échange entre nos acolytes, on découvre avec plaisir un dragon plus loquace que dans l'épisode précédent. Cet ajout permet ainsi au compagnon de Harold de prendre une place plus importante dans l'aventure et s'avère bien plus actif dans l'intrigue de cette suite.

Profitons-en également pour saluer l'ensemble de la bande sonore du film qui, qu'il s'agisse des bruitages, des doublages ou de la musique, fait prendre au long-métrage des hauteurs jusqu'ici seulement effleurées par les autres productions du genre. Plusieurs aventures sont mélangées pour donner le scénario de ce Dragons 2. On découvre entre autres une nouvelle menace incarnée par un sombre personnage qui tente d’asservir des dragons pour assouvir un dessein bien sombre. Sans spoiler, il est également bon de dire qu’une scène liée à des retrouvailles n’est pas sans rappeler les plus belles réalisations du maître Miyazaki... Un passage extraordinaire. Avec beaucoup de problématiques soulevées, le scénario trouve sa quintessence lors des scènes les plus sombres, où hommes et dragons doivent chacun faire leur preuve et se faire une nouvelle place dans cet univers. Une fois les cartes redistribuées et malgré un traitement qui aurait mérité plus d'attention de la part des scénaristes, toutes nos certitudes quant à l'aventure en sont chamboulées. C'est précisément à ce moment que DreamWorks réussit à parler à l'adulte qui sommeille en chaque enfant. Belle, poignante et somptueusement rythmée, cette épopée magistrale, à l'écriture aussi complexe qu'inexorablement maîtrisée, vole jusqu'aux cieux des productions animées. Pour le plus grand plaisir des petits et des grands !



DreamWorks redéfinit le film d'animation
Avec Dragons 2, Dean DeBlois montre qu'il peut atteindre d'un coup de talon le trône si disputé des films d'animation. Avec un univers majestueux qui resplendit de mille feux grâce à des problématiques fortes, ce long-métrage nous a conquis avec son ambiance. Graphismes de nouvelle génération, décors magistraux et humour incisif : la nouvelle production de DreamWorks atteint des sommets. Le mieux, c'est que tout le monde y trouvera son compte, les plus jeunes comme les adultes, les non-initiés des salles obscures aux plus grands fans de cinéma, qui pourront découvrir un scénario offrant une jolie bouffée d'air frais, multipliant en prime les références avec une douce aisance. Une vraie réussite !

Partager :    
En rapport avec : XG Film Club
Editeur : ... | Developpeur : ... | Date de sortie : ...
Actualités du jeu | Images | Vidéos


VOS REACTIONS
Posté le 03.08.14 @ 17:52


Gamertag :
Slayer56190
Tout à fait d'accord! Une merveille sur tous les plans!
Et en plus de ça il réussi le tour de force de nous émerveiller avec un deuxième opus, ce qui est suffisamment rare pour être noté

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020