XG Film Club - Godzilla

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 459 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
News > XG Film Club - Godzilla
- Publiée le 25.05.2014, à 22:36
- Par Vincent P.
XG Film Club - GodzillaCeux qui s’intéressent à la culture nippone savent très bien que Godzilla a été exploité au travers de divers films au Japon. Si on met de côté le Godzilla : Final Wars de Ryûhei Kitamura, celui dont on se souvient le plus du côté occidental, et pas forcément pour le meilleur, c’est assurément le film de 1998 réalisé par Roland Emmerich (pour les souvenirs, Jean Reno jouait dedans…). Cette année, pour les 60 ans de la licence, c’est un nouveau long-métrage américain, sobrement appelé Godzilla, qui a envahi nos salles obscures. Reste à voir si Gareth Edwards (Monsters) a réussi à faire un film à la hauteur de nos espérances, surtout après une bande-annonce qui donnait bien envie.

Le film n’est rien sans les monstres…




Cette version 2014 de Godzilla débute principalement sur un drame familial qui permet surtout de mettre en scène Bryan Cranston et Juliette Binoche, deux acteurs qui sont malheureusement sous-exploités, même si celui qui joue Joe Brody arrive tout de même à apporter un aspect émotionnel qui accentue l’aspect dramatique et donne clairement le ton, à savoir celui d’un film réalisé au premier degré. Sans trop en dire, le véritable personnage principal, c’est Ford Brody, joué par un Aaron Taylor-Johnson (Kick-Ass) qui s’est coupé les cheveux et est passé par la case musculation (avec protéines en prime ?). Malgré cette orientation intimiste dans la vie des Brody, le réalisateur n’oublie pas d’aborder l’un des thèmes principaux du tout premier film, à savoir le danger du nucléaire, surtout lorsqu’il est couplé à l’arrogance de l’humanité. Les hommes n’apprennent jamais de leurs erreurs et cela transparaît au travers d’un discours, certes loin d’être inintéressant dans le fond, mais qui est tellement rabâché qu’il perd de son impact. Pire, le scénario utilise tous les poncifs du genre, accumulant sans grande ingéniosité les codes ultra clichés du sens du sacrifice, de l’égoïsme humain, du scientifique incompris, des mensonges de l’état, de la stupidité de l’armée, de la puissance de la nature, etc.

De manière plus générale, la véritable faiblesse de ce film, c’est son scénario qui, en plus des clichés et d’un manque d’inspiration, malgré quelques rappels à des contextes réels (tsunami de 2004, Fukushima, etc.), multiplie les invraisemblances (il y en a régulièrement, certaines étant tout bonnement risibles). Les dialogues sont loin d’être pleinement inspirés et la plupart des acteurs sont sous-exploités, même un Ken Watanabe pourtant charismatique, leurs personnages manquant totalement de profondeur. Et ce n’est pas à Aaron Taylor-Johnson, malgré une prestation très correcte, que l’on s’attache. Le début du film est long, voire même poussif, jouant sur les lieux et les époques, comme s’il fallait en caser un maximum au début avant de pouvoir enfin donner du sens à ce que les fans attendent réellement, à savoir des combats de monstres. Du coup, le film (plus de deux heures) souffre d’un réel problème de rythme. Tout n’est pas mauvais pour autant… Les effets spéciaux sont vraiment bien réussis et certains plans sont de toute beauté. La photographie est maîtrisée et certains décors en mettent clairement plein la vue. Du côté des monstres, les Muto sont plutôt corrects, rappelant des monstres d’autres films, tandis que Godzilla est quasiment parfait (les pattes peuvent diviser).

Le réalisateur a fait en sorte de montrer quelques parties du monstre, avant de le mettre pleinement à l’écran. Majestueux, il se présente comme un véritable guerrier mythique de la culture japonaise, une sorte de dieu qui vient rétablir l’équilibre de la nature et sauver des humains toujours aussi arrogants et idiots. Le design a été parfaitement étudié, rappelant l’original tout en donnant un sentiment de puissance bienvenu, sans parler de son attaque tout bonnement jouissive. Pour la mise en scène, le réalisateur a tenu à filmer à échelle humaine, accroissant l’immensité de la créature et le sentiment d’hommes totalement dépassés par la situation, en plus d’être impuissants. Le choix est intéressant, mais il n’est pas toujours bien concrétisé, notamment lors de certaines hésitations entre la suggestion et la démonstration. Les combats sont plutôt sympathiques, avec divers effets bien retranscrits, comme la destruction des bâtiments. Dommage que le tout n’arrive que bien tard dans le film, puisqu’on a vraiment l’impression que Godzilla est finalement secondaire pendant une bonne partie du long-métrage, faisant plutôt office de guest-star qui en impose pendant une bonne demi-heure environ.



Heureusement, il y a Godzilla…
Pour les fans purs et durs de Godzilla, cette version 2014 de Gareth Edwards marque une véritable déception à plusieurs niveaux. Le discours sur le nucléaire est toujours de la partie, mais il est tellement rabâché sans aucune finesse qu’il perd de son impact. Le scénario multiplie les incohérences et autres invraisemblances, sans parler d’un début long et poussif, la faute à des dialogues peu inspirés, à des personnages peu intéressants, à des acteurs sous-exploités et à une accumulation de tous les poncifs du genre. Le tout pèse également sur le rythme du long-métrage, vraiment mal maîtrisé. Reste tout de même des idées de mise en scène vraiment intéressantes et des plans absolument superbes, sans parler des effets spéciaux des plus réussis. Quant à Godzilla, même s’il intervient plus comme une guest-star qu’autre chose, il arrive à imposer sa puissance grâce à un travail artistique absolument superbe. Taille, design, mouvements et attaques, ce monstre, qui se présente comme un dieu venant rétablir l’équilibre de la nature, dynamise la fin du film. Les moins regardants y trouveront leur compte, les autres garderont en souvenir certains passages de toute beauté, des combats sympathiques et oublieront vite le reste…

Partager :    
En rapport avec : XG Film Club
Editeur : ... | Developpeur : ... | Date de sortie : ...
Actualités du jeu | Images | Vidéos


VOS REACTIONS
Posté le 25.05.14 @ 22:43


Gamertag :
koin koin07
J'ai prit un pied monstre, certes le début peu paraitre poussif mais j'en ai encore plus apprécié la suite quand tout s'enchaine.
Un peu comme pacific rim pour moi un vrai festival visuel et des combats impressionnants, aucune déception donc, le scénar osef de mon coté, les acteurs jouent bien, c'est cliché mais osef aussi c'est le genre de film ou tu y vas pour en prendre plein les yeux c'est réussi contrat rempli pour moi.
Posté le 25.05.14 @ 23:02


Gamertag :
nicoboon
Totalement en phase avec ton test oni. Je fais néanmoins partie des gens peu regardants même si je me suis un peu ennuyé. J'aurais préfère que Godzilla fighte 1 vrai ennemi bien puissant et menaçant plutôt que ceux la.
Posté le 25.05.14 @ 23:36


Gamertag :
Lenuldepik
J'ai du mal à comprendre comment on peut dire "osef pour le scénar", "osef pour les clichés", pour un film. On peut très bien avoir un film qui en met plein la vue...tout en étant un minimum réfléchit, proposant plus que du pur spectacle, avec un scénario, un vrai, des retournements de situation, des dialogues plus fouillés, des surprises...

C'est un peu comme si on disait, pour un jeu vidéo, "osef du gameplay, osef de l'ambiance, on a les graphismes, le contenu est gigantesque, ça en met plein la vue, nickel!".

J'irai malgré tout voir ce Godzilla grâce à mon abonnement, mais clairement, payer 10€ (voir 12€ en 3D) pour un film de cet acabit, non merci.
Posté le 26.05.14 @ 00:17


Gamertag :
koin koin07
C'est simple pour ma part quand je vais voir ce genre de film j'y vais pour en prendre plein les yeux et je m'attends à une histoire, à des dialogues clichés au possible mais c'est très secondaire pour moi.
Quand je rentre dans la salle je sais ce que je veux voir.
A l'inverse on peut se diriger vers un film qui propose un scénario profond des situations inédites ou autres joyeuseté sans avoir ce coté spectaculaire.
Les films qui réunissent les deux sont rares, quand je vais voir un expendables, un fast furious ou autre film pop corn j'y vais pour juste apprécier le spectacle./ C'est un genre de film qui prône selon moi le spectacle et rien d'autre donc je ne m'attends pas à autre chose.
Quand je dis osef du scénar ou des clichés c'est que pour moi ce n'est pas l'attrait principal du film donc rentrer dans la salle sans se dire ça c'est se risquer à une déception.
Il réussit selon moi largement son job de blockbuster qui est là pour en mettre plein les yeux et les oreilles.
Par contre sans une installation digne de ce nom chez soi ou sans se rendre au cinéma ce film n'a que peu d’intérêt pour moi.
Pour finir le cinéma c'est comme le jeux vidéo tu joues des fois à des jeux défoulant à des jeux profonds, à des jeux drôle et dans chque type de jeux tu as souvent une caractéristique que tu ne retrouves pas ailleurs (l'humour, les effets visuels, le message, ou autre). Les jeux qui réunissent tout sont des jeux rares et souvent excellent mais la plupart du temps tu as de très bon jeux dans chaque registre. Quand tu fais gears of war tu t'en fou un peu de l'histoire et pourtant tu prend ton pied.
Posté le 26.05.14 @ 12:09

En réponse à Lenuldepik
J'ai du mal à comprendre comment on peut dire "osef pour le scénar", "osef pour les clichés", pour un film.


Sans aller jusqu'à dire "osef", quand j'en ai parlé avec Vincent, je lui ai dit que le scénario et les messages envoyés au spectateur étaient secondaires pour moi dans ce type de film. Mais après m'avoir quelque peu expliqué, sans spoiler, qu'ils font partie intégrante du film (de façon maladroite du coup), j'ai revu mon point de vue. Je précise que je n'ai pas encore vu le film mais que je le verrai d'un autre oeil finalement, et pas avec le seul côté primaire du "on va péter des immeubles".
Posté le 26.05.14 @ 15:20


Gamertag :
Masta Ange
Jsuis du même avis que Koin-Koin.
Godzilla, c est pas un film que tu va voir pour son scénario.
Je ne l ai pas encore vu, mais j espère en prendre plein les yeux et les oreilles. ^^
Posté le 26.05.14 @ 15:24

En réponse à Masta Ange
Jsuis du même avis que Koin-Koin.
Godzilla, c est pas un film que tu va voir pour son scénario.
Je ne l ai pas encore vu, mais j espère en prendre plein les yeux et les oreilles. ^^


Il est juste bon de préciser que lorsque j'y suis allé avec 4 potes, aucun de nous n'y est allé pour le scénario, mais bien pour les combats de monstres. Résultat à la sortie de la salle 4 déçus, dont un très gros fan de Godzilla qui a qualifié le film de "merde" pour reprendre mot pour mot ses propos. 30mins d'action avec des vrais combats de monstre sur 2h3 de film, faut alors expliquer au réalisateur que le scénario, s'il est secondaire, ne doit pas prendre 3/4 du film... Surtout quand c'est tout au premier degré et mal traité.

En ce sens, le film de Emmerich faisait mieux avec des clichés vraiment assumés et un second degré qui allait avec. Le film n'était pas bon (final wars reste le meilleur à mes yeux côté occident et l'original de 54 offre un scénario bien mieux traité que celui de 2014), mais pour un film de combat de monstre, il offrait ce qu'on attendait : du combat de monstres.

Quitte à voir du combat, j'ai largement plus apprécié Pacific Rim, bien mieux rythmé, qui tape dès le début et qui ne faiblit pas à ce niveau. Je n'étais pas foncièrement fan du design de tous les kaiju, mais au moins, malgré un scénario faiblard, ce dernier restait cohérent et on en prenait vraiment plein les yeux. Avec ce Godzilla, à part quelques scènes magistralement filmées (jeux sur les lumières réussis notamment), on se perd en blabla inutile et les incohérences sont tellement nombreuses et tellement "connes" qu'on a passé plus de temps à rire (alors que c'était censé être dramatique) et à se prendre la tête entre les mains en se disant : pourquoi ? pourquoi ils ont fait ça ?
Posté le 26.05.14 @ 16:03

J'ai bien aimé le Godzilla de 1998 à l'époque j’espère que celui la sera meilleure, j’attendrais la sortie du DVD en blueray




____________________________________________________________________________
iphone 5s galaxy s5
Posté le 26.05.14 @ 20:12


Gamertag :
Masta Ange
En réponse à onizukadante
En réponse à Masta Ange
Jsuis du même avis que Koin-Koin.
Godzilla, c est pas un film que tu va voir pour son scénario.
Je ne l ai pas encore vu, mais j espère en prendre plein les yeux et les oreilles. ^^


Il est juste bon de préciser que lorsque j'y suis allé avec 4 potes, aucun de nous n'y est allé pour le scénario, mais bien pour les combats de monstres. Résultat à la sortie de la salle 4 déçus, dont un très gros fan de Godzilla qui a qualifié le film de "merde" pour reprendre mot pour mot ses propos. 30mins d'action avec des vrais combats de monstre sur 2h3 de film, faut alors expliquer au réalisateur que le scénario, s'il est secondaire, ne doit pas prendre 3/4 du film... Surtout quand c'est tout au premier degré et mal traité.

En ce sens, le film de Emmerich faisait mieux avec des clichés vraiment assumés et un second degré qui allait avec. Le film n'était pas bon (final wars reste le meilleur à mes yeux côté occident et l'original de 54 offre un scénario bien mieux traité que celui de 2014), mais pour un film de combat de monstre, il offrait ce qu'on attendait : du combat de monstres.


Quitte à voir du combat, j'ai largement plus apprécié Pacific Rim, bien mieux rythmé, qui tape dès le début et qui ne faiblit pas à ce niveau. Je n'étais pas foncièrement fan du design de tous les kaiju, mais au moins, malgré un scénario faiblard, ce dernier restait cohérent et on en prenait vraiment plein les yeux. Avec ce Godzilla, à part quelques scènes magistralement filmées (jeux sur les lumières réussis notamment), on se perd en blabla inutile et les incohérences sont tellement nombreuses et tellement "connes" qu'on a passé plus de temps à rire (alors que c'était censé être dramatique) et à se prendre la tête entre les mains en se disant : pourquoi ? pourquoi ils ont fait ça ?


A merde.
Je verrais bien si je suis déçu ou pas.
Posté le 27.05.14 @ 10:09


Gamertag :
Derkaone
Perso je vais attendre qu'il soit en location pour me le mater tranquille chez moi.
J'ai vraiment, enfin, j'avais vraiment envie de le voir pour certains acteurs au générique mais bon voila, il est dit dans le test et aussi dans la plupart des meilleures critiques que justement les acteurs sont sous-exploités.
Bon, je le louerais de toute façon dans moins de 4 mois donc je pourrais me faire mon avis...

J'ai déjà vu Bryan Cranston "cashtonner" dans le "reboot" de Totall Recall donc j'ai pas trop envie de le revoir sous-exploité à l'écran, voir "cashtonner" dans Godzilla et surtout j’espère le voir bientôt dans un film, genre drame, thriller voir un biopic, autre en tout cas qu'un film à effets spéciaux.
Il m'a juste bluffer par sa prestation dans Breaking Bad, je me dit que ce mec peut absolument tout jouer.

Attention, j'adore les grosses machines "vide-tête" bardés d'effets spéciaux spécial popcorn mais je paye plus pour aller les voir, trop cher, la 3D j'en est rien a carré(Un stratagème bidon et malhonnête puisque a peine 97% des films en 3D...ne le sont pas, j'ai regarder Avengers en 3D sans les lunettes c'est dire, sans oublier les salles a soi-disant "place prenium" qui font grimper le prix a paris jusqu’à 22.90 euros le film, ce qui nous fait plus de 150 francs pour aller voir un film alors qu'avant qu'on passe a l'euro, une place a paris c'était maxi 35 francs...tss, tss..)
Quasi 100% des nouveaux films je les regarde chez moi, dès qu'ils sont en location (4.90 euros)
4.90 euros, c'est juste le prix d'un petit pot de popcorn dans une salle de cinéma Parisienne.

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021