XG Film Club - Millenium de David Fincher

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 218 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
News > XG Film Club - Millenium de David Fincher
- Publiée le 04.06.2012, à 17:17
- Par Vincent P.
XG Film Club - Millenium de David FincherXbox Gamer, en partenariat avec le XCN, lance le XG Film Club. Il s’agit d’une nouvelle rubrique qui vous permettra de découvrir notre avis sur certains films récupérés à partir du service Zune de la Xbox 360. Pour l’heure, nous commençons avec la version de David Fincher de Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes (The girl with the dragon tattoo en version originale).

Un copié/collé redessiné ?




A la base, Millenium est une trilogie de romans suédois signée Stieg Larsson. Les ouvrages ont été publiés entre 2005 et 2007, avant d’être adaptés en films par Niels Arden Oplev à partir de 2009. Les livres, tout comme les films, ont rencontré le succès. Du coup, à l’heure où le cinéma américain souffre d’un manque cruel d’idées neuves, enchaînant reboots, adaptations et remakes à la pelle, David Fincher (A Social Network, Benjamin Button ou encore Zodiac) a réussi à se montrer opportuniste en voulant présenter sa propre vision de l’œuvre de Larsson. Cela passe notamment par le casting puisque Daniel Craig succède à Michael Nyqvist, tandis que Rooney Mara reprend le rôle de Noomi Rapace. Pour faire court, cette version de 2011 du premier Millenium reprend l’intrigue des œuvres précédentes, avec quelques libertés. On retrouve donc Mikael Blomkvist, ancien rédacteur en chef du Magazine Millénium déchu pour cause de diffamations, qui est engagé par Henrik Vanger pour enquêter sur un vieil événement non résolu, à savoir la disparition de sa nièce Harriet. Bien qu’il ait pris quelques libertés pour raconter sa vision de l’histoire, Fincher n’a rien inventé. C’est à ce moment-là que deux véritables avis peuvent se distinguer. Le premier, c’est celui du spectateur qui n’a pas lu les livres, ni vu les films suédois.

Ce dernier va donc entrer dans un univers glauque, profitant d’une intrigue extrêmement bien ficelée. Les pièces du puzzle s’assemblent petit à petit pour former un tout cohérent et plus complexe qu’il n’y paraît. Les dialogues sont très bien écrits et le personnage de Lisbeth Salander donne clairement toute sa dimension au film. Rooney Mara, méconnaissable dans ce Millenium, incarne avec justesse son personnage. Torturée, Lisbeth est une enfant dans le corps d’une jeune femme. Dérangée mentalement, du moins c’est ce que la société pense d’elle, elle est une fille brillante, une enquêtrice géniale capable de trouver les informations les plus cachées. Utilisant avec aisance la technologique, elle se montre tout aussi forte et froide dans son comportement, que vulnérable et fragile. Sorte de paradoxe à elle toute seule, le personnage de Lisbeth représente l’âme du film. D’ailleurs, le générique d’introduction du film représente à merveille cette demoiselle aux tatouages et piercings multiples. Les amateurs de thriller, de suspense et d’univers sombres se délecteront de cette version durant un peu plus de deux heures et demies. L’environnement est glacial, le rythme est maîtrisé, certaines scènes peuvent choquer et pourtant on apprécie cette esthétique et cette mise en scène des plus maîtrisées. En revanche, ceux qui ont déjà vu les précédents films trouveront là un remake facile, opportuniste, qui apporte une approche plus simplifiée de l’enquête et de sa résolution.

La progression est en effet plus accessible, certainement pour séduire un public plus large, et certains thèmes annexes, tout comme le passé douloureux des personnages, sont évoqués, sans plus, quand ils ne sont pas éludés. Ficher a préféré se concentrer sur la réunion des deux personnages, complémentaires dans le fond, et sur l’enquête principale, toujours aussi tordue et réservant son lot de nazis, de déviances sexuelles et de personnages tordus en apparence équilibrés. Malgré tout, les images parlent parfois plus que les mots et bon nombre de plans renferment des messages plus implicites. Moins fidèle à l’œuvre originale que le film de Niels Arden Oplev, celui de Fincher joue principalement sur la maîtrise de l’esthétique, avec des plans sublimes et un montage suffisamment dynamique pour éviter que le spectateur ne regarde sa montre. Malgré tout, si vous avez vu les précédents films, vous ne pourrez que penser que la prestation de Mara n’arrive pas à égaler celle de Noomi Rapace. Il y a ce sentiment de désespoir que l’on percevait parfaitement chez la précédente Lisbeth et que l’on ne retrouve pas pleinement chez la nouvelle. Enfin, nous ne pouvons pas parler de ce film sans évoquer le fabuleux travail de Trent Reznor et d’Atticus Ross sur la bande sonore. Elle ne fait pas qu’accompagner le film, elle arrive à le sublimer en gagnant en intensité lors des moments clés et en s’effaçant parfois légèrement pour marquer le tempo du film. L’exercice est pleinement réussi puisque la bande-son est pour ainsi dire indissociable de cette version.

Cela dit, signalons que le film a été regardé (acheté en version HD – possibilité aussi de le louer en SD ou HD –) en streaming via le Zune de la Xbox 360, qui permet aussi de télécharger le long-métrage sur son disque dur pour le regarder par la suite. Le système est efficace, nous n’avons pour ainsi dire eu aucune attente ou autre souci technique. On peut arrêter le film à tout moment, éteindre sa console, la rallumer et reprendre au point où on en était. Lors de la lecture, plusieurs choix s’offrent à nous pour contrôler cette dernière. Nous avons profité de la manette, qui fait office de télécommande efficace. Néanmoins, nous avons terminé par utiliser Kinect. Précis avec les gestes de la main pour mettre pause, lecture, arrêter, avancer ou reculer, il devient encore plus plaisant à utiliser lorsqu’on se sert de la commande vocale. C’est rapide, fluide, intuitif et cela fonctionne parfaitement.



Conclusion
Si vous n’avez pas vu l’excellente adaptation de Niels Arden Oplev, avec une Noomi Rapace qui crève l’écran, alors vous devriez pleinement apprécier ce remake de David Fincher. La mise en scène est saisissante et les musiques subliment cette histoire complexe et tordue amenant plusieurs thèmes délicats sur la table. Pour les autres, il s’agit d’un remake opportuniste qui joue plus sur son esthétique que sur le fond. Néanmoins, le film se révèle plus accessible, la résolution de l’enquête paraissant plus facile à assimiler que celle de la production suédoise. Cette dernière semble en revanche plus riche sur les sujets mêlés à l’affaire et plus fidèle au travail de Larsson. Pour faire court, ce Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes de David Fincher reste un remake un peu facile, mais diablement efficace. La mise en scène a été travaillée, Rooney Mara, à défaut d’égaler Noomi Rapace, livre une belle prestation et la réalisation arrive à prendre le pas sur certaines explications parfois plus implicites.

Partager :    
En rapport avec : XG Film Club
Editeur : ... | Developpeur : ... | Date de sortie : ...
Actualités du jeu | Images | Vidéos


VOS REACTIONS
Posté le 04.06.12 @ 17:27


Gamertag :
KILLER PIPO
Sympa cette nouvelle rubrique

pour ce qui est du film, j'ai l'ai vu au cinéma à sa sortie et sans avoir vu la série ni lu les livre, je l'ai vraiment bien aimé.

sur Zune, peut on louer les films en VO ?
Posté le 04.06.12 @ 17:37

En réponse à vegeta$
sympa cette nouvelle rubrique

pour ce qui est du film, j'ai l'ai vu au cinéma à sa sortie et sans avoir vu la série ni lu les livre, je l'ai vraiment bien aimé.

sur Zune, peut on louer les films en VO ?


Pour ma part, j'ai suivi la procédure basique et ça a collé la VF. Pas bataillé plus que ça, mais je regarderai
Posté le 04.06.12 @ 17:51


Gamertag :
legollum74
Moi je suis le seul à préférer, Mara à Rapace !
pour le film c'est Fincher quoi j'adore
les Téléfilms Suédois c'est pareille beaucoup les préfères, moi je les ais suivi avec un peu d'ennui
comme quoi les couleurs
Posté le 04.06.12 @ 18:00


Gamertag :
The Dark Ezio
Très bonne nouveauté, d'autant qu'il y a beaucoup de cinéphiles sur XG.
Mais ça manque clairement d'images pour moi, pourquoi ne pas en mettre comme pour un test/preview ? Au moins l'affiche du film, puis un trailer VF aussi

EDIT : Et je dirais aussi qu'il faudrait mettre ces critiques sur autre chose que "Xbox 360", du genre "Zune", autrement ça va couler dans les news de la console, ça serait dommage.
Posté le 04.06.12 @ 18:02


Gamertag :
Ordos06
Legollum74 : Non moi aussi j'ai une préférence pour Mara : Après les deux sont excellentes dans le rôle et Rapace a prouvé encore son talent dans Prometheus dernièrement.

Très bonne critique sinon.
Posté le 04.06.12 @ 18:02

En réponse à Darksim
Très bonne nouveauté, d'autant qu'il y a beaucoup de cinéphiles sur XG.
Mais ça manque clairement d'images pour moi, pourquoi ne pas en mettre comme pour un test/preview ? Au moins l'affiche du film, puis un trailer VF aussi

EDIT : Et je dirais aussi qu'il faudrait mettre ces critiques sur autre chose que "Xbox 360", du genre "Zune", autrement ça va couler dans les news de la console, ça serait dommage.


Je n'avais pas le temps, j'en rajouterai Mais là c'est E3
Posté le 04.06.12 @ 18:03


Gamertag :
koin koin07
Excellent nouvelle, ayant déjà vu la version suédoise je ne regarderais pas celui de fincher surtout que le casting du "premier" me plaisait d'avantage et était je trouve plus crédible
Posté le 04.06.12 @ 18:27

Voilà, j'ai bricolé une fiche Zune pour y mettre tous les XG Film Club. J'améliorerai le design dès que possible, mais je devais impérativement le mettre en ligne avant le début de l'E3.
Posté le 06.06.12 @ 21:57

Un double post pour signaler que j'ai modifié la mise en page
Posté le 09.06.12 @ 00:30


Gamertag :
The Dark Ezio
En réponse à onizukadante
Un double post pour signaler que j'ai modifié la mise en page


Classe !

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous


PUBLICITE
DERNIERES NEWS



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019