Tonton Panzer raconte... Silent Hill 4

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 194 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
News > Tonton Panzer raconte... Silent Hill 4
- Publiée le 05.09.2016, à 15:03
- Par Vincent P.
On parle souvent de Silent Hill 2, moi le premier, lorsqu'on évoque la saga de Konami. Mais ce deuxième opus est loin d'être le seul de qualité… Silent Hill 4 : The Room m'avait lui aussi particulièrement marqué. Toujours développé par la Silent Team, le jeu a moins marqué les joueurs avec son orientation un poil différente. Voyons pourquoi...
Un trou flippant, sombre, d'où émanent des sons bizarres ? Allons-y !
C'est en écrivant cette petite chronique que le parallèle me saute aux yeux : le futur Resident Evil 7 emprunte beaucoup à la structure narrative de Silent Hill 4 : The Room. On incarne ici Henry, cloîtré dans son appartement un chouia glauque où une ou deux lumières supplémentaires ne seraient pas du luxe. Henry est enfermé chez lui, sa porte est scellée de l'intérieur avec de nombreuses chaînes, et seule une petite ouverture dans le mur de son salon lui permet de reluquer sa voisine en petite tenue. Mais un jour, Henry découvre un trou béant (pas celui de sa voisine hein), une ouverture dans sa salle de bain d'où émanent des sons inquiétants. Seul lien vers l'extérieur, Henry s'engouffre dans cette ouverture mais va découvrir des mondes lugubres, remplis de monstres et autres menaces. La ville de Silent Hill n'est plus au coeur du jeu et les environnements traversés sont différents, peuplés de créatures hostiles, parfois immortelles.

On croise des personnages importants, coincés eux aussi dans ces univers, dont le destin sera souvent funeste. Se réveillant dans son appartement entre chaque niveau, Henry va découvrir que les personnes assassinées dans les autres mondes le seront également dans le monde réel, sans compter qu'une sombre histoire de tueur en série est liée à tout ceci. Comme ses prédécesseurs, Silent Hill 4 : The Room réussit à créer une ambiance malsaine et oppressante, grâce à une soundtrack excellente et des idées de mise en scène réussies. Les séquences dans l'appartement sont vraiment glauques, en vue FPS, et plus l'histoire avance, plus le joueur découvre l'horreur dans laquelle il a mis les pieds. On regrette des graphismes souvent simplistes, une jouabilité toujours aussi lourde et le fait de devoir se taper deux fois chaque niveaux... Cet opus est moins apprécié que ceux de la première trilogie, mais il reste un excellent épisode, original et à l'histoire vraiment travaillée.




Le verdict de Tonton Panzer // Du bon survival à l'ancienne : c'était mieux avant bordel !
J'adore Silent Hill 4 : The Room, peut-être pas autant que le 2 ou le Shattered Memories, mais il est pour moi un excellent épisode. Le jeu est vraiment glauque, flippant et l'histoire est bien écrite, se dévoilant au fur et à mesure de la découverte des mondes. La musique est toujours aussi géniale et on s'intéresse vraiment aux personnages ainsi qu’à leur destin morbide. Dommage que les niveaux soient à faire plusieurs fois (c'est bien relou) et que la jouabilité bien raide puisse décourager aujourd'hui. Néanmoins, on peut trouver le titre pour une quinzaine d'euros, ce qui reste très correct. En plus il est rétrocompatible sur Xbox 360 mais attention : il y a quelques bugs graphiques sur les visages des personnages pendant certaines cinématiques. Sinon, c'est du tout bon !

Partager :    
En rapport avec : Silent Hill 4 : The Room
Editeur : Konami | Developpeur : Konami Computer Entertainment Tokyo | Date de sortie : 25 Septembre 2004
Actualités du jeu | Images | Vidéos | Test du jeu (14/20)


VOS REACTIONS
Soyez le premier à réagir sur cet article

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous


PUBLICITE
DERNIERES NEWS



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2018