Inside E3 2018 – J2 : Bandai, Ubi, Acti et JC4

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 185 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
News > Inside E3 2018 – J2 : Bandai, Ubi, Acti et JC4
- Publiée le 14.06.2018, à 13:10
- Par Patrick C.
Inside E3 2018 – J2 : Bandai, Ubi, Acti et JC4Aujourd’hui, dernière occasion de profiter d’un salon « peu » fréquenté (c’est un bien grand mot) avec l’absence des « gamer pass » sur la matinée. C’est donc parti pour la visite complète du Hall Sud et des nombreux stands intéressants pour finir la journée sur le Hall West qui nous intéresse un peu moins (principalement Sony et Nintendo).

Pour tous les goûts, il y en aura

Cette fois-ci, nous avons pu mettre la main (ou l’œil) sur bien plus de titres (tout en restant raisonnables, nous sommes quand même à l’E3, minimum 30 minutes d’attente à chaque essai). Des titres occidentaux, japonais, des jeux de combat en passant par le FPS multi ou le jeu de moto, on aura pu tester un nombre de titres intéressants.
Focus sur le stand Bandai Namco Games




Il y avait trois jeux principalement mis en avant et un élément frappe : une organisation du tonnerre. Des sessions courtes mais une attente plutôt faible, même lorsque les portes sont ouvertes aux visiteurs. Des sessions presque chronométrées permettant de faire tourner régulièrement les manettes, c’est sans aucun doute la recette miracle qui permet à tant de joueurs de tâter les titres, en espérant que cela serve à d’autres éditeurs pour les prochaines années…
Jump Force et Soul Calibur VI




Deux jeux de combat, deux essais « minute » (à peine le temps d’un combat, seul ou à deux). Juste le temps de se faire aux commandes et d’apprécier la technique et les personnages. Si côté Jump Force, la démo ne permettait que de tester les personnages principaux (Naruto, Goku, Sasuke, Freezer), le roster de « SoulCa » proposait plus de choix. Nous ne ferons pas l’affront de donner un avis complet sur à peine cinq minutes de jeu (et encore), mais la partie de SoulCa était pêchue, le combat animé (nous avons joué contre un humain sur des manettes Hayabusa, le top !), tandis que la partie visuelle était plutôt réussie. Côté Jump Force, ça n’est clairement pas encore au niveau côté technique/visuel, les décors semblent plutôt vides et il n’est pas possible de les détruire. Dans les deux cas, nous aurons besoin d’un peu plus de temps pour nous faire un réel avis et il est certain que nous laisserons sa chance à Jump Force qui propose un roster de rêve et un mélange d’univers que nous suivons depuis des années, voire bien plus !

Code Vein




Autre essai chronométré (cinq minutes pas plus, chronomètre posé devant nous). L’essai ne nous a pas permis d’avancer beaucoup sur le niveau proposé (forcément), mais il ressort une certaine rigidité dans les déplacements et dans les attaques, avec un temps d’attente plutôt dérangeant entre le moment où l’attaque est lancée et où elle arrive sur l’ennemi. Reste que le bestiaire semble plutôt varié sur ce que nous avons vu, la partie visuelle semble intéressante (pas forcément la technique par contre, avec des textures très moyennes) et l’univers nous donne envie. Il nous faudra nous plonger plus longtemps sur la version finale ou sur une potentielle démo afin de vous dire ce qu’il en est.

Encore un peu d’Ubisoft




Il faut dire que le stand du « petit » français proposait pas mal de titres, en plus des AAA déjà vus hier, et une certaine diversité dans le nombre et les types de jeu. Que ce soit avec la saga Assassin’s Creed, la nouvelle future saga The Division, la série Trials, les nouvelles licences Starlink et Skull & Bones, les contenus additionnels de titres comme Rainbow Six Siege ou For Honor, ou les démos de Just Dance 2019 sur l’écran géant, il y a de quoi faire sur le stand du géant français.

Starlink


Nouveau Space-Opera d’Ubisoft dévoilé à l’E3 2017, il était présent sur le stand via une démo, celle vue lors de la conférence 2018. Petit rappel sur le concept : nous avons pu jouer avec une manette qui permettait d’adapter plusieurs vaisseaux et armes/ailes afin que ces derniers soient reconnus en jeu. L’objectif de la mission était de faire sortir de son terrier l’Alpha Prime et de le vaincre, sorte de gros boss à six pattes plutôt puissant. Les déplacements en vaisseau sont instinctifs, tout comme l’utilisation des armes, du bouclier (très pratique mais limité) ou du boost. Plusieurs étapes ont été nécessaires afin de faire sortir le boss de son trou, dont notamment l’élimination d’ennemis classiques, d’ennemis insensibles à la glace (il a alors fallu changer d’arme sur le pad – nous utilisions une arme glacée), la destruction de certains éléments du décor. L’ensemble était plutôt intéressant à jouer, assez fun, notamment lors du combat de boss, et les éléments interactifs (possibilité de changer son arme en plein combat, voire de changer de vaisseau si celui utilisé explose) nous ont rendus plutôt curieux d’en savoir plus. Reste que techniquement, c’est plutôt loin des cinématiques présentées (attendons de voir les versions finales Xbox One et PS4) et on doit bien l’avouer, nous avons un peu peur de devoir acheter des éléments complémentaires (armes, ailes, nouveaux vaisseaux) au pack initial afin d’en profiter pleinement (remember Lego Dimensions). Réponse lors de la sortie du titre en fin d’année.

Trials Rising

Ici, peu de prises de risque mais on adore retrouver les pistes démentes de la saga Trials pour s’arracher les cheveux. Si les pistes easy, medium et hard se finissent sans difficulté (du moins, pour le début du jeu), les pistes extrêmes représentent là encore un petit défi. A chaque fin de piste, on gagne de l’expérience, on récupère des bonus, surtout si les contrats sont complétés (des objectifs secondaires, comme finir au moins en bronze, faire trois backflips, etc.), on gagne encore plus de bonus, on augmente de niveau, on débloque de nouvelles pistes et des objets de personnalisation. L’essai proposé fut vraiment jouissif mais il faut bien entendu aimer la notion de die and retry tant certaines pistes sont corsées (deux pistes extrêmes proposées ici). De prime abord, assez peu de changements côté visuel, l’ensemble est très propre, on espère surtout des pistes de folie. La communauté va sûrement aussi beaucoup jouer tandis que le multijoueur jouera aussi son rôle dans l’avis final lors de la sortie – il n’était pas proposé ici.

Et chez Activision

Le stand d’Activision proposait assez peu de vraies nouveautés, hormis le DLC de Destiny 2 (à venir en septembre), il n’y avait en gros titre AAA que le prochain opus de la saga Call of Duty, Black OPS IIII. Confirmé tout récemment, le titre n’aura pas de campagne solo. L’essai s’est donc fait sur PS4 en mode multi, dans deux modes séparés. S’il faut bien reconnaitre tous les défauts des Call of Duty (du moins en multi), il faut aussi leur reconnaître des qualités indéniables : une très rapide prise en main, la possibilité de faire des kills sans réelle nécessité de connaître tous les éléments de la map ou de l’arsenal et un fun immédiat. Votre serviteur, ayant fait l’impasse sur les derniers opus de la saga, a malgré tout fini MVP de l’une des sessions. Les killstreaks s’enchaînent toujours, les kills aussi, on retrouve toujours notre lot de campeurs habituels (même si les modes testés ne s’y prêtaient pas) et on prend finalement un plaisir immédiat sur ce type de multijoueur. Fort heureusement, nous avons joué sur des parties à objectifs (zones), donc moins de camping et plus de mobilité pour les joueurs, un travail d’équipe plus intéressant (grâce aux micros fournis). On reste encore une fois en terrain connu et on espère que l’éditeur proposera un sacré contenu multi et coop afin de compenser l’absence de campagne.

Just Cause 4




Le stand de Square Enix, lui aussi rapidement pris d’assaut, proposait quelques gros titres. Il y en avait pour tous les goûts. Shadow of Tomb Raider, vu hier, ainsi que les coins très plébiscités dédiés à Kingdom Hearts III ou encore le prochain Dragon Quest, sans oublier la présentation « média » de Just Cause 4. Justement, revenons sur celle-ci. Pendant plus de 20 minutes, les équipes d’Avalanche Studios nous ont montré ce qu’il se cache derrière le nouvel opus de la saga Just Cause, prévu pour la fin d’année, soit presque trois ans après le troisième opus. La communication autour du titre met en avant un aspect primordial : le nouveau moteur du jeu, Apex, qui permet de gérer différents éléments que ne permettait pas l’ancien moteur. Il est maintenant possible d’utiliser certains éléments météorologiques et de voir des éléments se déchainer, comme une tornade (plutôt impressionnante il faut l’avouer) ou du vent, tout simplement. Autre nouveauté et amélioration importante : l’utilisation du grappin. Le studio a écouté les retours des joueurs qui précisaient que le grappin (avec le parachute et la wingsuit) est la fonctionnalité la plus intéressante du dernier opus.

Le grappin devient donc customisable, presqu’à loisir, en plaçant selon vos envies des éléments qui montent dans le ciel, qui explosent ou qui ont des effets variables. Le tout était plutôt convainquant visuellement parlant avec des gros containers qui font n’importe quoi, des voitures attachées à des containers attachées à des bouteilles qui font la même chose, bref, le moteur physique semble aux petits oignons. Et même s’il y a/aura de nombreux bugs, il semblerait qu’il soit clairement possible de s’éclater, d’autant que l’arsenal s’est encore étoffé et que la partie visuelle semble avoir fait un léger bond en avant (cinématiques, technique, plantes, etc.). On reste en terrain connu sur le scénario (les méchants au pouvoir contre les gentils qui veulent les renverser, avec semble-t-il quelques stéréotypes bien assumés comme c’est le cas habituellement). On a en tout cas hâte de voir le titre sur la durée, la question de la répétitivité étant le point faible de tous les opus de la saga.


























































Partager :    
En rapport avec : Xbox Gamer
Editeur : ... | Developpeur : ... | Date de sortie : ...
Actualités du jeu | Images | Vidéos


VOS REACTIONS
Soyez le premier à réagir sur cet article

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous


PUBLICITE
DERNIERES NEWS



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2018