Avis - L'Art du Pixel : SNES de chez Third Editions

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 455 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
News > Avis - L'Art du Pixel : SNES de chez Third Editions
- Publiée le 08.11.2020, à 19:29
- Par Vincent P.
Avis - L'Art du Pixel : SNES de chez Third EditionsEntre les balbutiements du jeu vidéo avec l’utilisation d’un oscilloscope et les nouvelles machines qui sont prêtes à arriver avec toute leur technologie pour rendre les jeux toujours plus réalistes et détaillés visuellement parlant, il y a eu plusieurs machines qui ont marqué l’histoire vidéoludique. Christine Bauer et Robert Bannert ont voulu s’arrêter sur une machine très populaire qui a vu le jour en 1992 dans nos vertes contrées : la Super Nintendo. L’Art du Pixel : SNES, édité chez Third Editions, n’a pas pour but de revenir sur la conception de la console, sur sa rivalité avec la Mega Drive… Comme son nom l’indique, il tient surtout à rendre hommage aux pixels, à toute l’ingéniosité que certains développeurs ont eue pour donner vie à des univers magnifiques, pour mettre en œuvre des concepts chiadés avec quelques pixels à peine. Bien entendu, plusieurs explications accompagnent l’ensemble pour permettre à tout un chacun de (re)découvrir des jeux mythiques, des classiques qui ont défini les bases de ce que sont bien des jeux actuels. Reste à voir si le résultat est à la hauteur…

La SNES et moi…
Le Noël qui a précédé mes 6 ans, ma grand-mère (et mes parents) m’ont offert la Mega Drive avec le jeu Le Roi Lion. Mais avant d’avoir ma propre console, je jouais déjà à la SNES que mon cousin possédait. C’est d’ailleurs pour cette raison que sur la liste envoyée au Père Noël j’avais mis la machine de Sega, afin de pouvoir avoir une console différente et que l’on puisse tous les deux, en s’invitant à tour de rôle, profiter d’un maximum de jeux différents, et ce même si certains étaient multisupports. C’est donc quand j’allais chez mon cousin que je jouais à des jeux comme (pour ne citer qu’eux) Battletoads in Battlemaniacs, Donkey Kong Country, F-Zero, Legend of Zelda, Star Wing, les Mario et les dérivés (Super Mario Kart en tête) ou encore Super Street Fighter II, jeu sur lequel je pense que nous avons passé le plus de temps ensemble (c’est de là que vient mon amour pour le versus fighting). Quelques années plus tard, mon cousin avait décidé de vendre sa console et ses jeux sans m’en parler, ce qui a été un véritable crève-cœur pour moi. J’ai donc par la suite entrepris de m’acheter ma SNES et de me procurer certains des jeux pour lesquels j’ai une affection toute particulière. Cette petite histoire, c’est pour vous situer le contexte et expliquer pourquoi, quand j’ai su que Third Editions allait publier un livre dédié à la console, j’ai immédiatement demandé un exemplaire. Maintenant que j’en ai lu les 272 pages, je vous propose de découvrir ce que j’en ai pensé.

A l’image d’un livre d’art




Avec ses 24 cm x 24 cm, le livre se présente comme un imposant carré, presque un gros pixel à lui tout seul dans l’idée. La couverture de l’édition standard est assez sobre, mettant en avant quatre images présentées comme des tableaux mis sous des spots pour que l’on puisse en apprécier toute la beauté, comme si nous étions dans un musée. L’idée est bonne et la bande composée de quatre couleurs fait office de rappel aux couleurs des boutons de la manette de la SNES. C’est élégant et ça donne le ton : le livre vise à flatter les rétines. C’est raccord avec le sujet. Sélectionner les jeux à présenter pour une machine telle que la SNES n’est pas un exercice aisé tant les titres à avoir marqué les joueurs sont nombreux. Les classer pour les présenter est chose encore moins aisée. Du coup, les auteurs ont opté pour un découpage en fonction du genre des jeux. Là encore l’exercice n’est pas évident mais ils ont classé les titres sélectionnés en plusieurs catégories : les jeux d’action-aventure et les jeux de rôle, les jeux de plateforme, les jeux d’action-plateforme, les jeux d’action, les jeux de combat et les autres genres (stratégie, puzzle, sport…).

Afin de parler aussi bien aux habitués qu’aux néophytes, les auteurs ont présenté chaque genre, leurs spécificités et ont justifié comme il se doit l’appartenance de certains jeux qui empruntent des éléments à plusieurs genres. Chaque jeu présenté a le droit à se petite description, avec quand c’est nécessaire des précisions sur quelle image de la page correspond à quelle situation. Le fameux Mode 7 de la SNES a bien entendu la part belle tout au long de l’ouvrage mais il faut bien reconnaître qu’il a permis quelques prouesses techniques à l’époque. Pour le reste, les textes sont justes et malgré parfois des approches très synthétiques, ils en disent suffisamment pour ramener de bons souvenirs en mémoire ou pour donner l’envie aux néophytes de réellement s’y intéresser. Il n’y a aucune phrase de remplissage, l’écriture est précise. Hélas, deux fautes et deux coquilles se sont invitées à la fête. Si cela ternit les finitions, il faut reconnaître que ça n’entache pas pour autant le plaisir de la lecture.

Outre les quelques titres bien trouvés qui rivalisent parfois de jeux de mots pour l’accroche, il faut bien reconnaître que le principal atout de cet ouvrage, ce sont bien ses images. Même lorsque les images prennent l’intégralité d’une page, voire de la double page, on se retrouve avec des screenshots magnifiques. On discerne chaque pixel, les images sont ultra propres et on se délecte de chaque screenshot. Il y a même des pages qui mettent en avant les diverses animations d’un personnage, une partie du bestiaire d’un jeu ou qui affichent simplement de magnifiques sprites en grande taille. C’est l’occasion de voir qu’avec quelques pixels les développeurs arrivaient déjà à créer et/ou retranscrire des univers complexes, avec une véritable identité visuelle. L’imagination aidait sûrement à se projeter un peu plus. La mise en page étant très propre et bien pensée, on prend un malin plaisir à feuilleter le livre, à picorer certains chapitres ou plus simplement à le lire de A à Z.

Pour être franc, je suis même revenu quelques fois sur des pages déjà lues pour simplement profiter de la qualité des images. Et les explications ne sont pas en reste, comme la précision sur les différentes versions d’Aladdin (la version SNES est différente de la version Mega Drive), sur la priorité donnée aux frames pour les jeux de combat ou encore sur les petites informations évoquant entre autres le portage d’un jeu d’Arcade. Je ne veux pas vous spoiler donc je n’en dirai pas plus à ce niveau mais sachez que plus de 120 jeux SNES sont évoqués/illustrés, ce qui donne un très bel aperçu des pépites sorties sur la console de Nintendo, tout en envoyant des doses de nostalgie pour ceux qui ont eu ou qui ont toujours la console.

L’avis perso de Vincent / onizukadante // Un beau livre, dans tous les sens du terme !
L’Art du Pixel : SNES, c’est une dose de nostalgie, c’est un ouvrage qui met en avant toute la beauté des jeux de la SNES, toute l’ingéniosité des développeurs et artistes qui avec un concept et quelques pixels arrivaient à créer des univers riches, prenants, identifiables. Des développeurs qui ont également su apporter l’Arcade dans les foyers. Je ne vais pas citer toutes les pépites de la SNES, un tour sur la page des crédits images du livre sera bien plus approprié, mais je peux vous assurer que les jeux sélectionnés ont été minutieusement choisis et catégorisés en fonction de leur genre. En plus d’être beau, avec des images ultra propres qui mettent en avant des scènes, des sprites, des enchaînements d’animations magnifiques, le livre est intéressant à lire. Avec des textes parfois longs, d’autres fois très concis, il s’adresse aussi bien aux connaisseurs qu’aux néophytes. Même si je regrette la présence de deux fautes et deux coquilles qui ternissent un peu les finitions, cela n’enlève rien à la qualité de l’écriture. Pas de fioriture, c’est précis. En quelques mots comme en dix-mille, je dois avouer que l’ouvrage reste un must-have qui peut fièrement trôner sur la table de chevet. Pour un trentenaire+ comme moi qui a entre autres grandi avec la SNES, il génère un sentiment de nostalgie inégalable.

Partager :    
En rapport avec : Xbox Gamer
Editeur : ... | Developpeur : ... | Date de sortie : ...
Actualités du jeu | Images | Vidéos


VOS REACTIONS
Soyez le premier à réagir sur cet article

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020