Avis - Kingdom Hearts Melody of Memory (Démo)

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 331 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
News > Avis - Kingdom Hearts Melody of Memory (Démo)
- Publiée le 14.10.2020, à 18:24
- Par Vincent P.
Avis - Kingdom Hearts Melody of Memory (Démo)Après la sortie de Kingdom Hearts III, il ne fallait pas s’attendre à enchaîner rapidement sur un nouvel opus canonique de la série. Du coup, quand Square Enix avait teasé un nouveau projet, nous nous attendions à un spin-off… Mais nous nous n’attendions pas à un jeu de rythme baptisé Kingdom Hearts : Melody of Memory qui débarquera le 13 novembre prochain sur nos consoles. En attendant que tout le monde puisse découvrir la démo du jeu dès demain, j’ai eu la chance de pouvoir y jouer en avance grâce à un code fourni par l’éditeur.

De douces mélodies pour les fans




Si la version complète va permettre de retrouver plus de 140 morceaux, la démo se contente de nous faire essayer quatre morceaux en solo et deux en coopération. Le mode Tour du monde, qui semble s’apparenter à un mode campagne, étant bloqué, après un petit tutorial, c’est le mode libre que j’ai lancé. J’ai ainsi pu me faire la main sur Welcome to Wonderland (Le Pays des Merveilles) et Hand in Hand (la ville de Traverse) de Kingdom Hearts premier du nom. J’ai également pu jouer sur The Rusting Forest, le domaine enchanté de Kingdom Hearts Bith by Sleep et sur Wave of Darkness I de Kingdom Hearts 0.2 Birth by Sleep – A fragmentary passage. Les quatre titres sont disponibles dans trois difficultés différentes, débutant, standard et expert.




Comme le titre allie rythme et combat, nos personnages partagent une barre de vie qui diminue à chaque note/attaque ratée. La progression se fait de manière linéaire, nos personnages avançant côte à côte automatiquement le long de trois lignes, chacun ayant la sienne. Pour attaquer / jouer la note, on peut appuyer sur LB, RB et/ou A selon qu’il faille faire une attaque simple, double (deux ennemis côte à côte) ou triple (trois ennemis côte à côte). A cela il faut ajouter Y pour déclencher une attaque magique (lorsqu’il y a un losange bleu) et B pour sauter quand c’est nécessaire (attaquer un ennemi en l’air ou esquiver une attaque). On peut également maintenir B pour voler en se déplaçant d’un côté à l’autre de l’écran pour récupérer les notes vertes. En somme, le gameplay est plutôt accessible de prime à bord. Là où ça se complique, jeu de rythme oblige, c’est qu’il faut effectuer la bonne action au bon moment, le but étant d’être parfaitement dans le timing pour obtenir un excellent arc-en-ciel. Un raté fait diminuer la vie et brise la chaîne, tandis que les biens et excellents simples ne permettront pas d’optimiser le score.




Lorsqu’on rajoute les adversaires qu’il faut frapper plusieurs fois, ceux qui accélèrent au dernier moment ou se mettent finalement à côté d’un autre, sans parler des passages rapides qui demandent de rapidement jongler entre les sauts, les attaques et les attaques magiques, on a vite fait de faire une erreur. Et encore, il suffit de se louper d’une demi-seconde sur le déclenchement d’une attaque pour se retrouver à louper une petite série et ainsi voir sa barre de vie fondre comme neige au soleil. Bien entendu, si on survit à la chanson, à la fin de celle-ci, on obtient une note qui est fonction de nos performances, à raison d’un E pour environ 3 millions de points, d’un D dès 4 millions, d’un C dès 5 millions, d’un B dès 6 millions et d’un A dès 7 millions. Pour les rangs supérieurs, j’y travaille… Si en mode Débutant, on obtient facilement un C ou un B, voire un A après deux ou trois essais, autant vous dire que c’est une autre paire de manches en Standard. N’étant pas le meilleur au niveau de l’appréciation des rythmes, je dois avouer que j’ai bien galéré en mode Expert, n’ayant pas encore réussi à terminer Wave of Darness I dans ce dernier mode.

Comme chaque chanson dispose de son propre niveau (de 2 à 15 dans la démo) réajusté selon la difficulté, on devrait pouvoir s’attendre à une belle marge de progression sur les 140+ chansons qui seront disponibles. En tout cas, avec un peu d’attention, d’acharnement et de mémoire, on arrive à s’en sortir et c’est plutôt gratifiant. En plus, les personnages gagnent de l’XP et montent en niveau, en plus d’obtenir une sorte de monnaie in-game. Je verrai à la sortie de la version finale les répercussions que cela aura mais j’y vois encore une fois une belle marge de progression. En revanche, la déception vient tout de même du côté des visuels.




Le titre aurait pu sortir au début de la génération Xbox 360 / PlayStation 3 que cela ne m’aurait pas choqué. Même si le jeu est propre, que les ennemis tirés des niveaux associés sont reconnaissables au premier coup d’œil et que les environnements offrent quelques détails visuels, l’ensemble est loin d’être au niveau d’une Xbox One. Les textures sont simples, les modélisations dans les décors sont sommaires et même nos personnages souffrent de textures vieillottes et d’animations qui pourraient être largement améliorées. Au moins, les chargements ne sont pas trop longs et on patiente avec notre trio en version Chibi.

Quant au mode coop, accessible uniquement en local, il s’avère être agréable également. Dans ce dernier, Donald et Dingo laissent la place à Riku. Sora et Riku ont ainsi chacun leur piste. Si chaque joueur joue son personnage au niveau du rythme, il faut toutefois bien se synchroniser lors des attaques en double et bien suivre l’ensemble des déplacements des ennemis qui passent aisément d’une piste à l’autre. Au moins, même si mon fils a moins brillé que moi avec les deux manettes sur les genoux, cela m’a permis de réécouter avec grand plaisir Sinister Shadows de Kingdom Hearts II et All for One (pays des mousquetaires) de Kingdom Hearts 3D Dream Drop Distance.

Le ressenti de Vincent / onizukadante
Quand je vois que Square Enix a sollicité Indieszero pour assurer ce Kingdom Hearts : Melody of Memory, je me dis que l’éditeur a eu raison. Après un excellent Teatrhythm Final Fantasy, le studio nous sert un très prometteur jeu de rythme dans l’univers de Kingdom Hearts. Il y a encore pas mal d’inconnues à ce jour pour se prononcer sur les qualités du jeu, notamment au niveau des choix musicaux, du système de progression, etc., mais cet essai sur six morceaux (quatre en solo et deux en coop) m’a convaincu. Cela demande des réflexes, de l’entraînement et certains passages, surtout en Expert, nécessitent même de les apprendre par-cœur ou presque pour éviter toute fausse note. En tout cas le gameplay est dynamique, c’est addictif. Dommage que l’enrobage du côté des visuels soit si peu soigné, c’est actuellement la véritable ombre au tableau, même si je reconnais que je privilégie l’expérience de jeu à son apparence. Reste qu’un petit effort n’aurait pas été de refus.

Partager :    
En rapport avec : Kingdom Hearts : Melody of Memory
Editeur : Square Enix | Developpeur : Square Enix | Date de sortie : 13 novembre 2020
Actualités du jeu | Images | Vidéos


VOS REACTIONS
Soyez le premier à réagir sur cet article

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020