Avis - Call of Duty Black Ops Cold War (Bêta)

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 455 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
News > Avis - Call of Duty Black Ops Cold War (Bêta)
- Publiée le 20.10.2020, à 20:09
- Par Manuel-Ange A.
Treyarch revient cette année avec un nouvel épisode de la licence Call of Duty. Ce dernier, intitulé Call of Duty Black Ops : Cold War, se déroulera, vous l’aurez compris, pendant la guerre de 100 ans. Haches, épées, arcs et hallebardes, l’action promet d’être au rendez-vous au travers de mêlées sanguinaires et… Ah, non ? Au temps pour nous, il semblerait que cet épisode se déroule durant cette fameuse guerre froide. Un nouveau Black Ops, c’est très bien, pour les nombreux fans mais que va bien pouvoir apporter ce tout frais Cold War ? Qu’a-t-il de plus à offrir qu’un Black OPS IIII par exemple ? C’est ce qu’on a essayé de découvrir en nous plongeant dans la version bêta du titre, qui récompensait les précommandes et qui était accessible entre le 17 et le 19 octobre (hier donc) sur Xbox One et PC.

Une formule classique avec de la bombe sale
Cette version bêta du jeu nous a permis de tester différents modes de jeu multijoueur. On a commencé par le classique Match à mort par équipe, simple et efficace, dans lequel deux équipes de six s’affrontent pour faire un maximum de kills. Il y avait également la possibilité d’échanger quelques frivolités autour d’un drapeau avec le mode Domination. Trois points, celui qui détient le plus de points le plus longtemps possible est le plus fort. Ensuite nous avons testé le mode Elimination confirmée. Un match à mort par équipe un poil plus technique, car il faut récupérer les plaques d’identification des ennemis morts au combat, ou même celles de ses alliés pour valider/invalider un kill. Sur ces points, nous étions clairement en terrain connu. Nous avons ensuite continué avec le mode Armes Combinées, du bon gros savatage de méchants ennemis en 12v12 à grands renforts de véhicules. Tanks, hélicos d’attaque, motoneiges, de quoi bien s’éclater, et ce dans tous les sens du terme.

On a aussi le nouveau mode Escorte de VIP. Un joueur, sélectionné au hasard sur deux équipes de six, muni de son seul pistolet, d’une grenade fumigène et d’un drone à utiliser malicieusement, doit se frayer un chemin avec l’aide de son équipe jusqu’à un point d’extraction. Le mode est technique à souhait et permet de trouver un petit point de nouveauté tout en amenant l’aspect communication entre joueurs au premier plan. Simplement, le concept est simple, intéressant mais pas novateur. Sinon on a aussi pu mettre la main sur le mode Bombe Sale regroupant des escouades de quatre joueurs (jusqu’à 40 nerveux prêts à en découdre sauvagement sur une grande carte). Le but ? Ramasser de l’uranium dans des caisses disposées ici et là dans l’environnement ou bien en dépouillant sans vergogne le cadavre encore chaud du membre fraîchement liquidé de l’une des escouades ennemies. La victoire est accordée à l’équipe qui a détruit le plus de points stratégiques et libéré du bon vieux nuage radioactif de partout dans ces forêts protégées par l’Unesco. Pas très vert certes, mais le mode de jeu a le mérite de très bien coller à l’univers Cold War, sans pour autant tomber dans la mode du Battle Royale... Une bien belle idée de la part de Treyarch !

Le jeu est vif, les parties s’enchaînent aisément et le plaisir est là. On est sur un Call of Duty des plus classiques ici, dans lequel les courses sur les murs et les doubles sauts n’ont pas leur place. Les sensations manettes dans les mains sont assez bonnes, le titre est nerveux et assez intense, ce qui est un très bon point. En plus j’ai ressenti un bon feeling sur les différentes armes à disposition. Un petit point tout de même sur les bruitages, quelques armes (MP5 par exemple) font un peu répliques d’airsoft au niveau des bruitages, mais dans l’ensemble, c’est bien retranscrit et le jeu offre un certain fun. Ce n’est pas ce qui compte ?

Le mot de la fin de Manuel-Ange / Grenesis
Malgré ce premier ressenti, on attendra encore le 13 novembre prochain pour pouvoir remettre les mains sur le titre, pouvoir tester le mode solo (l’un des gros points forts de la licence Black Ops) d’une part, puis replonger plus intensément dans les différents modes multijoueur, avant d’aller zigouiller deux ou trois (mille ?) Zombies dans le mode éponyme.

Partager :    
En rapport avec : Call of Duty Black Ops : Cold War
Editeur : Activision | Developpeur : Treyarch | Date de sortie : 13 novembre 2020
Actualités du jeu | Images | Vidéos


VOS REACTIONS
Soyez le premier à réagir sur cet article

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020