[MXG+] XG Série Club : Shannara Chronicles S1

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 209 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
News > [MXG+] XG Série Club : Shannara Chronicles S1
- Publiée le 03.07.2017, à 01:19
- Par Vincent P.
[MXG+] XG Série Club : Shannara Chronicles S1Imaginez un monde différent, emprunt de magie et de vieilles légendes dans lequel les humains côtoieraient elfes et autres gnomes. Adaptée des livres de Terry Brooks par le duo Gough/Millar (les créateurs de Smallville, entre autres), la série Les Chroniques de Shannara est l'une des rares à proposer un univers basé sur la high fantasy type Seigneurs des Anneaux. Le souci habituel pour ce genre de productions ? Le coût. En général, entre les décors, les créatures, les effets spéciaux, il est bien plus difficile de faire quelque chose de visuellement marquant avec les budgets ultra réduits des séries TV par rapport à ceux du cinéma. Après nous avoir fait croire que Superman pouvait voler à la télé, le duo arrivera-t-il à nous démontrer que l'on peut mettre au point une série d'heroic/high fantasy crédible ?

Un Seigneur des Anneaux version télé...




Des milliers d'années après la fin de la civilisation telle que nous la connaissons, l'ère des hommes est définitivement révolue. Les elfes ont pris l'ascendant sur les autres races au sein du royaume des Quatre Terres et font régner une paix aussi fragile que factice. Dans le domaine royal elfique, la jeune princesse Amberle brave l'interdit pour participer à une épreuve dangereuse, une course au cœur d'une forêt, une course à faire les yeux bandés, dans laquelle tous les coups sont permis. Cette dernière permettra de désigner les 8 élus qui devront protéger l'arbre sacré Ellcrys. Contre toute attente, guidée par une mystérieuse force, Amberle termine huitième et devient une élue, une première pour une femme. Mais alors que la cérémonie préparée pour les huit vainqueurs commence, la princesse est frappée par une vision lorsqu'elle touche l'arbre sacré. Peu après, l'Ellcrys tombe malade, il perd ses feuilles et pour chacune d'entre elles qui tombe, un démon renait. Unique barrière protectrice contre une armée démoniaque qui avait jadis failli éradiquer toute vie, l'arbre sacré se meurt pendant que le roi sorcier Dagda Mor prépare ses troupes infernales pour marcher sur la capitale des elfes. Alors qu'un mystérieux druide endormi depuis plusieurs siècles se réveille pour combattre le mal, un jeune garçon semi-elfe découvre le lourd héritage de son passé. Le destin est en marche, Amberle n'a que peu de temps pour sauver l'Ellcrys et sa mission semble impossible... à moins qu'elle ne reçoive l'aide d'alliés inattendus.

La première chose que l'on remarque quand on regarde Shannara, c'est sa qualité visuelle. Décors, costumes ou effets spéciaux, la série impressionne dès les premières minutes. Les plans utilisant des CGI sont sublimes, les décors sont de toute beauté et portés par un jeu de couleurs extrêmement bien choisi. Les costumes sont dans la moyenne haute de ce qui se fait à la télé et les effets spéciaux, notamment concernant les démons, sont très impressionnants. Nous ne sommes certes pas au niveau d'un film à gros budget mais la claque est bien là et de mémoire rarement une série a réussi à proposer quelque chose d'aussi crédible à l'écran. Le roi sorcier Dagda Mor est terrifiant, les effets liés à ses pouvoirs sont bluffants et les démons les plus puissants bénéficient d'un design très accrocheur. Par moment la série n'hésite d'ailleurs pas à proposer quelques scènes plus violentes que la moyenne. Et c'est au milieu de cet univers visuel d'une qualité peu comparable que nous allons assister à une histoire totalement "made in Tolkien". Brooks a toujours été un grand fan de l'auteur anglais et il ne s'en cache pas dans ses inspirations. Nous serons donc témoins d'une grande aventure épique dans laquelle des individus très différents, que tout semble opposer, devront s'unir pour sauver le monde d'une menace maléfique. Amberle la princesse elfe rebelle, Will le jeune garçon mi-elfe mi-humain qui découvre que la magie coule dans ses veines, Allanon le mystérieux druide qui les protège et les guide, sans compter Eretria l'humaine voleuse qui a bon fond. Oui, tous les archétypes sont là. Les héros sont vaillants, les démons sont sans pitié, la quête est épique. A première vue, tous les voyants semblent être au vert pour cette première saison composée de 10 épisodes.

Mais majoritairement pour ados




Malheureusement, malgré un enrobage alléchant à l'extrême, le cœur du bonbon manque de saveur. Il y a beaucoup de clichés dans Shannara mais ce n'est pas gênant. Il y en a également énormément dans l'œuvre de Tolkien et elle reste pourtant une référence. Non, ce qui cloche avec cette première saison, c'est son côté "pour ado" qui vient beaucoup ternir la superbe ambiance de la série. Le triangle amoureux entre Amberle, Eretria et Will devient vite insupportable et a parfois tendance à trop prendre le dessus sur le reste. Les performances inégales des acteurs n'aident pas non plus. Le jeu monotone et sans conviction d'Austin Buttler (Will) est a des années lumière de celui beaucoup plus solide de Manu Bennett (Allanon, Crixus dans Spartacus, Deathstroke dans Arrow). Mais ce qui choque le plus, c'est l'aspect schizophrénique de la série. D'un côté elle nous propose parfois des scènes violentes et des démons plus vrais que nature dans une ambiance emplie de noirceur... De l'autre, elle nous balance une petite amourette gnangnan ou des interactions entre les protagonistes bien trop lisses dans des décors un peu trop carte postale. Voir le Dagda Mor, ultra charismatique et plus vrai que nature, lever son armée laisse place deux minutes plus tard à une scène dans laquelle les héros combattent mollement ou jouent un peu trop les enfants gâtés insupportables.

Le souci c'est que la série oscille constamment entre ces deux ambiances jusqu'à la fin. Par conséquence, il est bien difficile de prendre tout ça au sérieux sans soupirer devant certaines scènes. Ce n'est pas le scénario qui changera la donne car, si ce dernier se veut assez bien construit, il reste ultra prévisible et bien trop classique par moment malgré une fin plutôt réussie. Sacrifice, trahison, retournement de situation, tout est visible à des kilomètres et c'est bien dommage. En vérité, l'explication à tous ces défauts est vite trouvée : il suffit de regarder quelle chaîne produit la série. Shannara est une série MTV, pas besoin de chercher plus loin. Pour ceux qui ne connaitraient pas MTV, c'est Teen Wolf et autres produits de ce style. Nous sommes donc face à une sorte de CW (Arrow, Flash, The Vampire Diaries) avec un budget plus conséquent mais qui vise avant tout un public majoritairement adolescent. Et le résultat est d'ailleurs assez similaire à Teen Wolf, de beaux et jeunes hommes et femmes pris dans des histoires un peu plus "dark" que la moyenne mais pas trop. Avec un HBO ou un Netflix derrière, Shannara aurait facilement pu devenir pour les séries ce que Le Seigneur des Anneaux est pour le cinéma, c’est-à-dire une œuvre de référence. Hélas, les ambitions de la chaîne ne sont clairement pas à la hauteur et l'unique prise de risque de la série restera son aspect visuel.

On a aimé

On n’a pas aimé

L'aspect visuel très travaillé
Les effets spéciaux de grande qualité
La joie de voir une série dans un univers high fantasy
Un petit arrière-goût de Tolkien
Le côté quête épique
Les 3 héros adolescents sont parfois des têtes à claques
Certains acteurs en dessous du lot
Scénario bien construit mais trop prévisible
Les amourettes souvent insupportables
La série hésite constamment entre sa noirceur et son aspect gentillet
L'aspect série pour ado qui se fait trop souvent sentir


Coup de foudre à Mordor Hill
La déception. C'est sûrement ce sentiment qui traversera l'esprit de ceux qui termineront de visionner cette première saison des Chroniques de Shannara. Les fans avides du Seigneur des Anneaux ne trouveront pas ici de quoi satisfaire leur appétit d'heroic fantasy bien produite et maîtrisée. Malgré ses nombreux errements, cette saison 1 peut cependant se laisser regarder ne serait-ce que pour sa qualité visuelle tout simplement bluffante. Rarement une série n'aura proposé un univers visuel si accrocheur et si bien réalisé. Malheureusement, que ce soit dans son développement scénaristique ou celui de ses personnages, Shannara déçoit beaucoup. Entre amourettes en terre du Mordor et démons aussi impitoyables qu'effrayants au pays des gentils elfes où tout le monde est beau, la série ne trouve jamais vraiment ses marques et hésite constamment. Telle une jeune fille, elle a envie de devenir adulte mais elle a souvent peur de franchir le pas et préfère se réfugier dans le doux coton de l'adolescence, loin des problèmes et de la violence qui accompagnent forcément le difficile passage à la maturité. Bref, Shannara est en pleine mue et il faudra surveiller si elle veut enfin devenir adulte pour sa deuxième saison ou si elle préfère continuer à batifoler sans prendre de risques.

Critique rédigée par Damzema - Membre XG+

Partager :    
En rapport avec : XG Série Club
Editeur : ... | Developpeur : ... | Date de sortie : ...
Actualités du jeu | Images | Vidéos


VOS REACTIONS
Soyez le premier à réagir sur cet article

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous


PUBLICITE
DERNIERES NEWS



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019