XG Série Club - Cobrai Kai S1-3

XBOX GAMER
connect�, 41 462 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
News > XG Série Club - Cobrai Kai S1-3
- Publiée le 28.02.2021, à 21:12
- Par Damien
XG Série Club - Cobrai Kai S1-31984, le film Karate Kid sort dans les salles obscures. Les spectateurs y découvrent l’histoire de Daniel Larusso, un ado qui vient de déménager à cause du changement de travail de sa mère et qui doit s’adapter à sa nouvelle vie. Rapidement il rencontre la jolie Ali et les deux jeunes tourtereaux commencent à flirter. C’est alors qu’un certain Johnny, l’ex d’Ali et accessoirement champion de karaté, va décider de s’en prendre à Daniel et d’en faire son souffre-douleur. Avec ses amis, Johnny n’aura de cesse d’harceler Daniel jusqu’au soir où ils vont décider de le tabasser violemment. Le jeune garçon ne devra son salut qu'à l'intervention de l’énigmatique Monsieur Miyagi. Le vieil homme, immigré japonais, s’occupe des réparations dans l’immeuble où vit Daniel. Il a une passion pour les bonsaïs et s’y connaît apparemment très bien en karaté. Daniel lui demande alors de l'entraîner. Au début Miyagi refuse puis en allant voir le dojo où s'entraîne Johnny, il fait la connaissance de leur sensei, Kreese. Un ex militaire qui détourne les valeurs de base de cet art martial, self-defense et maîtrise de soi, pour en enseigner une forme basée sur la violence. Miyagi décide alors de lui lancer un défi, toute cette histoire allant se régler pendant le grand tournoi de karaté de All Valley. Daniel, entraîné par Miyagi, va arriver en finale face à Johnny et va gagner !

2018. Youtube s’essaie déjà depuis quelque temps au dur exercice de produire des séries. Parmi ce que propose la plateforme, on peut en trouver une nommée Cobra Kai... Ce qui était, dans Karate Kid, le nom du dojo de Johnny Lawrence. Cobra Kai est en fait la suite de Karate Kid mais 34 ans plus tard. L’idée de génie de la série ? Ne pas se focaliser sur Daniel, le héros, mais sur Johnny, le “bad guy” du film, et transposer tout ça à notre époque. Succès critique, Cobra Kai ne fait pourtant pas beaucoup de bruit. Il faut dire que la plateforme Youtube n’est pas réputée pour ses productions. Il faudra attendre l’arrivée de Netflix pour y remédier. Le géant du streaming va en effet se payer les deux saisons déjà disponibles puis va immédiatement lancer la production d'une troisième. Une troisième saison qui est sortie en tout début d’année 2021 et qui a extrêmement bien marché, donnant ainsi à la série enfin toute la reconnaissance qu’elle mérite.

34 ans plus tard…




2018. Pour Johnny Lawrence, qui a maintenant la cinquantaine, la vie est une tartine de caca et il doit en manger un peu tous les matins. Il vit dans un appart miteux, se nourrit à base de bières et de junk food, enchaîne les petits boulots ingrats et roule dans une vieille bagnole. L’image du beau gosse champion de karaté semble bien loin. Le pire dans tout ça ? Régulièrement, il voit des pubs à la télé, à la radio ou dans la rue qui vantent les mérites des concessions automobiles Larusso. Larusso Automobile pour Daniel Larusso, celui qui l’a battu il y a plus de 30 ans en finale d’un tournoi de karaté et qui semble lui envoyer sa réussite en plein visage. L'arrivée dans le même immeuble que Johnny du jeune Miguel va cependant tout changer. Un soir, alors que l’ado se fait malmener, Johnny intervient en utilisant le karaté pour mettre une raclée aux agresseurs. Miguel, impressionné, lui demande alors de lui apprendre à se défendre. Dans un premier temps, Johnny refuse. Et puis, il finit par dire oui. Petit à petit Miguel prend confiance et son image au lycée change, ramenant ainsi plusieurs personnes vers Johnny qui veulent elles aussi êtres formées par lui. Et si… et si c’était le bon moment pour refonder Cobra Kai ?

Comme déjà évoqué plus haut, le coup de génie de la série est de se focaliser sur la trajectoire de Johnny plutôt que sur celle du héros des films (Daniel). Et pourquoi ça fonctionne aussi bien ? Tout simplement parce que le personnage est savoureux. Asocial, grande gueule, vanneur, grincheux, réfractaire à toute forme de nouvelle technologie, Johnny a tout du personnage sorti de la fin des années 80 et qui se serait perdu à notre époque. Et contre toute attente, il est extrêmement attachant. On adhère immédiatement à son style, à ce que ça raconte. Que se passe-t-il pour le “méchant” qui perd dans les films d’action ? Peu de films ou de séries s’y sont vraiment intéressés. Cobra Kai remplit cette tâche à merveille. Mais n’allez pas croire que la série ne propose que ça car Cobra Kai, c’est avant tout une histoire de rédemption, de changement, de revanche et sur comment reprendre sa vie en main. Pour Johnny évidemment mais pas que. La vie de Daniel Larusso, qui semble idéale avec son affaire qui marche, sa jolie femme et ses deux enfants, se révèle bien vite moins idyllique que prévu. Autre idée de génie de Cobra Kai ? Reprendre les mêmes acteurs que pour le film de 84 ! Ainsi, William Zabka reprend le rôle de Johnny pendant que Ralph Macchio reprend celui de Daniel. Clairement, le fait d’avoir pu afficher ce casting se pose comme la cerise sur le savoureux gâteau à la nostalgie qui nous est proposé. Les acteurs se re-glissent d’ailleurs dans leurs rôles comme s'ils l’avaient quitté il y a peine cinq minutes et on sent clairement qu’ils prennent un pied monstrueux à se retrouver.

Pour autant n’allez pas croire que Cobra Kai se contente d’utiliser de manière fainéante la hype d’un film culte de la pop culture. La série est vraiment généreuse en termes de nouveautés. Si Johnny et Daniel ne sont jamais bien loin, le focus est également mis sur toute une nouvelle génération de jeunes ados. On y suivra entre autres, Miguel, l’élève de Johnny, qui va développer avec lui une relation filiale qui va changer à jamais les deux hommes. Smantha, la fille de Daniel, en proie aux tourments habituels de l'adolescence sera également de la partie. Et on pourrait citer encore bien d’autres personnages mais ce qu’il est important de retenir c’est que tout ce petite monde est admirablement bien géré. Chaque personnage apporte quelque chose d’intéressant, un nouvel angle de réflexion, un nouvel arc scénaristique et tout finit par s’entrecroiser de manière fluide. Au final, on obtient un mélange absolument parfait entre le côté nostalgique qui envoie moult clins d'œil et références aux fans des films Karate Kid et le côté nouveautés qui amène beaucoup de fraîcheur, ce qui fait de Cobra Kai une série qui arrive à accrocher le spectateur très rapidement.

Strike hard! Strike First! No Mercy!

S'il fallait désigner le plus gros point fort de Cobra Kai, ce serait incontestablement le développement des personnages. Que ce soit l’arc de rédemption/revanche semé d’embuches de Johnny, les mésaventures de Daniel qui doit jongler avec le retour de son vieux rival, les conflits familiaux et les problèmes liés au travail, la construction de Miguel qui voit en Johnny la figure paternelle qu’il n’a jamais connue, le tout se suit avec intérêt. Même certains personnages que l’on n’attendait pas, que l’on pensait secondaires ou stéréotypés sauront grandement surprendre à l’image de Hawk, tête de turc de son lycée qui va se transformer (y compris physiquement) en tout autre chose.

Cobra Kai arrive également à maîtriser totalement ses ambiances. C’est souvent badass et drôle mais également très touchant. Les références aux années 80 sont extrêmement bien utilisées. L’univers créé par les films se retrouve ici enrichi et développé et si revoir William Zabka et Ralph Macchio reprendre les rôles de Johnny et Daniel est un plaisir de tous les instants, les spectateurs auront droit à bien d’autres retours surprises que nous ne spoilerons pas ici. Des retours qui sont en plus extrêmement pertinents et savamment bien utilisés. Les fans de la trilogie originale Karate Kid seront aux anges. Problème : vous n’avez jamais vu les films Karate Kid ? Pas de souci, la série fait en sorte de proposer plusieurs flashbacks pour ne perdre personne en route. Ainsi ceux qui ne sont pas familiers avec la licence ne seront jamais perdus même s'ils passeront forcément à côté de plusieurs clins d'œil. Pour ceux qui connaissent les films par contre, chaque référence fera mouche et procurera moult sourires en coin.

Bien entendu, avec une série basée sur des films qui parlent (entre autres) de karaté, il n’y a pas que du développement de personnage et des dialogues, il y a aussi de la baston. Autant être honnête, il ne faut pas s’attendre à quelque chose au niveau de Warrior ou encore de Into The Badlands. Pour autant, Cobra Kai propose quand même beaucoup de scènes de combat réussies. C’est souvent très bien chorégraphié, tantôt drôle et badass, tantôt bien plus dramatique. Et certaines séquences sont vraiment mémorables comme par exemple la fin de la saison 2 et sa bagarre scolaire générale totalement hors de contrôle. Puis revoir Johnny et Daniel combattre à nouveau est une sacrée madeleine de Proust. Pour continuer sur les bons côtés de Cobra Kai, on citera la bande-son remarquablement bien choisie ou encore le format ultra efficace. Chaque saison se compose de 10 épisodes d’environ 30 minutes et le tout s'enchaîne vraiment bien. Ne pas tout dévorer en quelques soirées sera un véritable challenge. Mais alors et les défauts ? Pour être honnête, il n’y en a pas vraiment. A moins de ne pas accrocher à l’ambiance et au concept, la série se dévore toute seule. Bien sûr, ceux qui recherchent une qualité de conception haut de gamme avec une mise en scène ultra travaillée et du gros budget pourront faire la fine bouche car nous ne sommes clairement pas au niveau d’un Better Call Saul ou d’un Chernobyl mais ce serait jouer à l’élitiste tellement le but, les ambitions et les moyens diffèrent.

On a aimé

On n’a pas aimé

Une grosse madeleine de Proust ultra savoureuse pour ceux qui ont aimé les films Karate Kid
Le concept génial de suivre la trajectoire du “bad guy”
Mélange nostalgie / nouveautés sacrément bien dosé
L’ambiance géniale
Les acteurs d’origine des films des années 80 qui reprennent leurs rôles
Les musiques
Une série qui se renouvelle tout le temps
Le développement des personnages
Pas mal de scènes de combat plutôt badass
Si vous n’aimez pas, je considère que vous n’avez pas de cœur ! Sachez-le !


Le verdict de Damien / Damzema // Cobra Kai Never Dies!
Cobra Kai, c’est clairement la série coup de cœur que personne n’avait vu venir. Il faut dire que si Karate Kid a marqué l’histoire de la pop culture, le phénomène remonte tout de même au milieu des années 80 et s’est depuis fait éclipser par d’autres sagas bien plus imposantes/cultes ou plus récentes. Le coup de force de la série, c’est son dosage absolument parfait entre nostalgie et nouveauté, l’un ne prenant jamais l’avantage sur l’autre. Du coup, que l’on soit un trentenaire ou quarantenaire ayant vu les Karate Kid étant enfant ou un ado n’ayant jamais entendu parler du fameux Monsieur Miyagi, tout le monde pourra y trouver son compte. Badass, drôle, touchante et sachant en permanence renouveler ses enjeux et ses personnages, Cobra Kai surprend agréablement. La série se paie en plus de luxe de s’améliorer à chaque saison. Avec son format court (30 min) à 10 épisodes par saison, elle ne propose aucun temps mort ou remplissage, chaque épisode est utile. Et plus on avance dans la série, plus cette dernière pioche dans l’héritage des films en ramenant certains personnages ou thématiques inattendus. Le casting est parfait, la galerie de protagonistes est très variée et le tout respire incroyablement la bonne humeur et le projet fait avec le cœur. Si elle n’est pas la meilleure série de l’année, Cobra Kai est en tout cas un sacré bol de fraîcheur qui fait du bien, surtout dans la période actuelle. Alors ne boudez pas votre plaisir et laissez-vous tenter, encore plus si vous vous rappelez avec nostalgie des films Karate Kid.

Partager :    
En rapport avec : XG Série Club
Editeur : ... | Developpeur : ... | Date de sortie : ...
Actualités du jeu | Images | Vidéos


VOS REACTIONS
Posté le 28.02.21 @ 21:51


Gamertag :
KILLER PIPO
la vie est une tartine de caca et il doit en manger un peu tous les matins.


Très belle analogie

Je te suis du début jusqu'a la fin sur ta critique, gros coup de coeur pour ma part. Je n'ai jamais vu les Karate kid (à part celui avec le fils a Will Smith, mais rien a voir) et j'ai tout de suite été prit par l'histoire de Cobrai Kai. J'ai bouffé les 2 premières saisons et je comptais les jours jusqu'a la sortie de la 3eme. Rebelotte maintenant, vivement la suite !!

Le gros point fort de cette série, c'est vraiment Johnny. L'anti héros par excellence pour qui tu es prit d'affection, ou point de faire passer Larusso pour le bad guy a certain moment

Je recommande vivement
Posté le 28.02.21 @ 22:50

Pour le coup, j'ai vu tous les Karate Kid et je me suis lancé dans la série sans trop en attendre. La bande-annonce que j'avais vue à l'époque faisait même un peu trop kitsch. Mais je me suis dit, allez au pire pourquoi pas, je la foutrai en fond sur mon tel pendant que je bosse... Et finalement, dès le premier épisode j'ai accroché et j'ai terminé par la regarder le soir, sur la grande télé, dès que ma compagne et les enfants étaient couchés.
Posté le 01.03.21 @ 17:34

Pareil que toi Oni, au début j'avais vu 2-3 images, un ou deux clips... je m'étais dis "mouais". Puis j'ai regardé le 1er épisodes de la saison 1, grosse claque. J'ai accroché direct à tout, l'ambiance, les acteurs, la musique...
J'ai beaucoup aimé les Karate Kid (enfin la trilogie originale, moins le spinoff Miss Karate Kid et le remake avec Chan), j'ai même fait quelques années de karaté étant plus jeune

Ce qui m'a épaté avec Cobra Kai c'est la facilité avec laquelle la série développe tout ce qui a été mis en place dans les films. Je ne pensais pas qu'on pourrait en faire une sorte d'univers étendu et pourtant. Chaque saison est meilleure que la précédente et les retours d'anciens acteurs sont toujours super bien géré comme
Le retour de Martin Kove pour rejouer Kreese est vraiment génial et vient relancer tous les enjeux.
Et puis il y le surtout retour de Tamlyn Tomita de Karate Kid II dans le rôle de Kumiko. Un des mes plus gros crush quand j'étais gosse ops:
Dans la série, je la trouve toujours aussi radieuse
Ils ont ramené le lore de Karate Kid I et II jusque là, j'espère qu'on aura des trucs liés à Karate Kid III dans la prochaine saison
Posté le 03.03.21 @ 09:20


Gamertag :
Lenuldepik
Bon bah...fait chier. Je vais l'ajouter à ma to do Series
Je partais avec un gros a priori sur la série...mais avec cet avis, banco! Pas sur que ma femme accroche mais bon...

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021