[MXG+] XG Série Club : X-Files S10

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 185 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
News > [MXG+] XG Série Club : X-Files S10
- Publiée le 20.03.2016, à 00:48
- Par Vincent P.
[MXG+] XG Série Club : X-Files S10Si on observe les tendances actuelles des séries télévisées, des jeux vidéo, du cinéma, il y a de quoi se poser une question : les nécromanciens existent-ils vraiment ? Car si nous n'assistons à aucune résurrection de morts-vivants, nous sommes en revanche témoins du retour à la vie de nombreuses licences. Heroes est revenue avec Heroes Reborn, Dragon Ball Z a enfin eu le droit à sa vraie suite avec Super, Jack Bauer est revenu un nouvelle fois nous sauver des terroristes dans la saison 9 de 24, les frères Scofield vont revenir dans Prison Break… N'en jetez plus, la coupe est pleine. Si vous êtes un trentenaire et que vous avez connu l'époque bénie de la trilogie du samedi sur M6 (Buffy, Smallville et autres Charmed), alors vous avez connu la mythique série de Chris Carter... X-Files. Attirée par cette mode des revivals, reboots, remakes, suites (rayez la mention inutile), qui titille la fibre nostalgique des vieux fans et arrive à séduire un nouveau public via un nom prestigieux, la Fox a fini par se jeter dans la mêlée en commandant une dixième saison de sa série culte des années 90. Fallait-il vraiment exhumer le corps ? Peut-on reprendre une série après 10 ans d'absence ? La vérité est ailleurs… Ou plutôt dans l’avis qui va suivre et qui est garanti 100% sans complot gouvernemental ou extraterrestre (enfin sous réserve qu'XG ne soit pas un site du gouvernement US visant à vous espionner et que son gérant soit bien un être humain, deux choses malheureusement bien difficiles à prouver).

Je veux y croire…




Bien des années après la fermeture officielle des affaires non classées par le FBI, Dana Scully est devenue médecin. Elle s'occupe d'enfants atteints de difformités dans un hôpital. Mulder, quant à lui, est resté sous le radar, caché, quasi-injoignable. Le duo s'est séparé, chacun ayant pris un chemin différent… Jusqu'au jour où un certain Tad O'Malley, lanceur d'alerte sur Internet, décide de contacter les deux agents. Pourquoi ? Il prétend détenir des preuves sur le fait que le gouvernement cache des informations concernant une forme de vie extraterrestre, ainsi que sur l'utilisation de certaines technologies secrètes. Le duo d'enquêteurs, d'abord très sceptique, va donc se reformer pour tenter de déceler le vrai du faux. Une reformation qui va mener à la réouverture du département des affaires non classées, les fameuses X-Files. Composée d'uniquement 6 épisodes, cette dixième saison place le spectateur directement dans le feu de l'action, sans perdre de temps avec un épisode 1 très riche en émotions et en informations. Premier bon point, le retour du duo mythique Mulder et Scully. Si on pouvait légitimement s'inquiéter du résultat, les doutes sont bien vite balayés tellement l'alchimie entre les deux acteurs est évidente et crève l'écran.

Gillian Anderson (absolument sublime) retrouve un David Duchovny plus cabotin que jamais et le plaisir qu'ils prennent à se donner la réplique est palpable à chaque instant. Un véritable régal pour les fans de longue date. Le retour d’autres personnages connus, dont Walter Skinner, accentue encore le trip nostalgique, d'autant plus que la série réserve quelques surprises que nous tairons ici pour ne pas déflorer l'effet de surprise. Deuxième bon point, l'histoire. Sur sa fin, après 9 saisons de bons et loyaux services, il faut bien avouer que le scénario de X-Files était devenu brouillon, fouillis. Difficile de ne pas perdre le fil au milieu des conspirations, des menaces extraterrestres, etc. Dès le premier épisode, la saison 10 s'atèle donc à donner une nouvelle mythologie à la série afin de proposer quelque chose de bien plus clair et précis. Tout est plus concret, palpable et l'histoire a le mérite de rester compréhensible, même pour ceux qui n'auraient jamais regardé un épisode de X-Files de leur vie (bien qu'ils passeront quand même à côté de nombreuses références). Niveau construction, il y aurait sans doute à redire sur cette nouvelle saison.

Le premier et le dernier épisode forment un tout, ils fonctionnent ensemble comme une histoire en deux parties. Quant aux épisodes se trouvant au milieu, ils reprennent le format « one shot » de la série, à savoir un épisode équivaut à une enquête avec son début et sa fin. En conséquence, le spectateur devra attendre la fin de la saison pour voir la prometteuse nouvelle mythologie mise en place au début. Un défaut peu impactant au final car les épisodes 2, 3, 4 et 5 se regardent vraiment facilement et avec délectation. Véritables madeleines de Proust, ils reprennent ce qui se faisait de meilleur dans les premières saisons : monstres, mutations génétiques, etc., tout y est. Et n'allez pas croire que cela s'apparente à un vulgaire repompage, les histoires narrées ici se veulent toutes originales et mêlent, avec la science-fiction, des problématiques très actuelles comme celle de la surveillance accrue des gouvernements sur les citoyens ou encore le terrorisme. Au final, ces 6 épisodes forment un tout vraiment séduisant qui navigue habilement entre nouveautés et fan service nostalgique qui n'en fait jamais trop. On retient tout particulièrement l'hilarant et extrêmement brillant épisode 3 : "Mulder & Scully meet the Were-Monster". Un épisode presque entièrement basé sur la comédie dans lequel les acteurs s'en donnent à cœur joie, tout en étant servis par un scénario malin, drôle et un brin cynique. Un bijou !
Une affaire non classée




À première vue, cette suite est donc une totale réussite. Malheureusement, de ses plus gros points forts découlent également ses plus grosses faiblesses. Nous avons évoqué plus haut le format court de 6 épisodes, et si ce dernier a le mérite de nous plonger directement dans le feu de l'action, cela se fait parfois au détriment d'un certain degré de cohérence. La réouverture des affaires non classées n'est par exemple que très peu, voire pas détaillée. Mulder et Scully rencontrent un homme mystérieux, ce dernier leur donne des pistes et, hop, nos compères, qui avaient quitté le FBI il y a bien longtemps, se retrouvent en costard dans un bureau le lendemain matin. Il y a également un problème d'équilibre dans la narration. Comme précisé plus tôt, la nouvelle mythologie de X-Files et le scénario fil rouge principal ne sont évoqués et n'évoluent qu'au travers de deux des six épisodes. Forcément, développer une histoire digne de ce nom en seulement deux fois 42 minutes, c'est juste… très juste… trop même. Si le premier épisode est vraiment très bon et nous aspire littéralement dès les premières secondes dans l'univers créé par Chris Carter, le deuxième, qui a la lourde tâche de conclure la saison, se veut beaucoup plus laborieux et bancal.

Face à une menace d'ampleur planétaire, Mulder et Scully, épaulés par deux petits nouveaux du FBI, doivent sauver le monde. Rien que ça. La confrontation de Mulder avec l'homme de l'ombre derrière tous ces événements tient peut-être ses promesses visuellement et au niveau des dialogues mais clairement pas en ce qui concerne le scénario et ses enjeux. Idem pour la partie avec Scully, où l'on se retrouve face à une énième astuce scénaristique à base d'ADN modifié pouvant créer un remède, un ADN évidemment présent dans le camp de nos protagonistes. On était en droit d'attendre mieux de la part de Chris Carter, en tout cas mieux que ce passage sur utilisé dans moult films et séries. Autre sérieux souci, le manque d'ampleur de l'ensemble. Peut-être est-ce imputable à un budget trop restreint mais toujours est-il que cette menace mondiale, censée provoquer panique et chaos, a l'air bien insignifiante à l'écran. Quelques embouteillages, une scène de presque saccage d'un magasin ridiculement stoppé par Scully, un seul hôpital bondé de malades et aucune couverture des médias…

À aucun moment le spectateur n'a l'impression d'assister à un chaos mondial, ce qui ruine considérablement la dynamique de ce season final. Un mot pour évoquer les deux petits nouveaux du FBI, les agents Miller et Einstein. Ils sont sympathiques, ils s'intègrent bien mais ne sont malheureusement qu'une pale copie du duo Mulder/Scully des débuts, avec l'homme ouvert au surnaturel et la femme qui renie ça en bloc au nom de la science. Espérons que la Fox ne place pas ces acteurs plus jeunes en vue d'une éventuelle suite avec eux comme personnages principaux, en l'état ce serait une grosse erreur tellement ils semblent fades comparés au duo emblématique de la série. Dernier point qui pourra diviser… ou rassembler, c'est selon : la fin. Cette saison 10 se termine sur un gros cliffhanger, chose pas forcément bénéfique étant donné qu'une saison 11 n'a pas encore été commandée. On se retrouve donc avec un premier épisode qui démarre sur les chapeaux de roues, un dernier qui pédale dans la semoule et une fin abrupte qui ne clôture absolument aucun des axes principaux de l'histoire. Inutile de préciser qui s'il n'y a pas de saison 11, cette fin d'épisode 6 va laisser un goût extrêmement amer aux fans…

On a aimé

On n’a pas aimé

David Duchovny pète le feu
La sublime Gillian Anderson le complète parfaitement
Le duo fonctionne aussi bien, si ce n’est mieux qu’avant
La nouvelle mythologie de la série
La nouvelle orientation du scénario
Les passages comiques vraiment excellents
Des guests vraiment sympathiques
Certains twists bien amenés
L’ambiance X-Files intacte, une vraie madeleine de Proust
Des problèmes de narration et de scénarisation
Certaines incohérences
Seulement 6 épisodes, dont 2 basés sur le développement de l’histoire principale
Le dernier épisode n’a pas les épaules pour délivrer toutes les promesses de départ
Certains twists peu inventifs
Les agents Miller et Einstein sympathiques mais trop calqués sur Mulder et Scully


La vérité est ailleurs… Ou pas
Cette saison 10 de X-Files n'est pas parfaite, elle est même parfois frustrante et plus particulièrement sur sa fin. La narration manque par moment de cohérence et souffre d'un problème de rythme, deux maux imputables au format trop court (6 épisodes) et au choix de n'en proposer que deux développant vraiment le scénario en profondeur. En résulte une sensation de trop grande précipitation, de manque de détails. Les deux nouveaux agents sympathiques, mais tout sauf originaux, font également un peu taches. Bref, cette saison est parfois bancale, brouillonne et un peu exaspérante… mais c'est loin d'être un échec. Bien au contraire, le fait de revoir Mulder et Scully travailler à nouveau en binôme procurera un plaisir orgasmique aux fans de la série, d'autant plus que Gillian Anderson et David Duchovny ne sont clairement pas venus uniquement pour prendre un chèque, ils communiquent leur plaisir et leur enthousiasme aux spectateurs. Après autant d'années d'absence, c'est presque comme si le duo ne s'était jamais quitté. On retrouve dans ce retour de X-Files tout ce qui nous plaisait dans les années 90. L'aspect conspiration, l'incorporation très réussie de tout ce qui se rapporte aux extraterrestres, les affaires bizarres, les affaires malsaines, les affaires drôles… tout est là, intact, comme si la série ne s'était jamais arrêtée. Malgré des défauts gênants, cette résurrection de la série culte de Chris Carter reste globalement une réussite. La preuve que ressortir une vieille série peut être bénéfique à partir du moment où l'on a de bonnes idées à développer. Les fans auront pléthore de vannes et de scènes cultes pour les rassasier. Les nouveaux arrivants, eux, ne seront pas laissés sur le bord de la route puisqu'ils se retrouveront face à une série de science-fiction d'excellente facture qui reste compréhensible tout au long de ses 6 épisodes. L'ovni X-Files a bel et bien re-décollé et, si parfois son vol peut sembler erratique, il a effectué un passage suffisamment remarqué pour obtenir une 11ème saison… en tout cas on l'espère fortement. La vérité n'est plus ailleurs, elle est de retour sur nos écrans et ça fait sacrément plaisir.

Critique rédigée par Damzema - Membre XG+

Partager :    
En rapport avec : XG Série Club
Editeur : ... | Developpeur : ... | Date de sortie : ...
Actualités du jeu | Images | Vidéos


VOS REACTIONS
Posté le 20.03.16 @ 03:24


Gamertag :
Derkaone
Frustrant, c'est exactement ça.
Lors de la vision du 1er épisode je me suis dit que Chris Carter était de retour avec X Files de façon magistrale, X files etait bien de retour et on allait se replonger dans son univers complotiste et paranoïaque à souhait.
Le dernier épisode, le 6 donc...c'est le drame.
Pourquoi avoir developper le grand complot en seulement 2 fois 42 minutes alors qu'il aurait pu le faire sur les 6 épisodes ??
Comment ont ils pu livrer un épisode aussi cheap que le 6ème ??
Il y a trop de choses tiré par les cheveux...(The Smoking man qui revient...moi je veux bien, tout cramé il en jette, le soucis c'est qu'il est censé etre mort après s'être manger un missile en pleine gueule, et ce n'est pas une image, rematez vous l'épisode)
Je ne vais pas expliquer ce qui m'a saoulé car tout est dans le billet, billet juste et avec lequel je suis 100% raccord.....très bon billet au passage, merci à l'auteur.
Personnellement je suis un fan inconditionnel de la série de chris Carter, j'ai même acheter les 9 saisons que je suis en train de me remater, mais je suis près a parié que la fox ne commandera pas de Saison 11....
Posté le 21.03.16 @ 16:06

En réponse à derkaone
Frustrant, c'est exactement ça.
Lors de la vision du 1er épisode je me suis dit que Chris Carter était de retour avec X Files de façon magistrale, X files etait bien de retour et on allait se replonger dans son univers complotiste et paranoïaque à souhait.
Le dernier épisode, le 6 donc...c'est le drame.
Pourquoi avoir developper le grand complot en seulement 2 fois 42 minutes alors qu'il aurait pu le faire sur les 6 épisodes ??
Comment ont ils pu livrer un épisode aussi cheap que le 6ème ??
Il y a trop de choses tiré par les cheveux...(The Smoking man qui revient...moi je veux bien, tout cramé il en jette, le soucis c'est qu'il est censé etre mort après s'être manger un missile en pleine gueule, et ce n'est pas une image, rematez vous l'épisode)
Je ne vais pas expliquer ce qui m'a saoulé car tout est dans le billet, billet juste et avec lequel je suis 100% raccord.....très bon billet au passage, merci à l'auteur.
Personnellement je suis un fan inconditionnel de la série de chris Carter, j'ai même acheter les 9 saisons que je suis en train de me remater, mais je suis près a parié que la fox ne commandera pas de Saison 11....

J'ai un peu galérer pour terminer d'écrire cette critique, justement parce que j'étais partagé entre l'enthousiasme et la frustration. Je reste quand même très heureux qu'X-Files soit revenue sur nos écrans et j'espère bien qu'il y aura une saison 11 ... ou au minimum un téléfilm de 90 monutes car ce serait un gros fail de laisser l'histoire se terminer sur un "à suivre" aussi gros.

Par contre Derka, si tu pouvais mettre des balises spoiler dans ton commentaire comme je l'ai fait en te citant ... certains n'ont peut-être pas encore vu cette saison et tu dévoiles quand même du lourd
Posté le 21.03.16 @ 19:01

Excellente critique, et je dois dire que je l'attendais
X-Files, c'est mon enfance, j'avais toutes les VHS et je collectionnais même des cartes dans un classeur, avec les personnages et compagnie.

Ce qui me fais vraiment hésiter à la regarder pour le moment, c'est que j'ai du m'arrêter à la saison 5 ou 6, et j'ai peur de louper des trucs en switchant à celle-ci. Ou alors il faut que je rattrape mon retard, mais avec toutes les séries que j'ai à voir, c'est tendu
Posté le 21.03.16 @ 19:28


Gamertag :
Derkaone
En réponse à Damzema
En réponse à derkaone
Frustrant, c'est exactement ça.
Lors de la vision du 1er épisode je me suis dit que Chris Carter était de retour avec X Files de façon magistrale, X files etait bien de retour et on allait se replonger dans son univers complotiste et paranoïaque à souhait.
Le dernier épisode, le 6 donc...c'est le drame.
Pourquoi avoir developper le grand complot en seulement 2 fois 42 minutes alors qu'il aurait pu le faire sur les 6 épisodes ??
Comment ont ils pu livrer un épisode aussi cheap que le 6ème ??
Il y a trop de choses tiré par les cheveux...(The Smoking man qu7i revient...moi je veux bien, tout cramé il en jette, le soucis c'est qu'il est censé etre mort après s'être manger un missile en pleine gueule, et ce n'est pas une image, rematez vous l'épisode)
Je ne vais pas expliquer ce qui m'a saoulé car tout est dans le billet, billet juste et avec lequel je suis 100% raccord.....très bon billet au passage, merci à l'auteur.
Personnellement je suis un fan inconditionnel de la série de chris Carter, j'ai même acheter les 9 saisons que je suis en train de me remater, mais je suis près a parié que la fox ne commandera pas de Saison 11....

J'ai un peu galérer pour terminer d'écrire cette critique, justement parce que j'étais partager entre l'enthousiasme et la frustration. Je reste quand même très heureux qu'X-Files soit revenue sur nos écrans et j'espère bien qu'il y aura une saison 11 ... ou au minimum un téléfilm de 90 monutes car ce serait un gros fail de laisser l'histoire se terminer sur un "à suivre" aussi gros.

Par contre Derka, si tu pouvais mettre des balises spoiler dans ton commentaire comme je l'ai fait en te citant ... certains n'ont peut-être pas encore vu cette saison et tu dévoiles quand même du lourd


Bah je spoile quedalle sur cette saison Damz....si ??
Ce que j'évoque sur "Smoking Man" date de plus d'une décennie quand même. ....

En tout cas j'y crois pas trop a cette future 11ème saison. ....mais j'espère que tu a raison et qu'elle se fera.
En tout cas j'ai bien kiffé ton billet sur cette 10ème saison...
Au pire oui, que Carter demoule un téléfilm d'une heure quarante ou +....ça serait bien....

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous


PUBLICITE
DERNIERES NEWS



 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2018