XBOX ONE GAMER
connecté, 41 251 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire
 
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.   Xbox Gamer - Index des forums > Site - Xbox Gamer

Dans les coulisses de XG - Anecdotes, infos, dérapages et co
onizukadante
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Administrateur
Inscrit le: 16 Nov 2005
Consulter son blog

Message Posté le: Ven 18 Octobre 2013, 14:13
Répondre en citant

« Nightween » a écrit :
Voilà un sujet que j'ai du mal à cerner en plus! Le coup de la news à clic.. Je crois que tu avais dit que c'était Grenesis qui les faisait, et que toi tu n'aimais pas trop ce genre d'actu à traiter..


Gren en avait fait une et ce n'est pas ce que je recherche sur XG. Ca avait fait un peu débat, mais bon, ça arrive. Là je vais vraiment expliquer comment les sites peuvent tricher pour se donner de l'importance.

Darksim
- - - - - - - - - - - -
Message privé


XG Survivor, He is Alive
Inscrit le: 08 Oct 2006
Consulter son blog
Gamertag :
The Dark Ezio
Message Posté le: Sam 19 Octobre 2013, 13:09
Répondre en citant

J'apporte ma modeste contribution (j'imagine que tu as déjà pas mal d'exemples en tête sur le sujet des news à clic) avec un cas d'école assez récent qui concerne Mass Effect 4 et Jeuxvideo.com :

Le 8 octobre : JV.com nous apprend que ME4 utilisera le moteur Frosbite.

Or on le sait depuis presque un an (annoncé sur le blog Bioware) et pire JV.com a déjà traité l'actu en avril.

Ce n'est que le début puisque l'article mentionné comme source par l'auteur de l'actu du 8 octobre n'existe pas (il suffit d'aller sur le blog Bioware pour s'en assurer). Surement une erreur de la part d'un rédacteur qui a lu trop vite.

Enfin, deuxième chapitre, le 15 octobre, JV.com nous apprend que ME4 se fera sans Shepard, une info vieille d'un an, elle aussi !

Mais ce qui est marrant dans toute cette histoire, c'est que de par les erreurs (volontaires ou non des rédacteurs de JV.com), tous les autres sites FR ont suivi comme des moutons pour relayer des infos qui sont en fait connus depuis un an.

Voila, en tant qu’administrateur de MassEffectUniverse.fr, je bouillonne devant ce genre d'articles parce que ces news à clic nous bouffent également pas mal de places sur Google mais qu'en plus on nous sert du réchauffé ni-vu ni-connu Mad

onizukadante
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Administrateur
Inscrit le: 16 Nov 2005
Consulter son blog

Message Posté le: Sam 19 Octobre 2013, 14:03
Répondre en citant

« Darksim » a écrit :
J'apporte ma modeste contribution (j'imagine que tu as déjà pas mal d'exemples en tête sur le sujet des news à clic) avec un cas d'école assez récent qui concerne Mass Effect 4 et Jeuxvideo.com :

Le 8 octobre : JV.com nous apprend que ME4 utilisera le moteur Frosbite.

Or on le sait depuis presque un an (annoncé sur le blog Bioware) et pire JV.com a déjà traité l'actu en avril.

Ce n'est que le début puisque l'article mentionné comme source par l'auteur de l'actu du 8 octobre n'existe pas (il suffit d'aller sur le blog Bioware pour s'en assurer). Surement une erreur de la part d'un rédacteur qui a lu trop vite.

Enfin, deuxième chapitre, le 15 octobre, JV.com nous apprend que ME4 se fera sans Shepard, une info vieille d'un an, elle aussi !

Mais ce qui est marrant dans toute cette histoire, c'est que de par les erreurs (volontaires ou non des rédacteurs de JV.com), tous les autres sites FR ont suivi comme des moutons pour relayer des infos qui sont en fait connus depuis un an.

Voila, en tant qu’administrateur de MassEffectUniverse.fr, je bouillonne devant ce genre d'articles parce que ces news à clic nous bouffent également pas mal de places sur Google mais qu'en plus on nous sert du réchauffé ni-vu ni-connu Mad


Je ne citerai personne dans mon point presse. Mais le recyclage des informations et d'autres supercheries du genre seront effectivement pointées du doigt. Et malheureusement, la fin de ton commentaire est on ne peut plus vraie.

Nightween
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Modérateur
Inscrit le: 16 Fév 2008
Consulter son blog
Gamertag :
Nightween
Message Posté le: Sam 19 Octobre 2013, 18:51
Répondre en citant

Il sert vraiment à pas grand chose ce site internet... Comment tu veux qu'ils soient crédible par la suite!

SORRYforHACKING
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Facebreaker Un Poing C’est Tout
Inscrit le: 25 Juin 2013
Consulter son blog

Message Posté le: Sam 19 Octobre 2013, 19:22
Répondre en citant

Jeuvidéo.com c'est vraiment des pèlerins, il y à encore quelques jours étant tellement pressé de newser sur le dlc " rapture " de Bioshock, ils ont mis en ligne un ancien trailer.
Bien entendu l'erreur à était corrigée mais il reste des traces dans les com' Very Happy

onizukadante
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Administrateur
Inscrit le: 16 Nov 2005
Consulter son blog

Message Posté le: Sam 19 Octobre 2013, 19:31
Répondre en citant

« SORRYforHACKING » a écrit :
Jeuvidéo.com c'est vraiment des pèlerins, il y à encore quelques jours étant tellement pressé de newser sur le dlc " rapture " de Bioshock, ils ont mis en ligne un ancien trailer.
Bien entendu l'erreur à était corrigée mais il reste des traces dans les com' Very Happy


Les erreurs ça existe aussi, ça m'arrive. Un mauvais copié/collé, une balise mal fermée, je ne suis pas tout blanc à ce sujet Very Happy

SORRYforHACKING
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Facebreaker Un Poing C’est Tout
Inscrit le: 25 Juin 2013
Consulter son blog

Message Posté le: Sam 19 Octobre 2013, 19:57
Répondre en citant

Je suis d'accord, l'erreur est humaine mais quand c'est juste pour balancer la news le premier c'est moche..
Je me souviens de la période E3, les mecs newsés à gogo des trucs totalement contradictoires.

onizukadante
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Administrateur
Inscrit le: 16 Nov 2005
Consulter son blog

Message Posté le: Sam 19 Octobre 2013, 20:02
Répondre en citant

« SORRYforHACKING » a écrit :
Je suis d'accord, l'erreur est humaine mais quand c'est juste pour balancer la news le premier c'est moche..
Je me souviens de la période E3, les mecs newsés à gogo des trucs totalement contradictoires.


Sans vouloir me vanter, en période E3, tu ne trouveras pas plus efficace que moi avec le même contrôle qualité Very Happy

SORRYforHACKING
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Facebreaker Un Poing C’est Tout
Inscrit le: 25 Juin 2013
Consulter son blog

Message Posté le: Sam 19 Octobre 2013, 20:06
Répondre en citant

Ouais et justement c'est ça que j'aime sur XG et je te l'ai expliqué sur ton billet...
Ici les news sont vérifiée et fiables.

onizukadante
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Administrateur
Inscrit le: 16 Nov 2005
Consulter son blog

Message Posté le: Sam 19 Octobre 2013, 20:37
Répondre en citant

« SORRYforHACKING » a écrit :
Ouais et justement c'est ça que j'aime sur XG et je te l'ai expliqué sur ton billet...
Ici les news sont vérifiée et fiables.


Je reviendrai sur tout ça dans le point presse. Je présenterai toutes les possibilités, toutes les ligne éditoriales, etc. Mais avant, faut que j'écrive le point presse sur "La Note : le point de la discorde".

onizukadante
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Administrateur
Inscrit le: 16 Nov 2005
Consulter son blog

Message Posté le: Jeu 24 Octobre 2013, 0:13
Répondre en citant

- Presse jeu vidéo : la note, le point de la discorde –

Bien souvent, la critique d’un jeu est ponctuée par une note sur 5, 10, 20, voire 100. Placée avec le texte principal, après, avec la conclusion ou autre, elle est là pour exprimer de manière arbitraire l’un des deux points qui suivent : soit la note exprime la balance entre les qualités et les défauts, soit elle exprime l’intérêt que l’on peut porter au jeu. D’entrée de jeu, on se retrouve déjà avec deux conceptions différentes qui peuvent expliquer des différences de notations pour un même titre. Les différences s’accentuent souvent lorsque le projet a un concept qui divise et/ou lorsqu’il y a un véritable clivage entre la qualité de l’expérience (ambiance, scénario, etc.) et la qualité du gameplay.

Pourquoi mettre une note ?

Qu’on se le dise, la nécessité de la note relève de plusieurs facteurs. Le premier, c’est que bien des lecteurs n’ont pas l’envie, le temps ou autre de lire une critique complète. Ils vont donc chercher une note arbitraire pour déterminer si un jeu vaut ou non le coup. C’est malheureusement une grosse erreur de la part du lecteur, mais c’est un phénomène très répandu. Le deuxième, c’est que certains éditeurs ont parfois des objectifs en termes de notes à atteindre. Ils ont donc tendance à chercher les sites qui attribuent des notes, voire parfois à trier selon la ligne éditoriale pour essayer de collecter le meilleur score. C’est aussi pour cette raison que certaines affaires louches ont été pointées du doigt, mais j’y reviendrai peut-être…

Le troisième facteur, c’est que certains sites sont rattachés à un ou plusieurs « collecteurs » (comme Metacritic ou la partie « revue de presse » des sites) qui utilisent justement les notes de tous les tests ajoutés pour attribuer une note moyenne à un jeu. Celle-ci permet ainsi de définir une tendance, qui peut également être confirmée ou infirmée par la moyenne des notes qu’attribuent les lecteurs. Le quatrième et dernier facteur principal, c’est que la note est un élément ultra simple à retenir et tellement bête et méchant que tout le monde peut en parler et la partager. Ca assure ainsi une visibilité supplémentaire sur le test, notamment quand la note en question se détache de la masse.

/5, /10, /20, /100, c’est quoi le mieux ?

Plus l’éventail pour la notation est large, plus la note gagne en précision et plus celle-ci est difficile à déterminer. Pour autant, les barèmes étant de simples multiples, tout le monde a tôt fait de multiplier ou diviser pour obtenir la note dans le système de notation qu’il préfère, quitte à rajouter des « demis ». Très franchement, chacun opte pour le système qu’il préfère, le résultat restera similaire.

Comment la déterminer ?

Comme évoqué précédemment, il y a deux façons très différentes de concevoir la notation. La détermination de celle-ci dépend donc de la ligne éditoriale définie. Dans le cas où la note symbolise la balance entre les qualités et les défauts, elle est déterminée de manière arbitraire par l’expérience du testeur. Ainsi, une fois la critique achevée, le testeur pèse les « pour », les « contre » et attribue une note qui est censée symboliser la différence +/-. Même si on se base sur certains critères, le choix de la note reste tout de même une question de feeling lié à la pondération de chaque +/-. Et c’est d’ailleurs ce qui explique les éventails de notes parfois très larges sur certains jeux, puisque, en fonction des testeurs et/ou de la ligne éditoriale, l’expérience de jeu peut être privilégiée, à moins que ce ne soit le gameplay, voire une pondération similaire pour les deux parties.

Pour affûter la note, certaines rédactions peuvent mettre en place des systèmes de « contrôle ». Le premier, c’est la possibilité de mettre plusieurs testeurs sur un même jeu. Non seulement cela atténue la subjectivité de l’avis complet, comme nous l’avons vu dans le point presse dédié aux tests, mais en plus cela permet de mixer les notations de chacun pour avoir une note finale plus représentative de l’ensemble. Mais comme nous l’avons vu, cela demande des moyens, du temps et c’est souvent bien difficile à mettre en place. Il existe donc un deuxième système qui demande simplement au testeur de ne pas appliquer une note, mais une fourchette de notes (à 1, 2 ou 3 points près). Ceci fait, un ou plusieurs rédacteurs de l’équipe lisent entièrement l’avis. Les lecteurs tranchent alors pour indiquer la note qui semble le mieux correspondre à l’avis fourni, toujours avec les mêmes critères en tête. Le tout est mixé et permet de sortir la note qui colle le mieux au test en question.

Dans le cas où la note symbolise l’intérêt à porter au jeu, celle-ci résulte uniquement d’un aspect arbitraire, seul celui ayant fait le jeu pouvant l’attribuer, qui est totalement lié au feeling. Dans tous les cas, au risque de me répéter, la note n’est là que pour indiquer une tendance et elle est indissociable d’un texte complet puisqu’elle est attribuée à un moment donné, avec un contexte donné. Ainsi, un « 15 » d’un jeu, ne vaut pas le « 15 » d’un autre type de jeu ou encore le « 15 » d’un jeu d’une autre époque. En somme, la note seule ne veut pas dire grand-chose.

Petite note, certains sites vont plus loin dans la notation en distinguant certaines catégories, comme les graphismes, le scénario, la bande-son, le gameplay, la durée de vie, etc. Pour le coup, la notation peut porter encore plus à controverse puisque lesdits sites attribuent le même principe de note, donc arbitraire et plus ou moins subjectif, à des points très précis qui relèvent souvent de l’expérience et de la perception de chacun (notamment la durée de vie). De plus, la note finale n’étant pas une moyenne arithmétique, le tout porte clairement à confusion pour le lecteur lambda qui a plus de mal à discerner la note finale, qui indique l’intérêt qu’on porte au jeu, des autres notes qui sont quand même très arbitraires.

Peut-on alors s’en passer ?

La note vient d’un système archaïque qui est toujours d’actualité. Cependant, celle-ci peut souvent être contestée, même quand le test en lui-même ne diverge pas de l’avis du lecteur. Après tout, la différence entre un 2 et un 3 ou entre un 14 et 15 peut paraître difficile à cerner. Concrètement, les notes, on peut très bien s’en passer. Certains sites (et même des magazines papiers) ont décidé de ne pas/plus mettre de notes à leurs tests. Cela oblige le lecteur a au moins lire la conclusion et/ou les +/- s’ils sont mentionnés. Néanmoins, vu les raisons données pour justifier la présence d’une note, il faut concevoir que le nombre de vues sur un test peut baisser. C’est donc un risque pour les statistiques que certains essaient de compenser en ajoutant au moins une petite annotation palliant le manque de note. Il peut s’agir de mentions comme Mauvais, à éviter, bien, excellent, coup de cœur, etc. Après tout, il y a des lecteurs qui ne jurent que par les ‘avis rapides’…

Et sur XG, comment ça se passe ?

Pour l’heure, la ligne éditoriale va dans le sens de la volonté de mettre une note en fonction des +/- relevés au cours du test. Nous nous efforçons de faire les critiques les plus complètes possibles et c’est bien le texte qu’il faut lire pour comprendre la note associée. Quant au moyen de l’attribuer, nous optons toujours au minimum pour le système de la fourchette à deux points près. Un à quatre autres rédacteurs lisent ensuite l’avis pour trancher. La note est toujours discutée pour bien pondérer chaque point et essayer d’attribuer la note la plus juste possible. Parfois, quand nous en avons les moyens, nous sommes plusieurs à tester le jeu et nous appliquons exactement le même système en recoupant les avis.

Quant à la question de la suppression des notes dans les tests, cela est évoqué en interne depuis plusieurs années et cela continue à être au cœur de nos réunions de temps en temps. Pour le moment, nous préférons préserver ce système malgré certaines critiques que nous pouvons lire… Mais en faisant le choix d’essayer de privilégier la qualité à la quantité et à la rapidité, nous nous privons déjà d’une partie du public. Nous ne souhaitons donc pas diviser encore notre audience sans avoir un autre concept solide en compensation.

ZeNcy
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Rédacteur
Inscrit le: 06 Nov 2007
Consulter son blog
Gamertag :
ZeNcy
Message Posté le: Jeu 24 Octobre 2013, 9:42
Répondre en citant

Article très intéressant, merci beaucoup. Je considère également pour le joueur qu'il est plus intéressant de se reporter toujours aux mêmes sources. Cela permet d'avoir un point de comparaison plus important. Et puis, lorsqu'on prend l'habitude de lire un même journaliste, on est capable de mieux comprendre les informations "entre les lignes" et d'analyser plus facilement son avis vis à vis de nos propres attentes.

onizukadante
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Administrateur
Inscrit le: 16 Nov 2005
Consulter son blog

Message Posté le: Jeu 24 Octobre 2013, 16:58
Répondre en citant

Merci, je prends le compliment. Prochains points "presse jeu vidéo" : la publicité ; les news/rubriques à clics

onizukadante
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Administrateur
Inscrit le: 16 Nov 2005
Consulter son blog

Message Posté le: Sam 09 Novembre 2013, 19:31
Répondre en citant

– Presse jeu vidéo : la publicité, cette gêne indispensable –

La publicité, on en voit partout, dans la rue, avec le courrier dans la boîte aux lettres, sur les arrêts de bus, à la télévision, sur Internet, nous sommes envahis. Si certains ne font même plus attention à celle-ci, à défaut de parfois s’intéresser à la publicité en question pour un nouveau produit, il faut bien avouer que la majorité l’associe à une pollution visuelle. Si celle-ci est inévitable dans bien des situations de la vie courante, il reste un endroit où l’on peut la contrôler… Il s’agit bien entendu d’Internet puisque diverses solutions existent pour enlever comme par magie les affichages publicitaires lors de la navigation sur les sites. Les points positifs sont évidents, les encarts publicitaires ne viennent plus gêner l’utilisateur et cela permet d’éviter de gaspiller quelques ressources pour avoir une navigation un peu plus fluide, surtout pour ceux qui ont des machines qui commencent à dater ou lorsqu’il y a un éventuel bug lié à la publicité en question. En tant qu’utilisateur, il ne semble y avoir que du positif à faire cela…

- Un mal indispensable ?

Pour autant, si la publicité a sa place dans notre quotidien, ce n’est pas par hasard. Nous délaissons volontairement divers aspects pour nous concentrer sur la publicité affichée sur les sites Internet, et plus particulièrement ceux qui traitent de l’actualité vidéoludique. Inutile de tourner autour du pot, l’affichage publicitaire et/ou les clics sur les publicités permettent simplement de générer de l’argent. Les salopiauds, ils font donc de l’argent avec nos visites ? C’est exact mais la question réelle, c’est bel et bien de savoir à quoi sert justement l’argent généré par ce vecteur. Très concrètement, il permet dans un premier temps de couvrir les frais liés au site. On ne s’en rend pas compte, mais chaque site que l’on visite dépense de l’argent pour pouvoir être en ligne.

Parmi les frais engendrés, il y a l’achat du nom de domaine (et son renouvellement), ou encore la location de serveurs et de bande passante pour offrir une navigation qui soit la plus rapide possible, tout en supportant un maximum de connexions simultanées. Il y a également la location de serveurs dédiés (vidéo, serveur back up…), d’éventuels frais postaux, etc. En somme, une personne qui va sur un site coûte de l’argent à ce site par sa simple visite. Dans un deuxième temps, une fois les frais couverts, l’argent sert à payer tout ou partie des revenus des membres de la rédaction (CDI, CDD, à la pige, etc.), sans compter la partie qui est laissée à l’Etat. En effet, quand bien même les personnes travaillent dans le milieu du divertissement, cela reste un travail, que la personne soit journaliste, critique, informaticien (mise à jour des bases de données, interventions techniques si nécessaire, etc.) ou autre. C’est là que l’on revient à la différence, déjà expliquée, entre les sites professionnels, semi-pro et amateurs.

- Couvrir les frais, pas d’autres moyens ?

Plus le site est important, plus les frais engendrés sont élevés. Pour les couvrir, il n’y a pas de recette miracle, juste deux solutions. La première, utilisée par certains, repose sur le principe des dons ou sur celui des abonnements payants pour accéder à une partie du contenu du site. Les fameux accès Premium qui ont fleuri sur certains sites permettent, moyennant une certaine somme par mois/an, d’accéder au site sans publicité et de profiter de plusieurs « + »… Encore faut-il avoir de réels éléments solides à proposer à la communauté pour justifier le tarif de l’abonnement.

La deuxième, c’est donc la publicité. C’est aussi simple que cela et c’est bien pour ça qu’elle est indispensable pour la survie d’un site. Il peut y avoir un million de personnes, si aucune n’affiche de publicité, cela génèrera très exactement 0 euro. La publicité devient donc un mal dont on dépend. Les gens qui apprécient un site sont donc priés par tous ceux qui gèrent lesdits sites de ne pas bloquer l’affichage de la publicité, ou du moins d’opter pour un compromis en affichant la publicité sur les pages les plus fréquemment visitées par exemple. Il ne faut pas oublier que la publicité, qui représente donc le seul moyen de rétribution d’un site indépendant, permet d’assurer la gratuité totale de l’accès à l’ensemble des contenus du site.

Supprimez-la maintenant et vous verrez des sites disparaître, jusqu’au jour où l’on tomberait éventuellement dans le tout payant. Certes, il y a bien une autre solution alternative pour permettre d’avoir un site consultable gratuitement, mais celle-ci supprime l’aspect indépendant. On en revient alors à dépendre d’une entreprise ou d’un grand groupe, avec les conséquences qui s’imposent.

- Rester indépendant en dépendant… ?

Le fait qu’un site indépendant dépende de la publicité pour survivre semble être un paradoxe total. Dans les faits, c’est loin d’être incompatible. On en revient principalement aux choix éditoriaux puisque le site en question peut très bien afficher des publicités de produits qui n’ont rien à voir de près ou de loin avec le sujet dont il traite. Quant aux publicités directement liées à son activité, celles-ci pourraient servir de moyen de pression par certains éditeurs. Fort heureusement, tous ne sont pas comme ça et la rédaction peut très bien décider de se passer totalement d’un soutien pour conserver sa liberté d’expression si le besoin s’en fait sentir.

- Et sur XG, comment ça se passe ?

Sur Xbox Gamer, il n’y a pas d’abonnement. Nous prônons le tout gratuit. Le site est important et nos frais le sont tout autant. Nous fonctionnons donc uniquement sur le système de la publicité. Celle-ci est gérée par un tiers et mélange des publicités de prestataires liés ou non au monde du jeu vidéo. Si une quelconque pression ou le moindre problème vient à surgir, l’équipe de la rédaction préfère se passer de la publicité en question, voire du partenariat qui y est lié. Nous l’avons déjà dit, mais nous mettons un point d’honneur à conserver notre ligne éditoriale.

Grenesis
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Membre XG+
Inscrit le: 19 Fév 2009
Consulter son blog
Gamertag :
GreNeSis
Message Posté le: Dim 10 Novembre 2013, 18:35
Répondre en citant

« Darksim » a écrit :
J'apporte ma modeste contribution [Bla, bla, bla]


D'accord sur le fait que ça fait chuter les stats éventuellement, cependant, pour clarifier un point, tous les rédacteurs présents d'XG newsent sans avoir de collaborateur, d'infos journalistique ou que sais-je encore. On est tous là pour suppléer Vincent et l'aider à newser, vu qu'il fait 95 % du taf.

Donc il peut arriver qu'on suive une information erronée d'un autre site (Nofrag, JV.com ou que sais-je encore), seulement, aucun des rédacteurs n'a pour but de faire du clic ou lancer de l'infos en mousse, on est juste là pour aider, et il peut arriver de se faire avoir par d'autres sites qui n'hésitent pas. C'est pas pour autant qu'on veut la mort des petits sites émergeant. Au contraire, si on peut prendre les news chez eux, on le fait.

Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Xbox Gamer - Index des forums > Site - Xbox Gamer (email)    
    
 
Sauter vers:  



  
Flux RSS / MSN | A propos | La rédaction, nous contacter | Publicité

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2009