XBOX ONE GAMER
connecté, 41 251 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire
 
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.   Xbox Gamer - Index des forums > Site - Xbox Gamer

Dans les coulisses de XG - Anecdotes, infos, dérapages et co
onizukadante
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Administrateur
Inscrit le: 16 Nov 2005
Consulter son blog

Message Posté le: Sam 12 Octobre 2013, 6:28
Répondre en citant

Je respecte que tu ne penses pas la même chose, mais vu que tu es obligé de juger que c'est objectif, c'est que forcément tu es subjectif puisque tu attribues un jugement de valeur. C'est un fait avéré et immuable, un jugement est de par nature subjectif. On peut se rapprocher de la neutralité, ce qui est le gommage de l'aspect subjectif, mais en aucun cas il ne peut être strictement objectif. Tu reconnais donc le jugement de valeur (déjà subjectif même s'il semble correspondre à l'avis qui se rapproche de la neutralité) du testeur en portant toi même ce jugement de valeur par rapport à des critères arbitrairement fixés par ton jugement. Même s'il rejoint le commun des jugements sur ces mêmes points, cela ne définit par la stricte objectivité. Je chipote, mais ce sont des concepts immuables par leur simple nature.

Darksim
- - - - - - - - - - - -
Message privé


XG Survivor, He is Alive
Inscrit le: 08 Oct 2006
Consulter son blog
Gamertag :
The Dark Ezio
Message Posté le: Sam 12 Octobre 2013, 11:03
Répondre en citant

C'est super intéressant ce que tu racontes et du coup c'est vrai qu'on pourrait juste mettre "Test de Pseudo" ou "Avis de Pseudo" et non pas forcément l'étiquette de toute une équipe, ça serait sujet à beaucoup moins de discordes, ici ou ailleurs.

Maid Master
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Agent de Conviction
Inscrit le: 10 Nov 2009
Consulter son blog
Gamertag :
ShashinMika
Message Posté le: Sam 12 Octobre 2013, 11:50
Répondre en citant

« onizukadante » a écrit :
Concrètement, on ne peut pas trouver un test objectif sans que sa vision n'entre en compte, tout simplement car le tout relève d'une relativité de jugement. En revanche, on peut le trouver complet, avec un point de vue intéressant, etc. Mais le fait de considérer un test objectif, au sens strict et réel du terme, ne peut que correspondre à un jugement de valeur que l'on fait, or qui dit jugement, dit forcément subjectivité. C'est un fait immuable.


La solution n'est elle pas d'avoir plusieurs personnes spécialisées dans un domaine testant un même jeu comme le fait (faisait ?) Famitsu. Les journalistes JV son aussi des professionnels d'autres médias (musicien, graphiste, scénaristes etc etc) qui ne jugent que leur partie tout en l'intégrant dans l'ensemble.

Après, il est sûr que les tests sont beaucoup plus statisticiens mais au moins, il n'y a beaucoup moins d'objectivité étant donné que le test (note) est une addition de différentes personnes....un peu comme si chez nous plusieurs testeurs testent un jeu de leur côté est que la note finale en serait la moyenne, un truc dans le genre...

Bien sûr, cela n'est qu'une réflexion personnelle...je comprends que c'est très dur à mettre en place logistiquement.

koin-koin
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Quémandeur de Mente Halo
Inscrit le: 08 Fév 2010
Consulter son blog
Gamertag :
koin koin07
Message Posté le: Sam 12 Octobre 2013, 14:19
Répondre en citant

Tu joues sur les mots de mon point de vue., On peut juger sans être subjectif, c èst un peu réducteur et simpliste selon moi ce que tu avances mais à te lire tu as forcément raison non ? C est ce que tes derniers posts me font penser...
Mes exemples cité plus haut ne sont pas là par hasard.

onizukadante
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Administrateur
Inscrit le: 16 Nov 2005
Consulter son blog

Message Posté le: Sam 12 Octobre 2013, 14:42
Répondre en citant

Darksim : merci, ton commentaire me fait plaisir Smile

Maid Master : C'est exactement ce que j'explique pour avancer les pistes afin de réduire au maximum (non pas sur un test, mais bien sur l'ensemble des tests) le facteur de la subjectivité. Je reviendrai dans un prochain point presse sur l'élaboration des tests, comment on fait, quelles sont les approches, les différentes lignes éditoriales pour les faire, s'il y a ou non des pressions des éditeurs, etc. Ce sujet me permettra de traiter à la fin absolument tous les aspects du monde de la presse jeu vidéo avant mon éventuel départ.

koin-koin : Effectivement, je me suis exprimé avec des mots extrêmement précis et choisis pour m'assurer d'avoir raison. Reste là encore que la raison est soumise à subjectivité, raison pour laquelle je conçois et respecte le fait que tu ne partages pas mon point de vue. Néanmoins, je me base sur les définitions intrinsèques des mots employés, ce qui fait qu'à l'image d'un "je pense, donc je suis", un "je porte un jugement de valeur, donc je suis subjectif" est tout à fait un concept immuable.

Bien entendu, la part de subjectivité varie, de très faible à très forte, mais au sens strict du terme, le jugement de valeur est par nature incompatible avec l'objectivité. Du coup, on peut tout à fait apprécier le travail d'un testeur, féliciter la complétion et la profondeur du test, et trouver l'ensemble neutre et plutôt juste, même si on ne le partage pas, par rapport à un sens commun. On fait alors preuve du moins de subjectivité possible, sans pour autant être strictement objectif.

Ce sont des nuances, mais elles ont à mon sens une très grosse importance. J'ai tout à fait compris ce que tu as voulu exprimer et tu n'as pas tort pour autant, mais je tiens à conserver les natures intrinsèques des concepts exprimés par les mots employés.

Damzema
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Membre XG+
Inscrit le: 04 Sep 2008
Consulter son blog

Message Posté le: Sam 12 Octobre 2013, 14:46
Répondre en citant

Juger sans être subjectif ? Pour moi c'est tout simplement impossible pour un être humain. Tout ressenti a une part de subjectivité ou alors il ne faudrait parler que de l'aspect technique du jeu en faisant quelque chose de froid et mathématique. A partir du moment ou l'on parle d'un scénario ou d'un gameplay, même en faisant la part des choses, ça devient obligatoirement personnel et subjectif suivant les gouts. Tester un jeu, c'est comme bouffer un plat. Des fois tu vas manger un truc que tu vas trouver divin alors qu'un de tes potes ne pourra pas en avaler ne serait-ce qu'une bouchée. Il y a une part des gouts du testeur dans chacune de ses critiques d’Où le fait qu'un test n'est qu’une tendance et pas une pas une affirmation ferme et définitive sur un jeu.
Quand tu regardes des jeux comme Alan Wake, t'as des gens qui le trouve culte et d'autres juste moyen. Qui est objectif ? Qui a raison ? Impossible de le dire car l'objectivité n'existant pas, il n'y a pas une vérité sur un jeu mais une échelle de gris.

koin-koin
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Quémandeur de Mente Halo
Inscrit le: 08 Fév 2010
Consulter son blog
Gamertag :
koin koin07
Message Posté le: Sam 12 Octobre 2013, 14:50
Répondre en citant

C'est assez contradictoire ce que tu dis et un peu trop pompeux (excuse du terme).
Ca joue sur les mot pas vraiment convaincu ni d'accord avec les conclusions que tu tires qui sont trop faciles.
Mais bon on va pas débattre 100 ans ça servirait à rien

onizukadante
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Administrateur
Inscrit le: 16 Nov 2005
Consulter son blog

Message Posté le: Sam 12 Octobre 2013, 15:01
Répondre en citant

koin-koin : Il n'y a rien de contradictoire (sinon, n'hésite pas à me dire quoi et j'expliciterai). C'est pompeux, mais c'est du français pur avec des concepts strictement appliqués. Après comme je l'ai dit, je respecte sans souci ton point de vue et "jouer avec les mots", c'est simplement savoir s'exprimer en usant de la richesse du vocabulaire mis à notre portée. Pour le reste, on peut penser différemment et respecter l'un et l'autre l'avis de l'autre. Enfin, Damzema a exprimé une partie de mon raisonnement de manière plus concrète et moins pompeuse.

koin-koin
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Quémandeur de Mente Halo
Inscrit le: 08 Fév 2010
Consulter son blog
Gamertag :
koin koin07
Message Posté le: Sam 12 Octobre 2013, 19:31
Répondre en citant

Je sais très bien la tournure que va prendre la conversation et ta réponse me conforte dans cette idée, je ne vais donc pas étayer mon ressenti ça ne servirait strictement à rien.
Je respecte tout de même également ton avis même si on est pas d’accord sur ce point ( la subjectivité qu'un lecteur peut avoir d'un test, pour le reste j'étais bien sur en accord avec ce que t'avais écrit)

onizukadante
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Administrateur
Inscrit le: 16 Nov 2005
Consulter son blog

Message Posté le: Dim 13 Octobre 2013, 22:20
Répondre en citant

Je continue avec les points "presse jeu vidéo" en vous proposant cette fois un point sur les tests. Notez bien que je ne parle pas de note volontairement. Ce point sera abordé dans le prochain point test. Bonne lecture à vous.

---------------------------

- Presse jeu vidéo : le test, l’épreuve du feu -

Comme vous avez pu le voir avec le point presse jeu vidéo sur l’utopie de l’objectivité, le test est avant tout un avis réalisé à partir de l’expérience d’une ou plusieurs personnes. Concrètement, la critique d’un jeu vidéo vise à offrir un aperçu des qualités et des défauts d’un jeu, ou du moins à montrer ce que l’on peut aimer ou non dans ce même jeu. Qu’il soit neutre ou totalement orienté, il en ressort des points précis, comme le gameplay, le scénario, les graphismes, la technique, etc. qui peuvent ainsi être recoupés avec les avis d’autres tests pour affiner quelque peu son idée du jeu et ainsi réduire la part de subjectivité d’un seul test. Cela dit, la création même d’un test est un processus un peu plus complexe que ce que l’on peut penser.

Tout est question de ligne éditoriale !

En fonction de la ligne éditoriale du site (encore une fois, tous les choix se respectent et ils sont faits pour un public ciblé… Si vous trouvez ce choix inapproprié, c’est que vous ne faites pas partie du public ciblé), la réalisation d’un test est abordée de différentes manières. La première différence qui se fait entre les rédactions, c’est la volonté d’être le « premier » à proposer la critique, ce qui correspond à la sortir dès que l’éventuel embargo donné par l’éditeur tombe ou pour le jour même de la sortie du jeu. Dans tous les cas, plusieurs cas se présentent :

- Il y a le testeur qui rend une critique sans même jouer au jeu. Cela paraît très gros, et pourtant c’est une réalité qui reste tout de même très rare. L’aveu de ce procédé avait été fait à Etienne (ancien rédacteur aussi connu sous le nom de Rédempteur) par le testeur en question.
- Il y a des testeurs qui se basent soit sur une démo du jeu, soit sur un essai de quelques heures réalisé chez l’éditeur (ou au sein de la rédaction), ce qui correspond simplement au test d’une « longue démo » si on peut dire. Cela m’a déjà été proposé et c’est une bien triste réalité puisque le test rendu ne se base que sur une partie du jeu, qui exclut généralement une éventuelle partie multijoueur.
- Il y a des testeurs qui parcourent l’essentiel de la partie solo d’un jeu et qui publient le test en parlant principalement de celle-ci. Pour parler de la partie multijoueur, les testeurs se basent généralement sur le communiqué de presse fourni pour indiquer le contenu sans même passer en revue les qualités et faiblesses de ladite partie, voire parfois, ils profitent de serveurs spécialement mis en place par l’éditeur pour faire quelques parties (avec des conditions très particulières).
- Il y a des testeurs qui parcourent totalement la partie solo, sans pour autant s’occuper des collectibles peu utiles pour l’appréciation même du jeu, et qui approfondissent la partie multijoueur avec un test réalisé dans les conditions d’utilisation prévues pour chaque joueur.

Vous avez là les trois profils les plus répandus (sans prendre en compte le premier qui est vraiment très à part). Les véritables différences se font donc généralement sur la partie multijoueur (quand elle est implantée) et également sur le solo, selon que l’on ne parcourt qu’une partie ou son intégralité. Bien entendu, plus l’avis est approfondi, plus cela demande du temps. Plus le jeu est long, plus la critique est mise en ligne tard, pour peu déjà que la rédaction reçoive le jeu avant la sortie ou au pire la semaine de la sortie du soft. Malheureusement, certains éditeurs n’envoient pas les jeux, les raisons pouvant être diverses (stock épuisé, titre qui n’est pas prévu pour les tests ou encore soucis de relationnel entre la rédaction et l’éditeur - j’y reviendrai dans un autre point presse -).

Quelles sont donc grossièrement les différences que l’on peut percevoir dans les tests ?

- En ce qui concerne le solo, les différences seront principalement notables sur l’appréciation de la fin du jeu, à savoir si elle est cohérente, réussie, bien amenée, etc., sur l’appréciation de tous les éléments qui apparaissent au fil de l’aventure (certaines améliorations, des retournements de situation, la qualité du level design, etc.), ainsi que sur l’appréciation de la durée de vie. En effet, si la durée de vie est extrêmement variable selon les joueurs (habileté, façon d’aborder les situations, difficulté choisie, nombre de tentatives, etc.), les testeurs qui terminent la partie solo sont au moins en mesure de donner le temps qu’ils ont mis.
En faisant plusieurs parties ou en croisant l’avis avec d’autres personnes participant au test en question, il est possible de définir une fourchette réaliste selon le profil du joueur (plutôt hardcore, simplement habitué, occasionnel…). Or, lorsque les testeurs ne terminent pas le solo, pour essayer tout de même de pallier cela, ils prennent généralement le temps mis sur X pourcentage de complétion du jeu et le multiplient en fonction du pourcentage de complétion restant. Cela est trompeur lorsque ce n’est pas annoncé, mais certains testeurs ont tout de même l’honnêteté de le signaler.

- En ce qui concerne le multijoueur, les différences proviennent principalement de l’appréciation de l’évolution des personnages, des possibilités mises en place, de l’équilibrage des éléments du jeu, du level design des cartes, des capacités des serveurs, etc. Au final, le lecteur peut se retrouver avec un simple résumé de ce que propose le multijoueur, sans pour autant savoir si le contenu est approprié ou du moins bien implanté.

- En ce qui concerne les jeux de sport, les différences majeures (entre une critique réalisée sur quelques parties et une critique réalisée après approfondissement des différents aspects du jeu) se situent principalement sur la perception des subtilités du gameplay. En effet, certains titres demandent un véritable temps d’adaptation, qui est nécessaire pour bien prendre en main le jeu afin d’exploiter au mieux tous les éléments implantés par les développeurs.

Tester, c’est jouer ?

Pour réaliser la critique d’un jeu, il y a plusieurs approches. La première consiste simplement à jouer au titre comme un individu lambda, en profitant du titre comme on profite d’un jeu que l’on ne critique pas. On peut alors rendre un avis sur l’expérience que l’on a eu, sans pour autant aborder tous les éléments de manière précise. La deuxième consiste à jouer en provoquant certaines situations, comme un jeu avec les scripts en parcourant rapidement une certaine distance, en forçant une approche musclée dans un cas ou silencieuse dans l’autre, en provoquant volontairement un crash pour tester la physique, etc.

La façon de jouer est quelque peu modifiée, mais elle permet d’avoir un avis plus complet sur certains éléments du jeu qui ne sautent pas forcément aux yeux lors d’une session classique. La troisième consiste à mixer les deux premières. Plus longue, cette méthode demande dans un premier temps de se forger un avis sur une partie dite « normale », avant de retourner sur le jeu pour tester tous les éléments qui n’ont pas pu être exploités. Cela passe par exemple par le lancement d’une nouvelle partie pour changer la difficulté (et ainsi apprécier l’équilibrage de tous les niveaux ajoutés), pour adopter une toute nouvelle approche, pour essayer d’autres réglages, etc. Chacun a sa propre méthode et les joueurs vont surtout s’identifier au profil du testeur qui semble leur correspondre.

Un avis c’est bien, deux, c’est mieux ?

Lorsque la ligne éditoriale du site vise la neutralité dans l’approche des critiques, il ne fait aucun doute que l’accumulation d’avis sur un même test permet de gommer au maximum la subjectivité du testeur principal. Nul testeur n’est à l’abri d’un coup de cœur ou d’un coup de gueule et il a beau essayer de se détacher au mieux de ses sentiments, en se basant sur des critères précis, certains d’entre eux restent obligatoirement liés à l’appréciation même de la personne (scénario, mise en scène, durée de vie, feeling du gameplay, etc.). Du coup, le fait d’avoir au moins deux personnes sur un même test permet d’atténuer certains écarts et de mettre en évidence les points qui peuvent faire débat. En effet, si quasiment tous les éléments peuvent diviser, certains sont tellement prononcés que l’on peut déterminer qu’ils seront des points de discorde tranchants. L’idéal, c’est donc d’intégrer plusieurs points de vue dans un même test pour essayer de ne mettre en évidence que les +, - et +/-, tout en laissant chaque lecteur en prendre connaissance et pondérer ces derniers en fonction de ses propres goûts.

Néanmoins, si la théorie est vraiment intéressante, en pratique, la mise en place de ce système est difficile et lourde de conséquences. En effet, quand plusieurs testeurs sont mobilisés sur un même jeu, cela implique un manque de ressources pour avancer plus rapidement les autres tests. En sus, plusieurs rédactions n’ont pas un local à disposition où se réunir. Déjà qu’il est parfois compliqué d’obtenir une version test d’un jeu, il devient mission impossible d’en obtenir suffisamment pour que les testeurs compétents puissent également s’impliquer dans la critique. Afin de rendre la critique dans les meilleurs délais, en fonction des moyens disponibles, le plus souvent, il est plus facile de n’avoir qu’un seul testeur. C’est pour cette raison que l’on trouve généralement ce qu’on peut appeler « l’avis de M./Mme X ». Quand bien même les moyens mis en place permettent d’avoir deux avis ou plus sur le même jeu, il peut également arriver que les avis soient assez similaires et/ou ne couvrent pas tous les profils des joueurs.

C’est notamment lorsque l’on a des projets avec des partis pris prononcés que l’on constate que les profils des joueurs sont très diversifiés et qu’il est bien difficile de répondre aux attentes de tous. Autre point qui est important, chacun a des affinités avec un type de jeu et s’y connaît plus ou moins bien selon les genres. Tous essaient assurément de proposer un jeu à la personne la plus qualifiée pour en faire le test… Mais selon les plannings, les aptitudes, les spécificités des jeux, etc., il n’est pas toujours évident d’avoir un testeur clairement spécialisé dans le genre testé. C’est d’autant plus flagrant lorsqu’on se tourne vers des tests de jeux de niche (shmups) ou vers des titres très pointus (VS fighting par exemple).

Points positifs, points négatifs, conclusion, ça ne suffit pas ?

De nos jours, les gens ont de moins en moins de temps ou de moins en moins l’envie de lire. On constate donc bien que beaucoup s’intéressent principalement au récapitulatif des points positifs et négatifs ainsi qu’à la conclusion. Après tout, cela permet d’avoir une sorte de grosse synthèse de l’avis du testeur. C’est tout à fait vrai, mais c’est logiquement incomplet. Même si les rédactions se forcent à retranscrire au mieux l’avis complet du test en quelques lignes, ou avec quelques +/-, force est de reconnaître que cela ne permet pas de bien mettre en avant toutes les approches du jeu, toutes les subtilités et les détails remarqués. Ces éléments-là sont présents pour essentiellement appuyer la critique complète, en permettant justement au lecteur de se remémorer tous les points abordés dans la critique de manière synthétique. Ils peuvent également représenter un point d’entrée pour que le lecteur s’intéresse à la critique complète. En effet, si un élément attire sa curiosité, il peut justement pousser ledit lecteur à s’intéresser aux détails. Reste que ces points positifs/négatifs et la conclusion restent indissociables de l’avis complet. Je ne parle pas de la note pour l’heure, celle-ci fera l’objet d’un prochain point presse.

Chez XG, ça se passe comment ?

Actuellement, l’équipe de la rédaction est composée de six personnes en mesure de tester les jeux. Vu que Xbox Gamer est un site amateur (malgré quasi onze ans d’existence), chaque testeur de l’équipe a sa propre vie, son métier et ses occupations. Les plannings sont chargés et nous essayons de nous organiser au mieux. En tant que rédacteur en chef pour l’heure, je m’occupe de l’attribution des tests en fonction de deux points : la capacité de la personne à tester le jeu et son envie de le faire. En effet, si la raison de la capacité paraît évidente, il est tout aussi évident qu’un testeur, qui s’occupe d’un jeu qu’il ne veut pas, peut partir avec un préjugé qui peut altérer la perception qu’il a dudit jeu. Le testeur est totalement libre de son avis, il n’y aucune pression extérieure et il prend le temps de parcourir le jeu dans son intégralité, d’approfondir le multijoueur s’il y en a un, etc. Lorsque nous le pouvons, nous essayons d’être deux à tester le jeu, un testeur principal (celui dont le nom est associé à la critique en bas de page) et un testeur secondaire, qui sans forcément parcourir tout le soft, permet d’apporter un éclairage supplémentaire sur l’avis au travers de son expérience.

Il nous arrive également de faire appel à des aides extérieures (amis, famille, enfants) pour apporter d’autres points de vue dans notre critique et nous assurer que la critique en question correspond bien à la vision que peut en avoir le public ciblé. Un jeu pour les enfants ne se teste pas de la même manière qu’un jeu pour les adultes, du moins sur certains critères. Notre but, c’est de fournir des critiques qui soient les plus complètes possibles et qui passent en revue tous les éléments du jeu. Pour nous, c’est avant tout une question de respect envers nos lecteurs, ainsi que de respect envers le travail des développeurs. C’est la ligne éditoriale imposée, ce n’est pas forcément la meilleure, mais c’est la nôtre. Reste que nous sommes une équipe avec des moyens limités.

Concrètement, malgré nos efforts, il arrive souvent qu’un test provienne de l’avis d’un testeur (avec ou sans aide extérieure) ou que le jeu testé ne soit pas critiqué par un « professionnel » du genre. Nous sommes et restons des amateurs, avec également nos hauts, nos bas. Nous pouvons faire des erreurs, manquer de discernement sur une critique, etc. C’est pour cette raison que nous avons, sur chaque fiche de jeu, une revue de presse (avec les avis de nos confrères) ainsi qu’une partie réservée aux avis des membres. Ainsi, entre la critique XG, les avis des membres et ceux de nos confrères, vous pouvez avoir un éventail large pour recouper les qualités et défauts d’un même jeu et ainsi voir ce qui peut vous rebuter, ou au contraire vous séduire.

Lenuldepik
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Peter Pandora au soleil
Inscrit le: 13 Oct 2008
Consulter son blog
Gamertag :
Lenuldepik
Message Posté le: Dim 13 Octobre 2013, 22:40
Répondre en citant

Juste pour info, ce que poste Oni ne regarde que son point de vue, sa vision des choses, mais malgré tout, on en parle aussi en privé. Et nous sommes assez regulièrement d'accord avec lui, notamment concernant les tests, l'objectivité, les différents types de testeurs, toussa quoi.

Gros pavé Oni et d'autres vont venir, dont certains un peu moins sérieux, sans forcément être surprenant.

Lenuldepik
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Peter Pandora au soleil
Inscrit le: 13 Oct 2008
Consulter son blog
Gamertag :
Lenuldepik
Message Posté le: Mer 16 Octobre 2013, 12:26
Répondre en citant

Chaque rédacteur vous donnera, si il a le temps, ces impressions sur XG, sur l'ambiance, sur le site, avant et après avoir intégré l'équipe. Smile

Alors, elle est comment la cave ?

Je suis inscris sur XG depuis à peu près 5 ans (2008) mais je n’ai jamais vraiment été très bavard ou très présent, après tout, chacun voit midi à sa porte, et est libre d’utiliser le site comme il le souhaite, en prenant les informations comme il l’entend. Je voyais par contre beaucoup de « Oni » dans les news, sans savoir qui il était, certains membres commentaient toujours les actualités, et il est vrai que j’appréciais à l’époque les tests loin des 18/19 des gros sites ; tandis que certains commentaires de membres, négatifs pour certaines personnes (contre les DLC, les MAJ, les problèmes de fiabilité etc.), me paraissait finalement assez proche de la réalité, ou du moins de "ma" réalité.

Du coup, lors de l’annonce de la recherche de nouveaux rédacteurs parce que l’ancienne équipe avait arrêté pour des raisons personnelles, il ne reste que la touche féminine, j’ai postulé en envoyant des exemples d’actualité maison, en me présentant, comme demandé. J’espérai franchement être pris, j’avais en effet beaucoup de temps à l’époque (en recherche d’emploi) ; je n’avais cependant aucune idée de ce qui m’attendait : c’était ma première tentative pour devenir rédacteur et pour poster du contenu sur un site et je ne maîtrise pas forcément tous les langages HTML, mais la passion du jeu vidéo m’animait (et m’anime toujours plus !). Je n’avais donc jamais fait partie d’une « rédaction », et publié du contenu vu par « autant » de mondes (les audiences d’XG sont carrément plus que correctes pour un site géré par un bot avec des supers pouvoirs et secondés par une maman poule, un pompier gay, un fan de daube, un responsable de magasin exploité par sa direction et un roux !). En bref, c’était l’inconnu pour moi, mais ça tombe bien, je suivais XG depuis longtemps, j’avais besoin de m’occuper, j’ai donc tenté.
Et rapidement, tout s’est accéléré.

Il était évident que Vincent avait besoin de monde, étant finalement seul avec Julie (je ne me souviens pas vraiment comment s’est déroulé la fin de l’ancienne équipe étant peu actif sur le site à l’époque). J’ai donc été formé sur le site secret d’XG (peut-être, qu’un jour, le livre secret d’XG sera publié, il contient toutes les informations jamais dévoilées sur les différentes rédacs, qui a couché avec qui, qui a tabassé qui, qui a couché pour y entrer, combien de chèques nous recevons des éditeurs etc…mais chut, j’en ai déjà beaucoup trop dit !). Vincent profite de cette interface « test » pour vérifier le style du rédacteur à l’essai, sa capacité à bien construire les phrases, l’orthographe (et ce n’était pas gagné !), le choix des news etc. Puis la seconde étape consistait à publier sur le site mais en news « non validée » (c’est donc pour cela que vous voyez certaines actualités sur la section « news » mais pas sur l’accueil !). Jusqu’à être « confirmé » par botman, et pouvoir faire des news plus ou moins fréquemment. Bon, je dois dire que la phase de test n’était pas de tout repos, il fallait parfois que je m’y reprenne plusieurs fois pour réaliser du contenu qui lui convenait, et j’ai dû faire beaucoup d’efforts au niveau de l’orthographe (j’espère que cela s’en ressent même si vous en trouverez sûrement dans ce petit message ! :p), mais ça a porté ses fruits parce qu’on peut dire qu’aujourd’hui, je suis le reporter « attitré » de Xbox Gamer aux évènements presses sur Paris/IDF, et avec le concours Splinter Cell Blacklist gagné et mes nombreuses participations à des soirées, évènements etc., je représente plutôt fièrement les couleurs du site, non ?

Je dois dire qu’après un peu plus d’un an chez XG, je suis très content d’avoir tenté l’expérience et je compte bien y rester (désolé Vince, ça sera compliqué de me larguer maintenant, j’ai signé le contrat et j’ai une photo de toi et Manu en train de faire des papouilles alors fais gaffe !). J’ai participé à de nombreux évènements, étant actuellement le seul rédac sur Paris, j’ai testé pas mal de jeux, même rapidement, et je suis en contact avec certains éditeurs, dont Ubisoft, avec qui XG a une relation particulière, car Ubisoft pense à nous, nous envoie les jeux à temps (ce qui n’empêche pas d’être sévère quand il le faut et de ne pas mettre 21/20 au dernier AC). D’autant que je suis bien plus actif maintenant, sur le mur, sur les forums, en vrai (Paris Game Week !). Enfin, dernier point, il y a une chose qui me rassure, c’est quand je vois la réaction des membres sur nos news, le forum, le mur, je remarque que la ligne éditoriale choisie par notre rédac chef (qui était peut-être celle des précédents) est à double tranchant mais permet d’être complètement libre du contenu, des tests, des previews, et tant pis si nous ne recevons pas tous les jeux ou que nous ne sommes pas invités à toutes les soirées et sessions de tests. Et cette façon de faire semble être apprécié par la majorité des membres…et ça, ça n’a pas de prix…pour tout le reste, il y a Eurocard Mastercard !

Nightween
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Modérateur
Inscrit le: 16 Fév 2008
Consulter son blog
Gamertag :
Nightween
Message Posté le: Ven 18 Octobre 2013, 10:35
Répondre en citant

Et bien j'ai enfin fini de tout lire!!!! Va falloir faire des textes moins long les enfants! Very Happy Very Happy

onizukadante
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Administrateur
Inscrit le: 16 Nov 2005
Consulter son blog

Message Posté le: Ven 18 Octobre 2013, 10:43
Répondre en citant

« Nightween » a écrit :
Et bien j'ai enfin fini de tout lire!!!! Va falloir faire des textes moins long les enfants! Very Happy Very Happy


Attends mon point presse sur la génération du clic Very Happy Ca risque d'être long tant il y a de manipulations pour augmenter artificiellement le clic.

Nightween
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Modérateur
Inscrit le: 16 Fév 2008
Consulter son blog
Gamertag :
Nightween
Message Posté le: Ven 18 Octobre 2013, 10:46
Répondre en citant

Voilà un sujet que j'ai du mal à cerner en plus! Le coup de la news à clic.. Je crois que tu avais dit que c'était Grenesis qui les faisait, et que toi tu n'aimais pas trop ce genre d'actu à traiter..

Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Xbox Gamer - Index des forums > Site - Xbox Gamer (email)    
    
 
Sauter vers:  



  
Flux RSS / MSN | A propos | La rédaction, nous contacter | Publicité

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2009