XBOX GAMER
connecté, 41 563 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire
 
Répondre au sujet   Xbox Gamer - Index des forums > Actualités

Avis - Manette REACT-R de chez Turtle Beach
La rédaction
- - - - - - - - - - - -
Message privé



Message Posté le: Mar 02 Août 2022, 15:24
Répondre en citant

« La rédaction » a écrit :
Si vous possédez une Xbox One ou une Xbox Series, vous possédez forcément au moins une manette de jeu, très probablement la manette officielle sans fil de base qui est vendue à 59,99€. Mais des manettes, il en existe plusieurs. Parmi les officielles, il y a des déclinaisons de coloris, avec des éditions spéciales comme l’Aqua Shift, la Daystrike Camo, la Phantom Magenta ou l’édition 20ème anniversaire qui sont affichées à 64,99€ l’unité. Seule l’édition limitée Forza Horizon 5 demande une rallonge de 5€, tandis que la version Xbox Design Lab à personnaliser soi-même voit son prix varier selon les options choisies (jusqu’à 110€ avec toutes les options). Il existe aussi des contrôleurs plus particuliers, comme le Xbox Adaptive Controller à 89,99€ qui répond aux besoins de personnes en situation de handicap ou encore la fameuse manette Elite dont le prix varie entre 149,99€ (prix en promo au lieu de 179,99€) et 200€ pour la manette Halo Infinite (stock épuisé certes). Bien sûr, nous n'oublions pas la manette filaire de base qui est affichée à 39,99€. Mais au-delà de tous ces accessoires signés Microsoft, il y a également des constructeurs tiers qui ont tenu à proposer leur propre modèle de manette, comme PowerA avec sa manette filaire à 41,99€ (qui est sous licence officielle Xbox), Pdp et sa manette filaire qui est dans les mêmes tarifs ou encore Razer avec sa Wolverine V2 qui tutoie les 116€ ou Nacon avec sa Pro Compact à 49,90€. Récemment, un autre équipementier, spécialisé notamment dans les casques audio, a fait son entrée sur le marché de la manette. Il s’agit de Turtle Beach qui propose deux manettes, la Recon Controller à 59,99€ et la REACT-R Controller à 44,99€. Le constructeur nous ayant envoyé un exemplaire de ce dernier modèle, après plusieurs heures d’essais sur plusieurs jeux, il est l’heure pour nous de vous dire ce que nous en pensons.

La manette d’entrée de gamme qui fait comme les grandes

Vous l’aurez compris, si votre budget est serré, vous vous orienterez forcément vers une manette filaire. Avec la REACT-R, nous sommes toujours sur une manette filaire mais nous devons débourser 5€ de plus que la manette officielle… Sauf qu’ici, il y a des avantages. Turtle Beach étant un constructeur tiers spécialisé dans l’audio, il a mis son savoir-faire au service de sa manette en intégrant trois boutons liés à l’audio. Ainsi, sous la mention « REACT-R », bordés par des lignes blanches, juste au-dessus du bouton Xbox qui sert à connecter la manette ou accéder au menu, il y a trois boutons.

Le premier, c’est pour activer le Superhuman Hearing, une fonctionnalité qui permet d’accroître les bruitages, notamment les aigus. Bien entendu, pour en profiter, il faut connecter n’importe quel casque audio à partir du moment où il se branche avec une prise jack 3,5 mm. Autrement dit, la fonctionnalité est inactive si vous utilisez un casque audio sans fil. Cela paraît logique mais nous préférons le préciser. Il faut bien l’avouer, avec le XO Three de chez Turtle Beach toujours, le résultat est assez satisfaisant. Sur des FPS comme Bright Memory Infinite, les Call of Duty ou les Battlefield, nous entendons plus distinctement les voix, les bruits de pas et les tirs, ce qui permet de mieux appréhender la position des ennemis notamment. Sur des jeux de foot, comme FIFA 20, 21 et 22 ou eFootball par exemple, nous percevons bien mieux les bruits du cuir lors des frappes et les commentaires sont plus distincts. Le résultat est tout aussi probant sur des jeux d’horreur comme les Silent Hill, Resident Evil ou Oxide Room 104 pour ne citer qu’eux. Il en va de même sur les jeux de voiture comme les Forza Motorsport, Forza Horizon ou même Burnout Paradise, les bruits des moteurs gagnent en intensité et en clarté. En bref, même si le résultat est moins précis et convaincant que celui de la fonction native du Stealth 600 Gen 2 notamment (voir notre critique ici), il reste très appréciable pour améliorer le rendu d’un casque filaire. A vrai dire, une fois le bouton activé, on ne le désactive plus, à moins de jouer avec les haut-parleurs de la télévision ou de son home cinema ou d’opter pour un casque sans fil.

Le deuxième, baptisé D-Pad Shift, permet d’accéder aux fonctionnalités sonores associées à la croix directionnelle. Il suffit ainsi de laisser le bouton appuyé et d’ajuster ensuite le volume du son (avec flèche haute ou flèche basse) ou le volume du chat en privilégiant soit le son du jeu, soit celui du chat (avec flèche gauche et flèche droite). C’est simple mais plutôt efficace puisque cela évite, en pleine partie, de devoir trouver le bouton qui est sur le fil de notre casque par exemple. Mais ce n’est pas tout puisque ce D-Pad Shift a une deuxième fonctionnalité encore plus intéressante. En appuyant deux fois d’affilée dessus, il permet d’accéder à une fonctionnalité de mappage des touches. On peut ainsi associer n’importe quel bouton de la manette aux deux boutons d’action rapide situés à l’arrière de la manette (P1 et P2). Ainsi, en fonction du jeu, vous pouvez leur attribuer la même fonctionnalité qu’une gâchette, qu’une flèche directionnelle ou encore que A, B, X ou Y. Que l’on s’entende bien, il n’est pas possible en jeu de leur affecter une fonction précise (comme une combinaison de deux touches) mais cela permet de dupliquer une touche. Lors de nos tests, nous avons attribué le lancer de grenades à l’une des touches action et le rechargement à l’autre par exemple. Sur les jeux de voiture, nous avons attribué la fonction du boost et sur les jeux de sport la course et les modificateurs de tirs. Comme les doigts tombent parfaitement sur ces gâchettes, elles sont plus faciles à utiliser que les boutons de façade notamment. En plus, elles sont très simples à paramétrer. On clique deux fois sur le D-Pad Shift, puis une fois sur P1 ou P2 (selon celui que l’on veut paramétrer) puis une fois sur le bouton qu’on lui associe. Voilà, c’est tout, le bind est fait. Et pour supprimer l’association, on rappuie deux fois sur le D-Pad Shift et deux fois sur la touche P1 ou P2. C’est instantané et on peut configurer à tout moment, même en pleine partie.

Le troisième bouton quant à lui est plus simple d’utilisation. Il permet de purement et simplement activer ou désactiver le micro, sans devoir passer par le bouton de réglage situé sur le fil ou par le besoin de relever le micro selon le casque utilisé. Plus cachés, il y a deux moteurs de vibration dans les poignées. Concrètement, cela permet de faire vibrer la manette mais le ressenti est moins prononcé que celui des manettes officielles. En revanche, si on omet les boutons du milieu (touches Xbox, Back, Menu et Capture) qui sont plus basses que sur les manettes officielles pour laisser la place aux trois boutons décrits plus haut, le reste des touches et joysticks ont un placement très similaire à ceux des versions officielles. Nous ne sommes donc pas surpris par un placement et les doigts trouvent très rapidement leurs repères. Les parties texturées au niveau des poignées et des gâchettes ajoutent un petit plus non négligeable pour la prise en main. Les joysticks sont assez précis et offrent une bonne mobilité avec des mouvements fluides.

Petit plus non négligeable, les boutons font moins de bruits en pleine utilisation que ceux de la manette officielle. Certes, on entend toujours un petit cliquetis, surtout avec les quatre boutons de façade, mais le bruit est tout de même plus réduit. C’est encore plus frappant avec la croix directionnelle. Quant à la réactivité des touches, nous avons testé avec plusieurs jeux de combat notamment qui demandent des timings très précis (Mortal Kombat, Street Fighter, King of Fighters et Darkstalkers notamment) et le résultat nous a paru satisfaisant. Le véritable souci pour nous, c’est qu’il s’agit d’une manette filaire qui est fournie avec un câble en USB-C de 2,5 m. Si cela peut paraître suffisant pour beaucoup, pour nous c’était un peu court puisque notre téléviseur 55 pouces est situé à trois mètres de notre canapé. La Xbox Series X est placée juste sous le téléviseur, soit approximativement à la même distance. De fait, nous avons été un peu contraints dans nos positions sur le canapé pour jouer. Impossible par exemple de s’allonger dans la méridienne pour jouer en mode vieille loque. Certes, c’est pour chipoter et nous avons très bien réussi à jouer en étant un peu plus avancé, mais quand on sait que le Recon Controller du même fabricant est vendu avec un câble de 3 m, on se dit que Turtle Beach aurait tout simplement pu réutiliser le même câble. Sinon, visuellement, la version noire du React-R que nous avons reçu fait effet. Le rendu est propre, assez classe. A titre personnel, nous préférons d’ailleurs ce rendu à celui du coloris blanc/lavande qui donne un aspect visuel un peu plus cheap. La version noire quant à elle tient la route avec un rendu beaucoup plus propre que les manettes de chez PowerA à notre sens. La coque n’a pas à rougir, même face à la manette officielle, au contraire, les textures au niveau du poignée lui donnant même un petit style subtil mais sympa.

L’avis perso de Vincent / onizukadante // Un très bon casque pour sa gamme !

Si vous avez un budget serré pour remplacer votre manette ou simplement pour compléter votre arsenal lorsque des amis et/ou des membres de la famille désirent jouer avec vous, plusieurs options avec un tarif variant entre 40 et 45€ s’offrent à vous. Avec cette REACT-R de Turtle Beach, nous avons une manette filaire qui est à 44,99€ mais qui offre des fonctionnalités que l’on trouve généralement sur des manettes bien plus chères. Sans égaler la fonction native sur les casques comme le Stealth 600 Gen 2, la fonction Superhuman Hearing de la manette nous a convaincus, à tel point que nous l’avons laissée active durant toutes nos sessions (en dehors des coupures/remises pour assurer le test sur les différences sonores). Le D-Pad Shift est également un atout intéressant, offrant un contrôle rapide sur le volume sonore en association avec la croix multidirectionnelle et permettant d’assigner à tout moment n’importe quelle touche de la manette aux deux boutons d’action P1 et P2 situés sous la manette. Ce ne sont pas des touches supplémentaires dans les jeux mais cela permet un accès plus rapide/aisé à certaines fonctionnalités (comme pour recharger ou changer d’arme dans un jeu de tir), notamment en remplacement de deux touches de façade ou de deux directions de la croix multidirectionnelle (en sachant que cela ne désactive pas les touches en question, c’est juste une duplication de leur fonction). La fonction pour couper/activer le micro directement sur la manette est également un plus. Avec un rendu visuel satisfaisant et une maniabilité agréable, cette manette REACT-R s’avère être un bon investissement. Nous regrettons simplement que le câble USB-C fourni avec ne soit que de 2,5 m, ce qui est un peu juste quand on joue sur un téléviseur de 55 pouces ou plus situé à 3 m du canapé. Bien entendu, il y a également des manques de fonctionnalités si on veut comparer à des manettes comme l’Elite ou la Recon Controller mais les mettre en avant serait ridicule vis-à-vis de l’écart de tarification.




> Consulter l'actualité complète

    

Pizza3fromage
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Chaboteur
Inscrit le: 28 Oct 2019
Consulter son blog

Message Posté le: Jeu 04 Août 2022, 22:03
Répondre en citant

Merci pour le test, la Recon Controller me tente de plus en plus!

Franchement pour le prix c'est super interessant!

Répondre au sujet    Xbox Gamer - Index des forums > Actualités (email)    
    
 
Sauter vers:  



  
Flux RSS / MSN | A propos | La rédaction, nous contacter | Publicité

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2009