XBOX ONE GAMER
connecté, 41 475 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire
 
Répondre au sujet   Xbox Gamer - Index des forums > Actualités

[MXG+] ClaC - Ghost of Tsushima Director's Cut
La rédaction
- - - - - - - - - - - -
Message privé



Message Posté le: Dim 24 Octobre 2021, 20:11
Répondre en citant

« La rédaction » a écrit :
Un an après une sortie remarquée sur PlayStation 4, le sublime Ghost of Tsushima fait son grand retour sur la nouvelle console de Sony, la PS5 ! De nombreux gros titres étant repoussés à 2022, Sony propose aux joueurs une double dose de Director’s Cut pour ce deuxième semestre 2021. Avant d’accueillir la nouvelle version de Death Stranding le 24 septembre 2021, c’est donc le jeu de Sucker Punch qui débarque sur new-gen, avec une version qui a pas mal d’atouts dans sa manche. C’est parti pour notre avis !

Samurai – Ninja Simulator, le retour

Avant toute chose, il est bon de préciser les différents moyens de se procurer ce Ghost of Tsushima Director’s Cut, et il faut le dire : c’est quand même un peu le bordel. Sony nous refait le coup de proposer différentes formules, qui ont il faut l’avouer tendance à rendre l’ensemble un peu confus pour les joueurs. Si vous êtes un nouveau joueur, il vous faudra débourser 79,99€ pour la version PS5 ou 69,99€ pour la version PS4. Oui, ça pique… Si vous achetez cette version PS4 plein pot et que vous décidez de l’upgrader dans les mois à venir, quand des consoles PS5 seront plus disponibles, il faudra à ce moment là payer 9,99€. Chez Sony, on ne connait malheureusement pas l’upgrade gratuite, en tout cas pas sur ce coup là. On reste sur PS4 : si vous possédez le jeu de base et que vous souhaitez basculer vers la version Director’s Cut, il faudra payer 19,99€. Enfin, si vous possédez le jeu de base sur PS4 et que vous souhaitez basculer vers la version Director’s Cut sur PS5, il vous en coûtera 29,99€ ! Non mais franchement, quel bordel… Heureusement, le transfert de sauvegarde (de la PS4 vers la PS5) est au programme via le menu du jeu, ouf !

Mais revenons-en à nos moutons, et à ce Ghost of Tsushima donc, excellent jeu que nous avons terminé sur PS4 l’an dernier puis platiné sur PS5 quelques mois plus tard suite au patch boostant son frame rate. Car oui, le jeu de Sucker Punch bénéficiait déjà de quelques améliorations visuelles avant cette Director’s Cut, ce qui fait que le rendu final de cette version PS5, aussi sublime soit-il, n’est pas aussi marquant qu’espéré. Attention, ne nous faites pas dire ce que nous n’avons pas dit : cette version PS5 du jeu est tout simplement superbe visuellement, ne propose quasi aucun temps de chargement (le déplacement rapide est instantané) et le combo 4K/60fps rend l’aventure de Jin Sakai encore plus incroyable (même si un chouïa d’aliasing persiste en arrière-plan). Car oui, Ghost of Tsushima est un grand jeu, aussi violent que poétique, et on ne se lasse pas de découvrir chaque recoin de la map pour en dénicher tous les secrets. Et on retrouve dans cette Director’s Cut tout le contenu, déjà très conséquent, du jeu de base, mais surtout un nouveau lieu : l’île d’Iki. C’est clairement ce segment que nous attendions avec impatience, ayant déjà fouillé de fond en comble le jeu de base. Ce nouveau scénario est accessible à la fin de l’Acte 2 pour les nouveaux venus ou via une nouvelle quête à activer pour ceux ayant déjà terminé le jeu. Ce nouvel arc narratif s’intègre bien au récit de base, et nous emmène donc dans une zone qui réserve quelques surprises. Nous ne vous en dirons pas plus du côté du scénario, mais sachez que vous affronterez l’Aigle, un ennemi utilisant une sorte de poison vous donnant des hallucinations (permettant aux développeurs de proposer quelques délires visuels), et que vous allez revivre des événements de votre passé avec votre père.

Côté durée de vie, nous avons mis environ 6h pour terminer les quêtes principales de l’île, en prenant notre temps et en découvrant quelques lieux cachés. Pour tout faire, il faudra compter une bonne douzaine d’heures. La quête principale est maîtrisée et propose un rythme plutôt soutenu, lié à la taille forcément restreinte des lieux. On ne s’ennuie donc pas, mais quelques missions supplémentaires n’auraient pas été de refus. En l’état, ça bastonne bien, on découvre des lieux accrocheurs, mais on arrive trop vite au boss final. Heureusement, les activités secondaires sont de retour (bambous, sources chaudes), avec quelques nouveautés, comme jouer de la flûte (et caresser toutes sortes d’animaux), participer à des défis de tir à l’arc ou encore découvrir de nouveaux équipements pour vous et votre cheval. Ce dernier va rapidement gagner la capacité de charger dans le tas et de blesser les ennemis, ce qui est particulièrement jouissif. On retrouve également le système de combat du jeu de base, toujours aussi bon, avec cette fois-ci la possibilité de cibler ses ennemis (nous devons avouer n’avoir quasiment jamais utilisé cette option). L’exploration est donc toujours au rendez-vous, et la diversité des lieux fait plaisir. Même si on retrouve des décors qui semblent familiers, certains autres proposent de magnifiques couleurs et une direction artistique à tomber. Quel plaisir de découvrir l’île d’Iki et ses nouveaux ennemis (bien qu’un en particulier soit particulièrement pénible) ! Bon, on retrouve quelques défauts déjà pointés du doigt à l’époque, comme un certain manque d’indications par moments (un PNJ ne voulait d’ailleurs pas apparaître lors d’une quête secondaire), une caméra pas toujours bien placée ou quelques bugs de collisions.

Et la DualSense alors ? Son utilisation fonctionne vraiment bien ! L’ensemble n’en fait d’ailleurs pas trop et n’empêche pas de prendre du plaisir lors des combats, ne forçant par exemple pas trop sur les gâchettes. Ces dernières sont utilisées principalement lors de l’utilisation de l’arc ou lorsqu’il faut utiliser son grappin pour détruire un élément du décor, avec une résistance que l’on sent réellement. Mais ce sont à nos yeux les vibrations de la manette qui donnent les meilleures sensations, lorsque l’on se déplace à cheval par exemple (les vibrations changent en fonction de la surface sur laquelle votre canasson cavale) ou quand Jin sort ou range une arme dans son fourreau. C’est vraiment excellent, utilisé juste comme il faut, et forcément immersif, tout comme la synchronisation labiale en japonais (exclusive aux joueurs PS5), qui fait vraiment plaisir même si nous aimons beaucoup le doublage français. Sans révolutionner l’expérience, la DualSense de la PS5 fait donc bien son boulot, et le jeu trouvera sans aucun doute sa place dans la prochaine mise à jour de notre dossier « PlayStation 5 : quels sont les jeux qui exploitent le mieux la DualSense ? ».




L’honneur ou le déshonneur ne sont pas dans l’épée mais dans la main qui l’a brandie


Au final, malgré son gros bazar d’upgrade, ce Ghost of Tsushima Director’s Cut est-il une bonne pioche pour les joueurs PS5 ? Oui, clairement, et même s’il ne s’agit « que » d’un portage PS4, l’expérience mérite d’être vécue. Le jeu de Sucker Punch est toujours aussi sublime et envoûtant, et l’île d’Iki ajoute quelques nouveautés et de magnifiques décors à un contenu déjà très conséquent. L’ambiance, aussi bien visuelle que sonore, est incroyable, et les combats sont toujours aussi dynamiques malgré les soucis de caméra. Le combo 4K/60fps sublime le titre et la DualSense est bien exploitée, tout comme le SSD de la console. On pourra néanmoins râler contre le prix de vente de la version complète sur PS5, affichée à 79,99€. Certes, la durée de vie est excellente, mais Sony est un peu gourmand sur ce coup là, et il ne faudrait pas que cela devienne une habitude. Un prix aux alentours de 40€ aurait été nettement plus acceptable, l’île d’Iki restant une zone assez petite. Si vous hésitez encore, attendez une baisse de prix, mais dans le cas contraire, vous ne serez pas déçus.Critique rédigée par panzerkrieg LaGeekRoom (lien de l’article original)


> Consulter l'actualité complète

    

tipanda
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Chaboteur
Inscrit le: 06 Juil 2019
Consulter son blog
Gamertag :
exterminabur
Message Posté le: Dim 24 Octobre 2021, 20:26
Répondre en citant

plutôt bon test Wink

sinon oui le prix est abusé de sony et non de SP...
Après y a moyen de se récup le jeu ps4 à pas trop cher et juste prendre la maj directors cut ps5 à 10 boules et l'avboir pour 40 euros 50 max

Répondre au sujet    Xbox Gamer - Index des forums > Actualités (email)    
    
 
Sauter vers:  



  
Flux RSS / MSN | A propos | La rédaction, nous contacter | Publicité

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2009