XBOX ONE GAMER
connecté, 41 327 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire
 
Répondre au sujet   Xbox Gamer - Index des forums > Actualités

[MXG+] XG Film Club - Star Wars L'Ascension de Skywalker
La rédaction
- - - - - - - - - - - -
Message privé



Message Posté le: Dim 12 Janvier 2020, 21:28
Répondre en citant

« La rédaction » a écrit :
La saga des Skywalker... une histoire entamée en 1977 et qui vient de se terminer, il y a quelques jours, le 18 décembre 2019. Plus de 40 années séparent les sorties cinéma de l'épisode IV et de l'épisode IX. Entre ces deux dates, la saga culte de Georges Lucas aura connu autant de péripéties que la famille Skywalker. La trilogie originale et ses révisions, la prélogie toujours chapeautée par Lucas, le rachat par Disney et enfin la dernière trilogie mise en œuvre par l'empire de Mickey... Une carrière mouvementée pour la saga la plus connue de l'histoire du cinéma. Une saga immortelle qui se transmet de génération en génération, déchaînant toujours autant les passions à chaque nouvel opus. Si la prélogie de Lucas avait divisé les fans concernant sa qualité et certains choix (maudit sois-tu Jar Jar !), tout le monde était globalement d'accord sur le fait que cela restait du pur Star Wars et que la montée au pouvoir de Palpatine et le basculement d'Anakin Skywalker du côté obscur était un plaisir à découvrir. Mais depuis l'ère Disney, rien ne va plus. La Force est troublée. L'épisode VII ? Accusé d'être trop frileux ou pire de n'être qu'un remake du IV. L'épisode VIII ? Sans doute le plus clivant de tous, provoquant tantôt de l'admiration, tantôt une haine viscérale. Dans ces conditions, comment cet épisode IX pouvait faire autre chose que diviser également ? Avec JJ Abrams de retour aux affaires, l'heure est donc venue de conclure définitivement l'histoire des Skywalker. Avec deux premiers films aussi inégaux, la trilogie de Disney sauve-t-elle les meubles ou finit-elle en étant cataloguée comme une grosse déception ou pire comme le plus gros ratage de la décennie ? Pour le savoir, lire cet avis tu devras.

JJ contre-attaque !





Une année s'est écoulée depuis les événements de l'épisode 8. Kylo Ren est maintenant le leader suprême du Premier Ordre, qu'il dirige d'une main de fer, tandis que ce qu'il reste de la résistance tente de survivre tant bien que mal. Rey, de son côté, s'entraîne sous la tutelle de la générale Leia Organa. Mais du fin fond de la galaxie, une nouvelle menace émerge, la voix de l'empereur Palpatine résonne de nouveau. Troublés par cette information, les deux camps vont chercher à en savoir plus, les destins liés de Kylo et Rey semblent voués à se croiser une ultime fois. Comment continuer une histoire que vous avez commencée et avec laquelle vous avez lancé certaines pistes (l'épisode 7) quand, entre temps, quelqu'un a fait une suite incohérente qui saccage presque tout (épisode Cool ? A cette question, JJ Abrams a la réponse : faire 2 films en 1. Ne pouvant pas dérouler la trame prévue à la base, le réalisateur du Réveil de la Force tente une figure difficile, caser son épisode 8 dans son épisode 9 conclusif tout en faisant fi de la plupart des changements de Rian Johnson. La première impression donnée ? Celle d'une bagarre de cours de récréation. Rian Johnson avait pris un malin plaisir à tout envoyer balader, nous disant que les Jedi, c'est nul et que la Force, on fait ce que l'on veut avec. Pire, il n'a pas hésité à mentir en interview en osant comparer Les Derniers Jedi à L'empire contre-attaque en racontant qu'à l'époque, l'épisode 5 avait lui aussi divisé. Une chose absolument fausse, l'épisode 5 n'ayant jamais divisé et ayant toujours été le préféré de tout le monde. Ici, c'est donc l'ami JJ qui à son tour a décidé de faire un gros doigt au travail de son collègue Rian.

Plus de Jedi dans le 8 ? Ils sont de retour en force dans le 9. Le casque de Kylo Ren brisé ? Il est reforgé ici. Tout envoyer bouler et tuer Snoke ? Bim ! On ramène tonton Palpa ! Ah et Rey fille de personne d'important ? Sans spoiler, ce ne sera bien évidemment pas le cas ici, comme tout le monde s'y attendait. Là où l'épisode 8 nous hurlait à la face qu'il fallait tout balancer à la poubelle, les Jedi, la Force, les codes, les Skywalker, etc., le 9 ramène tout ça en force. Les Jedi redeviennent un héritage à conserver et à transmettre, la Force redevient quelque chose de plus cadré et surtout, au lieu de vouloir renverser la table, JJ Abrams part totalement à fond dans le fan service. Les visions des deux réalisateurs, en totale contradiction, sont donc condamnées à s'entrechoquer à jamais à travers cette nouvelle trilogie dans laquelle chacun semble passer son temps à défaire ce qu'a fait son voisin. La première conséquence de tout ceci : le rythme. L'ascension de Skywalker va vite, très vite, beaucoup trop vite et comme JJ case dans un film une histoire qu'il aurait fallu raconter en deux parties, le résultat est très mitigé. Les scènes s'enchaînent à un rythme effréné sans que le spectateur ait réellement le temps de digérer quoi que ce soit et les raccourcis scénaristiques sont nombreux et grossiers avec des MacGuffin partout qui font presque magiquement avancer nos héros dans leur quête. En conséquence, toute la première partie de l’Ascension de Skywalker se veut assez indigeste, surtout au premier visionnage, et l'impact de certaines choses s'en trouve amoindri. Le retour de l'empereur par exemple est expédié en quelques minutes en début de film. Un peu comme le premier ordre semblait sortir d'un chapeau magique dans Star Wars 7 (avec un spectateur mis devant le fait accompli via le fameux texte déroulant du début), Palpatine subit le même sort. Il est là, point. Pourquoi ? Comment ? On ne le saura jamais avec précision... à part peut-être via des comics ou des romans que Disney ne manquera pas de nous refourguer plus tard.

Heureusement, la deuxième partie du film ralentit un peu son rythme. JJ ayant réussi à caser son épisode 8, il enchaîne ensuite sur quelque chose d'à peu près normal. Alors attention, ici pas de miracle, ça va encore vite, c'est encore plein de raccourcis et de choses mal exploitées comme les fameux chevaliers de Ren teasés depuis le 7 et qui ne resteront au final qu'une vaste blague… mais ça devient plus digeste et surtout, ça remet enfin Rey et Kylo sur le devant de la scène. Mieux, L'ascension de Skywalker nous offre enfin des combats au sabre laser dignes de ce nom ! Après trois films, il était temps. Oubliez les combats lourdauds du 7, oubliez le bordel brouillon mal chorégraphié du 8, ici on retrouve des combats au sabre chorégraphiés, avec des mouvements un minimum classes et une utilisation de la force réussie. Une deuxième partie un peu plus satisfaisante qui continue de caresser le fan dans le sens du poil mais qui reste toujours trop bancale et faiblarde scénaristiquement pour être vraiment réussie. On retiendra beaucoup de scènes sublimes, bien filmées, on retiendra certaines scènes d'action car ce Star Wars reste un divertissement relativement efficace mais ce que l'on retiendra surtout c'est cette impression de gâchis. Et c'est dommage car visuellement, le film propose des choses vraiment travaillées comme toute la symbolique liée au Sith via le repaire de l'empereur ou encore la course-poursuite haletante en vitesse lumière avec le Faucon Millenium. La forme est donc sympathique mais reste plombée par un fond qui manque cruellement de consistance. Le tout débouche sur une fin moyennement satisfaisante car trop prévisible même si elle réussira sûrement à tirer une larmichette aux fans.

Georges, pardonne-les, ils sont devenus fous !

Comment ? C'est la question première à se poser. Comment arriver à un résultat aussi loupé avec la licence la plus célèbre de l'histoire du cinéma (et ses acteurs originaux) et tout le fric que possède Disney ? La conception même de cette trilogie semble être le fruit d'un amateurisme absolument incroyable. Depuis quand produit-on une trilogie sans en prévoir les trois épisodes en amont ? Comment peut-on laisser JJ Abrams partir sur une piste, Rian Johnson tout flanquer par terre pour prendre la direction opposée puis rappeler Abrams pour reprendre le tout et conclure ? Quand on se lance dans une trilogie, c'est que l'on a prévu le début, le milieu et la fin. Ici on a constamment l'impression que tout le monde naviguait à vue. Abrams a fait dans l'hommage, Johnson a voulu renverser la table, deux visions si opposées ne pouvaient tout simplement pas cohabiter. D'ailleurs fallait-il laisser Johnson faire tous ses caprices, envoyer bouler les Jedi, etc. dans une trilogie censée conclure la saga Skywalker ? SKYWALKER ! C'est dans le nom bon sang ! Conclure l'histoire de 6 films en envoyant tout paître car "hi, hi les fans ne s'y attendaient pas" ? Non. On fait ça dans une nouvelle trilogie qui parle d'autre chose mais pas dans celle censée tout conclure.

Produite en dépit du bon sens avec un Disney omniprésent qui interfère constamment dans les choix artistiques, comment pouvait-il en être autrement ? Car n'imaginez pas, ne serait-ce qu'une seule seconde, que cet épisode 9 est vraiment celui d'Abrams, non. C'est celui de Disney qui a d'ailleurs imposé pas mal de choses et fait subir de multiples coupes au film. Pire, l'empire de Mickey nous refait le coup du "progressisme" fumeux avec notamment la fameuse scène du baiser lesbien. Entendons-nous bien, je n'ai rien contre et je faisais d'ailleurs partie de ceux qui auraient aimé voir une romance entre Finn et Poe. Mais faire une romance entre deux hommes, qui plus est des personnages principaux, ça... ça demandait une solide paire de baloches. La méthode Disney ? Foutre un baiser lesbien que l'on aperçoit à peine 3 secondes à l'écran entre deux personnages osef pour se faire bien voir. Une scène de quelques secondes bien pratique puisqu'elle a totalement disparu du film dans certains pays qui n'apprécient pas vraiment l'homosexualité. Bravo Mickey ! Quel courage !

Foireuse dès sa conception, cette trilogie ne pouvait faire autre chose que décevoir. C'est bien simple, au final rien n'aura été constant. Les scénarios des films se contredisent et même pire, finissent par rendre quasi inutiles les 6 films précédents. A quoi cela a-t-il servi de battre l'empereur ? De faire de Luke un maître jedi ? De faire de Han Solo plus qu'un simple contrebandier ? De faire perdre l'empire ? Si c'était pour tout envoyer valser. Le premier ordre ? Un empire bis qui n'aura jamais eu la même aura menaçante. Les personnages connus ne subissent aucune évolution, c'est même pire que ça puisqu'ils régressent comme par exemple un Han qui se retrouve encore à zoner avec Chewie à 70 balais ou encore Luke, symbole d'espoir qui a résisté à l'empereur et à Vador dans le 6, qui termine ici en vieux clodo grincheux isolé sur une île à cause du basculement de Kylo vers le côté obscur... un basculement jamais détaillé et quasiment jamais abordé. Enfin rassurez-vous, Disney viendra sûrement nous vendre quelques comics et autres romans pour donner un semblant d'explication... comme si on regardait des films avec DLC. Tout ce qui s'est passé de l'épisode 1 à 6 semble donc ici souvent bien vain.

Pire, les nouveaux personnages de cette nouvelle trilogie n'auront jamais été correctement développés. Rey ? Une Mary-Sue fade qui dès le départ sait se servir de la force et d'un sabre laser comme un véritable Jedi déjà entraîné. Kylo ? Un méchant jamais totalement crédible... on sait pertinemment qu'il n'a pas l'étoffe d'un vrai Sith et qu'il va craquer à un moment ou à un autre. Finn ? Original et important dans le 7, il devient un trouillard débile qui veut fuir dans le 8 avant de terminer aussi piteusement dans le 9 comme un comique de service. Poe ? Il n'aura JAMAIS été développé, c'est un pilote et il est bon, basta. Même BB8 semble s'effacer et devenir fade au fil du temps. Par décence et pour économiser un temps précieux, nous ne parlerons pas des gigantesques ratages que sont les personnages secondaires comme Snoke ou encore Rose. Et enfin comment ne pas aborder la Force ? Si l'épisode 7 avait déjà du mal à rester cohérent à cause du personnage de Rey bien trop puissant, l'épisode 8 a marqué le début d'une nouvelle ère, celle du "ta gueule, c'est magique" avec les ridicules appels Skype de Force entre Rey et Kylo.

C'est encore pire dans le 9 où ils peuvent carrément interagir même en étant à des années lumières l'un de l'autre, des interactions qui servent d'ailleurs à faire avancer un scénario poussif quand ce ne sont pas des MacGuffin ridicules qui s'en chargent (le wayfinder Sith... vraiment ? Alors qu'il suffisait d'utiliser les holocrons, bien connus des fans, pour que tout ça soit un minimum cohérent). Le premier geste de Disney après le rachat de la licence fut de cracher à la face de l'héritage de cette dernière. L'univers étendu ? Décanonisé. Les pistes données par Georges Lucas pour la nouvelle trilogie ? Poubelle. Quand on voit le résultat final... il y a de quoi rire jaune. Surtout que cette nouvelle trilogie n'hésite pas à piocher dans cet univers étendu en faisant moins bien (Ben Solo du côté obscur, le retour de Palpatine... non ce n'est pas inédit et c'est surtout bien mieux dans les différents romans).



On a aiméOn n’a pas aimé


Un divertissement efficace
Une réalisation qui propose parfois des plans sublimes
Certaines scènes d'action marquantes
Une réhabilitation de Luke et des Jedi
Plus cohérent avec l'univers Star Wars que le 8
Enfin des combats au sabre laser dignes de ce nom
Un aspect visuel très réussi
Un léger sentiment de conclusion
Un fan service parfois satisfaisant…



Un fan service parfois bien décevant
Un rythme trop rapide pour un début bordélique
Scénario et narration remplis de facilités et d'incohérences
L'utilisation de la Force, c’est la fête du slip, encore une fois
Une fin de saga pas à la hauteur
Des personnages principaux jamais bien développés
Les anciens personnages mal utilisés
Un film qui souffre à cause des 2 précédents
La recette Disney qui plombe l'ensemble




Le verdict de Damien / Damzema // La chute de Skywalker
!

Que dire au final de cet ultime épisode de la saga Skywalker ? Hé bien, que même s’il essaie de raccrocher tous les wagons malgré des films qui se contredisent entre eux, il n'est tout simplement pas à la hauteur. Le miracle n'a pas eu lieu. Avec cette nouvelle trilogie développée en faisant preuve d'un amateurisme étonnant, Disney s'est planté en beauté et son plan d'origine, à savoir appliquer la recette MCU à Star Wars, échoue donc lamentablement. Et c'est tant mieux. Tant mieux parce que Star Wars n'est pas le MCU, Star Wars ce n'est pas 80% de films nazes et seulement deux ou trois marquants, Star Wars est la plus grande saga du cinéma et pas qu’un simple outil marketing. Oui, la saga n'est pas parfaite. La prélogie de Lucas a d'ailleurs fait couler beaucoup d'encre mais on ne peut pas lui enlever certaines choses comme sa cohérence et surtout son ambiance. Les épisodes 1, 2 et 3, malgré leurs défauts, restent du pur Star Wars avec des personnages marquants (Anakin, Dooku, Obiwan), une histoire d'amour, de l'aventure et surtout ils développent et élargissent l'univers d'une bien belle manière. Cette nouvelle trilogie, c'est celle de l'incohérence, celle des personnages fades et mal écrits et celle des scénarios décevants. Les anciens personnages sont très mal utilisés. Les nouveaux sont tous oubliables ou presque. Qui osera dire qu'une Rey, un Finn ou un Poe sont aussi marquants qu'un Han Solo, qu'un Anakin ou qu'une Leia de la grande époque ? Dans cet ultime épisode du fan service, le retour de l'empereur aurait pu être une bonne chose, il est d'ailleurs réussi visuellement mais, comme presque tout dans cette nouvelle trilogie, ce n'est pas au niveau en termes de scénario et de narration. Disney n'avait qu'à piocher dans l'univers étendu pour adapter moult histoires réussies (l'amiral Thrawn, La croisade noire du Jedi fou)... ils ont préféré nous imposer leur recette habituelle. Ce Star Wars 9, comme à peu près tout ce que fait Disney, est une barquette de vide remarquablement bien emballée dans un sublime papier cadeau. Si ça suffit à rassasier l’ado de 16 ans qui veut voir de la bagarre entrecoupée de punchlines carambar (ce qui représente 80% du MCU), ce n'est pas le cas pour les fans de Star Wars, toxiques pour certains mais surtout plus exigeants. Sortir du Star Wars tous les ans ou presque était une hérésie. La qualité des films a chuté mais le pire reste le fait que ça a grandement écorné l'image et l'aura de la saga. Pas sûr que dans 10 ans, un père montre cette nouvelle trilogie à ses enfants avec la même gourmandise dans les yeux que pour l’originale, avec laquelle il pourra faire découvrir à ses bambins le fameux "Je suis ton père".

A la fin de ma critique de Star Wars VIII, j'avais raconté une anecdote (qui est vraie). J'avais vu un monsieur d'une soixantaine d'années quitter la salle avant la fin. Je lui avais discrètement demandé "vous aussi vous ne trouvez pas ça terrible ?". Il m'avait répondu sans haine envers le film et avec malice "on s'est bien Mickey" mais surtout ceci : "ce n’est plus mon Star Wars, c’est celui des jeunes, celui de Disney. C’est comme ça, les temps changent". C'est on ne peut plus vrai. Ce n'est plus mon Star Wars non plus. Cependant on ne m'empêchera pas de penser que ce Star Wars nouveau sonne bien creux comparé à la trilogie originale et à la prélogie. Plus hollywoodienne, plus marketée, moins profonde et gangrénée par un progressisme de façade (Une femme en héros ? Oui ! Mais bien écrite ce serait mieux. Ah et faite un vrai couple gay la prochaine fois au lieu d’une scène de 3 secondes coupée dans certains pays pour ne froisser personne) mis en place par un studio qui veut draguer à la fois les geeks, les SJW, etc., cette nouvelle trilogie fait tache au sein de l'univers Star Wars. Les 6 films précédents, beaucoup de jeux vidéo (comme les KOTOR) ou encore énormément de romans restent infiniment plus intéressants que ces trois nouveaux films poussifs, peu inventifs (ou alors en faisant n'importe quoi) et qui ne racontent au final pas grand-chose via des personnages oubliables. Georges, on t'a beaucoup critiqué mais j'aurais aimé que TU termines ton histoire des Skywalker avant de revendre ton bébé à Disney. Pas grave, je te pardonne, tu m'as vendu du rêve, à moi et à de multiples générations. Disney ne pourra pas en dire autant…


> Consulter l'actualité complète

    

Grievous32
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Chaboteur
Inscrit le: 24 Nov 2017
Consulter son blog
Gamertag :
Grievous32
Message Posté le: Lun 13 Janvier 2020, 10:02
Répondre en citant

Mes + et -

+ La première heure excellente, on se pose des questions, ça s'enchaîne bien, le mystère autour de Rey fonctionne bien, explication sur l'origine de Snoke, le basculement de Ben Solo du côté Obscur etc...

+ La relation Rey / Kylo Ren. Déjà excellente dans le VIII, elle est reprise dans le IX pour donner son meilleur élément au film, et un combat franchement classe.

+ Les scènes d'action en général

+ Kylo Ren garde ses idées propres instaurées dans le VIII

- Rey fille de…………

- La présence de Palpatine……………

- Les Chevaliers de Ren…………………

- Le combat final dans sa globalité, une blague

- La fin ouverte… l'autoproclamation qui ne fait pas de ce film ce qu'il aurait dû être : une conclusion. C'est tellement raté. La résurrection de Palpatine + cette fin font que rien n'empêche une suite.

- Hux… Une telle occasion ratée putain, indécent…


J'ai apprécié le film, mais moyennement. J'veux dire... Toute la première heure défonce, on se demande ce que cache Palpatine et qu'il a l'air de savoir, ce que Kylo Ren veut révéler à Rey etc... Mais putain dès qu'on a la révélation, déjà ça déçoit totalement parce que c'est d'la merde sa révélation, mais en plus hormis le combat sur les débris de l'Etoile de la Mort, présent dans le trailer, tout le reste est vraiment pas foufou...

Le film fait absolument pas conclusion, c'est raté, le combat final est à chier de chez à chier, une immense farce. Si seulement Rian Johnson avait réalisé le IX p'tain, on aurait au moins eu une fin sans faire revenir Palpatine qui cause un bordel pas possible dans le scénar' de par sa résurrection. Parce que le souci avec les résurrections, c'est qu'une fois qu'on a fait revivre un mec qui a pourtant été désintégré puis explosé dans une déflagration comme celle causée par la destruction de l'Etoile de la Mort II, bah qu'est ce qui l'empêche de revenir encore ?

'fin bref, quand je vois que les gens chient pour la plupart sur Rian Johnson alors qu'il respecte totalement la saga, que rien dans son film n'est pas utilisé ou expliqué dans un des précédents films, ou ne trouve pas ses réponses même dans son film sans trahir ce qui a été fait avant, mais que les gens chialent en disant que tout a été ruiné et que c'est un gros doigt à la saga… J'me marre quoi. J'vois des gens prétendre qu'il est orgueilleux et ne connait rien à Star Wars alors que ces mêmes personnes en disant ça sont encore plus orgueilleuses que lui en prétendant que justement il ne sait pas ce qu'est Star Wars… Le mec a tout à fait compris ce que c'est, il a apporté une vision de la Force beaucoup plus cohérente parce que le souci c'est que les gens se basent constamment sur la Force perçue par les Jedi, mais jamais autrement, et pour une fois qu'un personnage (Luke) sort quelque chose de neutre, les gens viennent chialer… Ouin ouin, Yoda qui envoie des éclairs, c'est n'imp… Bah garçon, dans le IV Obi-Wan dit que si Vador le bute, il sera beaucoup plus puissant qu'il ne peut l'imaginer… Yoda fait un avec la Force et a bien dit dans le V que la Force est partout, alors pourquoi il pourrait pas lancer un éclair ? Aucun sens cette critique, y a plein de trucs complètement à chier dans les critiques et les seules que j'trouve acceptable c'est : Rose ne sert à rien hormis éloigner Finn de Rey, Rose qui sauve Finn à la fin alors que c'aurait été encore mieux de le faire mourir, et le fait que Yoda ou Luke à travers des projections de Force puissent toucher des choses (Yoda qui tape le front de Luke avec sa canne, ou Luke qui donne les dés de Force à Leia, qui sont ensuite ramassés par Kylo Ren). Mis à part ces points, le VIII était excellent et prenait au moins une direction qui n'était pas un bête c/c de ce qui avait été fait avant. Je suis terriblement déçu que RJ n'ait pas réalisé le IX parce que je suis sûr qu'il aurait fait une histoire inattendue et beaucoup plus intéressante que celle de JJ Abrams…

Vivement la trilogie de Rian Johnson, la saison 2 de The Mandalorian, et la prochaine saison de The Clone Wars…


Par contre, quand tu dis que le retour de Palpatine c'était mieux dans les romans… Loul hein, c'était déjà de la GROSSE MERDE à cette époque… Laughing

Répondre au sujet    Xbox Gamer - Index des forums > Actualités (email)    
    
 
Sauter vers:  



  
Flux RSS / MSN | A propos | La rédaction, nous contacter | Publicité

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2009