XBOX ONE GAMER
connecté, 41 233 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire
 
Répondre au sujet   Xbox Gamer - Index des forums > Actualités

[MXG+] ClaC - Home Sweet Home VR
La rédaction
- - - - - - - - - - - -
Message privé



Message Posté le: Dim 23 Juin 2019, 13:09
Répondre en citant

« La rédaction » a écrit :
Deux ans après sa sortie sur PC, Home Sweet Home débarque sur Xbox One et PlayStation 4 (dispo également en version physique sur cette dernière), avec une compatibilité PSVR (d’où cet article ClaC) ! Ce jeu d’horreur basé sur le folklore thaïlandais nous faisait gravement de l’œil et nous avons enfin pu vivre cette aventure horrifique tant attendue. On vous en parle sans plus attendre, avec un petit mot sur l’option VR du titre en fin d’article !

Bienvenue dans cette douce demeure…
Dans Home Sweet Home, vous incarnez Tim qui se réveille dans un endroit inconnu à la recherche de sa femme. Décors lugubres, séquences flippantes, jeune fille ensanglantée qui vous poursuit, abomination gigantesque qui veut vous écraser avec sa main géante : tout est fait pour vous mettre une pression d’enfer. Home Sweet Home se rapproche beaucoup d’Outlast dans ses mécaniques de gameplay. Il vous est en effet impossible de vous battre, seul un QTE occasionnel vous permettra de vous extraire des coups de cutter de votre ennemie un peu collante. Comme dans Outlast également, on pourra se planquer dans des placards, en priant pour que la Sadako du coin ne l’ouvre pas violemment avant de vous lacérer. Et comme certains placards seront défoncés, il faudra vous mettre accroupi et ne quasi plus rien voir, ayant pour seul indice le son de sa lame qu’elle sort et rétracte sans cesse !

A ce titre, il faut saluer le sound design du jeu qui arrive à mettre une sacrée pression. Les sons et musiques sont travaillés et souvent flippants, et les sursauts nombreux. Même si la plupart des frayeurs sont basées sur des jump scares, l’ambiance réussit à coller le frisson et seul le level design pourra trahir les apparitions de la jeune fille, avec par exemple l’apparition soudaine de placards alors qu’il n’y en avait aucun depuis de longues minutes. Le danger est quasi permanent, et cette ambiance horrifique typiquement « asiatique » fonctionne parfaitement. Le tout reste très classique, mais efficace, et le mystère est bien là. On progresse dans l’histoire en se demandant réellement ce qu’il arrive à votre personnage, le tout sentant bon l’esprit Silent Hill à de nombreuses reprises. On repassera par la maison du héros entre deux chapitres, histoire de ne pas sombrer dans la folie… Mais votre chez-vous sera lui aussi altéré par les événements et ne sera pas aussi accueillant et réconfortant qu’espéré. Le scénario s’avère mystérieux et le jeu nous laisse clairement sur notre faim, avec un « à suivre » que l’on n’avait pas vu arriver !

En plus de ces parties de cache-cache, Home Sweet Home propose des documents à dénicher et quelques énigmes, basées sur des codes à déchiffrer ou des bougies à éteindre pour accéder à de nouvelles zones. Le gameplay parvient à se varier et à éviter la lassitude, et nous ne nous sommes pas ennuyés une seconde durant les 5 heures de notre cauchemar. Mais tout n’est pas parfait et il faut avouer que les séquences d’infiltration sont particulièrement difficiles, et parfois pénibles, tant votre personnage pourra se faire choper alors que l’on pensait être bien planqué. Techniquement, le tout s’avère également inégal. Certains décors pourront tutoyer le photoréalisme tandis que d’autres afficheront des textures bien vilaines. On reste dans une bonne moyenne et le tout bénéficie malgré tout d’une parfaite fluidité.



Et en VR, ça donne quoi ?


Notre expérience VR a été mitigée. Du côté de l’immersion, c’est clairement génial, et le stress est à son paroxysme ! Se planquer dans un placard en VR avec votre ennemie à vos trousses vous fera transpirer, mais l’expérience a ses limites. En effet, le jeu est beaucoup trop sombre en VR, et malgré votre lampe torche, vous serez souvent à tâtons en vous cognant dans les murs. La résolution est également en berne et le jeu est beaucoup moins beau, même si cela reste acceptable. Dernière chose, nous avons souffert de motion sickness, principalement lorsque notre personnage montait ou descendait les escaliers ou en cas de fuite rapide. Dommage… Nous sommes du coup repassés en mode standard après deux heures de jeu en VR.
Critique rédigée par panzerkrieg & Nouvia LaGeekRoom (lien de l’article original)


> Consulter l'actualité complète

    

Répondre au sujet    Xbox Gamer - Index des forums > Actualités (email)    
    
 
Sauter vers:  



  
Flux RSS / MSN | A propos | La rédaction, nous contacter | Publicité

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2009