XBOX ONE GAMER
connecté, 41 242 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire
 
Répondre au sujet   Xbox Gamer - Index des forums > Actualités

[MXG+] XG Film Club - Mowgli
La rédaction
- - - - - - - - - - - -
Message privé



Message Posté le: Dim 20 Janvier 2019, 14:43
Répondre en citant

« La rédaction » a écrit :
Quand on parle du Livre de la Jungle, beaucoup pensent instantanément au dessin animé classique de Disney, au « aies confiaaaance » de Kaa ou encore au « il en faut peu pour être heureux » de Baloo. Il faut dire que cette adaptation est sans aucun doute la plus connue même si celle de 2016 en images de synthèse, toujours de Disney, a rencontré un grand succès. Aujourd’hui, je vais vous parler de Mowgli, un film Netflix réalisé par Andy Serkis. Un film au parcours tumultueux. A la base il devait sortir au cinéma en 2016… En 2014, la Warner décide de décaler la sortie en 2017 pour laisser plus de temps à l’équipe en charge des effets spéciaux. Souci, en 2016, Disney sort aussi sa nouvelle version donc la Warner décide de repousser la sortie en 2018 pour éviter une confrontation trop rapprochée. Finalement, coup de théâtre, la Warner vend le film à Netflix, une première qui provoque polémiques et débats divers. Le film sort finalement en décembre 2018, exclusivement sur Netflix. Réalisé par Andy Serkis, grand prêtre suprême de la motion capture à qui l’on doit les performances d’acteur phénoménales de Gollum dans le Seigneur des Anneaux ou encore de César dans la Planète des Singes, le projet intrigue beaucoup, surtout après une gestation aussi longue. Adaptation réussie ? Arlésienne foireuse ? Voyons voir si Netflix a fait une bonne affaire.

Ivre de la jungle





Faire un film en images de synthèse, c’est toujours quelque chose de particulier et de très casse-gueule. Une mauvaise direction artistique, des effets spéciaux à la traine et c’est le drame. Un défi encore plus grand quand le film mélange à la fois créatures en CGI et vrais acteurs, ce qui est le cas ici. Autant être honnête, tout le monde ne sera pas fan de l’aspect visuel de Mowgli. En ce qui me concerne, je suis totalement conquis. La jungle est absolument magnifique, vivante, un poil fantasmée tout en restant réaliste et le mélange effets spéciaux/décors réels est impeccable. Cependant le plus gros parti pris du film vient de la modélisation des animaux. Andy Serkis a bien évidemment utilisé la motion capture afin de retransmettre le jeu des acteurs sur les visages de ces derniers alors forcément, le rendu n’est pas réaliste mais le résultat final est saisissant tellement la technique est une réussite… D’autant plus qu’il y a du beau monde au casting ! Jugez plutôt : Andy Serkis en Baloo, Christian Bale en Bagheera, Benedict Cumberbatch en Shere Khan ou encore Cate Blanchett en Kaa.

A l’écran, c’est assez phénoménal à voir. Toute la méchanceté et la cruauté d’un Shere Khan ressortent encore plus et donnent au personnage une aura inquiétante et menaçante. Les performances des « animaux » sont bluffantes mais surtout troublantes, ce que leurs visages perdent en réalisme pur est largement rattrapé par les émotions qu’ils arrivent à transmettre. Au milieu de tout ça, le jeune acteur qui incarne Mowgli s’en sort avec les honneurs et délivre une prestation convaincante. Tout ce gros mélange, déroutant pendant les premières minutes, devient vite cohérent artistiquement et visuellement. Porté par une réalisation très réussie, le film est sublime de bout en bout et propose certaines scènes vraiment très marquantes. On pense notamment à la course des loups extrêmement bien filmée ou encore à la rencontre entre Kaa et Mowgli, plus hypnotique que jamais. Perdu dans cette jungle tantôt fascinante, tantôt inquiétante, suivre les aventures d’un jeune garçon élevé par des bêtes sauvage est un réel plaisir.

La loi de la jungle

Mais Mowgli ne se démarque pas uniquement grâce à son aspect visuel, il se démarque aussi par son ton. Sans être un film brutal et sanglant, la version Netflix du Livre de la Jungle est de loin l’adaptation la plus sombre et la plus violente jamais faite des nouvelles de Kipling. A certains moments clés, le film n’hésite pas à être plus cruel, plus violent, voire même presque horrifique, et il ne le fait jamais gratuitement. Ces passages ont toujours pour but d’amorcer un changement de ton dans le récit ou d’appuyer un propos. Le « déconseillé au - de 13 ans » n’est pas usurpé. L’aspect visuel, le scénario, l’ambiance, tous ces éléments font de Mowgli l’adaptation la plus travaillée, la plus fidèle et la plus adulte des écrits de Kipling.

Le film se démarque aussi grâce aux relations entre les animaux et Mowgli. Mis en valeur par des performances d’acteurs de haut vol, chaque échange entre le jeune garçon et les bêtes de la jungle procure beaucoup d’émotions et de profondeur à l’ensemble. Ici Baloo n’est pas un sympathique Ours bedonnant mais plus un vieux sage, souvent dur mais aussi attendrissant. Idem pour Bagheera qui prend le rôle du mentor protecteur. Même Kaa se veut différent ou plutôt différente avec une Cate Blanchett qui donne au personnage une aura quasi mystique. Le palme reviendra cependant au Shere Khan de Cumberbatch qui insuffle au cruel tigre un charisme hallucinant (jusque dans sa manière de prononcer son texte). Finalement ce sont les hommes qui sont les personnages les plus effacés et les moins travaillés du film… certains y verront un défaut, d’autre une cohérence (c’est mon cas). En effet, Mowgli étant sauvage, on ne voit le village qu’à travers son prisme. Il n’a d’ailleurs aucun dialogue avec les êtres humains, il n’échange qu’avec les animaux. Une inversion bien vue par rapport aux normes habituelles, ce qui renforce la puissance et les propos du film.



On a aiméOn n’a pas aimé


Sublime
Techniquement bluffant
Des performances d’acteurs incroyables
Très bien raconté
Une version plus sombre et adulte du Livre de la Jungle
Qui fera (re)découvrir l’œuvre à certains sous un nouvel angle
Un film qui évoque plein de choses



Tout le monde n’adhèrera pas à la patte graphique de l’ensemble
Une VF bien en-dessous de la VO


Le verdict de Damien / Damzema // Le roi de la jungle
!Je ne vais pas y aller par quatre chemins, j’ai adoré Mowgli, il fait même partie de mon top 3 des films de 2018. Visuellement, c’est d’une beauté peu commune, c’est très bien réalisé, les acteurs sont tous excellents et c’est bluffant techniquement. Entre les effets spéciaux impeccables et la mocap qui donne aux animaux un aspect mélangeant réel et fantastique en les rendant bien plus vivants et captivants, le film réussit tout dans sa forme. Quant au fond, il est tout aussi brillant. Plus sombre, réaliste et cruelle, la version Netflix du Livre de la Jungle est clairement la meilleure adaptation de ce grand classique mais aussi la plus fidèle. Mowgli est-il un plus grand danger pour les animaux ou pour les hommes ? A moins qu’il ne soit dangereux pour les deux camps puisqu’au final il n’appartient vraiment à aucun de ces deux mondes voués à ne jamais se comprendre. En résumé, le film nous fait passer par absolument toutes les émotions possibles en nous racontant une histoire à la fois belle, touchante, triste, joyeuse, cruelle… et ça pour moi, c’est la définition même du grand cinéma.


> Consulter l'actualité complète

    

vegeta$
- - - - - - - - - - - -
Message privé


Membre XG+
Inscrit le: 06 Juin 2005
Consulter son blog
Gamertag :
KILLER PIPO
Message Posté le: Lun 21 Janvier 2019, 1:53
Répondre en citant

très bonne critique, je me retrouve bien dans ce que j'ai lu. Un bien meilleurs Livre de la jungle que celui de disney

Répondre au sujet    Xbox Gamer - Index des forums > Actualités (email)    
    
 
Sauter vers:  



  
Flux RSS / MSN | A propos | La rédaction, nous contacter | Publicité

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2009