Dossier - Windows Phone 7 + critiques Part.2 sur Xbox 360

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 218 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
Dossier > Windows Phone 7 + critiques Part.2
Dans notre premier dossier consacré au Windows Phone 7, nous avions présenté le smartphone, ses caractéristiques, ses programmes de base ainsi que certains titres du lancement. Ce second dossier se focalisera donc sur les principales nouveautés, annonces ainsi que sur quelques tests de jeux récemment sortis. L’occasion pour nous de parler plus en profondeur de titres un peu plus « core gamers » et de découvrir ce que la bête a vraiment dans le ventre, tout en jetant un petit coup d’œil à l’actu’ du smartphone.


Menu interactif
Windows Phone 7 – Part. 2
Critique - Butterfly
Critique - Women’s Murder Club: Death in Scarlet
Critique – Stimulation Cérébrale
Critique - Glyder
Critique – Need For Speed Undercover
Critique – Max and the Magic Marker
Critique – Rocket Riot
Critique – The Fast and the Furious Adrenaline
Critique – Fuit Ninja
Critique – Logic Games
Critique – ilomilo
Critique – The Harvest
Critique – Rise of Glory


Windows Phone 7 – Part. 2

Le Windows Phone 7 : les nouveautés et compagnie


Le Marketplace du Windows Phone 7 commence à se remplir d’applications diverses et variées. Contrairement à ce qui est affiché ci et là sur le Web, les applications ne sont pas plus chères que sur iPhone, surtout que la moyenne des prix n’est pas de 6,49€. Pour ce que nous en avons vu, elle se situe plutôt du côté des 2,5€, avec en outre un ratio de jeux et applications gratuits supérieur à ce qu’on trouve sur les systèmes Androïd et iPhone. Pas mal d’applications importantes ont vu le jour dans les semaines suivant le lancement de la machine, comme par exemple le fameux Halo Waypoint, similaire à celui qu’on trouve sur notre Xbox 360, et qui permet de se tenir au courant de l’actualité liée à Halo au travers d’une application stylée, entièrement gratuite et facile d’accès. De nombreuses sociétés ont d’ailleurs déjà rejoint le Windows Phone puisque Facebook propose désormais une application de très bonne qualité et extrêmement complète, CinéTrailer, Imdb et MSN Movies, sont toutes gratuites également et permettent de se tenir au courant de l’actu’ cinéma, de consulter les films disponibles dans sa ville et de visualiser les cinémas les plus proches, les films à l’affiche et leurs horaires en fonction de sa localisation.

D’autres, plus originales, permettent par exemple de créer des cartes postales en ligne et de les envoyer, moyennant quelques euros, à l’autre bout du monde à n’importe quel moment. Une autre application, particulièrement pratique, vous permet même de localiser à l’aide de votre GPS l’endroit où vous avez laissé votre voiture pour la retrouver aisément par la suite à l’aide de votre Windows Phone. Microsoft a également mis en ligne quelques applications gratuites, allant de l’enregistreur de voix au convertisseur de mesures, en passant par les listes de shopping, les prévisions météo ou encore l’horloge mondiale. Mieux encore, un traducteur gratuit nommé Translate2Go !, relativement bon et fournissant des traductions dans des dizaines de langues différentes, est également disponible, sans oublier un Thesaurus (dictionnaire des synonymes en anglais), très pratique pour les anglophones. Enfin, Kindle, l'application d'Amazon permettant de télécharger (en payant, mais également gratuitement pour certains) des milliers de livres a été mise en ligne gratuitement. Une application d'excellente facture ! La liste s’allonge de jour en jour et les fonctionnalités proposées sont de plus en plus intéressantes, même s’il manque toujours quelques applications ou fonctionnalités importantes, comme le copié/collé ou les SMS utilisant un alphabet différent.

Au niveau des annonces, Microsoft a promis pas mal d’améliorations début 2011, avec notamment le fameux copié/collé qui devrait enfin débarquer. Le géant a également confirmé que plus de 15 000 développeurs planchent actuellement sur le Windows Phone 7. Plusieurs jeux Xbox Live Arcade ont également vu le jour avec quelques sorties majeures comme Need for Speed, sur lesquelles nous reviendrons dans les tests ci-dessous. Il en va de même pour les sorties indie puisque quelques titres gratuits fort sympathiques sont disponibles, allant du Air Hockey (avec le très fun ZombieHockey), les célèbres OXO (avec Tic Tac Toe), l’inévitable Bomb Defuser ou encore un certain Unite, jeu entièrement gratuit dans lequel vous devez réaliser une succession d’épreuves physiques en orientant votre WP7 dans toutes les directions, ou encore le très sympathique Impossible Shoota, un shoot them up gratuit, vertical et plutôt hardcore. Enfin, l’avenir s’annonce toujours aussi radieux puisque plusieurs hits sont attendus sur le Live, avec en vrac un nouvel opus Asphalt pour les amateurs de jeux de course, le très attendu PES ou encore les portages de Tekken et Katamari.


Butterfly

Né de l’imagination débordante de Press Start Studio, Butterfly est un titre original développé spécialement pour le Windows Phone 7, qui nous propose d’incarner un papillon à diriger avec son doigt sur l’écran pour faire fleurir diverses plantes, tout en évitant les multiples dangers de la nature. Un concept original qui avait le potentiel de créer la surprise, d’autant plus que son prix de vente s’avérait d’entrée de jeu très attractif…



Qu’on se le dise, Microsoft Games a décidé de mettre le paquet côté sorties de jeux sur le WP7. Butterfly, un petit jeu de précision disponible au tarif de 2,99€, nous propose de tester une nouvelle fois un concept basique exploitant pleinement les capacités du smartphone. Nous devons donc diriger à l’aide de notre doigt un petit papillon dans un univers coloré, tout en prenant soin d’éviter les pièges qui l’entourent, comme des abeilles stationnaires, des poissons qui bondissent hors de l’eau ou des grenouilles qui projettent sur vous leur langue pour vous happer. Le concept du soft est on ne peut plus simple : il faut passer sur des bourgeons pour les faire éclore. Globalement, il s’agit d’un titre mêlant réflexion et dextérité, puisqu’il suffit de suivre le bon parcours avec la bonne vitesse pour éviter les pièges et finir le niveau le plus rapidement possible. Le problème, c’est qu’il est extrêmement court. Ne comptez pas plus de 20 minutes pour en faire le tour. L’avantage, c’est qu’on débloque les 200G en un temps record. En revanche, il est difficile d’y trouver un réel intérêt tant le soft est finalement limité, simpliste et facile. En outre, sa durée de vie rikiki en fait pratiquement un titre jetable proposé à un tarif pas si attractif que cela, relativement parlant du moins. Cela dit, il faut bien admettre que l’univers coloré rend plutôt bien et que l’expérience de jeu demeure sympathique. Butterfly s’apparente peut-être plus à un jeu indie qu’à un vrai jeu arcade, mais sa réalisation technique, ses graphismes colorés et son excellente bande sonore nous prouvent qu’on peut s’attendre à voir débarquer des jeux poétiques sur le support. Reste à présent à prier pour qu’ils aient plus d’intérêt que ce premier essai malheureusement assez raté.

+ Plutôt mignon
+ Les musiques
+ Simple à jouer

- Bien trop court
- Cher vu le contenu
- Basique
- Trop facile
- Manque de diversité

Verdict : 08/20

Butterfly a beau être un jeu coloré et agréable à prendre en mains, il n’en demeure pas moins une belle arnaque. Le soft de Press Start Studio est outrageusement court (20 minutes), trop facile, basique et finalement bien trop cher (2,99€) pour une simple démo technique qui aurait dû être proposée gratuitement avec le Windows Phone 7. Dommage, car le concept aurait pu être nettement mieux exploité !


Women’s Murder Club: Death in Scarlet

Premier jeu d’enquêtes sur Windows Phone 7, Women’s Murder Club : Death in Scarlet est l’adaptation vidéoludique de l’univers créé par l’excellent romancier James Patterson. Vendu au tarif attractif de 2,99€, le soft mélange réflexion et enquête au travers d’un scénario inédit. Le soft parvient-il à tirer parti des capacités du smartphone ?



James Patterson est devenu en quelques années l’auteur préféré des anglo-saxons en matière de romans policiers. On lui doit principalement deux séries policières, celle des Alex Cross et celle des Women’s Murder Club. Adapter un tel récit en jeu vidéo s’annonçait comme une tâche bien compliquée… Et il faut bien avouer qu’au final le rendu est très différent de ce à quoi on s’attendait ! Concrètement, le joueur enchaîne deux séquences de jeu principales, dont la première n’est autre qu’un ensemble de recherches pointilleuses sur un écran fixe, à la manière de ce qu’on a vu dans Interpol. En d’autres termes, le joueur peut agrandir l’écran de jeu en 2D et doit chercher divers éléments cachés dans les décors, allant d’une hache à un briquet en passant par un tas d’autres éléments sans rapport avec l’enquête. Une fois cette phase de jeu passée, il va devoir analyser une scène de crime en récupérant par exemple de l’ADN ou des empruntes à l’aide de l’attirail des forces du CSI. Globalement, le gameplay demeure extrêmement basique mais néanmoins agréable. De plus, l’intrigue est scénarisée à l’aide d’artworks 2D plutôt jolis et la mini-carte permet de traverser San Francisco d’une mission à l’autre. Le rendu du jeu est également assez joli, avec des dessins plutôt fins. Dommage tout de même que le soft n’ait pas été un poil plus ambitieux puisqu’on se retrouve avec un simple Interpol-like, certes pas bien cher, mais pas bien compliqué non plus, et horriblement répétitif et classique. Cela dit, les habitués comme les débutants en auront tout de même pour leur argent puisqu’il faut environ deux heures pour boucler le jeu.

+ Les artworks 2D
+ Gameplay sympathique
+ Pas cher (2,99€)
+ Durée de vie honnête

- Trop répétitif
- Trop simple et basique
- Aucune originalité

Verdict : 11/20

Ce premier épisode de Women’s Murder Club s’impose comme un sympathique jeu de recherches, pas bien compliqué certes, mais plutôt agréable à manipuler, avec des artworks 2D de qualité et une durée de vie honnête. Proposé à un tarif assez attractif, le jeu offre une expérience agréable. Dommage cela dit que le tout s’avère horriblement répétitif, simple, basique et surtout que ce soit sans aucune originalité.


Stimulation Cérébrale

Nouveau titre signé Namco, Stimulation Cérébrale (basé sur la méthode du professeur Kawashima) est le premier jeu de Brain Training à débarquer sur Windows Phone 7. Une expérience plutôt unique en soi pour les possesseurs du smartphone qui peuvent tester leur Q.I. contre seulement 4,99€… Mais le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ?



Quand on y pense, le concept de jeu de stimulation cérébrale s’adapte parfaitement à l’utilisation de l’écran tactile du Windows Phone 7. Rien d’étonnant dès lors à ce que Namco adapte la plus célèbre de ses séries sur WP7. Vendu à 4,99€ (un tarif honnête dirons-nous pour le contenu), Stimulation Cérébrale (selon la méthode du professeur Kawashima) nous propose de participer à diverses épreuves quotidiennes pour tester notre intelligence et définir l’âge de notre cerveau. Concrètement, le joueur peut participer à divers mini-jeux chaque jour, à raison d’une fois par jour. Chaque session, très courte, permet de tester diverses parties du cerveau en faisant travailler notre mémoire ou notre réactivité. Les activités, très ludiques, s’avèrent globalement assez drôles et exploitent parfaitement l’écran tactile. Néanmoins, il faut bien admettre que le tout demeure excessivement simpliste et classique. L’âge de notre cerveau étant désigné par la vitesse de nos réponses et leur exactitude, inutile de dire qu’il vaut mieux être concentré. Au fil des jours, on débloque de nouvelles épreuves et même un mode Sudoku assez sympathique. Néanmoins, le jeu demeure très simple et surtout trop académique pour vraiment marquer. On y joue un petit peu chaque jour jusqu’à l’oublier et le « laisser prendre la poussière » dans son coin. Dommage, car avec un peu plus de profondeur, une réalisation graphique un peu plus adaptée (ça pixélise assez bien et c’est relativement laid) et des épreuves plus adultes, Stimulation Cérébrale aurait pu marquer le coup. En l’état, il demeure une sorte de party-game sympathique mais finalement un peu cher et franchement dispensable.

+ Gameplay sympathique
+ Le mode Sudoku
+ Epreuves variées

- Un poil cher
- Trop banal et basique
- La réalisation graphique

Verdict : 13/20

Stimulation Cérébrale est un sympathique jeu de Q.I., à la manière des épisodes DS. Néanmoins, le titre demeure un poil cher et s’avère trop banal et basique pour vraiment marquer les foules. Reste qu’on y passe tout de même un bon moment chaque jour et qu’il permet de passer le temps dans le métro en attendant d’arriver à la bonne station. Dommage que Namco n’ait pas traité le sujet avec un peu plus de sérieux tout de même…


Glyder

Développé par les petits gars de Glu, spécialisés dans les jeux pour smartphones, Glyder est un jeu de vol nous proposant d’enfourcher nos ailes et de nous balader dans de vastes décors pour découvrir tous les cristaux contenus dans un monde. Vendu à un tarif attractif (2,99€), le jeu faisait partie des titres du lancement.



Glyder ne ressemble à aucun titre du catalogue du WP7 car, contrairement aux autres jeux, il n’exploite pas les capacités sensorielles du système mais bien l’orientation de la machine. Chaque partie nous propose en effet d’enfourcher nos ailes pour explorer divers univers ouverts et relativement vastes. Pour ce faire, il suffit d’orienter le WP7 dans diverses directions pour s’envoler à tire d’ailes et s’orienter dans toutes les directions. Pour accélérer, il est possible de tirer parti des courants d’air. Une fois en vol, il faut récupérer les différents cristaux et faire attention à éviter de perdre de la vitesse. Un concept on ne peut plus simple qui s’avère plutôt agréable cinq minutes mais qui montre bien trop rapidement ses limites et dévoile finalement un titre bien morose et ennuyeux, sans la moindre ambition et incroyablement fade à jouer. De plus, il faut avouer que l’orientation du WP7 n’est pas très précise et que le titre n’est pas non plus très réactif. Certes, il propose pas mal de niveaux et le prix est attractif, mais le soft souffre finalement de trop nombreux défauts pour intéresser. De plus, sa réalisation graphique en 3D rappelle les vieux jeux N64 baveux, pas franchement agréable au regard et encore moins attractive. Dommage, car avec de vraies sensations de vol et quelques objectifs, le titre aurait pu s’avérer sympathique...

+ Pas cher
+ Pouvoir voler en orientant son WP7
+ Pas mal de cartes

- Sans grand intérêt
- Aucun challenge
- C’est moche
- C’est fade

Verdict : 06/20

Glyder est un jeu ennuyeux, sans réel objectif, sans challenge, fade et plutôt laid. Cependant, le titre propose tout de même de s’envoler à tire d’aile en orientant son WP7 dans toutes les directions. L’idée est plutôt sympathique mais assez mal exploitée par le soft. Dommage, car le contenu du jeu est plutôt vaste et le titre est proposé à un prix réduit.


Need For Speed Undercover

Déjà sorti sur iPhone, NFS Undercover a la réputation d’être l’un des meilleurs jeux de course du support. Rien d’étonnant dès lors à ce que sa sortie sur Windows Phone 7 fasse grand bruit, même si dans le fond comme dans la forme strictement rien n’a changé. Proposé à 4,99€, ce portage WP7 du jeu de course d’EA s’avère-t-il être un immanquable ?



4,99€ pour un jeu de course 3D disposant d’un moteur graphique plutôt performant pour un smartphone, voilà un prix plutôt honnête qui contraste assez bien avec les prix de vente complètement exagérés de titres comme Rocket Riot, Guitar Hero 5 ou encore The Sims 3. Premier bon point donc pour ce remake portable de NFS Undercover, qui n’a d’ailleurs plus grand-chose à voir avec la version d’origine puisque le joueur n’est pas libre d’aller où il le souhaite… Tout se passe sur la mini carte qui propose 3 quartiers principaux depuis lesquels vous pouvez participer à diverses épreuves allant de courses à des duels en passant par des courses éliminatoires, des livraisons de voitures et des road rage. Le soft offre un contenu relativement varié mais se plie tout de même en environ deux heures, ce qui n’est pas trop mal pour un titre portable. D’ailleurs, on remarque que le garage est plutôt bien fourni en modèles et qu’il est possible de tout personnaliser, ce qui devrait sans aucun doute ravir les amateurs du genre.

Côté gameplay à proprement parler, c’est aussi du tout bon. Si l’accélération se fait toute seule, il faut bien garder à l’esprit que le soft propose un mode boost activable en faisant un trait vers l’avant de la voiture avec son doigt et qu’il est possible de passer en mode contrôle pour ralentir le temps en faisant ce même trait dans l’autre sens. Pour le reste, il suffit d’orienter l’écran à gauche ou à droite pour tourner, avec une certaine sensibilité. Très précis, le soft offre une excellente prise en main. Néanmoins, on regrette que le titre, aussi précis, varié et joli soit-il, souffre finalement d’un manque d’ambition flagrant. On aurait apprécié des décors un peu moins mornes, une IA un peu plus travaillée (le côté robotique se fait trop ressentir) et surtout un mode online. En l’état, NFS Undercover demeure indubitablement un bon jeu de course pour le WP7, sans doute même le meilleur représentant qu’il puisse avoir accueilli pour son lancement. Mais il reste un jeu qui manque un peu de profondeur, avec quelques bugs graphiques parfois gênants, des musiques qui se répètent et un univers graphique assez fade. Dommage, car le gameplay est au poil, les graphismes s’avèrent très jolis et l’ensemble est à la fois fun et agréable à parcourir.

+ Plutôt joli
+ Le tuning
+ Prise en main au poil
+ Plutôt varié
+ Sensations de vitesse

- Décors fades
- Musiques peu nombreuses
- IA peu travaillée

Verdict : 15/20

NFS Undercover est plutôt un bon jeu de course : beau, fun, agréable à prendre en main, varié, il offre en outre de bonnes sensations de vitesse et un gameplay très agréable. Néanmoins, de nombreux petits défauts viennent gâcher le résultat final avec en vrac des musiques qui tournent trop en rond, des décors vraiment trop fades, une IA peu travaillée et l’absence d’un mode multijoueur.


Max and the Magic Marker

Edité par Microsoft Games, Max and the magic marker fait partie des gros titres de lancement du Windows Phone 7. Et il faut avouer que derrière ses airs de jeu mignon, le soft cache une identité propre et un gameplay relativement unique qui devrait plaire à un très large nombre de joueurs. Focus sur cette excellente surprise !



Proposé au tarif relativement exorbitant de 6,49€, Max and the magic marker est un jeu d’aventure/réflexion édité par Microsoft Games Studio. Il reprend un peu le concept que l’on a pu voir sur DS de « dessiner » pour créer des formes qui nous aident dans notre progression. Concrètement, le joueur incarne un jeune enfant qui doit progresser dans un univers coloré en évitant des pièges et des petites créatures qui n’hésiteront pas à le tuer. Pour ce faire, il peut utiliser un marqueur magique qui permet de dessiner, à l’aide de son doigt, diverses formes à l’écran. Bloqué par une falaise abrupte ? Dessinez un escalier et grimpez-y ! Bloqué par un fleuve ? Faites tomber des caisses et créez un radeau avec un trait horizontal ! Une pierre gêne votre progression ? Dessinez un levier et faites-la bouger de là ? Des ennemis vous effrayent ? Créez une forme qui les écrasera ! Les possibilités sont multiples et très bien exploitées, d’autant plus qu’une aide est activée au début pour nous montrer le concept. L’aide en question peut être désactivée par la suite, histoire de rendre le titre plus savoureux encore.

Le concept du jeu ne change pas et demeure donc simpliste, mais Max and the magic marker est néanmoins un très bon jeu de plates-formes, disposant d’une patte graphique unique et enchanteresse, d’un gameplay inventif aux petits oignons utilisant des touches affichées directement à l’écran pour les actions et les déplacements, bénéficiant d’une excellente bande sonore. Les seuls défauts qu’on lui trouvera viennent sans aucun doute de son prix, un peu abusif, malgré ses qualités, et de sa durée de vie trop maigre (3 mondes d’une demi-douzaine de niveaux chacun, qui se bouclent entre 1 minute et 5 minutes). Dommage, car en dehors de cela, il n’y a vraiment rien à redire. Max and the magic marker est une excellente surprise qui devrait ravir un très large nombre de joueurs en quête de titres originaux et inventifs.

+ Univers coloré et mignon
+ Gameplay inventif
+ Excellente bande sonore
+ WP7 très bien exploité

- Un peu cher
- Pas bien long

Verdict : 17/20

Max and the magic marker s’impose d’entrée de jeu comme LE jeu de plates-formes du WP7. Drôle, joli, coloré et inventif, le titre édité par Microsoft Games Studio est une véritable bouffée d’air frais qui devrait ravir petits et grands en mélangeant habilement plates-formes et réflexion. Un titre absolument magnifique qui souffre néanmoins d’une durée de vie assez courte et d’un prix de vente un poil trop élevé.


Rocket Riot

Disponible depuis un moment sur le Xbox Live Arcade, Rocket Riot est également l’un des titres de lancement du Windows Phone 7. Le soft reprend à l’identique la sauce du premier volet en l’adaptant à l’utilisation de l’écran tactile du smartphone de Microsoft. Reste alors à voir si le soft mérite l’investissement de 6,49€…



La première grosse déception lorsqu’on se rend sur le Marketplace du WP7, c’est de constater que même si on dispose de la version Xbox 360 du jeu, il faut payer pour avoir droit à la version WP7 du titre ; alors que Microsoft Games avait fièrement annoncé que le système permettrait de jouer gratuitement aux titres Arcade déjà téléchargés et de pouvoir enchaîner les parties sur Xbox 360 et WP7 en chargeant ses sauvegardes. On se rend donc compte que tout cela n’était que conceptuel et n’a pas été mis en application. En résulte donc un côté un poil hypocrite qui devrait en décevoir plus d’un. En outre, il faut bien reconnaître que le prix du jeu est plutôt répulsif. 6,49€ demeurant à l’heure actuel le tarif le plus élevé pour un titre sur le Marketplace du WP7 ! Passé cette constatation, on débute l’aventure dans ce portage de qualité du shoot them up 2D qui avait fait sensation à l’époque de sa sortie sur Xbox 360. Comme sur ce support, il est question de diriger un petit personnage composé de pixels grâce à son doigt et de tirer roquettes et autres missiles sur d’autres personnages se baladant dans des arènes sur un plan 2D, qui présente la particularité d’avoir des décors pixélisés et entièrement destructibles. Le principe est plutôt sympathique et le jeu se laisse parcourir, mais le soft s’avère tout de même moins complet que sur Xbox 360 en raison de l’absence de multijoueur, caractéristique de tous les jeux WP7 à ce jour. De plus, il faut bien avouer que si les objectifs varient, on a trop souvent l’impression de jouer à un titre qui tourne en rond niveau après niveau en raison d’un concept finalement bien limité. Au final, même si c’est plutôt mignon, que la bande sonore est de qualité et que le soft se laisse parcourir, on ne peut s’empêcher d’avoir cet arrière goût d’insatisfaction qui risque fort bien de peser sur notre esprit pendant un bon moment…

+ Plutôt joli
+ Le Pixel Art
+ Gameplay sympathique
+ La destruction des décors

- Trop cher
- Pas de multijoueur
- Concept limité

Verdict : 14/20

Rocket Riot est une adaptation de qualité du titre Xbox Live Arcade. Le jeu conserve tous les atouts de son aîné, à ceci près qu’il ne propose pas de multijoueur et est vendu à un tarif trop élevé. Dommage, d’autant plus que le concept limité du soft s’applique davantage à des parties multijoueurs que solo, ce qui fait qu’au final, on tourne vite en rond et on finit par s’ennuyer…


The Fast and the Furious Adrenaline

Second jeu de course à être sorti sur le WP7, The Fast and the Furious Adrenaline reprend dans les grandes lignes quelques éléments de la série de films pour nous proposer une variante « arcadisée » du Need for Speed d'Electronic Arts. Le jeu parvient-il pour autant à tirer son épingle du jeu ?



Avant de poursuivre, nous tenons à vous informer d'un gros défaut qui n'a pas encore été corrigé par un patch pour ce jeu : le titre est tout simplement injouable avec le gameplay de base sur certains modèles de WP7. Impossible donc de diriger notre véhicule en orientant le smartphone vers la droite ou vers la gauche puisqu’un bug empêche de stabiliser la voiture, ce qui a pour effet d'obliger le joueur à changer continuellement de direction. Cela dit, deux autres prises en main sont accessibles. La première propose de toucher l'écran pour orienter la voiture vers la direction souhaitée, mais elle est tout simplement injouable. La seconde installe un petit guidon dans le fond gauche de l'écran, offre de bonnes sensations mais offre moins de précision que dans le NFS d'EA Games. En résulte donc un gameplay mi-figue mi-raisin pour l'instant qui devrait décevoir plus d'un acheteur. Cela dit, le soft est proposé au tarif de 4,99€. Un tarif "normal" pour des jeux offrant assez de contenu et une réalisation graphique honnête.

On retrouve donc un mode solo principal, plutôt varié, à l'image de celui de NFS, qui propose d'enchaîner courses contre le temps, courses-poursuites avec la police, courses de dragster durant lesquelles il faut appuyer au bon moment pour passer les vitesses, ou encore diverses variantes avec des concurrents ou sans. Le soft s'avère donc assez agréable à parcourir en solo, d'autant plus qu'I-Play a opté pour un gameplay ultra arcade très fun puisque les voitures roulent à toute allure, qu'il est possible d'utiliser un boost et que le soft intègre sauts, renversements de véhicules et autres cabrioles. La progression dans le jeu se fait via une mini-map qui propose de participer à des guerres de gangs en dominant de nouveaux territoires en participant à des courses. L'idée est sympathique et les épreuves et véhicules assez nombreux pour vous occuper deux ou trois heures. En revanche, on regrette que la réalisation graphique peine à convaincre avec des décors certes variés, aux quatre coins de Los Angeles, avec même des épreuves de nuit, mais relativement pauvres en pixels. On sent qu'I-Play ne tire clairement pas parti des capacités du WP7. C'est d'autant plus dommage que le soft n'est pas du tout mauvais et offre de bonnes sensations. A réserver donc aux amateurs de Burnout-like, sans les crashs et de préférence après l'acquisition de NFS.

+ Du fun !
+ Pas mal de courses
+ Décors et épreuves variés

- Ca bogue sur certains WP7
- Graphiquement pas au top
- Prise en main moyenne

Verdict : 12/20

Fast and Furious Adrenaline n'est clairement pas un excellent jeu de course. Néanmoins, il offre de bonnes sensations, des courses funs et des décors et épreuves variés. Pour 4,99€, il s'agit indubitablement d'un jeu de course arcade sympathique, pour peu qu'on passe outre sa réalisation graphique juste honnête et sa prise en main moyenne. Ce qu'on ne pardonnera pas en revanche, c'est que la jouabilité par défaut du titre ne fonctionne pas avec tous les modèles de WP7.


Fruit Ninja

Développé par les petits gars d'Halfbrick, à qui l'on doit le récent Raskulls sur le XLA, Fruit Ninja est un très sympathique jeu de réflexes sorti au tarif de 2,99€. Comme son nom l'indique, le soft propose de couper des fruits en ayant des réflexes de ninja... Mais le concept simpliste du soft mérite-t-il vraiment notre attention ?



Dès le premier contact, on est enchanté par l'interface du jeu, avec sa musique orientale entraînante et son design stylé et surtout très coloré. Un rapide coup d'oeil nous permet de visualiser l'image de notre profil Xbox, la présence de leaderboards, mais également d'un dojo dans lequel vous débloquerez de nouvelles épées et de nouveaux décors. Trois modes de jeux sont au programme : le mode Zen qui nous propose de massacrer en 90 secondes un maximum de fruits, sans bombe et sans vie. Pas de risque donc, que du fun, même si la limite de temps en stressera plus d'un, puisque Fruit Ninja est avant tout un jeu de scoring. Votre objectif est d'encaisser un maximum de points en tranchant les fruits, si possible rapidement et par groupes, de sorte à faire des combos. Le mode Classic et le mode Arcade ajoutent également des difficultés : la présence de bombes, à ne surtout pas toucher, qui sautent de bas en haut de l'écran, comme les fruits, et de "vies", qui représentent en fait les fruits que vous ne découpez pas. Issu du catalogue de jeux de l'iPhone, le soft est vraiment très sympathique à parcourir, avec un gameplay précis et surtout très fun. Il suffit en effet de passer son doigt à l'écran pour trancher ce qui s'y trouve. Difficile de faire plus simple ! Même si on regrette un peu qu'il ne s'agisse que d'un petit soft sans prétention, il faut bien admettre que le tout est joli, fluide, extrêmement bien fichu et, en outre, vendu à un tarif abordable.

+ Très fun
+ Décors et épées à débloquer
+ Mignon et joli
+ Très précis

- Trop simplet
- On en fait vite le tour
- Forcément très répétitif

Verdict : 14/20

Fruit Ninja est un très sympathique jeu de réflexes, avec une excellente réalisation graphique, une ambiance orientale du meilleur effet, trois modes de jeu appréciables et un gameplay précis. Dommage que l'on en fasse finalement vite le tour et qu'il s'avère aussi répétitif. Pour 2,99€, les amateurs de jeux décontractés auront néanmoins droit à un soft fort sympa.


Logic Games

Sorti dans l'anonymat le plus complet et faisant partie d'une série de jeux de plateau vendus à petit prix, Logic Games est une petite production signée Microsoft Games qui pourrait en surprendre plus d'un...



Vendu à un tout petit tarif (2,99€), Logic Games s'impose d'entrée de jeu comme un titre très classe et disposant surtout d'une excellente réalisation technique. Après avoir pénétré le coffre de jeu, on découvre trois types d'épreuves principales : Echecs, Démineur et Sudoku. Chacun de ces softs est réalisé entièrement en 3D et offre des graphismes étincelants. On se rend très vite compte que le tout est non seulement très joli mais également relativement complet puisque plusieurs niveaux de difficulté sont de la partie et l'IA est d'excellente facture. Comble du bonheur, un mode multijoueur est même disponible pour la partie Echecs ! Il est difficile d'être plus satisfait qu'avec ces 2,99€ parfaitement investis dans ce soft de très grande classe. Niveau commandes, le titre est très simple à manipuler et très précis. Les pions se déplacent avec simplicité dans la partie Echecs, la partie démineurs est également excellente, même si pour les grilles de grande taille un stick est préférable, pour sélectionner les touches avec un peu plus de précision. Visuellement, le soft est aussi impressionnant qu'un titre XLA de la Xbox 360, du moins sur ce petit écran, ce qui est résolument une bonne chose. Les musiques qui vont avec ont en outre un peu plus de pêche qu'à l'accoutumée, ce qui ne peut également être que bien vu ! Au niveau des regrets, on soulignera l'absence de skins pour les pions/décors, un peu de personnalisation aurait été la bienvenue, et le fait que la partie Sudoku est peut-être moins bien réalisée et moins vivante que les autres, mais c'est vraiment pour chipoter.

+ Très joli
+ Précis et ludique
+ Bonne I.A.
+ 3 jeux pour 2,99€

- Pas de skin
- La partie Sudoku, un poil moins bonne

Verdict : 16/20

Logic Games s'impose comme une excellente compilation de trois genres de jeux bien distincts : les échecs, Démineur et Sudoku. Les amateurs de ce type de divertissements y trouveront leur bonheur, d'autant que la partie Echec propose un mode multijoueur online et que le tout dispose d'un excellent enrobage et d'un prix très attractif. Dommage tout de même que la personnalisation ne soit pas plus poussée car le soft aurait encore pu grappiller quelques points très facilement.


ilomilo

Développé par les suédois de Southend Interactive, ilomilo est le portage portable de l'excellent jeu de plates-formes exclusif au Xbox Live Arcade. Exclusif au WP7 sur le marché des smartphones, le soft débarque au tarif de 4,99€, soit 5,01€ de moins que la version Xbox 360. Le soft parvient-il néanmoins à nous épater tout autant ?



Il faut le dire, quand on voit ilomilo à 4,99€ sur le Live, on croit rêver. Pourtant, Microsoft Games a été plus généreux que d’habitude pour ce titre. Faut-il pour autant y voir une tentative de nous refiler un portage bâclé du soft ? Pas du tout, car cet imolilo WP7 est tout aussi génial que son lointain cousin ! Comme sur Xbox 360, on incarne ilo et milo, deux amis qui se perdent continuellement de vue et doivent se retrouver dans des niveaux alambiqués. Pour ce faire, il s'agit de les diriger directement à l'écran grâce à la croix directionnelle affichée en bas à gauche du smartphone. Pour changer l'axe de la caméra, un simple mouvement du doigt sur l'écran suffit. Pour récupérer une boite, il suffit également d'appuyer sur le bouton qui s'affiche à droite de l'écran. Bref, la prise en main est on ne peut plus simple. Mais ce qui impressionne le plus au premier contact, c'est que le jeu est extrêmement fin. Il rivalise littéralement avec la version Xbox 360 et discrédite sans difficulté la plupart des jeux nomades. Le soft est en effet d'une beauté à tomber, qu'il s'agisse de la modélisation des personnages, des décors ou des animations. Il n'y a tout simplement rien à reprocher au titre de ce côté.

On se dit alors que quelque chose cloche, que le soft doit souffrir de lag, mais non, le titre est très fluide et tout aussi agréable à parcourir que sur Xbox 360. Les pages présentant l'histoire, à tourner avec le doigt, apportent un peu plus d'interactivité entre les chapitres. En revanche, on regrette que le soft ne soit pas traduit. ilomilo n'est en effet jouable qu'en anglais. Mais est-ce vraiment un problème ? Non, car les menus sont basiques et l'histoire contée dans les quelques pages animées utilise un vocabulaire extrêmement simple. On se met alors à jouer le jeu et on se rend compte que le concept est littéralement addictif. Chaque niveau est constitué d'une espèce de labyrinthe dans les airs. D'un côté, il y a Milo, de l'autre Ilo, pour les réunir, il faut parcourir le labyrinthe, récupérer les petites créatures perdues, les pièces, les boites et les utiliser ensuite comme ponts. Là où cela se corse, c'est dans le fait que les niveaux sont alambiqués et qu'il faut souvent réfléchir plusieurs secondes avant de trouver une astuce pour progresser, d'autant que les axes s'inversent continuellement et que l'on change sans arrêt de plan. Au final, on découvre une espèce de jeu de plate-forme labyrinthique "vraiment" en 3D et qui demande réellement d'utiliser ses méninges. Le tout est enrobé par une ambiance et un design féerique magnifié par une bande sonore absolument parfaite. Le fait de pouvoir passer en une fraction de seconde d'ilo à milo par une simple pression de touche est également très impressionnant, et encore plus pour un smartphone. Dommage en revanche que la durée de vie du soft soit relativement courte (plus encore que la version Xbox 360), même s'il vous faudra plus de deux à trois heures pour boucler l'aventure.

+ Très joli
+ Très maniable
+ Concept original
+ Design enchanteur
+ Petit prix
+ Bande sonore géniale

- Uniquement en anglais
- Durée de vie pas énorme

Verdict : 18/20

ilomilo décroche sans difficulté le haut du palmarès dans sa version portable grâce à une réalisation d'excellente facture et un gameplay saisissant. Difficile de ne pas craquer pour ce soft aussi enchanteur, qui a toutes les qualités pour devenir la nouvelle référence des jeux de plates-formes sur smartphones et qui est en outre proposé à un tarif attractif. Seuls petits regrets : pas de traduction française, pas bien gênant, et une durée de vie pas franchement énorme.


The Harvest

Annoncé comme le gros jeu du lancement du WP7 et vendu au tarif de 6,49€ (soit le plus haut tarif sur WP7 à l'heure actuelle), The Harvest est une grosse production (pour un smartphone) développée exclusivement pour ce support. Le soft s'avère en fait être un mélange de Diablo-like et d'univers futuriste à la Mass Effect/Halo. Mais le jeu mérite-t-il vraiment l'investissement ?



Il est difficile de ne pas craquer complètement pour The Harvest qui est en effet l'un des titres majeurs du catalogue du WP7. Plutôt joli, sans être époustouflant, le soft impressionne surtout par la qualité de sa finition en général : des menus magnifiques, des cinématiques de qualité et un monde quasi-ouvert, le niveau demeurant assez linéaire mais offrant des espaces très vastes et sans temps de chargement. Le joueur peut incarner plusieurs sortes de guerriers, allant du gros space marine balourd qui mitraille à distance et saute pour écraser ses ennemis à l'assassin, qui l'élimine sournoisement. Très proche d'un hack & slash, le soft propose d'évoluer dans un monde conquis par des horribles créatures insectoïdes. Votre but ? Progresser en les massacrant, en ramassant les medipacks et en gagnant des améliorations. On avance en pointant du doigt une direction, on tire en visant l'adversaire du doigt et on peut même effectuer quelques actions spéciales en cliquant sur les boutons appropriés sur le côté de l'écran ou en opérant des actions spéciales comme double taper sur l'écran pour faire un saut et éliminer ses adversaires. Le gros défaut du soft, c'est qu'il n'est pas bien long. Quelques heures suffisent à en venir à bout, après quoi on ne remet pas le couvert. Du coup, c'est sans doute son unique gros défaut, qui colle avec son prix de vente un poil exagéré peut-être. Cela dit, le gameplay excellent, la rareté de ce type de jeux sur portables, la réalisation plutôt bonne et les nombreuses possibilités offertes justifient à eux seuls l'achat du soft. Cerise sur le gâteau, les boss sont également plutôt bien fichus, sans compter que certains passages nous permettent d'être épaulés de joueurs gérés par l'I.A.

+ Plutôt joli
+ Gameplay de qualité
+ Un vrai gros jeu
+ Le design général
+ Les cinématiques

- Un peu court
- Un peu cher

Verdict : 17/20

The Harvest figure sans difficulté parmi les immanquables sur WP7. Il s’agit d’un soft beau, fun, riche et offrant une aventure très agréable dans une sorte de hack & slash spatial qui devrait ravir les adeptes du genre. Dommage tout de même que le titre soit un peu court et un peu cher, même si globalement, c'est justifié par ses nombreuses qualités. Si suite il y a, espérons que le soft sera encore plus joli mais également plus long !


Rise of Glory

Annoncé à la dernière minute et n'ayant bénéficié d'aucune campagne marketing, Rise of Glory a surpris un peu tout le monde là où on s'y attendait le moins. Et pour cause puisqu'il s'agit d'un... simulateur aérien se déroulant en pleine Première Guerre mondiale ! Proposé au tarif de 2,99€, le titre de Microsoft Games parvient-il à séduire les amateurs du genre ?



Lorsqu'on dit simulation et smartphone dans la même phrase, on a souvent tendance à éclater de rire. Il faut avouer que lorsqu'on tente les simulations sportives ou les simulations automobiles sur ce support, il y a de quoi avoir de vrais fous rires, la faute au manque de précision de ces supports et de profondeur de ces titres. Pourtant, Rise of Glory ne se fiche pas des joueurs, et cela se sent au premier contact alors qu'on rigole d'avance. On démarre son moteur d'une pression de bouton, on attend que celui-ci démarre, on voit notre carlingue avancer et on oriente le WP7 vers le bas pour décoller et... c'est le crash. On recommence, on prend son temps, on attend que l'avion ait une meilleure vitesse, on décolle... Tout va bien. On se dit alors que la machine semble plutôt réaliste. On tente quelques acrobaties qui répondent plutôt bien, on essaye un rase-mottes, et c'est de nouveau le drame. Rise of Glory est un titre très exigeant qui offre beaucoup de possibilités. Très exigeant car il demande une précision à toute épreuve, de la rigueur et de l'adresse.

Niveau possibilités, on se rend compte qu'on dirige l'avion en orientant le smartphone à droite, à gauche… En plus de cela, on peut gérer la vitesse et le frein arrière, ce qui permet de réorienter sensiblement l'appareil. Là où cela devient plus compliqué, c'est qu'une fois dans les cieux, il y a plein d'ennemis et ceux-ci ne vous font pas de cadeaux ! Avec vos mitrailleuses, il vous faudra les poursuivre et les massacrer. Globalement, la carrière solo est plutôt bien fichue et le soft offre de bonnes sensations, même si c'est plutôt lent et réaliste. Le soft est exigeant, dispose d'une excellente réalisation graphique et offre pas mal de coucous à piloter. Dommage tout de même que l'on n'ait pas droit à plus des modes de jeu. Pour 2,99€ seulement, les joueurs ont cela dit droit à une excellente simulation qui s'ajoute à un catalogue de jeux de plus en plus varié et disposant de sérieux atouts pour convaincre. Après un tel rouleau compresseur, il sera difficile de trouver mieux dans ce genre !

+ Plutôt joli
+ Vastes aires de jeu
+ Gameplay précis et exigeant
+ Bonne durée de vie
+ Pas cher

- Peu de modes de jeu
- Décors pas très variés

Verdict : 17/20

Rise of Glory est une excellente simulation de combats aériens se déroulant en pleine Première Guerre mondiale. Beau, complet, exigeant et précis, le soft a en plus le mérite d'être proposé à un tarif très avantageux. Que demander de plus ? Si ce n'est plus de modes de jeu et peut-être des décors un peu plus fouillés et offrant plus d'originalité ?


Conclusion
Le Windows Phone 7 ne cesse de s'enrichir en titres et en applications. On y trouve de tout comme le montre cette deuxième partie de notre dossier, dont des jeux plus orientés core gamers. Quelques loupés, des réussites et même quelques surprises, les critiques ci-dessus mettent clairement en avant que le système d'exploitation utilisé sur certains smartphones a un fort potentiel. Reste aux divers développeurs à l'exploiter au mieux...
Consulter les commentaires Article publié le 06/02/2011 par Etienne F.


PUBLICITE

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019