Dossier - La rédac' donne ses Top/Flop 2014 sur Xbox 360

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 243 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
Dossier > La rédac' donne ses Top/Flop 2014
Pour terminer l’année comme il se doit, chaque rédacteur de Xbox Gamer a tenu à partager avec vous ses coups de cœur (jusqu’à dix) et ses déceptions (jusqu’à cinq) par rapport aux jeux sortis cette année, et ce qu’ils soient compatibles Kinect ou non et qu’ils soient sortis sur Xbox 360 et/ou sur Xbox One en boîte ou sur le Xbox Live Arcade. Bien entendu, tous les rédacteurs n’ont pas joué à tous les jeux, ce qui implique que les classements sont totalement subjectifs, dépendant des titres auxquels ils ont joué et de leurs goûts personnels. Cela dit, les profils étant différents, vous devriez avoir un bon aperçu des jeux qu’il ne fallait pas manquer en 2014. Notez que le menu ci-dessous qui liste les rédac’ et leur pseudo sur le site vous permet d’accéder directement à chacun de leur « coups de coeur », « déceptions » pour peu que vous cliquiez sur un nom.


Rédacteurs
Vincent (onizukadante)
Lionel (panzerkrieg)
Julie (gizm0z0r)
Patrick (Lenuldepik)
Skander (Babouchska)
Vincent/onizukadante // COUPS DE CŒUR - JEUX XBOX 360/ONE
1
Adorant l’univers de South Park, j’ai été très agréablement surpris par la qualité de l’adaptation réalisée par Obsidian Entertainment. Visuellement très fidèle, le titre s’offrait en prime un vrai gameplay typé RPG, même si le jeu était très facile, et des répliques tordantes. J’ai enchaîné les quelques heures pour le finir à fond avec un ami à mes côtés. Même s’il n’y a pas joué, il a adoré, puisque ça faisait pour lui l’équivalent d’un enchaînement d’animés si on peut vulgariser. Malgré ses défauts, c’est assurément le soft qui m’a le plus marqué cette année.
2
Depuis le début, Frogwares fait du bon travail avec la licence Sherlock Holmes. Aimant l’univers de ce fin limier et ayant été interpellé par la critique de Julie, je lui ai demandé si elle pouvait me l’envoyer. Un échange plus tard, j’ai pu me mettre sur le jeu et, bien que je ne l’aie pas encore terminé, je comprends tout à fait les qualités pointées du doigt. Les mécaniques de jeu sont vraiment bonnes, visuellement, le nouveau moteur se ressent, et les enquêtes sont bien montées. Un vrai régal !
3
Child of Light ne touchera pas tout le monde, c’est une évidence, mais il m’a envoûté. Les textes sont poétiques, la direction artistique est superbe et j’en suis ressorti avec la sensation d’avoir vu un joli conte animé. Pour un petit jeu à un prix très raisonnable, le titre d’Ubisoft Canada peut très clairement rivaliser avec les grands grâce à son univers, et à son gameplay inspiré par de bonnes références du genre.
4
PlayGround Games a réussi à mixer le concept de Forza Horizon premier du nom et le moteur graphique de Forza Motorsport 5 pour livrer un très bon jeu de course en monde ouvert sur Xbox One (la version Xbox 360 du jeu est loin d’être mauvaise, mais on sent clairement qu’elle a été sabotée pour mettre en valeur la version One sur plusieurs points). Bref, ce qui compte, c’est que ce Forza Horizon 2 est plutôt bien fini (ce qui est très rare à notre époque) et que le contenu suffit amplement sans devoir céder aux sirènes des DLC (qui ne manquent pas malgré tout). J’ai quelques regrets sur les Drivatars ou encore la structure du solo, mais j’ai pris bien du plaisir à parcourir le soft.
5
Les shoot them up et autres run&gun représentent mon petit pêché mignon. Et dans le genre, Super T.I.M.E. Force fait très fort avec son concept de coopération en solo. Le titre est extrêmement bien réussi avec l’accumulation de ses replays qui permettent d’avancer dans la partie en cours. Le pixel art est maîtrisé, l’humour est omniprésent et le gameplay est efficace. Comme quoi, parfois un concept « simple » maîtrisé vaut mieux qu’un concept complexe sur le papier qui multiplie les tares…
6
Fan de FPS, cette année, j’ai trouvé mon bonheur auprès de Shadow Warrior, licence remise au goût du jour par Flying Wild Hog. Loin des jeux de tir pan-pan-boum-boum comme on peut en consommer des dizaines en version fast-food, Shadow Warrior se place en FPS à l’ancienne qui allie gameplay nerveux, combats au sabre jouissifs, bonne durée de vie, level design travaillé et humour qui fait mouche.
7
L’UbiArt Framework est un merveilleux moteur. Très clairement, il permet de faire des jeux en 2D d’une beauté saisissante, dans leur style bien entendu. Après le grand retour de Rayman, Ubisoft Montpellier a voulu créer une nouvelle licence en se servant de son moteur. Il a pris le thème de la Première Guerre mondiale, bien moins essoré que celui de la WWII. Plutôt que de faire un énième FPS, les développeurs ont opté pour un jeu en 2D misant sur l’émotion. Et le résultat est vraiment bien foutu, même si le gameplay est un peu mou et l’ensemble ultra facile. En tout cas, malgré des défauts évidents, Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre a réussi à me marquer, grâce à son narrateur, au sujet plutôt bien traité et à tout l’aspect documentaire qui a été ajouté, sans parler de l’ambiance, fort réussie. A faire au moins une fois !
8
On ne va pas se mentir, après avoir voulu imposer Kinect V2.0 sans succès, Microsoft l’a totalement recalé en accessoire de seconde zone. Malgré tout, même si les jeux dédiés au périphérique se font rares, je suis content d’avoir pu jouer à D4 (aussi compatible avec la manette). Swery et son studio Access Games ont parfaitement saisi les points forts de Kinect à exploiter. Ils ont mêlé ça à un point’n click bien foutu, à l’ambiance loufoque mais travaillée, et ça a donné une expérience très plaisante qui doit tout de même être poursuivie dans le prochain épisode (la licence a été découpée au format épisodique). Techniquement, les développeurs ne maîtrisent clairement pas la console (ils ont des générations de retard), mais ils ont bien intégré Kinect et ils ont suffisamment travaillé les personnages et la mise en scène pour capter l’attention du joueur et lui donner envie d’en découvrir plus.
9
Comme j’ai pu le dire précédemment, j’ai un faible pour tous les shoot them up et les run&gun. Du coup, il n’est pas étonnant de voir que Geometry Wars 3 se retrouve dans ce top. En effet, même si je regrette fortement les soucis liés aux serveurs, je dois avouer que j’ai pris beaucoup de plaisir à y jouer. Etrangement, c’est d’ailleurs en solo que j’ai le plus apprécié l’expérience au final. L’aspect scoring m’a poussé à refaire certains niveaux pour améliorer mes performances et, même si je me suis brûlé les yeux avec la multitude d’effets visuels, il est extrêmement gratifiant d’obtenir les trois étoiles sur chaque niveau.
10
Ce n’est pas encore l’opus parfait que j’attends, et ce en oubliant volontairement le manque de licences qui n’est qu’une histoire de gros sous dans laquelle Konami est à chaque fois perdant. Les défauts principaux viennent d’une version Xbox One déjà inférieure à la version concurrente (c’est assez visible sur pas mal d’éléments), mais surtout d’un gameplay qui garde encore trop d’aspects mécaniques scriptés, comme le petit coup de pied pour enlever le ballon des pieds de l’adversaire ou les frappes en mode avancé qui finissent inlassablement sur la transversale ou le poteau dans la majorité des cas. Malgré cela, j’apprécie tous les efforts qui ont été faits sur la construction du jeu, sur le système des contrôles ou encore sur la physique de balle, vraiment excellente. Je ne peux ignorer les défauts montrés, mais je dois également dire que le reste est vraiment bien fait. J’ai plaisir à enchaîner les rencontres et à mettre certains buts tout bonnement superbes, que ce soit par rapport à la frappe ou à la construction de l’action. Il y a encore de nombreux progrès à faire, mais le foot virtuel façon PES est en très bonne voie.
Vincent Padron // DECEPTIONS - JEUX XBOX 360/ONE
1
Entre les premiers médias montrés et le résultat final, il semble y avoir une génération de retard. En acceptant le fait que les visuels aient pu perdre autant en qualité sur les consoles new-gen et que le moteur physique soit merdique, sans forcément que le jeu soit moche (juste très loin des promesses de base), je reste tout de même déçu par un concept totalement sous-exploité massacré sur l’autel de l’hyper casualisation. L’I.A. est risible, les possibilités de piratage sont automatisées et de fait sous-exploitées, les missions ont des structures similaires et le tout arrive même à devenir répétitif. Même si le jeu n’est pas mauvais dans l’ensemble, ça reste certainement l’une des plus grosses déceptions de 2014.
2
Avec Watch_Dogs, la deuxième grosse déception de 2014, c’est assurément Destiny. Malgré la direction artistique et un gameplay simple mais efficace, le titre de Bungie Software se présente très clairement, à mes yeux du moins, comme une coquille vide qui ne révolutionne absolument rien dans l’univers du FPS. Pire, l’I.A. est risible, l’histoire sans intérêt, le contenu est pauvre, le multijoueur est archi limité, le loot est risible, l’interactivité sociale promise est pauvre, etc. Les promesses étaient nombreuses (je me rappelle encore de la présentation du jeu à la presse à laquelle j’ai assistée) et bien belles sur le papier, et au final on se retrouve avec un FPS vendu trop cher pour ce qu’il est, qui vise surtout à remplir les poches d’Activision avec les DLC.
3
Rare était un studio qui brillait… Mais ça c’était avant. Désormais, ce n’est plus qu’une ombre qui a codé ces dernières années du Kinect Sports. Si le premier était plutôt réussi, démontrant les capacités de Kinect, le deuxième s’avérait des plus moyens. J’avais bon espoir que le studio fasse le nécessaire pour assurer un Rivals démontrant les capacités de Kinect V2.0. Malheureusement, ce n’est pas vraiment le cas tant le jeu a été bâclé. Trois activités recyclées, de la latence sur le tennis, deux activités à oublier (foot et tir) et une reconnaissance, certes très bonne, mais pas optimale, voilà ce à quoi on a eu droit. Si on rajoute des chargements trop longs, des cut-scenes risibles et des menus lourdingues, on se retrouve avec un truc mal pensé et mal fini. A vrai dire, la pré-Season suffisait amplement puisqu’elle présentait le jet ski, l’activité la plus travaillée, sans compter l’escalade, la bonne surprise de la galette finale. C’est très léger…
4
Parmi les licences qui ont été massacrées au fil des années, il y a assurément Ninja Gaiden. Il est bien loin le temps du premier et de la réédition Black, désormais on se retrouve avec un spin-off au rabais ultra linéaire et chiant à jouer. J’ai été dépité quand j’y ai joué. Le pire, c’est que le véritable point fort du titre, au final, c’est le mode rétro arcade qui a été ajouté comme bonus… Vous ne rêvez pas, le bonus est plus intéressant que l’ensemble du jeu de base… C’est dire à quel point ce Yaiba est à éviter.
5
J’avais été très intrigué par la critique de Manu et je me suis procuré par la suite une version de Thief. Que dire… La licence aurait pu rester dans sa tombe tant ce reboot est décevant. J’ai trouvé ça répétitif, peu intéressant et ultra dirigiste, et encore, je ne parle pas de l’I.A. qui est une véritable catastrophe. Pour tout avouer, j’ai trouvé la première moitié du jeu tellement mauvaise que je ne l’ai toujours pas terminé…
Lionel/panzerkrieg // COUPS DE CŒUR - JEUX XBOX 360/ONE
1
On ne donnait pas cher de sa peau, avec son concept "survival" casse gueule, et les casseroles que se traînait la licence depuis quelques années… Et pourtant, Alien Isolation fait partie des jeux qui m'ont le plus emporté cette année, grâce à une ambiance excellente, des graphismes fidèles au premier film et un sentiment de stress permanent. Bravo aux développeurs de Creative Assembly.
2
Avec sa bande-son magnifique, sa simplicité et les émotions qu'il fait naître, Thomas Was Alone m'a envoûté ! Et pourtant, au premier abord, ce jeu ne fait pas forcément envie, étant visuellement ultra simpliste et peu engageant. Et pourtant, son concept est excellent, simple et efficace, et prouve une nouvelle fois qu'il n'y a pas besoin de tout faire péter pour prendre son pied.
3
Bien que le jeu soit sorti l'année passée, l'édition Apocalypse (avec tous les DLC) est bel et bien sortie cette année. Dead Rising 3, malgré ses défauts, est un jeu auquel j'aime jouer régulièrement histoire de savater du zombie. Les armes sont très nombreuses, le fun omniprésent, et la coop vraiment plaisante. Cette édition GOTY, en revanche, ne présente que peu d'intérêt.
4
Voilà un jeu bourré d'humour qui pète dans tous les sens. Sunset Overdrive est un feu d'artifice visuel, ultra coloré et bien cool à prendre en main. Une fois que l'on maîtrise son personnage, on file à toute allure dans la ville de Sunset City au level design excellent. Les missions secondaires sont toutes différentes, et bien que le jeu reste quelque peu répétitif, on y revient souvent avec plaisir. Vivement une suite.
5
Un bon FPS à l'ancienne, voilà ce qu'il faut pour se défouler après une journée de boulot. Shadow Warrior est fun, facile à prendre en main, gore et jouissif. Ses graphismes en dents de scie ne sont qu'un détail au milieu des nombreux démembrements et exécutions de démons. De plus, le jeu possède beaucoup d'humour et votre personnage envoie des vannes bien placées. On en redemande.
6
Encore un bon gros FPS qui tâche. Wolfenstein fait la part belle aux fusillades et les impacts de balles font vraiment mal. Graphiquement lui aussi en dents de scie, le jeu parvient toutefois à capter le joueur avec des niveaux variés et plutôt longs, ainsi que de bonnes idées de gameplay. Un come-back réussi donc, pour une licence ayant vécu des années plus sombres.
7
Un portage dans ma sélection annuelle ? Certes, mais Metro Redux prouve qu'en se cassant un peu la tête, ce type d'adaptation peut être parfaitement réussie. Les jeux sont très beaux (surtout Metro 2033, entièrement retravaillé) et tournent en 60 images par seconde. Le travail réalisé sur les graphismes et le gameplay est bien réel, et l'achat vaut clairement le coup pour les joueurs ne connaissant pas cette licence.
8
Bien qu'elle soit décevante par rapport à la première saison, cette deuxième partie de The Walking Dead reste prenante et réserve son lot de surprises. Le gameplay reste inchangé et toujours aussi basique, mais on suite avec plaisir les aventures de Clémentine et de ses compagnons. J'espère simplement que les maladresses et incohérences scénaristiques seront moins nombreuses dans le prochain volet.
Lionel/panzerkrieg // DECEPTIONS - JEUX XBOX 360/ONE
1
Destiny est un jeu que j'ai adoré... pendant 3 jours. Puis après, plus rien, la lassitude était déjà là. On tourne en rond, les missions se répètent inlassablement et un énorme sentiment de gâchis fait son apparition. Cent fois dommage, car le jeu est superbe graphiquement et propose un univers travaillé. Mais une belle plastique ne fait pas tout et, malgré les mises à jour récentes, je n'ai même pas eu l'envie de me remettre à jouer.
2
Watch_Dogs n'est pas un mauvais jeu, il est simplement décevant. Si j'ai pris beaucoup de plaisir à arpenter les rues de la ville de Chicago, je me suis ennuyé dans les missions en solo remplies de clichés et de personnages peu charismatiques. De plus, les missions secondaires sont toutes les mêmes, et une fois deux ou trois terminées, on n'a clairement pas envie d'y retourner. J'espère un contenu plus intéressant pour la suite.
3
J'avais adoré le deuxième opus de cette licence, mais je dois avouer que le dernier ne m'a pas laissé un grand souvenir. Malgré ses cartes ouvertes, le jeu est décevant, comporte pas mal de bugs, et l'I.A. est très mal gérée. La kill-cam est toujours aussi cool, mais le jeu est graphiquement moyen et pète souvent les yeux. Peut-être que les développeurs ont été trop ambitieux.
4
Il faut croire que le terme "definitive" désigne un jeu certes plus joli, mais qui se trimballe des caisses de bugs ou autres soucis de framerate. J'adore Sleeping Dogs, la version One du jeu est plus fine, plus jolie et ajoute pas mal d'effets graphiques... Mais bordel, ça rame sévère ! Ces soucis d'optimisation pousseraient presque à rejouer sur 360 pour une meilleure stabilité. Et ce genre de portages n'est pas prêt de s'arrêter.
5
Un petit jeu 360 pour terminer ma sélection histoire de dire que j'ai également pas mal joué sur cette console. Malheureusement, les développeurs ne se foulent plus pour elle et nous sortent de sacrées daubes. Escape Dead Island est sans aucun doute un des pires jeux auquel j'ai joué. Moche, chiant, bogué à mort, le jeu est sans intérêt. Fuyez !
Julie/gizm0z0r // COUPS DE CŒUR - JEUX XBOX 360/ONE
1
Que dire, j'ai absolument adoré cette expérience pleine de charme et de poésie, un vrai régal pour les yeux et les oreilles ! C'est mon gros coup de cœur de l'année ! Ce RPG onirique est un petit bijou que je ne peux que conseiller fortement ! J'ai particulièrement apprécié le côté RPG, assez basique, mais parfaitement maîtrisé.
2
J'apprécie tout particulièrement l'histoire et les jeux d'aventure, ici, ces deux passions sont réunies de façon très convaincante, avec des énigmes sympathiques, différents personnages et capacités, et pas mal de secrets à découvrir, l'occasion d'en apprendre plus sur la Première Guerre mondiale tout en passant un excellent moment.
3
Ce troisième volet des aventures du célèbre détective est passé à un niveau nettement supérieur, avec une plus grande liberté de choix et des graphismes plus soignés. J'ai particulièrement apprécié le fait que les enquêtes soient moins dirigées et laissent beaucoup de place à l'erreur et à la déduction personnelle, grâce à l'arbre des déductions.
4
Ce petit jeu est particulièrement addictif et demande pas mal de réflexion pour traverser les tableaux. Le fait de devoir gérer la gravité et les changements d'orientation de l'écran rehausse l'intérêt du titre. C'est typiquement le genre de titres que j'apprécie énormément !
5
Comme souvent, les jeux LEGO me séduisent, et en attendant de lancer le LEGO Batman 3, je dois avouer que je me suis bien amusée sur ce nouvel opus, qui reste de bonne qualité malgré le manque d'innovations majeures. C'est toujours un plaisir de retrouver un univers que l'on apprécie, à la sauce briquettes, et d'y partir à la chasse aux minikits, personnages et autres briques, en famille.
6
Je n'en suis encore qu'au début, mais j'aime beaucoup le peu que j'en ai vu, avec son ambiance bien glauque et étrange. Je mets juste un petit bémol par rapport à la jouabilité un peu lourde, mais pour l'instant, cela reste un bon survival. Ca fait un moment que je n'avais plus retouché au genre car peu de titres valaient vraiment le coup.
7
Encore un titre que je viens juste de commencer et que je trouve très sympathique. Un petit jeu de plateforme agréable et coloré, pour passer quelques heures sans s'arracher les cheveux devant la difficulté, ce qui repose de temps en temps !
8
Je n'y ai que très peu joué par manque de temps, mais je tenais absolument à le faire figurer dans mon top de cette année au vu du peu de titres intéressants sortis cette année et de la première impression très favorable qu'il m'a faite. Je ne suis pourtant pas fan de South Park, mais adapté à la sauce RPG, le résultat me plaît, j'espère juste que je ne serai pas déçue de la suite...
Julie/gizm0z0r // DECEPTIONS - JEUX XBOX 360/ONE
1
J'étais impatiente de m'essayer à ce jeu d'aventure, mais je n'ai pas pu dépasser le stade de la démo, car j'ai trouvé la maniabilité désastreuse, gâchant totalement l'expérience de jeu, qui semblait pourtant sympathique. Dommage...
2
Encore une fois, si le concept des figurines semble sympathique au premier abord (en plus avec les héros Marvel...), je suis totalement opposée au côté commercial de la chose : le contenu très pauvre du pack de base pousse, voire oblige à acheter des extensions hors de prix, ce qui donne une facture finale très salée, le concept du jeu en kit parfaitement illustré...
3
Avec mes 3 gremlins, je me suis dit que ce titre pourrait proposer quelques moments amusants, j'ai donc essayé la démo, qui est tout de même supposée donner envie de jouer au titre, et franchement, je n'ai pas été convaincue, comme le titre l'indique, on a affaire à une série télé interactive, avec de longues scènes, entrecoupées de mini-jeux pas forcément intéressants. Le mélange se fait assez mal, surtout pour un titre Kinect, où l'on se retrouve une grande partie du temps debout en attendant la prochaine activité. Même les enfants ont très vite abandonné.
Patrick/Lenuldepik // COUPS DE CŒUR - JEUX XBOX 360/ONE
1
Bien que le titre ne soit pas exempt de défauts, j’ai beaucoup apprécié parcourir les terres du Mordor dans ce titre LSDA (LOTR pour les anglophones). Les inspirations sont très présentes, mais le tout est bien fichu et tient très bien en haleine, dommage que ce soit trop répétitif ou que la première partie soit moins intéressante. Reste qu’enchaîner les Uruks avec le système de combat de Batman, entre deux ou trois finish moves bien gores, en se faufilant dans une petite forteresse pour se venger d’un Capitaine qui vient de nous décapiter, et entendre ses petites provocations à deux balles, c’est grisant.
2
Cette saison 1 est, pour ce que j’ai pu en faire pour le moment, une réussite. J’adore le travail de Telltale Games sur la saga Walking Dead et j’ai hâte de continuer le titre, que je n’ai pu terminer par manque de temps. Je ne suis pas fan des Point & Click mais je dois reconnaître que les choix que propose de faire le titre sont intéressants et cruciaux, que l’histoire tient en haleine et qu’on se prend d’affection pour cette petite Clementine…
3
Oui, aussi étonnant que cela puisse paraître, je mets bien un COD dans mon « top » de l’année (amazing!), premièrement parce que le titre est plutôt réussi et, deuxièmement, parce que cela peut encourager nos amis les développeurs qui lisent évidemment nos articles. Ce « nouvel » opus new-gen est complet, la campagne est réussie, le tout est plutôt dynamique, le mode multi est assez soigné et plus ou moins équilibré (malgré une communauté de campeurs incroyable), et le niveau graphique est à peu près au niveau d’une new-gen.
4
Ayant beaucoup apprécié la saga Trials sur Xbox 360, j’ai forcément eu un petit coup de coeur Arcade pour le troisième opus version Xbox 360 sorti en avril dernier. La réussite par l’échec est toujours aussi grisante, la technique est au point, le contenu est bien présent, le moteur physique est toujours aussi délirant, on dispose en plus de défis et de petits jeux sympas, et les soirées en multi à 4 sont énormes. Dommage que le multi online ne soit disponible qu’en DLC, que le titre propose un Season Pass et que le tout soit globalement plus facile que les deux premiers opus.
Patrick/Lenuldepik // DECEPTIONS - JEUX XBOX 360/ONE
1
Si je suis toujours autant fan des soirées FIFA, j’ai toujours du mal à accepter des titres finis (enfin, sortis) à l’arrache et mis en vente, puis réellement finis à coups de mises à jour. Après plusieurs mois, FIFA 15 est toujours rempli de bugs de sauvegardes, de bugs de jeu (je pense notamment à mon joueur sans visage ou à mon score de saison en FUT différent entre le menu du mode FUT et le menu de la division en ligne), et des problèmes de réseau. Si je prends toujours plaisir à jouer au mode FUT (aka Business Mode), si j’adore faire évoluer mon pro en carrière, il ne m’en faudrait pas beaucoup plus l’année prochaine pour passer à la concurrence, si des efforts ne sont pas consentis à tous les niveaux.
Skander/Babouchska // COUPS DE CŒUR - JEUX XBOX 360/ONE
1
Pour moi, l’un, voir le meilleur titre de 2014. Le jeu est très beau, poétique et mélancolique. Un véritable conte de fée à jouer. En ce qui me concerne, c’est une petite perle.
2
Je ne connaissais pas et j’ai découvert un point & click d’envergure qui m’a beaucoup rappelé les titres LucasArts auxquels j’ai pu jouer plus jeune. Ca a été une très bonne surprise.
3
Pour le coup, il aurait pu passer dans les flops tant la déception fut grande par rapport au manque flagrant de finition sur le titre. Cependant, je suis fan de la licence et je trouve qu’une fois de plus (par rapport à Black Flag), elle a su se renouveler. En conséquent, si on oublie les bugs, pour moi, c’est un très bon titre.
4
Ok, on y a joué en 2013 sur la génération précédente mais Rockstar Games a su faire un remake de qualité en proposant une option FPS en plus. Le titre reste un must have… Donc il est nécessairement dans ce top.
Skander/Babouchska // DECEPTIONS - JEUX XBOX 360/ONE
1
Grosse, grosse attente, le titre a été repoussé, et grosse déception tant il était bogué. Pire, plusieurs mois plus tard, j’ai toujours l’impression que le titre n’a finalement pas marqué les foules. Gros flop donc sur ce lancement de licence en espérant que le 2 soit plus travaillé.
2
Pas grand-chose à dire sur ce titre, d’autant que j’en ai déjà parlé. Je ne comprends tout simplement pas l’engouement. Je ne suis déjà pas fan de Halo et, pour moi, c’est juste une espèce de remix. Perso, je passe mon tour.
3
Testé pour XG, j’y ai passé du temps. Je ne connaissais que très peu LoS, j’ai donc attaqué le premier en vue de tester le second. J’ai trouvé ça très sympathique, j’y suis donc allé de bon coeur. Le deuxième opus a été une grosse déception. En déplaçant l’action dans un cadre plus moderne, j’ai trouvé qu’on perdait énormément en intérêt. J’ai donc refilé ma copie à Julie, sans regret.
4
Le titre promettait du lourd. Mais également la présence de Silvester au casting vocal. On se retrouve finalement avec un rail shooter mal fait parsemé de QTE… Bref, tout ce que je déteste. Pour moi, en conséquent, c’est le titre à éviter de 2014. Tout à refaire, rien à sauver. Ce n’est qu’une vaste blague.


Conclusion
Tous les rédacteurs de Xbox Gamer ont eu plaisir à essayer les divers jeux pour la Xbox 360 et/ou la Xbox One qui sont apparus en 2014. Chacun a ses préférences, selon ses goûts. Nous espérons donc que ces différents listings vous permettront d’avoir un bon aperçu des titres immanquables et à éviter de 2014. Maintenant, il ne vous reste plus qu’une seule chose à faire : partager avec les membres et nous, par le biais des commentaires, vos coups de cœur et vos déceptions de 2014 ! Tous à vos claviers !
Consulter les commentaires Article publié le 30/12/2014 par Vincent P.


PUBLICITE

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019