Dossier - Focus - Guide Officiel Final Fantasy XIII sur Xbox 360

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 242 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
Dossier > Focus - Guide Officiel Final Fantasy XIII
Pour accompagner la sortie de Final Fantasy XIII, Piggyback a mis au point un guide officiel annoncé comme complet. Celui-ci sortira le 9 mars prochain en deux éditions : la standard (260 pages pour 19,99 euros) et la collector numérotée (276 pages pour 25,99 euros). L’éditeur nous ayant fait parvenir cette dernière, nous tenions à vous faire part de nos impressions à son sujet.

Du guide à l’objet d’art ?




Dans son édition collector, le guide de Final Fantasy XIII se pare d’une couverture rigide (avec pelliculage mat) blanche laissant apparaître sobrement le logo du jeu tandis qu’une inscription avec l’alphabet spécial du soft orne la quatrième de couverture. C’est extrêmement sobre, peut-être trop pour certains, mais cette présentation lui confère une certaine classe indéniable. Quant à la deuxième de couverture, affichant un superbe dessin crayonné prolongé sur la troisième, elle indique fièrement le numéro (sur 15 000) de son exemplaire collector. De quoi montrer qu’il s’agit bien d’un objet de collection au tirage limité. Suite à cela, nous découvrons un sommaire très banal accompagné d’une superbe illustration d’un petit chocobo (ressemblant à s’y méprendre à un simple poussin) qui annonce les sept parties qui composent ce manuel (Démarrage Express, Cheminement, Analyses & Tactiques, Inventaire, Bestiaire, Suppléments et Index). A noter que les doubles pages accompagnant chacune de ces parties offrent un render d’excellente qualité qui égale les plus belles illustrations que l’on peut trouver dans des artbooks.

Le Démarrage Express est un court chapitre visant à rappeler les bases du jeu (commandes pour Xbox 360 et PlayStation 3, décryptage de l’HUD, légende du radar, détails des divers affichages et autres mouvements, etc.). Bien expliqué et documenté, ce passage se substitue principalement à la notice du jeu et intègre une page rappelant les six autres parties à venir tout en indiquant leur taux de révélation en termes de gameplay et d’histoire. L’occasion de s’apercevoir quelles sont celles à éviter dans un premier temps pour ne pas se gâcher le plaisir de la découverte. C’est assurément une excellente idée ! Ceci vu, il est temps d’attaquer le gros morceau de ce guide : le Cheminement. Celui-ci est introduit par un mode d’emploi clair qui met en avant la structure des pages avec les cartes (tout en fournissant une légende pour plus de clarté par la suite), la liste des trésors, celle des ennemis, le texte pour l’avancée dans la partie du jeu concernée, les analyses et tactiques à mettre en place pour s’assurer le succès et enfin la mise en avant des divers secrets et des quêtes annexes. Le joueur est alors bien armé pour attaquer le jeu.

Les treize chapitres qui composent le jeu sont ainsi passés en revue, toujours avec la même structure. L’occasion au passage de voir que onze de ceux-ci proposent des environnements en couloirs… Pour en revenir au guide, chaque double page est agrémentée de screenshots in-game du jeu, dont quelques uns ne rendent pas forcément honneur à la qualité du jeu (laissant apparaître des soucis de modélisation, quelques textures plus faiblardes, un peu de flou, etc.), de cartes simples mais claires, de tableaux agréables à parcourir et enfin de paragraphes suffisamment bien proportionnés pour permettre aux joueurs de visualiser rapidement les éléments qui en ressortent, tout en offrant des pages aérées et lisibles. Un vrai régal ! Cette partie comporte enfin tous les détails sur les quêtes annexes afin d’être sûr de n’en louper aucune. En sus, le guide précise l’ordre dans lesquelles il est idéal de les faire, le niveau nécessaire pour les aborder en tout quiétude, l’emplacement des cibles sur une mini-carte, les récompenses obtenues une fois celles-ci accomplies, etc. Autant dire que c’est plus que complet et, surtout, il n’y a aucun spoiler (ou presque, certains éléments pouvant donner des pistes de réflexion) !

Du contenu, du contenu et encore du contenu !




S’en suit après la partie dédiée aux Analyses et Tactiques, qui commence par une petite mise en garde pour rappeler aux joueurs que celle-ci contient tous les secrets sur le système du jeu, ce qui peut nuire à l’expérience. En effet, cette partie décortique complètement le gameplay à grands coups d’explications claires et concises et de tableaux récapitulatifs. Combos, rangs et récompenses, vaporisateurs, éléments, modifications d’état, accessoires, rôle des personnages, comportement de l’I.A. en fonction des choix faits, liste complète des stratégies (et différenciations de celles-ci, évolutions, achats, etc., le chapitre est archi complet. Les tableaux et autres graphiques proposent en plus des systèmes de jeux de couleurs pour permettre de distinguer rapidement les éléments qui les composent.

Rien n’est perdu dans la masse et il est évident que les fans du jeu voulant l’exploiter complètement passeront une poignée d’heures à étudier tout ceci, surtout que quelques illustrations fort sympathiques agrémentent la plupart des pages. Précisons au passage que chaque personnage a le droit à une « étude complète » et que les concepteurs du guide ont poussé le vice à rajouter tous les détails concernant l’évolution de l’équipe, jusqu’à une comparaison des personnages avec tableaux et graphiques. Toutes les compétences et les Eidolons (sans compter les superbes renders de ceux-ci) sont d’ailleurs présentés. Cette partie est consistance, bien fournie et de surcroît bien écrite. Que demander de plus ?

La partie Inventaire n’est pas en reste. Les armes (pour chaque personnage) ont été analysées afin d’être présentées avec toutes leurs caractéristiques et il en va de même pour les accessoires, les matériaux et les démantèlements (tous répertoriés dans de grands tableaux). Les joueurs les plus pointilleux peuvent même consulter quelques paragraphes pour savoir comment procéder au mieux aux améliorations. Les moins patients, quant à eux, ont le droit à quelques tableaux indiquant quels objets se trouvent dans quelles boutiques. La partie Bestiaire est en quelques sortes similaire à l’Inventaire au niveau de l’idée. Au niveau de la présentation, nous avons le droit à des vignettes (triées par types d’ennemis) présentant un visuel de chacun d’eux (il en va de même pour les Armes de Pulse et les Cie’th) et toutes leurs caractéristiques (habitat, force, affinités aux dégâts, PV, magie, butins, seuil de choc, résistance aux combos, etc.). Bien entendu, pour un maximum de clarté, tout a été introduit à base de symboles détaillés en début de chapitre.

Enfin, pour terminer « en beauté », ce guide offre une partie suppléments qui offre tout autant de détails croustillants que de spoilers. A lire une fois le titre parcouru, cette section liste toutes les activités optionnelles et les missions de chasse, présente les trophées/Succès, révèle comment débloquer certains bonus à télécharger (images et thèmes en somme) avant de mettre le doigt sur les secrets du jeu. En plus de permettre de découvrir un résumé complet de l’histoire ou encore des tonnes d’explications et autres précisions, ce chapitre présente surtout de nombreuses images tout bonnement magnifiques. Les quelques pages qui composent ce chapitre font à elles seules office de petit artbook que tout fan doit absolument posséder, sans compter la qualité des informations fournies.

    Informations complémentaires : Edition Standard
  • Nom complet : Final Fantasy XIII® : Le guide officiel complet
  • Nombre de pages : 260
  • Date de sortie : 09 mars 2010
  • Prix : 19,99 euros (prix public conseillé)
  • Publié par : Piggyback
  • ISBN : 978-1-906064-60-0
    Informations complémentaires : Edition Collector
  • Nom complet : Final Fantasy XIII® : Le guide officiel complet
  • Nombre de pages : 276
  • Date de sortie : 09 mars 2010
  • Prix : 25,99 euros (prix public conseillé)
  • Publié par : Piggyback
  • Papier : 150 grammes de qualité supérieure
  • ISBN : 978-1-906064-55-6


Conclusion
Même si le prix peut paraître un peu élevé par rapport à d’autres guides, il faut bien reconnaître que celui-ci est aussi bien plus consistant. Ceci dit, il est extrêmement complet et détaillé, les pages sont aérées, leur structure est toujours aussi minutieusement étudiée, bref, Piggyback signe une fois de plus un ouvrage de qualité, et ce même si certaines images provenant du in-game du titre ne lui font pas honneur. Malgré tout, celles-ci ne sont pas bien nombreuses et ne font clairement pas le poids contre les superbes illustrations qui ont été disséminées ci et là. Enfin, si l’édition standard réussira à séduire les amateurs de guides papiers grâce à sa qualité et à son contenu riche et archi complet, c’est bien entendu l’édition collector numérotée qui attirera l’attention des collectionneurs. Pour faire court en quelques mots, il s’agit réellement d’un ouvrage de grande qualité qui s’apparente à une « œuvre d’art », ou du moins à un véritable objet collector que l’on a envie de choyer et de garder à l’abri des regards indiscrets.
Consulter les commentaires Article publié le 07/03/2010 par Vincent P.


PUBLICITE

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019