Dossier - Dossier 2012 - Top/Flop Jeux Xbox 360 sur Xbox 360

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 242 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
Dossier > Dossier 2012 - Top/Flop Jeux Xbox 360
Pour terminer l’année comme il se doit, chaque rédacteur de Xbox Gamer a tenu à partager avec vous ses coups de cœur (jusqu'à 15) et ses déceptions (jusqu'à 5) par rapport aux jeux (format boîte) sortis cette année, et ce qu’ils soient compatibles Kinect ou non. Bien entendu, tous les rédacteurs n’ont pas joué à tous les jeux, ce qui implique que les classements sont totalement subjectifs, dépendant des titres auxquels ils ont joué et de leurs goûts personnels. Cela dit, les profils étant différents, vous devriez avoir un bon aperçu des jeux qu’il ne fallait pas manquer en 2012. Notez que le menu ci-dessous qui liste les rédac’ et leur pseudo sur le site vous permet d’accéder directement à chacun de leur « coups de coeur », « déceptions » pour peu que vous cliquiez sur un nom.


Rédacteurs
Vincent (onizukadante)
Lionel (panzerkrieg)
Julie (gizm0z0r)
Patrick (Lenuldepik)
Manuel-Ange (Grenesis)
Vincent/onizukadante // COUPS DE CŒUR - JEUX XBOX 360
1
S’il y a bien un studio de développement qui respecte les joueurs, c’est bien CD Projekt. Les cinématiques du jeu m’ont mis une claque et le titre en lui-même est juste sublime. Effectivement, c’est un jeu PC à la base qui n’avait plus rien à prouver, mais je peux affirmer que le portage sur Xbox 360 a été soigné. Le contenu supplémentaire est bon, l’édition standard ridiculise la plupart des éditions limitées et le titre est juste excellent, que ce soit en termes de choix, d’univers ou même de gameplay. Un véritable exemple à suivre !
2
Dishonored est assez faible techniquement parlant et le scénario est prévisible. Néanmoins, j’ai été totalement conquis par la direction artistique. Le level design a été soigné et ce FPS change du simple jeu de shoot. La discrétion est bienvenue, les choix ont des implications et chaque mission peut être abordée de différentes manières. J’ai trouvé le gameplay au poil et je me suis surpris à innover dans les manières de rejouer un même passage en combinant les pouvoirs. A exploiter en faisant preuve de créativité !
3
Visual Concept domine la discipline avec sa série des NBA 2K et cette nouvelle cuvée ne fait pas exception à la règle. Seul maître du terrain, NBA 2K13 se paie le luxe d’être le meilleur jeu de sport à mes yeux. Il est bien difficile de trouver un titre aussi complet, maîtrisé en tous points et aux finitions soignées. Tout n’est pas parfait, mais il tutoie les sommets !
4
Sleeping Dogs fait partie des meilleures surprises de cette année 2012. Annulé comme True Crime par un Activision qui a réagi d’une manière totalement stupide, le projet a été sauvé par Square Enix. Et ce n’est que du bonheur, j’ai pris un malin plaisir à le finir deux fois, à me plonger dans cet univers envoûtant des triades. Le gameplay est bon, l’ambiance est là, les idées de manquent pas et le titre est prenant. En plus, l’éditeur a fait un effort sur le prix, ce que je ne peux que saluer.
5
Catherine est une petite étrangeté qui a attiré mon attention avec deux points : la promotion avec son penchant horreur/érotisme et le héros qui se prénomme comme moi. J'avais un peu peur de la coquille vide, mais le titre se révèle être un jeu intéressant, intelligent et offrant un certain challenge. La relation entre le héros et les demoiselles est séduisante et les puzzles ne sont pas en reste. L'univers est particulier, mais j'ai pleinement accroché.
6
J’ai un profond respect pour le travail de Yakuza Studio. Malgré tout, la campagne promotionnelle de Binary Domain m’avait laissé sceptique. Et c’est quand j’ai dû le tester que je me suis rendu compte à quel point j’étais agréablement surpris. Techniquement loin de briller et bourré de petits défauts, il a réussi à me séduire avec son gameplay aux petits oignons, son histoire intéressante et l’ambiance qui s’en dégage. J’ai été scotché, tout simplement.
7
Far Cry premier du nom reste encore une référence de l’univers PC. Far Cry 2 avait divisé même s’il était loin d’être mauvais, du moins du point de vue d’un jeu console. Avec Far Cry 3, les développeurs ont montré qu’ils avaient écouté la communauté. L’histoire est intéressante, l’ambiance m’a plu et Vaas est un personnage qui restera longtemps dans ma mémoire. Le gameplay a été travaillé et il reste une valeur sûre en solo. La coopération est un plus, l’éditeur de map est maîtrisé, mais le multijoueur est vraiment mauvais, ce qui lui a fait perdre plusieurs places dans ma liste des coups de cœur.
8
Pour avoir joué à la bêta du jeu il y a un sacré paquet de temps, je n’attendais absolument rien de ce TPS. A vrai dire, je pensais même qu’il allait se faire cartonner. Néanmoins, j’ai tenu à le tester pour le juger à sa juste valeur. Et le solo fut une très agréable surprise. L’histoire est marquante et l’horreur de la guerre, avec toute l’implication psychologique, y est parfaitement retranscrite. Même les fins sont bien pensées. Un vrai coup de cœur en solo. Dommage qu’il soit si court et que le multijoueur soit à oublier très rapidement.
9
Le divin chauve est de retour et il m’a fait plaisir. En fait, ce que j’ai le plus apprécié, c’est que Io Interactive n’a pas délaissé les fans de la première heure amateurs d’infiltration et de challenge. Avec la possibilité de désactiver toutes les aides, j’ai pris un vrai plaisir à parcourir l’aventure. Certes, il y a pas mal de défauts, mais le plaisir de jouer à un Hitman est là, avec différentes approches de la cible, la possibilité de planquer les corps et de créer des diversions.
10
SSX est un reboot réussi qui joue la carte des enchaînements aériens et du scoring. Le contenu est là, c’est assez spectaculaire et même s’il manque de soin dans son ensemble, je l’ai trouvé vraiment fun. En plus, c’est toujours un plaisir de défier ses amis et le soft, à la prise en main très aisée, demande tout de même un peu d’habileté pour être maîtrisé.
11
Les deux premiers Max Payne sont des monuments… J’entends encore ce bébé qui pleure pendant que notre héros tente de suivre un fil imaginaire… Max Payne 3 est vraiment différent et c’est ce qui pourrait bien en rebuter beaucoup. Néanmoins, je ne peux qu’applaudir Rockstar qui a fait de véritables efforts sur la narration, plus mature que dans la plupart des shooters, qui a soigné les animations et qui a fourni un bon jeu, tout simplement. A prendre pour ce qu’il est, et surtout pas pour ce qu’on aimerait qu’il soit !
12
FIFA 13 est un jeu incontournable dès que j’ai des amis qui viennent à la maison. A vrai dire, j’y joue plus en local jusqu’à quatre qu’en ligne. Les développeurs ont fait pas mal d’efforts pour fournir un titre plus réussi que la cuvée de l’an passé et dans l’ensemble, ils ont bien travaillé. Malgré tout, ils ont encore négligé plusieurs points, à comment par l’arbitrage, ce qui empêche le titre d’être à mes yeux le jeu de sport incontournable de cette année.
13
Konami a touché le fond avec son PES 2008 mais les équipes ont bossé par la suite pour essayer de revenir à niveau. L’an dernier, le résultat était bon et, cette année, il est vraiment très bon. Les développeurs ont bossé leur sujet et ils ont réussi à gommer plusieurs défauts et à offrir l’un des meilleurs PES que je connaisse. Par contre, il se joue clairement différemment d’un FIFA et je les trouve au fond assez complémentaires. D’ailleurs je le vois quand mes amis viennent à la maison, certains préfèrent cette vision du football et certains autres ont été conquis par le concurrent.
14
Qu’on se le dise, je suis un piètre danseur. Mais Just Dance 4 m’a réconcilié avec la danse grâce à son approche festive, à ses musiques qui bougent et à ses chorégraphies vraiment travaillées. Aussi surprenant que cela puisse être, je prends un gros plaisir à le sortir quand des amis viennent. Ce sont des bonnes tranches de rire assurées !
15
Ce retour de la franchise FIFA Street, qui fait d’ailleurs office de reboot, fait du bien. J’y ai trouvé bon nombre de défauts, mais je me suis amusé. Les gestes techniques sont appréciables, il se prend facilement en main et on s’amuse à tester différentes techniques pour gagner avec style. Ce n’est pas le jeu de l’année, mais c’est un très bon choix pour les soirées entre amis.
Vincent/onizukadante // DECEPTIONS - JEUX XBOX 360
1
Déjà que j’avais trouvé le GoldenEye 007 Reloaded plutôt mauvais, préférant encore lancer l’original sur ma N64, je ne peux qu’être consterné devant le massacre opéré sur ce 007 Legends. Cela devait être un opus faisant honneur à la saga et ce n’est qu’une infâme bouse… Car oui, il n’y a vraiment pas d’autres mots. Je ne comprends pas comment il a pu sortir dans cet état tant c’est honteux.
2
Silent Hill 2 est un chef d’œuvre. Silent Hill 3 est vraiment très bon. Pourtant, cette Silent Hill HD Collection est loupée. Vouloir gagner de l’argent sur le dos des joueurs, c’est bien, savoir le faire c’est mieux. Les portages ont été massacrés, et ce n’est que peu dire, en sachant que les développeurs ont dû travailler à partir des versions non finalisées des jeux originaux, les codes des titres définitifs ayant été perdus. Konami aurait mieux fait de ne jamais sortir cette compilation, surtout que l’annulation du patch pour la version Xbox 360 a simplement de quoi dégoûter.
3
Dragon Ball Z Kinect relève un peu du rêve de môme. J’étais tout excité à l’idée d’y jouer… Puis j’y ai joué. Spike Chunsoft a simplement massacré le tout. Le mode « histoire » est inintéressant, c’est ultra court, ça manque de contenu, tous les persos se jouent de la même manière, exception faite des deux poses pour les super coups, c’est relativement imprécis et en plus on ne peut pas y jouer avec un ami en local, ni même en ligne. Pire encore, l’animé est clairement mauvais à mes yeux.
4
Ninja Gaiden Black est une véritable référence à mes yeux, un exemple. Avec Ninja Gaiden 2, la qualité de la série avait chuté. Avec le trois, si on met de côté certaines bases qui restent bonnes, on ne peut que constater qu’elle a sombré. La série a été dénaturée, appauvrie, réduite à un beat them all du pauvre, certes défoulant et bien mis en scène. Le résultat est tout simplement médiocre tant il ressemble plus à un brouillon de début de projet qu’à un jeu.
5
Pour EA, 2012 était l’année des reboots. Si SSX ou encore FIFA Street s’en sont bien tirés, Syndicate a malheureusement été un échec. Le souci, c’est qu’en voulant transformer la licence pour la rendre plus commerciale, EA et Starbreeze ont rendu un FPS bête et méchant, au scénario minimaliste, au code réseau à revoir et au solo court et soporifique. Rajoutez à cela des finitions inexistantes et vous obtenez un véritable gâchis.
Lionel/panzerkrieg // COUPS DE CŒUR – JEUX XBOX 360
1
La surprise de l’année ! Avec son gamepaly bien huilé, ses phases de jeu variées et des graphismes réussis (mention spéciale aux visages des personnages), j’ai dévoré le jeu du début à la fin. Encore une fois, et même en changeant de style, les papas de Yakuza m’ont comblé. Foncez sur ce jeu, vous ne serez pas déçus, d’autant que l’histoire est vraiment très intéressante.
2
Changement de studio et un peu de fraîcheur pour la saga Halo. Le jeu est une réussite graphique et les ennemis vraiment magnifiques. La jouabilité a été améliorée et est plus nerveuse, notamment grâce aux nouvelles armes. Avec un scénario bien écrit, son level design réussi et sa bande-son excellente, j’ai pris énormément de plaisir à me replonger dans cet univers. Un must-have sur notre console !
3
Du fun entre amis pour un concept simple mais efficace. Avec plus de 600 niveaux, le jeu vous prendra de nombreuses heures pour être terminé. Graphismes colorés et en full HD, bruitages rigolos, associés à une jouabilité ultra précise, font de cette adaptation une réussite, malgré un prix de vente trop élevé. C’est le jeu addictif par excellence sur lequel je me remets régulièrement.
4
Max revient plus en forme que jamais, ou pas, le nez dans la bouteille. Avec des animations hyper détaillées et des fusillades explosives et très jouables, le jeu est un plaisir. Les personnages sont charismatiques, les décors diversifiés, et les flash back titilleront les fans. Seules les cinématiques un peu longuettes restent le bémol de cette aventure passionnante. Rockstar frappe encore une fois très fort.
5
Un peu de nouveau dans les TPS. Les choix moraux font vraiment cogiter dans ce jeu loin d’être manichéen. La représentation de Dubaï m’aura laissé un excellent souvenir, avec ses vues ensablées magnifiques et son côté apocalyptique bien retranscrit. Une excellente surprise, à l’image de Binary Domain.
6
C’est l’une des meilleures adaptations de l’homme araignée sur notre génération. Bien qu’elle soit graphiquement très aliasée, elle offre des balades en ville super agréables et des sensations vertigineuses. Les missions secondaires permettent de refaire une petite partie de temps en temps et la recherche des pages de comics (une excellente idée) rallonge la durée de vie.
7
C’est LE jeu que j’attendais impatiemment depuis son changement de nom et de studio, et je n’ai pas été déçu. Une grande identité graphique alliée à des scènes de combats jouissives font du titre un top de l’action. Bien qu’un peu courte, l’aventure se vit à 100 à l’heure et on ne s’ennuie pas une seconde. Merci Square Enix d’avoir cru en ce projet !
8
J’ai eu de franches parties de rigolade sur Family Guy, que ce soit seul ou en coopération. C’est certainement le jeu le plus drôle de l’année, beau, fluide et hyper fidèle à la série. Un vrai coup de cœur pour ma part ! Les références à la série sont très nombreuses et bien intégrées à l’aventure. Le multi en local est vraiment fendard. Dommage pour les joueurs français qu’il ne soit disponible qu’en import.
9
Histoire de changer un peu des jeux d’action et de sport, Sherlock Holmes tombe à pic. Largement plus beau que le précédent opus, je l’ai dévoré sans voir passer le temps, pris dans le scénario bien écrit aux dialogues intéressants. Sombre et adulte, aux énigmes logiques et bien trouvées, le jeu est vraiment intéressant à suivre. Vivement le prochain !
10
Malgré le contenu un peu limite, surtout au niveau des arènes, et son multi mal optimisé, Dead or Alive fait un retour fracassant. Toujours aussi fun à jouer, encore plus technique, il permet en plus de retrouver Kasumi… Un vrai plaisir ! Le mode histoire m’aura fait mourir de rire tant certains passages sont absurdes. Le jeu reste aujourd’hui un des plus vifs et jouissifs disponibles.
11
Après un premier opus réussi, j’attendais impatiemment cette suite, et je n’ai pas été déçu. Les transformations de véhicules sont vraiment sympas et bien intégrées aux courses, encore plus corsées qu’avant. Le fan service est là, avec des personnages et arènes reprenant les classiques de chez Sega. Du fun entre potes, seule l’absence de Ryo Hazuki m’aura fait grimacer.
12
Ce message s’adresse à Familles de France : tuer de plein de façons différentes, c’est vraiment cool… dans Hitman, bien évidemment. Le chauve fait son retour dans un jeu réussi, aux graphismes plaisants, et conservant pas mal de libertés. Des scènes scriptées sont présentes, mais pas trop envahissantes. Depuis Blood Money, il me tardait de réutiliser la corde de piano. Vous en rêvez, l’Agent 47 le fait.
13
Je ne suis pas un grand fan de RPG, mais je me suis incliné devant l’adaptation réussie de The Witcher 2. Graphiquement au poil pour un jeu console, les choix proposés sont vraiment passionnants et le potentiel de rejouabilité important. Même si je n’ai pas pu terminer le jeu, je dois avouer y avoir pris beaucoup de plaisir !
14
Les cinématiques et trailers étaient intrigants, le jeu est vraiment original. La difficulté est corsée et peut surprendre les joueurs actuels. Le scénario est vraiment passionnant et les personnages charismatiques. Impossible de rester indifférent devant cet ovni particulièrement addictif. Mon jeu étrange de l’année.
15
Les jeux de sniper ne courent pas les rues, je les attends donc à chaque fois avec impatience. Sans être un chef d’œuvre, Sniper Elite est vraiment sympa, et il est toujours jouissif de suivre la balle qui vient se loger dans le crâne de l’ennemi. Mention spéciale pour la possibilité de tirer des bastos dans les parties intimes de l’ennemi, c’est sadique, mais tellement rigolo !
Lionel/panzerkrieg // DECEPTIONS - JEUX XBOX 360
1
Tout l’inverse d’un hommage à James Bond, 007 Legends est tout simplement une daube. Bogué jusqu’à l’os, le jeu n’est même pas fun à jouer et, comble du comble, moins beau qu’un Nightfire sorti 10 ans auparavant. Ultra court, incohérent, le jeu propose en téléchargement la mission Skyfall, encore plus pourrie et hideuse que le reste. Eurocom ferme ses portes, pas étonnant lorsqu’on voit le résultat de ce 007.
2
Sorte de spin-off de la saga originelle, Raccoon City est un vulgaire jeu d’action, souvent bourrin, aliasé et très court. Les fans de Resident Evil ont forcément été déçus, et même si je n’en attendais pas grand-chose, j’en espérais tout de même un peu plus. Qu’il est loin le temps du survival horror ! Le système de couverture est souvent à la rue et même en multi, on tourne rapidement en rond. Merci, au revoir et au suivant !
3
J’ai dû terminer Silent Hill 2 au moins cinq fois à l’époque de sa sortie sur PS2, et une adaptation HD de la saga m’avait réjoui. On oublie de suite le quatrième opus, malheureusement. Le troisième est victime de lags pénibles, tandis que le 2 a perdu toute sa superbe. Portage honteux, bogué, issu d’une bêta du jeu, les fans, dont je fais partie, ne s’en sont toujours pas remis, achevés par la décision de Konami de ne pas proposer de patch sur Xbox 360. Shame on Konami!
4
2012 aurait pu être l’année de Resident Evil, mais c’est l’inverse qui s’est produit. Ce sixième opus est une déception, une torture à terminer. La campagne d’Ada m’a fait « criser » à cause de sa jouabilité au rabais et ses bugs en pagaille. Seule la campagne de Léon est intéressante, ce qui est bien maigre par rapport au contenu. Six heures de jeu sympas contre 15 heures de torture, Capcom a définitivement enterré sa licence.
5
Je n’attends jamais grand-chose des adaptations cinéma/jeux vidéo, mais avec Battleship, on touche le fond. Trois heures de durée de vie, des ennemis tous identiques, un côté stratégique au rabais, rien n’est à sauver dans ce jeu qui partait pourtant avec quelques bonnes idées. Plus énervant qu’autre chose, le titre symbolise la déchéance du studio de développement, à l’origine à l’époque de Soldier of Fortune, aujourd’hui contraint de développer de la daube en série. Pathétique.
Julie/gizm0z0r // COUPS DE CŒUR – JEUX XBOX 360
1
Au vu de la promotion axée sur le côté charme du titre, j’avais peur de la coquille vide, mais je suis tombée sous le charme de l’aventure. Les puzzles d’escalade des murs sont très prenants et j’ai apprécié le thème et les choix laissés dans la progression du scénario, sans parler de l’ambiance bien glauque des puzzles, peuplés de créatures étranges. Mon coup de cœur de l’année !
2
Après avoir découvert Guerre, j’étais très impatiente de poursuivre l’aventure avec le second cavalier de l’apocalypse, Death, très charismatique. Et on peut dire que je n’ai pas été déçue, ce mélange action/RPG/BTA m’a totalement séduite, avec de nombreuses quêtes annexes et récompenses à la clé. Sans parler de son petit côté Soul Reaver, autre jeu que j’apprécie particulièrement.
3
Un des meilleurs jeux de rôle de ces dernières années (tout comme le premier opus). Je suis sous le charme du héros, de l’univers mature et de la grande liberté offerte au joueur. Je ne l’ai toujours pas fini, et je suis loin d’en avoir fait le tour. Un incontournable pour tout amateur de RPG !
4
Je n’en attendais pas grand-chose, mais j’ai été séduite par l’intrigue et surtout par l’univers chatoyant proposé, avec une quête principale honnête et une multitude de quêtes annexes, cet action RPG se place dans mon top sans aucun problème.
5
Même s’il a quelques défauts, j’ai adoré le style déjanté de ce jeu, alliant humour décalé, charme et ambiance rock. Massacrer des zombies à grands coups de pompoms et de tronçonneuse m’a bien amusée. Les stéréotypes propres à chaque genre musical sont assez réussis et font sourire, tout comme les répliques des personnages et les membres de la famille de Juliet !
6
J’avais déjà apprécié le premier volet, car un Mario Kart-like est toujours amusant en famille ou entre amis, mais ce second volet est encore plus attractif, avec la transformation du véhicule en avion ou bateau. J’ai aimé retrouver certaines licences Sega, tant pour les personnages que pour les circuits.
7
Ca faisait longtemps que j’avais envie de me mettre à la guitare, et j’ai enfin sauté le pas grâce à ce jeu, ou plutôt logiciel d’apprentissage, curieuse de voir s’il pouvait m’apprendre à jouer. Et surprise, j’ai réussi à aligner quelques notes ! Au final, je me suis découvert un vrai attrait pour la basse, je garde donc Rocksmith à portée de main pour m’aider à progresser !
8
Le Seigneur des Anneaux occupe une place à part pour moi, c’est un des livres que je relis régulièrement, tout comme je re-visionne souvent les films. Me promener dans la Terre du Milieu a été un régal, d’autant plus qu’il s’agit d’un monde ouvert. Retrouver les personnages de la Saga (y compris Tom Bombadil !) fait vraiment son effet. A mon avis, il s’agit d’un des opus les plus réussis de la série LEGO.
9
Je ne peux plus cacher mon addiction aux jeux LEGO ! L’arrivée du monde ouvert et de la parole est une réussite, et j’ai pris beaucoup de plaisir à arpenter les rues de Gotham City dans la « peau » des super héros et des vilains, à la recherche de tous les bonus, une vraie drogue ! J’ai adoré survoler la ville en Superman, accompagnée par le thème du héros !
10
Après un FF13 loin d’être accrocheur, j’ai retrouvé avec ce 13-2 un certain plaisir à passer au peigne fin tous les recoins et à accomplir les quêtes annexes. Certes je n’ai pas retrouvé l’excitation des épisodes de ma "jeunesse", mais le résultat reste agréable, en tout cas nettement plus passionnant que le 13. J’espère juste que la série saura retrouver le souffle épique de certains épisodes du passé !
11
Je n’ai eu l’occasion d’y jouer que très brièvement, mais j’ai vraiment accroché à cette nouvelle enquête du célèbre détective. Grande amatrice de point and click et de jeux d’énigmes, je ne peux passer à côté de celui-là, surtout qu’il est un des rares représentants du genre sur consoles.
12
On a tous vu et revu les cartoons de Mickey dans notre enfance, et le retrouver dans un jeu vidéo fait réellement plaisir. J’y ai retrouvé la magie Disney, qui a tendance à se perdre aujourd’hui. Je regrette juste que certains défauts viennent un peu ternir le tableau.
Julie/gizm0z0r // DECEPTIONS – JEUX XBOX 360
1
Comme avec une grande majorité d’adaptations, j’ai été franchement déçue par le contenu rachitique de ce titre qui en plus se paie le luxe d’être assez répétitif ! A quand de vrais bons jeux pour les enfants sur Kinect ?! Car pour l’instant on les compte sur les doigts de la main !
2
L’idée de retrouver les héros de l’Age de Glace dans un party game était très séduisante, en particulier pour les plus jeunes. Malheureusement, le résultat n’est pas du tout au rendez-vous. Injouable et vide, cela a été une véritable torture pour mes enfants et moi de nous y essayer ! Je le brandirai sûrement comme menace de punition...
3
Encore un magnifique exemple de jeu mal exploité et rasoir ! Que dire mis à part que j’ai oscillé entre la crise de nerf et l’endormissement en y jouant... Rien que de repenser à l’héroïne et ses répliques d’une niaiserie affligeante me fait trembler !
4
Sans être une grande fan des jeux de gestion, j’apprécie une partie de temps en temps, et Port Royale s’avérait prometteur. Hélas, j’ai vite déchanté, car malgré quelques bon côtés, je n’ai pas apprécié d’arpenter les Caraïbes avec trois planches en cale pour en tirer quelques malheureuses pièces, et ce, indéfiniment...
Patrick/Lenuldepik // COUPS DE CŒUR – JEUX XBOX 360
1
Quelques années après un premier opus rafraîchissant et très réussi, Borderlands 2 montre le bout de son nez. Du pur bonheur. Une durée de vie de folie, un humour omniprésent, des graphismes en cel-shading très réussis et un bestiaire de qualité. J’adore l’humour de Clap Trap et le politiquement incorrect du jeu. Oui, j’ai aimé les personnages de Ralatouf, la map « Ore Chasm » ou les vannes démentes du Clap Trap.
2
Après un premier épisode de folie, un second épisode un peu plus facile d’accès mais non moins agréable, la fin de la trilogie originelle de Shepard est sortie en 2012 pour mon plus grand bonheur. Epique, magnifique, long, ce ME3 finit parfaitement la saga contre les Moissonneurs. Je regrette un peu le côté action au détriment de l’aspect RPG/gestion du premier opus, mais quel pied n’empêche !
3
Après un deuxième opus en demi-teinte, ce Far Cry 3 est une très bonne surprise. Un jeu bac à sable disposant en plus d’un scénario, d’une bonne narration et d’une variété des missions intéressantes, nickel ! Just Cause, prends-en de la graine ! On apprécie la variété des missions, la durée de vie béton, les éliminations multiples ou les personnages de folies (Buck, Hoyt et surtout Vaas), sans oublier les possibilités en termes d’approches : furtivité, bourrinage ou à distance. Et cette faune…
4
Un nouveau projet dans l’univers très concurrentiel du TPS… Quelle ambiance, quelle narration ! Graphiquement bon, il s’inspire des cadors du TPS avec brio pour nous transporter dans l’univers de la guerre et les problèmes de conscience liés aux traumatismes qu’elle représente. On crève d’envie de savoir ce qu’il s’est passé dans ce Dubaï en ruine et on apprécie l’absence de côté manichéen des différents camps en action.
5
Malgré un début longuet et servant de didacticiel, AC3 surprend. Complet, joli, varié, histoire intéressante, parti pris, et disposant d’un multijoueur plutôt correct, je n’en attendais pas moins pour cette suite. D’abord décevant, la faute à 4 séquences longues, le jeu part vraiment dès la séquence 5 pour nous transporter dans une époque différente dans des villes bien retranscrites. La chasse est un plaisir, les batailles navales sont jouissives et la variété est là.
6
L’ex-True Crime remanié à la sauce Square Enix : prenant, joli, complet, disposant d’une histoire intéressante dans un univers original, tout cela rend ce Sleeping Dogs très attrayant à mes yeux. Exit les habituels New York des autres jeux du genre, l’histoire se passe cette fois-ci en Asie pour notre plus grand plaisir. Triades, trahison, fight de rue, gunfight, scénario intéressant sont au programme.
7
Graphiquement très joli, ça change des anciens Halo, disposant d’un mode multijoueur toujours aussi complet et d’une campagne parfois épique, 343 Industries a bien repris le flambeau pour ce nouvel opus de la saga Halo. Surtout qu’ils ont ajouté un mode Spartan Ops avec nombre d’ennemis. Puis l’introduction de ce nouvel ennemi, Le Didacte, est un plaisir. J’ai hâte de connaître la suite de cette nouvelle trilogie.
8
Le retour de Max, de nombreuses années après le second opus, enfin. L’ambiance et la mise en scène sont encore une fois les forces de Max Payne même si le tout n’est plus réalisé par Remedy mais par Rockstar Games, excusez du peu. Les graphismes sont très soignés et comme d’habitude, la VOSTFR est de très bonne qualité. Le mode multijoueur, pas franchement primordial, est malgré tout plus que correct. On aurait (presque) envie d’aller au Brésil. Presque.
9
Un vent de fraîcheur dans l’univers des jeux LEGO, enfin ! Un monde ouvert dès le début, jouable bien évidemment en coop de bout en bout, de nombreux personnages de la Justice Ligue, un Joker déjanté et un Gotham City mis à mal, le tout dans l’univers rempli d’humour des LEGO, j’aime ! Un peu d’innovation après onze opus LEGO sur Xbox 360, il était temps, surtout que les graphismes sont plutôt réussis. La maturité pour les jeux LEGO ? Sûrement.
Patrick/Lenuldepik // DECEPTIONS – JEUX XBOX 360
1
J’en attendais beaucoup, fan de la licence NFS et de Burnout, et j’ai été déçu par les problèmes de gameplay et par la durée de vie du soft. Des graphismes soignés, de bonnes idées (le Easy Drive par exemple) et un plaisir de jeu immédiat ne remplacent pas les problèmes de Takedown, d’IA adaptative ou de durée de vie du soft… Sans oublier l’appellation « Need for Speed » quelque peu passée à la trappe.
2
Sans aucun doute le meilleur jeu de foot sorti jusqu’à présent. Graphismes, contenus, mode de jeu, fun, réalisme, moteur physique, jeux techniques, tout est là. Oui, tout est là, comme d’habitude avec FIFA : arbitrage inégal et parfois complètement à côté, commentateurs horripilants (en retard, redondant, inintéressant, etc.) et surtout les nombreux bugs inadmissibles… sans oublier les DLC et le modèle économique du mode FUT. FIFA est présent dans ce flop histoire de « sanctionner » ces défauts.
3
Qu’est devenue la licence RE avec ce RE6 ? Des graphismes corrects mais un gameplay en dent de scie pour les différentes campagnes, de plus en plus orientées action. Le côté survival est complètement passé à la trappe, certes, mais même le côté action est en demi-teinte. Un mauvais RE et un jeu d’action tout juste correct. Je ne vais pas dire merci à Capcom, surtout quand on nous sort des campagnes avec un niveau si inégal et des « nouveaux » personnages au charisme inexistant.
Manuel-Ange/Grenesis // COUPS DE CŒUR – JEUX XBOX 360
1
Attendu comme le messie, il n'a de cesse de tourner dans la console. Un jeu ultra complet, pas essentiellement axé sur du nouveau contenu certes, mais qui propose aujourd'hui une immersion de jeu d'exception. Des mises à jour fréquentes pour tenir la NBA à la page, un mode mon joueur de qualité, personnalisation au top niveau. Difficilement critiquable. Le jeu de sport de l'année.
2
Beau, original, propre et intéressant... Que demander de plus d'un titre tout nouveau tout neuf sur le marché ? C’est l'une des grosses sorties de cette année 2012. Dishonored réussit non seulement à se faire une place, mais surtout à imprimer son identité dans la collectivité des « grandes licences ». On a chaque année un groupe de titres nouveaux qui arrivent à se faire une place de choix dans l'esprit des joueurs, Dishonored en fait parti. Je le félicite.
3
Je l'attendais, tout comme l'agent 47, le retour de Max sur nos consoles. Ce troisième opus fait honneur à la licence, en proposant un jeu mature, sombre, jouissif et un scénario (quelque peu hollywoodien) prenant. Armé de sa bouteille de Whisky et d'un flingue, Max replonge dans la débauche en incarnant un garde du corps de famille pleine aux as qui va finir par avoir de gros soucis. Quarantenaire alcoolique et torturé, le personnage a tout pour plaire. Enfin presque.
4
Oui... Oui, et encore oui. Un jeu propre, qui possède son univers et propose sa version du RPG de belle manière. The Witcher deuxième du nom est une réussite. Quel plaisir d'incarner de nouveau le charismatique Geralt de Riv. Bien sûr, la version PC est bien plus aboutie. Cependant, on obtient tout de même un excellent rendu sur la version console.
5
J’avais peur de voir un titre casual et peu fidèle à l'univers de Mr 47, le chauve en cravate rouge le moins commode de la côte Ouest. Cela a persisté jusqu'au bout dans mon esprit. Puis j'ai eu l'occasion de tester le titre, et bien que l'on soit plus qu'aidé à mon goût, le titre se révèle être un très bon jeu, et surtout un bon Hitman. Un grand plaisir de réincarner l'agent 47 en 2012. L'assassinat est un art que le bonhomme manie avec brio.
6
Le 2 ayant été à l'époque l'attente de l'année pour finir par être la déception de la décennie, j’étais plus que sceptique lors de l’annonce du 3. Enfin de compte il s'en sort avec les honneurs, en corrigeant les défauts de son prédécesseur tout en apportant un petit quelque chose. L'essayer, c'est l'adopter. Un espace ouvert et vaste, une prise en main agréable. Un bon jeu qui méritait sa place sous le sapin en cette période de fête.
7
Les FPS de guerre se suivent et se ressemblent dans l'ensemble. Et c'est là que Spec Ops entre sur le terrain et impose son style. Original, mature et prenant, ce titre n'a pas renouvelé le genre certes, mais a su apporter une certaine fraîcheur au genre en cette année 2012. Simple d'approche, il n'en reste pas moins efficace. Et même s'il peine un peu techniquement, l'histoire accrochera les plus curieux jusqu'à la fin (qui arrive assez rapidement).
8
Cela faisait un moment déjà qu'on n’avait pas revu SSX sur le devant de la scène. Quel plaisir de reprendre la glisse avec sa planche sur des pans de montagne quasiment verticaux. Enchaîner les tricks de folie sur des rampes de 12 km de long, des musiques toujours aussi fun et une ambiance bien barrée pour un jeu accessible à tous, voilà la recette qui m’a séduit. C’est du gros délire complètement arcade. On retombe très vite sur son Snow. C'est dynamique, c'est rapide et ça envoie de la terrine de sanglier.
9
C’est une licence qu'on croyait perdue à tout jamais dans les abysses de l'oubli qui revient sur le devant de la scène, la tête haute. C'est fort. A l'heure où les remakes bancals et les réadaptations HD foisonnent et se fracassent pour beaucoup la tronche, XCOM Enemy Unknown arrive non seulement à s'adapter, mais surtout à garder son âme. Grosse bonne surprise.
10
Grand fan de la licence GRAW, il faut admettre que ce dernier né des Ghost Recon est quelque peu faiblard. Il permet de se faire une petite mise en bouche en attendant un prochain titre de la licence, ou de se jeter sur la version MMO gratuite sur PC, mais n'est pas réellement le gros titre qui va faire re-décoller la licence. C’est un titre sans grande ambition qui se laisse tout de même aborder.
11
Simple et plutôt efficace. Les jeux de snipers commencent à pulluler ces derniers temps et s'avèrent être pour la plupart de pâles divertissements. Ce Sniper Elite V2 vient apporter sa petite touche au genre, sans pour autant décrocher la couscoussière. On appréciera les ralentis sur les explosions de foie ou de testicules, mais le jeu reste une petite pierre jetée dans la marre. J’attends toujours le FPS uniquement au fusil de précision qui viendra chambouler mon monde.
Manuel-Ange/Grenesis // DECEPTIONS – JEUX XBOX 360
1
Sans surprise, le jeu ne m'intéressait pas au départ, c'est toujours le cas aujourd'hui. Après avoir testé une bêta bancale, je me suis quand même penché sur le jeu terminé. Je n’ai pas eu plus d'enthousiasme. Du coup je suis déçu, forcément !
2
Et oui, c'est bien ça. Borderlands 2 est pour moi une déception. Il n’y a pas assez de neuf à mon goût. Le premier, qui à la longue devient réellement long et répétitif, se reflète plutôt dans cet opus. Il n’y a pas assez de nouveauté, ni assez d'intérêt pour renouveler l'expérience.
3
Le jeu de moto a de gros soucis pour ce qui est de son avenir. L'intérêt commence réellement à relâcher et l'impression de conduite est plus qu'à la rue. Il y a aujourd'hui bien plus de logique à acquérir un Trials Evolution bien fendard, qu'un SBK Generations morne et triste. Une des licences qui coule doucement et dangereusement vers les suites faciles, et qui gagnerait à se faire bousculer par les fans plutôt que d’être encouragée dans cette voie.
4
Des bonnes idées… Et puis c'est tout. C’est une ébauche de projet qui aurait pu se creuser sa petite place. En fin de compte on se retrouve devant un jeu basique, sans grande ambition qui n'arrivera pas à faire accrocher bien longtemps le joueur. On s'ennuie très vite. Manque de travail, manque d'investissement, manque d'un peu de tout en fait. Il ne marquera pas les esprits bien longtemps, et tombera bien vite dans l'oubli. Dommage.
5
Plus ça va, et plus les jeux basés sur l'univers James Bond sont bancals. Autrefois au rang de « Classique » du FPS, il devient aujourd'hui un énième titre faiblard, terrassé par une concurrence lourde et sans autre intérêt que de ressortir l'agent 007 de sa bicoque. Gameplay d'un autre âge, scénario totalement flou, graphiquement moche. On se retrouve devant un soft au titre évocateur et au contenu bâclé.


Conclusion
Tous les rédacteurs de Xbox Gamer ont eu plaisir à essayer les divers jeux pour la Xbox 360 qui sont apparus en 2012. Chacun a ses préférences, selon ses goûts. Nous espérons donc que ces différents listings vous permettront d’avoir un bon aperçu des titres immanquables et à éviter de 2012. Maintenant, il ne vous reste plus qu’une seule chose à faire : partager avec les membres et nous, par le biais des commentaires, vos coups de cœur et vos déceptions de 2012 ! Tous à vos claviers !
Consulter les commentaires Article publié le 30/12/2012 par Vincent P.


PUBLICITE

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019