Dossier - Dossier 2011 (Part 1/3) - Tops/Flops Kinect et XLA sur Xbox 360

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 242 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
Dossier > Dossier 2011 (Part 1/3) - Tops/Flops Kinect et XLA
Comme tous les ans, l’équipe de la rédaction profite de la fin d’année pour vous proposer un aperçu de ses coups de cœur et de ses déceptions qui ont ponctué l’année en cours. Cette fois-ci, vous avez le droit à un dossier 2 en 1 regroupant les avis d’Etienne sur les titres XLA, ceux de Vincent sur les jeux Kinect, ainsi que ceux de Julie pour les deux catégories. Tout ceci est bien entendu personnel et lié au profil et aux goûts de chaque rédacteur ayant participé au dossier. Notez que le menu ci-dessous qui liste les rédac’ et leur pseudo sur le site vous permet d’accéder directement à chacun de leur « top » et « flop » pour peu que vous cliquiez sur un nom.


Rédacteurs
Etienne Froment (Rédempteur) – Coups de cœur et déceptions XLA
Julie Bougamont (gizm0z0r) – Coups de cœur et déceptions XLA
Vincent Padron (onizukadante) – Coups de cœur et déceptions Kinect
Julie Bougamont (gizm0z0r) – Coups de cœur et déceptions Kinect
Etienne Froment // COUPS DE COEUR XLA
1
En tête de ce top, on retrouve un titre vraiment marquant, beau, original et frais, qui m'a donné l'envie de me plonger dans cet univers magique aux visuels léchés. Une véritable expérience à part entière qui mérite d'être dégustée dans le noir, au calme dans son salon. D'ailleurs, dans son concept tout comme dans son esthétique, le jeu ressemble également beaucoup à Outland, également dans ce top.
2
L'un des meilleurs Hack & slash PC de ces dernières années a enfin eu droit à un portage sur le Xbox Live Arcade. Très classique dans son approche du genre, Torchlight avait surtout le mérite d'être l'un des rares représentants du genre et de bénéficier d'une réalisation graphique soignée. Mon seul regret ? Qu'il ne propose aucun mode coopératif... Mais cela viendra peut-être avec la suite, si elle daigne sortir sur Xbox 360 !
3
Véritable perle vidéoludique au concept enivrant, Outland est une expérience à part entière qui vous transporte dans un autre monde et vous fait vivre des aventures merveilleuses, à mi-chemin entre le jeu d'exploration, de plates-formes et le shoot them up. Un titre qui offre une expérience vraiment enrichissante et qui bénéficie d'une réalisation graphique vraiment à tomber par terre. Que demander de plus ?
4
Excellente surprise pour ma part, Skydrift est un jeu avec des courses aériennes extrêmement fun et aux visuels très soignés. Son prix peut paraître élevé, mais il n'en est rien puisque le titre aurait tout aussi bien pu voir le jour en version boite tant il propose un contenu de qualité. Speed et fun, il rappelle par bien des aspects Mario Kart à ses meilleures heures...
5
Il m’est difficile de définir le cinquième élément de ce top, mais mon choix se porte sur Crimson Alliance, que j'ai tout d'abord trouvé très beau visuellement pour un titre XLA et très agréable à parcourir. Certes, il n'est pas forcément plus original que Torchlight, et son format monétaire en dérangerait plus d'un, mais il s'avère finalement très sympathique, stylé et véritablement fun.
Etienne Froment // DECEPTIONS XLA
1
Je m'attendais à un FPS sympathique et je me suis retrouvé au final avec l'un des titres les plus courts, les plus ennuyeux et les plus médiocres de ces dernières années, et ce malgré une réalisation graphique finalement très correcte. Un titre conçu pour tromper son monde et pour faire recette sur la base d'une licence, soit l'archétype même de ce que combattent les journalistes vidéoludiques tous les jours !
2
Le premier avait été plutôt une bonne surprise, malgré quelques défauts. Sa suite est une grosse déception dans la mesure où le soft n’apporte finalement rien de vraiment neuf et va même jusqu'à régresser sur certains points. Bref, une suite purement commerciale qui se fiche royalement des fans du jeu de cartes, qui auront sans doute droit à une version 2013 d'ici quelques mois...
3
Quel est l'intérêt de ressortir en version téléchargeable un titre déjà sorti au format boite ? Si vous avez loupé la version de base, d'accord, pourquoi pas… Mais pour le reste, je dois avouer ne vraiment pas saisir la subtilité. Sega a tellement de très bons titres dans son catalogue, que je ne comprends pas pourquoi il perd son temps à porter un jeu boite au format Xbox Live Arcade. A se demander ce qui tourne encore dans le bon sens sur cette planète !
Julie // COUPS DE COEUR XLA
1
Encore une fois, Double Fine nous livre une petite merveille dans un univers décalé et merveilleux. J’ai beaucoup aimé le principe des poupées russes et de leurs diverses compétences, ainsi que les énigmes à résoudre de différentes façons. Un titre poétique à posséder absolument !
2
Une véritable révélation que ce mélange plate-forme/réflexion ! Les deux petits personnages sont adorables, tout comme les niveaux, qui se corsent vraiment au fur et à mesure, surtout pour récolter tous les bonus. Un jeu de réflexion comme je les aime, avec un univers poétique et très attachant.
3
Entraînée dans une quête onirique et bercée par la voix rocailleuse du narrateur, je me suis plongée avec délices dans cette aventure dont les chemins prenaient forme sous mes pas, commentés dans les moindres détails, appuyés par une musique fabuleuse. Une aventure reposante et bien développée, aux graphismes enchanteurs.
4
Rotastic est un de ces petits jeux qui ne paient pas de mine mais qui me scotchent à mon écran pour enchaîner les niveaux, ou même pour battre mes scores (et accessoirement ceux des amis). Sous un concept simple : s’accrocher à des points avec un grappin et tourner autour, les choses se compliquent vite et la récolte de gemmes se fait au péril de sa vie, avec des pièges de plus en plus vicelards.
5
A nouveau un jeu qui ne paie pas de mine, mais qui se révèle diablement addictif et stratégique, en particulier pour construire des liens et séries d’attaques. J’ai beaucoup aimé ce côté tactique, ainsi que les puzzles et les différentes unités. Et pour couronner le tout, l’ambiance heroic-fantasy nous transporte des forêts aux Enfers, en passant par une citadelle, dans une histoire de trahison assez convenue, mais tout de même prenante.
Julie // DECEPTIONS XLA
1
Je me réjouissais à l’idée de retrouver les Worms, série dont je garde d’excellents souvenirs, mais cette réédition m’a un peu refroidie, en particulier à cause du gameplay en 3D qui modifie beaucoup de choses. Sans être mauvais, cet épisode (ou plutôt ces deux épisodes m’ont un peu déçue) malgré le contenu conséquent. Je reste adepte des Worms, mais à mes yeux, la 2D reste idéale et plus accessible pour jouer entre amis, car la prise en main est plus rapide.
2
C’est l’exemple du party-game qui s’annonce sympathique pour animer des soirées, mais qui se voit pénalisé par une reconnaissance un peu hasardeuse, qui plombe le tout. J’ai franchement été déçue car, dans le genre, d’autres font nettement mieux, comme Fruit Ninja.
Vincent Padron // COUPS DE COEUR KINECT
1
Avec son interface et ses chorégraphies travaillées, sans compter son aspect visuel soigné, Just Dance 3 a réussi à me séduire en quelques secondes. N’étant pas forcément un excellent danseur, j’ai beaucoup apprécié de pouvoir danser sans trop me prendre la tête. En plus, il suffit que des ami(e)s passent à la maison et que l’on mette le jeu pour que l’on se laisse entraîner, passant ainsi un excellent après-midi. Le petit plus pour moi, c’est la tracklist, suffisamment diversifiée et bien choisie qui permet justement de convaincre à peu près tous les profils de mes amis de se déhancher avec moi face à la caméra.
2
J’avais beaucoup apprécié le premier opus de la licence destiné à Kinect et j’ai éprouvé le même plaisir à découvrir cette version 2012. Il y a suffisamment d’activités pour donner l’envie de le mettre un peu chaque jour (ou presque) dans le lecteur de la console. En plus, je le trouve plutôt précis, les effets graphiques sont vraiment sympathiques et les exercices sont dans l’ensemble réussis. Si vous voulez vous dépenser, tout en changeant un peu des jeux de danse, n’hésitez pas et prenez celui-ci !
3
Appréciant fortement les shmups, j’attendais Child of Eden avec une certaine impatience. Même s’il s’avère des plus basiques pour un titre du genre, du moins à la manette, je dois avouer que l’expérience de jeu m’a totalement enivré grâce à Kinect. L’univers est magnifique, le jeu est immersif, le gameplay est aux petits oignons et les musiques sont enchanteresses. Un vrai délice auquel je goûte encore quelques fois pour me changer les idées.
4
Parmi les jeux Kinect qui m’ont marqué, il y a le Rise of Nightmares de Sega. Malgré ses nombreux défauts, il a réussi à me montrer que Kinect a un gros potentiel qui peut aussi être développé avec des titres autres que de la danse et du fitness. Mature à souhait, RoN m’a séduit avec son ambiance, son côté série B assumé et avec son système de jeu plutôt bien pensé, entre les QTE, les pièges, les moments qui demandent de rester discret et ceux qui nous offrent un défouloir plaisant avec diverses armes. Puis, pour une fois, on peut entièrement gérer les déplacements du personnage, sans compter que la reconnaissance est vraiment bonne pour peu que l’on effectue les mouvements d’une manière assez carrée.
5
Le premier opus avait été une réussite et ce deuxième volet continue sur la lancée. Moins convivial que Just Dance 3, Dance Central 2 a tout de même réussi à me procurer de bons moments, que ce soit en solo ou avec un ami. Les chorégraphies sont travaillées et la reconnaissance est excellente. Quant à la tracklist, n’étant pas forcément des plus exigeants, j’ai réussi à l’apprécier dans sa généralité.
Vincent Padron // DECEPTIONS KINECT
1
Ayant beaucoup apprécié le premier Kinect Sports, je me disais que la suite permettrait d’apporter une nouvelle expérience avec de nouveaux sports. Malheureusement, j’ai constaté avec regret que les développeurs ont plus bâclé le travail qu’autre chose. Le jeu de fléchettes est pour moi largement moins fun que le bowling, le tennis et le ski ont été vus et revus à toutes les sauces, le baseball est sympathique 5 minutes mais sans plus et le football US se révèle bien trop mou pour me séduire. Du coup, il me reste le golf, qui est plaisant le temps d’une partie ou deux, mais c’est bien trop peu pour une compilation qui aurait dû proposer plus de contenu et surtout offrir une réalisation impeccable… Alors que là, le temps de latence se fait souvent plus présent que par le passé. La déception n’en est que plus grande !
2
Il est vrai que je n’en attendais pas forcément grand-chose et que Julie m’avait mis en garde sur les défauts du jeu. Toutefois, têtu comme je suis, j’ai tenu à y jouer. Et au final, je n’aurais pas dû… Il est vrai que les développeurs ont fait quelques efforts sur la modélisation des nageurs, mais le titre en lui-même est d’un intérêt totalement nul. J’ai souffert (moralement, pas physiquement) avec la reconnaissance approximative et la musique du menu qui m’a fait saigner des oreilles… Bref, je préfère encore retourner danser sur Alouette avec Dora l’Exploratice, c’est pour dire !
3
Aussi bête que cela puisse paraître, j’adore l’univers des Lapins Crétins. Du coup, je me faisais une petite joie de pouvoir retrouver un party-game jouable avec Kinect… Du moins jusqu’à ce que j’insère la galette. C’est bien simple, je n’ai véritablement apprécié qu’un tiers du titre, celui correspondant aux mini-jeux en 2D aussi débiles que courts. Dommage d’ailleurs qu’ils n’aient pas bénéficié d’une structure plus proche de celle d’un Wario Ware. Au final, je suis déçu tant j’espérais avoir un jeu à la qualité se rapprochant au moins de celle du premier Rayman Contre les Lapins Crétins sorti sur Wii.
Julie // COUPS DE COEUR KINECT
1
Véritable ovni, ce titre propose une expérience visuelle, auditive et tactile de premier choix à travers des niveaux aux univers ayant chacun une identité visuelle. Kinect y est remarquablement exploité et offre une immersion totale dans ce jeu de shoot, un incontournable ! Pour ma part, c’est un véritable coup de coeur !
2
J’ai vraiment adoré ce soft aux allures de western déjanté mettant en scène une représentation théâtrale. Sous une apparence enfantine, se cache un univers un peu plus mature, à l’humour très second degré. De plus, comment résister au DLC gratuit produit avec l’équipe des films Troma ? Même s’il souffre de quelques défauts, il reste une aventure incontournable et originale sur Kinect.
3
Enfin un vrai jeu mature sur Kinect ! Même si la maniabilité peut dérouter au premier abord, il faut reconnaître qu’elle est plutôt bien conçue et, après un petit temps d’adaptation, je me promenais dans le manoir sans aucun problème. Les actions contextuelles sont vraiment bien intégrées. Un survival avec une bonne ambiance, en grande partie due au très stressant Ernest, récurrent tout au long de l’aventure. L’arsenal à disposition est assez varié et on s’amuse à découper des infirmières zombies avec tout ce qui nous passe sous la main, avec une préférence pour le hachoir à viande !
4
Lors de l’annonce du jeu, j’étais, il faut l’avouer, un peu consternée : voir Double Fine se lancer là-dedans m’a étonné. Mais ils s’en sont sortis à merveille et le résultat est excellent. Petits et grands peuvent joueur ensemble avec plaisir, en retrouvant les personnages emblématiques de Rue Sésame. Mes enfants sont sous le charme et ne s’en lassent pas. Armé de ses cookies, Macaron est irrésistible dans ses numéros de vol, de course, de danse... A recommander pour jouer en famille : même les très jeunes enfants y trouveront leur compte, ce qui est plutôt rare.
5
J’étais plus que sceptique à l’annonce de cette simulation animalière, sans trop comprendre l’intérêt que l’on pouvait y trouver. Mais, vu les critiques positives, je me suis décidée à le prendre et, à mon grand étonnement, j’ai apprécié ! Certes, il est plus adapté à de courtes sessions, mais la reconnaissance et les activités sont très convaincantes, et petits et grands tombent sous le charme de ces boules de poils, surtout avec cette nouvelle édition qui ajoute les ours et leur île.
Julie // DECEPTIONS KINECT
1
Soyons honnêtes, il y a des jeux qui auraient mieux fait de ne jamais sortir, et Michael Phelps : Push the Limit est de ceux-là. Malgré l’effort réalisé sur les graphismes, le jeu n’a aucun intérêt passé les cinq premières minutes de découverte, à part se détruire les épaules ou assommer les malheureux de passage à force de mouliner désespérément dans le vide ! Frustrant et lassant sont les mots qui lui collent le mieux...
2
Sur le papier, le principe pouvait séduire : qui n’a pas rêvé de jouer dans les plus grands films ? Mais dans la réalité, Yoostar 2 est loin d’emballer, c’est long, lassant, et en plus la sélection de films ne plaira pas à tout le monde, sans compter les contorsions nécessaires pour rentrer dans la silhouette. Un « jeu » à oublier.
3
Voulant surfer sur le succès des jeux de danse, l’ancienne Spice Girls nous propose un jeu raté. Si on réussit à survivre à la tracklist moyenne, le doublage absolument calamiteux se charge de nous achever. J’ai rarement vu pire ! En résumé, un jeu à éviter, au profit de ses concurrents nettement plus réussis.


Conclusion
Outre les jeux boîtes de la Xbox 360 jouables à la manette, la console permet d’opter pour deux autres formes de divertissement. Le premier, c’est le marché digital, avec ses nombreux titres aux concepts parfois plus farfelus et, le deuxième, c’est le marché de la détection de mouvements avec Kinect. Cette année, Etienne s’est concentré sur le Xbox Live Arcade, Vincent sur les jeux Kinect et Julie a réussi à profiter des deux. Cela donne donc lieu au dossier que vous avez ici et qui peut aussi servir de guide d'achat, surtout à l'approche des fêtes de Noël. Bien entendu, il vous reste maintenant à partager avec les membres et nous vos coups de coeur et vos déceptions, et ce que ce soit en matière de jeux Kinect comme de titres XLA. Tous à vos claviers !
Consulter les commentaires Article publié le 15/12/2011 par Vincent P.


PUBLICITE

 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019