Test Saint's Row the Third - blog Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 455 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
V3RGIL
   Lui envoyer un message privé

   Ajouter à ma liste d'amis

   Consulter le mur du membre
  V3rgil est Offline
  Localisation : France - Nord-Pas-de-Calais
  En chiffres :
    - membre depuis 3247 jours
    - 11 messages postés

PUBLICITE
Test Saint's Row the Third
Publié le 21.01.2012 à 18:46 par V3rgil

Test Saint’s Row The Third




Présentation :

Saint’s Row the Third est un jeu vidéo développé par Volition et édité par THQ sortit sur Pc, PlayStation 3 et Xbox 360. Suite directe de Saint’s Row 2, ce jeu s’apparente toujours à un GTA-like même si ce titre mériterait d’être classé dans un nouveau style de jeu, le Saint’s Row-like. Car si le jeu ressemble à ses confrères de Rockstar dans son gameplay, c’est dans l’ambiance décalée, humoristique et déjantée qu’il s’en démarque. En bref du grand n’importe quoi !
Se déroulant quelques années après les évènements survenus dans Saint’s Row 2, le scenario de ce troisième épisode nous remet dans la peau du chef des Saint’s. Après s’être débarrassé de la société Utor corporation, les Saint’s sont devenus de véritables célébrités, allant même jusqu’à faire de la pub sous leur patronyme pour différents types de produit tels que pour des boissons énergisantes. Mais ce rêve va vite être mis à termes suite a quelques dérapages lors d’un braquage de banque qui va mal tourner.

Premier pas :

Saint’s Row The Third nous plonge directement dans le feu de l’action. Le joueur est amené à participer à un braquage de banque dès les premières minutes de jeu ou il découvrira de suite que les petits gars de chez Volition ont eu un objectif : nous en mettre plein la vue. Braquer une banque, pour ensuite s’échapper suspendu au coffre-fort de cette dernière, lui-même tiré par un hélicoptère, pour se faire coincer quelques minutes plus tard par une nouvelle menace. Bien sur le calme ne sera pas de longue durée et il faudra de nouveau s’échapper mais cette fois ci en parachute s’il vous plait pour une chute ascensionnelle ou, entre tuer les agents à vos trousses, esquiver les SUV tombant de l’avion et récupérer votre amie dans les airs, vous en viendrez presque à oublier que le sol se rapproche dangereusement. En trois mots : pas de répit.

Scenario : 17/20

Exilés de Stillwater, les Saint’s devront tout reprendre à zéro dans une nouvelle zone de jeu, Stillport. Même si la ville n’est pas forcément plus étendues que celle du précèdent volet cela apportera malgré tout une petite touche de fraicheur au soft. Un travail plus important que sur l’épisode précèdent a été effectué sur les dialogues et la narration qui s’aligne parfaitement sur la dimension humoristique de cet épisode. On retrouvera presque toute la petite bande de Stillwater, et leur histoire sera un peu plus approfondie, ce qui provoquera un certain attachement vis-à-vis des protagonistes. Les personnages secondaires sont tous plus loufoques les uns que les autres, à l’image de Zimos qui ne manquera pas de vous arracher un sourire à chacune de ces frasques. Mais le tout s’incorpore très bien à l’univers de ce troisième volet.

Graphisme : 13/20

Sans vraiment nuire au plaisir de jeu, les nombreux bugs présents dans le jeu peuvent finir par agacer. Les prises de catch pouvant être faite sur les passants mettront en évidence les quelques bug de camera qui a parfois vraiment du mal à suivre les mouvements du protagoniste. L’aliasing est omniprésent. Les effets sont légèrement dépassés, par exemple balancer une demi-douzaine de grenades à la suite vous fera passer une période de lag désagréable. Mais outre ces quelques bugs, l’univers est bien plus coloré que précédemment, les véhicules sont correctement modélisé, les dégâts sur ces derniers sont vraiment sympa également. Les expressions des personnages sont très réalistes et les différents vêtements mis à disposition s’animent avec perfection avec le mouvement. Donc certes cela n’est pas très beau mais ne gâche à aucun moment l’expérience de jeu.

Gameplay : 18/20

La conduite des véhicules a subit un affinage non-négligeable. Elles sont bien plus agréables à conduire, même si on regrettera le coup du passage de vitesse infinie. Les gunfights sont sur vitaminés et « ça pete de partout ». Un des points à souligner également est le fait que chaque partie est différente. En effet tout est personnalisable. Les véhicules possèdent un panel de pare-chocs différents, de multiples peinture peuvent être appliquées, les performances sont évolutives également. Pour ce qui est de notre personnage, il sera possible de rester un temps considérable dans les menus de personnalisation afin d’avoir l’avatar idéal et les choix sont énormes. Par contre les différentes planques ne sont plus aussi modifiable que dans l’épisode précèdent.

Bande son : 15/20

La Play List est diversifiée et pourra donc plaire au plus grand nombre. Les bruitages des véhicules sont corrects (mis à part le bruit du passage de vitesse infini), le son des armes est sympathique et les explosions de grenade sont assez impressionnantes. Mais ça ne sera pas pour ce point-là qu’on se rappellera du soft.

Durée de vie : 18/20

Le point positif de ce jeu. L’histoire, en ligne droite, ne vous prendra pas plus d’une dizaine d’heures de jeu, mais là n’est pas l’intérêt du soft. De nombreuses activités sont parsemées ici et là et sont assez diversifiés pour nous tenir en haleine pendant pas mal d’heure. Que ce soit du Chaos qui se résume en la destruction du plus de choses possibles ou bien du « Mac a dames » qui consiste à aller chercher des prostitués d’un point A pour les emmener a un point B. Le tuning peut vous demander du temps si vous comptez posséder un garage haut en couleur. La tonne de vêtements disponible dans ce jeu prolongera la personnalisation également. Un mode coopération en ligne et un mode horde sont aussi présent. A savoir que si vous visez les 1000G aucune difficultés mais comptez malgré tout une quarantaine d’heures de jeu.

Conclusion : 17/20

Saint’s Row the Third remplit bien son rôle de défouloir personnalisable. Avec ce titre, les développeurs ont bien marqué la frontière avec les GTA-like. L’univers loufoques, les dialogues délirant, la personnalisation poussée, le nombre considérable de clin d’œil et l’univers irrationnel de ce jeu en séduiront plus d’un.




VOS REACTIONS
Posté le 21-01-12 @ 21:33


Gamertag :
marcoman13
Je suis globalement d'accord avec toi, je suis en plein dedans et j'adore le titre...
Par contre...17/20 en scénario --> LoL y'en a pas^^
Et 13/20 en graphismes j'aurais mis plus car le jeux est quand même très beau avec le frame rate dépote bien!!

Bon allé, je retourne m'amuser avec mon pénétrator et mes boites à pets^^

Merci pour ton test ;)
Posté le 21-01-12 @ 22:12


Gamertag :
V3rgil 01
Disons que dans le scenario je met egalement la personnalité des personnages, et honnetement j'adore le theme de la vengeance dans l'histoire. Apres cela n'est que mon point de vue.
Posté le 22-01-12 @ 11:07


Gamertag :
STaR I NoOBie
Jolie test encore du beau boulot
Posté le 22-01-12 @ 12:09


Gamertag :
V3rgil 01
Merci !





 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020