Dossier Top/Flop : L'Expérience de Joueur 2011 - blog Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 327 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
OXY
   Lui envoyer un message privé

   Ajouter à ma liste d'amis

   Consulter le mur du membre
  Oxy est Offline
  Localisation : France - Picardie
  En chiffres :
    - membre depuis 4028 jours
    - 3335 messages postés

PUBLICITE
Dossier Top/Flop : L'Expérience de Joueur 2011
Publié le 31.12.2011 à 19:28 par Oxy




Vient la fin de l’année ; les habituels dossiers et « Tops/Flops ». Pour continuer dans l’original, cela sera une sorte de continuité du « dossier » réalisé l’année dernière, que ce modeste condensé de l’année 2011 en termes de vidéo-ludique intervient.

Les bons moments devant la console : le top du top !


Entre achats des jeux de l’année, autres jeux, nouveautés et plus anciens, cela sera plutôt sous le biais de « l’expérience de joueur » que ce dossier prend place à travers différentes catégories : jeux 2011, jeux Xbox 360 & PS3, autres jeux, et bien entendu, les prévisions pour l’année 2012 mais aussi Le tout en images, illustré, commenté … par le joueur !

La PlayStation 3 Slim.



Une fois n’est pas coutume, rendons hommage à la nouvelle venue en tant que console de salon : la PlayStation 3 Slim. Beaucoup d’obstacles m’ont poussé à reculer sans cesse l’achat du « monolithe noir » (Coucou Dead Space & Isaac Clarke ! « Comprendre qui pourra … » ) ; et en tête, son prix. Avec une baisse récente cette année, pourquoi ne pas tenter de percevoir d’autres horizons et quitter quelques temps Microsoft … Acquise depuis peu, le classement sera réduit … Sur les impressions premières et sur les quelques jeux qui ont accompagné la console.



3 – Rayman : Origins :
• Notre premier héros du jour. Sans bras, accompagné de connaissances, le personnage inventé par M. Michel Ancel prend vit dans un dessin animé interactif dans lequel nous retomberions bien facilement en enfance. En tout cas, de tels jeux s’apprécient, se dégustent à chaque niveau : aussi bien musicalement, que graphiquement. Jeu vidéo Français, faisons honneur à cet univers coloré, qui, sans disposer d’un réel scénario, ne lésine aucunement avec l’humour, (Claques entre joueurs jouant en « local » ! ) des petites mimiques aussi bien des Boss que des personnages incarnés … Varié, composé de challenges, ( Courses Chronométrées de niveaux afin de récupérer quelques bonus), plaisant, accessible mais dont parfois la difficulté fâchera les plus néophytes d’entre nous à réessayer plusieurs fois. Qualité ou défaut pour certain, Rayman compense par un univers original, où la possibilité de s’y essayer seul à les moyens de vous réconcilier avec le genre de la Plate-forme, qui m’avait littéralement dégoûté, il y a longtemps, avec le personnage qu’est Mario. Merci de tenter l’originalité ; tout en permettant la détente et le challenge avec ce Rayman, une création qui se doit d’être encouragée, et qui mérite bel et bien un achat et une place dans ce top de cette année 2011.



2 – No More Heroes // Ex-aquo // inFamous 2 :
• No More Heroes; ou ce condense de références constantes. Longtemps, il m’est arrivé de croire à une sortie Européenne pour la version Xbox 360 : en vain. L’erreur est donc réparée avec cette version & réédition de la version Wii en Haute-Définition des aventures de M. Travis Touchdown. Bien pensé, puisque le jeu peut se jouer manette en main sans nécessiter le « PlayStation Move », ce qui rend l’expérience d’autant plus intéressante. No More Heroes, c’est avant tout une ambiance qui peut faire l’unanimité … ou le dégoût. Quasi anti-héros, Otaku de son statut, Travis est un jeune homme qui emprunte des vidéos Hentai, un fanatique de Catch. Dans cet univers, vous rencontrerez des Super-Héros, des épéistes hors pair, cela surtout un esprit fort décalé. Mélange entre univers rétro ; clins d’oeils constants : le Beam Katana de notre héros est une référence probable à l’univers de Star Wars ; dans une cinématique finale, vous pourrez y voir une référence à « Quentin Tarantino », une auto-dérision appréciable, lorsque les protagonistes se voient mêlés entre les codes classiques du jeu-vidéo, qu’ils détournent avec une facilité déconcertante … (Cf. le dernier Boss obligatoire) Malgré ses défauts, quelques lourdeurs, lors des séances en moto dans Santa Destroy, ville principale du jeu, ou dans vos allers-retours pour trouver des petits-boulots … Mais si vous accrochez à l’univers de Suda51, aux commandes du projet et qui a pu sortir cette année Shadows of the Damned, vous serez amenés à devenir un héros … Au prix de certains efforts.


Ex-æquo avec Infamous 2. Pourtant, ce inFamous 2 était loin de me convaincre lors de l’essai de la démo’ issue du PSN. Cependant, avec une console qui dispose d’exclusivités solides, il est toujours intéressant de tenter l’expérience. Quelle erreur cela aurait été de faire l’impasse sur un titre réservé à la machine de Sony ! Malgré quelques inquiétudes quant à la trame scénaristique par rapport au 1er épisode sur lequel j’ai décidé de faire l’impasse, rien ne gêne quant à la compréhension générale du jeu. Cela sera par de brèves scènes animées façon page de « Comics », que le narrateur & héros « Cole » se présentera à vous. Devenu, malgré lui, un héros électrifiant ! Comme de « Grands pouvoirs impliquent de grands pouvoirs », (Héhé ! Une petite référence issue des trophées du jeu … ) Cole devra faire face à son démon … Une Bête qui ne cesse de ravager les villes Américaines. Acquérir de nouveaux pouvoirs, via un système de Karma astucieux, il n’en fallait pas plus pour donner à ce héros, d’être votre héros via vos actions et agissements dans la ville de New-Marais, qui est conçue pour disposer de fortes ressemblances avec la ville de New-Orleans. Fluide, graphiquement très satisfaisant et mention spéciale aux effets lumineux des pouvoirs … A travers des pouvoirs relativement impressionnants, Cole devient grâce à votre manière de jouer votre Héros ou votre vilain. Soulignons également l’importance du Karma dans le jeu, qui n’influe pas seulement dans le changement de fin ; comme la plupart des jeux peuvent le proposer, mais vous introduit dans un récit se déroulant sous un autre point de vue et avec des pouvoirs distincts, toujours en fonction de vos agissements.



1 – Metal Gear Solid 4 : Guns of the Patriots + Metal Gear Solid : HD Collection.
• Est-il encore nécessaire de présenter Snake dans ce 4e volet ? Vieilli, mais clairement dans une forme « Haute-Définition ». Reprenant du service ; la PlayStation 3 a aussi été l’occasion de revivre une part de nostalgie. 1er jeu dans la console, et quoique un peu en deçà d’attentes construites depuis la sortie du jeu, (La condition d’un fan inconditionnel des précédents épisodes) notamment en raison de Boss jouant la carte du fan service ; beaucoup moins construits par rapport au premier épisode, (Gray Fox ; Volgin ; Wolfe … Que de souvenirs dans ce premier opus!) d’un scénario certes manié, mais qui apporte les réponses parfois simples au joueur afin de précipiter Snake jusqu’à son dernier affrontement face à son ennemi juré … A vous de le découvrir ; si vous n’avez toujours pas essayé cette aventure où l’infiltration se mêle doucement à un système de customisation inédit dans les épisodes et toutefois efficace et plaisant. Toujours en relation nostalgique ; si vous avez essayé l’expérience sur l’île de Shadow Moses (« Metal Gear Solid 1 »), votre cœur de joueur devrait être comblé … Et nous conforter dans l’espoir d’un Metal Gear Solid 1 Haute-Définition !


• En tête de ce top nostalgique, sans grande surprise, la version Américaine de la Metal Gear Solid : HD Collection. Jouant sur la carte d’un simple filtre qui permet d’éviter les graphismes des versions PlayStation 2, cette petite compilation apporte de nouveaux détails, un rafraichissement qui permet également de mettre les différents titres d’actualité grâce à des trophées relançant régulièrement l’intérêt des différents épisodes. Malgré le regret probablement partagé par d’autres joueurs, de ne pas trouver dans la petite boite une version Haute-Défition du premier épisode, nous retrouverons donc Big Boss dans deux épisodes : Snake Eater mais aussi Peace Walker, inédit sur la console de salon de Sony mais aussi le constesté Raiden dans l’épisode « Sons of Liberty ». Différents héros ; différentes époques, mais il faut l’avouer, un certain brio dans le scénario qui est entre l’aspect nostalgique et intemporel. A déguster sans modération l’année prochaine, voire dès à présent en version Américaine ; disposant d’une notice et d’une jaquette traduites en Français, tout comme le jeu en question … Pourquoi se priver ?



La Xbox 360



Afin de jouer sur un pied d’égalité avec la machine de Sony, l’ensemble des titres seront rassemblés sur 3 rangs différents. Des qualités qui font encore la joie du joueur, une console qui a su m’occuper durant de nombreuses heures depuis 2007, et la première à instaurer le système de succès. Une merveille et parfois compliquée pour obtenir une moyenne quasi parfaite … Malheureusement, qui aurait aussi le droit d’apparaitre dans la catégorie coup de gueule. Plus d’Xbox 360 en ce 31/12/2011, partie en R.O.D., depuis ce matin … 2 consoles en 1 année, cela revient un peu cher !


3 – DeathSmiles.
Shoot’em édité et sorti en Europe grâce à Rising Star, (Grâce à qui nous devons également Deadly Premonition !) ce portage est une réussite pour tout amateur Shmup. Pas forcément accessible, bien que des modes spécifiques peuvent le proposer aux néophytes, l’expérience prend toute son ampleur au Stick Arcade ! En contrôlant différentes sorcières, votre rôle sera d’éradiquer différentes menaces d’un univers magique. Grâce aux multiples caractères, Cave permet à ses joueurs d’adapter un type de joueur à un type de sorcière. Plaisant ; mais qui ne séduira pas forcément la rétine, étant donné que le jeu est directement issu des bornes Arcades, mais qui, à coup sûr, ne vous laissera pas indifférent, loin de là. Si toutefois le Shmup est un genre que vous appréciez … et son univers décalé purement Japonais : un boss de fin de niveau qui n’est qu’une … Vache. Oui oui.



2 – Deus Ex : Human Revolution.
Retour gagnant pour Deus Ex. N’ayant pas eu la chance d’essayer les différents épisodes sortis sur PC & autres supports, Deus Ex fut la surprise de Septembre. Disposant d’une palette de teintes adaptées au jeu et collant à l’univers ; critiquables mais efficaces, Adam Jensen emmène le joueur dans différentes villes, différentes ambiances. Si les Boss peuvent s’avérer parfois décevants, il est certain qu’Adam s’illustre comme une forte concurrence à Snake précédemment cité. Avec un aspect infiltration peut-être davantage poussé, un scénario plaisant, Deus Ex vous invite à découvrir l’Homme dans une autre nature, faite dans un univers de science-fiction mené avec « réalisme » , cohérent et invitant peut-être moins le joueur à réfléchir sur le futur, mais qui propose une immersion intéressante.



1 – Gears of War 3.
S’il ne fallait garder qu’une exclusivité, ce qui m’incite également à conserver encore un bout de temps la Xbox 360 ; tout cela se doit à un titre qui ne fait pas dans la dentelle, mais qui propose une aventure rendant hommage au genre « TPS ». Marcus & ses collègues Gears reviennent armés de leurs Lanzors, de « nouvelles » armes issues des Guerres pendulaires, tels que les Retro-Lanzors … Poussant les graphismes et une qualité d’action digne de productions Américaines, Gears of War 3 est à la fois taillé pour le multijoueur, la coopération, sa durée de vie simplement monstrueuse pour peu que l’on apprécie le genre. (Acquisition des médailles de Platine, succès, et joueurs constants sur les serveurs notamment) Ne brillant pas forcément par son scénario, le joueur est régulièrement amené à en savoir davantage sur l’escouade Delta, souvent impressionné par la mise en scène. Il restera, pour de longues années, un titre de qualité et un jeu de tir qui se déguste sauvagement !

A oublier ! Le Flop flop de 2011 ...


Les éloges ; puis le blâme. C’est aussi le rythme d’une année, comme vous le savez probablement autant que moi. Plutôt que de proposer un classement par support ; celui-ci regroupera les deux consoles de salon. A travers 3 rangs ; tout comme les précédentes classifications, histoire de ne pas faire de jaloux.



3 – Mortal Kombat .
Semi-déception pour ce retour d’outre-tombe. Un jeu ; certes de qualité par un casting plutôt réjouissant, mais surtout, un jeu qui souffre de lacunes. Comment peut-on sortir un jeu de combat, accompagné d’un Passe en Ligne de surcroit, avec des modes en ligne quasi injouables ?! Sans parler d’un Boss final qui peut surtout être battu en répétant les techniques dites de « Spam » … Si le jeu pouvait se rattraper sur les mini-jeu attrayants, une fois les bonus débloqués et les défis terminés … Le jeu apparait tel une coquille vide et surtout, dont la rejouabilité est quasi nulle. Après la difficile appréciation de Mortal Kombat VS DC Universe, la déception est renouvellée. Adieu Mortal Kombat !



2 – Marvel VS Capcom 3.
Que peut-on reprocher à un tel titre ? Sa seconde place tient plutôt à un ras-le-bol général envers Capcom et ses versions sans cesse améliorées contenant 1 à 2 personnages supplémentaires. Un jeu solide qui réunit dans un « Cross-Over » deux univers improbables, mais dont la recette porte incontestablement ses fruits. Cependant, le Mode en ligne constamment pollué par des attaques répétées des poids lourds des personnages à incarner gâche une partie du plaisir. Un mode histoire et des « Endings » plus travaillées auraient peut-être permis de rehausser une répétitivité perceptible lorsque l’ensemble des scénarios est fait avec la multitude des personnages. Probablement que la version Ultimate Marvel VS Capcom 3, sortie complète, aurait permis de mieux faire passer la pilule. Encore que …



1 – Star Wars : Le Pouvoir de la Force 2.
Être Jedi n’est pas simple. Pourtant, l’expérience du premier Pouvoir de la Force était incroyablement fidèle, sur laquelle on pouvait aisément oublier ses défauts de niveau, de graphismes. En revanche, ce 2e épisode est simplement une honte : si le scénario n’est pas tout à fait mauvais sur le papier, les bases de celui-ci sont discutables. Sans vous révèler un brin de l’histoire, l’Apprenti de Dark Vador revient dans cette suite sous forme de Clone What the fuck ?! Pourtant, la promotion du jeu était encore plus forte que le précèdent jeu : une rencontre avec Yoda et le lieu de Dagobah, qui ne font , d’ailleurs,pas l’objet d’un réel niveau, deux sabres lasers, de nouveaux pouvoirs … Mais le plan tombe à l’eau lorsque l’affrontement final est d’une mollesse incroyable, parsemée de Bugs. Carton rouge pour un jeu qui n’assure même pas le fan-service, détruisant l’histoire pertinente et instaurée dans le précèdent épisode…


Sorties & attentes de 2012.


2011, à quelques heures de sa fin signe aussi un calendrier quelque peu chargé. Que nous réserve donc 2012 et au-delà en termes de sorties pertinentes ? Petite sélection sur une échelle de 5 titres à découvrir ici bas !



5 – Catherine. Sortie : Février 2012
Vous n’êtes probablement pas sans savoir que Catherine arrivera en Février sur nos consoles adorées pour nous hanter d’une difficulté affolante qui a même effrayé les premiers joueurs Japonais à sa sortie il y a de cela quelques mois. Depuis le début ; l’idée d’une nouvelle forme du Puzzle-Game ne cesse de me séduire : entre scénario, scènes dignes de dessin animé, un héros et … les sensuelles Catherine ou Katerine. Encore une fois, il semblerait que le joueur devra se confondre quelque peu dans les cauchemars du protagoniste central, Vincent, et partager un peu de ses nuits et faire un choix. En Février !



4 – Ni no Kuni : Wrath of the White Witch - Sortie Prévue : 2012
Annoncé il y a quelques mois sur PlayStation 3, ce qui semble s’annoncer comme une exclusivité jusqu’à ce jour, viendra fouler un peu de nos contrées Européennes. Jeu de rôles de son état, l’une des particularités frappantes du titre réside dans le soin particulier aux graphismes. Aux commandes, ce n’est pas moins que le réputé Studio Ghibli ; responsable de films d’animation Japonais tels que « Mon voisin Totoro » ou encore « Princesse Mononoke » … Clairement déçu de la majorité des RPG actuels, Elder Scrolls & Mass Effect en tête, espérons que ce prochain titre nous livre une version assez convenable pour transmettre un scénario s’éloignant de clichés devenant récurrents dans le genre …



3 – The Last of Us. - Sortie prévue : 201?
Une date de sortie indéterminée, mais qui n’est pas sans susciter une attente particulière. Curieux, intrigué, peu de choses sont sues sur ce futur titre réservé à la console de Sony, cependant en constatant le travail effectué sur les épisodes d’Uncharted, tout laisse à croire que cette prochaine licence a de quoi être prometteuse. Avouons également qu’un peu de nouveau parmi les franchises que nous ne cessons de (re)voir tous les ans, reste en soi-même très encourageant !



2 – SoulCalibur V. Sortie prévue : 2012
Simplement en raison d’une adoration particulière pour les jeux de combat; cela sera avec plaisir que ce cinquième épisode, promis comme un retour aux sources, sera accueilli sur la Xbox 360 ou PlayStation 3. Ce n’est pas réellement en raison de la traditionnelle personnalité issue d’un univers différent, Ezio dans ce Ve volet, mais bel et bien grâce à un jeu qui a su me séduire, qui n’est pas semblable à un Street Fighter, et qui se déguste quelque soit le joueur en face de soi. Toujours est-il que le IVe épisode garde une place importante dans la collection de jeux … L’univers de Star Wars, bien que contesté, m’invite à retourner de temps en temps sur cet épisode. Souhaitons une chose tout à fait similaire pour ce Ve épisode d’une franchise qui, pour le coup, commence à vieillir mais qui sait rester plaisante.



1 – BioShock Infinite – Final Fantasy Versus XIII. Sorties Respectives prévues : 2012 (?) & 201?
BioShock Infinite apparait bel et bien comme un incontournable. Personnellement, cette franchise est l’une des plus prometteuses de cette actuelle génération de consoles. Le premier épisode, rempli de références, plonge (C’est le cas de l’évoquer ) le joueur dans un univers tout à la fois à fortes références historiques, avec l’idéal d’un Homme … Bref, les éléments ont contribué à élever ce jeu à un Panthéon quasi sacré, transportant le jeu au statut de réussite et non pas d’un simple divertissement. Cette fois-ci, les studios de 2K semblent travailler pour offrir une expérience aérienne et d’autres éléments de réponses sur l’univers de BioShock. Toujours dans cette influence apparemment Américaine, entre les réclames rétro et les nuages, BioShock Infinite a de quoi séduire ses futurs joueurs, tout en l’espérant tout aussi plaisant que prometteur …



Final Fantasy Versus XIII devrait presque mériter une catégorie à lui seul. Discret ; mais qui semble offrir une expérience clairement distincte de son ainé Final Fantasy XIII, les dates de sortie restent sans cesse floues, ses capacités surtout par le biais de vidéos qu’il faut reconnaitre impressionnantes … Mais qu’en est-il de ce prochain Final Fantasy ? Probablement repoussé à 2013 d’ici quelques semaines, ce prochain épisode serait enfin le substitut à un Final Fantasy XIII et à Final Fantasy XIII-2 qui, loin de séduire le joueur tristement dégoûté de l’expérience Final Fantasy X-2 de l’époque, pourrait enfin rendre toute la grâce de Square-Enix en matière de Final Fantasy.



Lorsque vous lirez cela, peut-être après le foie gras voire avant la nouvelle année, cela sera avec une expérience – modeste – de joueur, que je tiens à vous souhaiter une bonne fin d’année 2011 … Et, bientôt, transmettre mes vœux pour l’année 2012, qui espérons-le, sera riche en découvertes et en jeux agréables !


Une petite pensée aux forumeurs disparus; dont nous avons perdu les nouvelles : Malaka, Silence, et tant d'autres ... A l'année prochaine !

VOS REACTIONS
Posté le 31-12-11 @ 21:40


Gamertag :
Tales of 57
Joli dossier Oxy j'ai pris du plaisir a le lire.
Posté le 01-01-12 @ 00:17


Gamertag :
Mr Esthete
Merci à toi, Itachi ! C'est bien le but recherché ...
Posté le 01-01-12 @ 03:17


Gamertag :
The Dark Ezio
Bon autant le dire tout de suite, à 3h du mat' et en voyant Deathsmiles dans ton article, je n'ai pas envie de lire, mais ça ne m'empêchera pas de te féliciter Puis tu m'as fais prendre conscience que malaka avait disparu. J'espère qu'il va pas faire partie de la longue liste de disparus.
Posté le 01-01-12 @ 09:36


Gamertag :
Mr Esthete
Je ne connaissais pas personnellement Malaka comme tu te doutes; mais il était un joueur central sur BlazBlue ...
Merci en tout cas, cela fait plaisir de voir que ces lignes écrites sur un peu de temps libre peuvent être agréables à lire ou à consulter !
Posté le 01-01-12 @ 22:42


Gamertag :
marcoman13
Sympa à lire ton dossier, et je me rend compte que nos goût sont très éloignés
Je te rejoins quand même sur Deus Ex qui pour moi est LE jeu de l'année avec skyrim...Puis Gow3 excellent aussi...Pour le reste, pas du tout dans mon style....d'autant plus que j'ai pas la PS3
Posté le 01-01-12 @ 22:47


Gamertag :
Mr Esthete
Autant dire qu'Elder Scroll IV m'avait profondément déçu, c'est pour cela que Skyrim est bien loin de cette année et de la prochaine.
Deus Ex joue beaucoup de son ambiance pour être apprécié, et c'est bien tout ce que l'on aime dans ce jeu. En partie dans l'un des jeux marquants de l'année 2011.

Merci en tout cas!
Posté le 03-01-12 @ 08:24

J'aime bien aimé ton dossier cette année j'ai retenu portal 2, forza 4 et rayman. Grosse déception pour dragon age 2 et MW3. Et j'attend pour cette année mass effect 3 et catherine.





 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020