Aperçu de la Demo El Shaddai : Ascension of the Metatron - blog Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 251 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
OXY
   Lui envoyer un message privé

   Ajouter à ma liste d'amis

   Consulter le mur du membre
  Oxy est Offline
  Localisation : France - Picardie
  En chiffres :
    - membre depuis 3850 jours
    - 3335 messages postés

PUBLICITE
Aperçu de la Demo El Shaddai : Ascension of the Metatron
Publié le 29.07.2011 à 23:59 par Oxy




Aperçu de la Démo d’El Shaddai : Ascension of the Metatron – Entre voyage, experience et lyrisme …



Tout d’abord … De quoi est-il question dans cet article ? De quel « jeu » est-il question ?


Dans une sorte de revue, nous essayerons de voir ensemble ce que donne le mystérieux « El Shaddai : Ascension of the Metatron », sur une démo disponible sur le MarketPlace Japonais pour le moment. Ce titre ne vous dit peut-être pas grand-chose … Ou au contraire, vous est familier puisque vous suivez avec assiduité XG.net pour en avoir lu quelques nouvelles : quelque soit votre affinité avec le futur jeu ; cette revue vous aidera peut-être à voir certains points, à apprécier voire à détester le projet. Peu importe finalement ; puisque El Shaddai est conçu, d’après certaines critiques, comme un jeu où la répartition de son appréciation ne tient qu’entre deux catégories : le choix d’aimer l’idée, ou d’en haïr les moindres points.

Introduction dans le récit d’Enoch.


Commençons peut-être par présenter la démo’ en elle-même. Elle pèse environ 800 Mo ; et peut se trouver sur le Marché Japonais pour le moment. Passons les étapes parfois compliquées pour obtenir un compte Japonais, pour s’intéresser au contenu. A la surprise général ; les petits gars derrière le projet El Shaddai – anciennement (2007) le projet était nommé « Angelic » ( Cf. vidéo disponible sur XG.net Trailer Protoype « Angelic » 2007 ) ; ont eu la bonne idée d’intégrer une Version Anglaise Sous-titrée en Français. La version d’essai est donc indisponible pour l’Europe et donc la France, mais bien disponible dans notre langue … Etrange !


Les premières secondes commencent dans cet environnement. Tel un poète, les cheveux au vent ...


Après cette surprise, la sélection de la difficulté, qui vous donnera la possibilité de vous essayer au mode Facile ou Normal. A ce propos, le degré de difficulté est l’un des points sur lesquels nous allons nous arrêter. En choisissant le mode « Normal », vous vous exposerez à une difficulté … Qui nécessite une bonne connaissance du jeu, et qui aurait tendance à se rapprocher du mode « Difficile » des jeux actuels. En réalité ; malgré une forme de « simplicité » dans la partie « Combat » du jeu par la présence d’une unique touche pour la partie offensive ; seuls deux ou trois offensives de vos adversaires seront nécessaires pour vous causer une perte de vie et une partie de votre armure … Autant vous dire qu’au cœur des affrontements, et pour la première partie, la fin de partie est vite arrivée.


Seulement, les créateurs de ce jeu ont pensé à un système de réanimation qui vous permet de retrouver votre armure lorsque la caméra s’assombrit : en appuyant sur LB – RB – A – X, Enoch peut retourner à sa bataille Divine. L’absence de barre de vie peut être frustrante ; mais ce « système » est remplacé par la destruction progressive de l’armure d’Enoch ; ce dernier se retrouvant torse nu … Choix fort discutable.
Au sujet d’Enoch, la démo’ est très évasive à son sujet ; et c’est peut-être à ce sujet que nous pouvons être déçu. Lui et le scénario de cette mission Divine, nécessitent obligatoirement de connaitre au moins le jeu … Une décision assez risquée de la part des développeurs dans le choix de ce fragment de jeu.


Nous aurons tout de même l’occasion de rencontrer « Lucifer », un Guide précieux pour notre héros, puisque sa présence fait tout à la fois office de « Checkpoint » mais aussi de conseiller utile lors de l’affrontement de Boss. Nous ne noterons sa présence que dans les ultimes secondes de la démo. Dans ce titre, qui pourrait être presque une réécriture du Livre d’Enoch de l’Ancien Testament, Lucifer ne doit pas être associé au futur Ange Déchu qu’il deviendra par la suite. Parmi ses fonctions ; nous pourrons apercevoir sa faculté à être le messager personnel des Divinités, à stopper le temps à l’aide d’un claquement de doigts. Petit clin d’œil intéressant qu’il sera possible de retrouver en appuyant sur le bouton « Start » ou le bouton « Select », pour retrouver ce bruit symbolique dans le jeu.


Lucifer, tel que nous avons pu le voir dans les Trailers et fidèle à lui-même dans la démo ...


De façon très brève ; le héros rencontrera l’un des Anges Déchus, nommé Azazel, qui a visiblement pu être séduit par les attraits terrestres et à l’évolution de l’Homme dans un affrontement assez flou ... Ce personnage sera justement le moment d’évoquer ce « mirage » constant qui encadre l’aventure d’Enoch qui, bien que très divertissante, peut se révéler tout autant troublante.


I – El Shaddai … Entre flou artistique et style singulier.


Nous ne présenterons plus d’El Shaddai : Ascension of the Metatron, pour sa patte graphique épurée dans l’objectivité ; mais qui d’une autre part, peut être détestée voire admirée : en tout cas, loin de faire l’unanimité, elle ne laisse pas indifférente. Cependant, le joueur devra presque jouer dans des tableaux et des décors éclatants par leurs teintes vives, des fonds animés d’un soin particulier, mais le tout est presque amené du « Coq à l’Âne ». Ces changements se passent par des étapes différentes : si dès les premières secondes de contrôle, vous apercevrez un horizon aux tons clairs et presque chaleureux, une dizaine de pas vous plongeront dans une obscurité et un fond noir. Bien entendu, El Shaddai ne se contente pas de la simple utilisation du contraste pour interpeller le joueur, et passera par l’utilisation de motifs surprenants, comme par l’utilisation de « feuilles mortes » à la fin du second « Checkpoint », ou encore par l’intervention avec une sorte de fondu, d’Azazel dans le cas de cet essai.


L'une des séquences de la démo' et exemple de ce changement progressif d'ambiance.


Cette apparition se fait pourtant tout en douceur, mais … Ne semble pas avoir de fins. C’est-à-dire que ce fameux Ange Déchu à visage découvert, vous parle, attaque mais quelque soit votre aptitude dans ce jeu, au bout de deux ou trois attaques, ce personnage qui semble crucial, disparait comme il est venu, et vous reprenez le contrôle de ce héros blond pour poursuivre votre quête. Sur ce point, le jeu parait retranscrire avec fidélité l’état de certains passages de la Bible, à savoir des termes compliqués et tenant de l’abstrait … Pour autant, ces petits détails sont à l’origine d’une ambiance tenant tout à la fois du symbolisme, d’une forme de grâce et d’une palette de couleurs pouvant chatouiller votre rétine, parfois pour votre approbation.


Dans une démo’ qui recherche tout de même à séduire le joueur même réticent, l’alternance des Combats et des séquences Plate-Forme sont à l’origine d’une dynamique, qui assure un rythme sans temps mort ou décors sans vie. Il est même impossible de concevoir El Shaddai comme un jeu sans vie. La troisième partie de l’expérience doit se faire sur un Plan en 2D, ou vous devrez sauter à l’aide du bouton « A » d’une forme à une autre et avoir recourt aux fameuses vagues ou nuages. Très classique donc. La comparaison est peut-être risquée ; cependant cette production 100 % Japonaise tient presque de l’estampe Japonaise, où le fond sert la forme pour compléter une trame narrative, malheureusement trop obscure dans ce fragment de jeu …


II – « Es-tu sûr que ton armure suffira ? »


Même si cette phrase est devenue culte chez les Japonais pour des parodies assez décalées ; abordons maintenant la phase des affrontements dans le titre. Allons droit au but ; le jeu ne proposera que 3 armes différentes, ce qui est assez minimaliste. Tout en faisant abstraction des attaques à mains nues, la démonstration technique du jeu vous permettra d’utiliser deux d’entre elles, à savoir « l’Arch », (Comme peut le préciser le site Officiel Anglais) une épée de lumière assez efficace contre les ennemis que vous affronterez : d’étranges personnages à masque, ou encore des petites « ombres », à la manière de Kingdom Hearts, voire des sortes de volatiles : c’est à peu près ce dont le bestiaire est composé, du moins dans cette version d’essai.


Enoch tranche dans le vif!


L’autre arme qu’il est possible de récupérer, est appelée « Gale », des sortes de … fragments d’armure (Ce n’est pas cela, mais c’est à peu près l’idée … ) flottants autour du personnage.
Personnellement ; je redoutais cette partie du jeu et une forme de mollesse dans la manière de jouer, d’affronter les ennemis … Rappelons tout de même que le jeu ne dispose que d’un unique bouton pour l’offensive, soit le bouton « X » ou « Y », mais le tout est plutôt dynamique, et permet d’aborder des influences qui ont été amenées durant sa campagne publicitaire … Le jeu est loin d’un Devil May Cry ; bêtement et simplement pour un côté Plate-forme qui se révèle peut-être omniprésent par rapport au reste du jeu.


Gale en pleine utilisation ...



D’ailleurs ; la première erreur en tant que futur acheteur, serait d’utiliser votre argent pour vous offrir un Beat’Em All ; un chemin qu’El Shaddai ne semble pas emprunter. En outre ; la comparaison avec Okami, elle, pourrait paraitre plus justifiée. En effet, les créateurs qui se sont chargés de concevoir Amaterasu, au coeur d'Okami, se sont associés à Tetsuya Nomura pour le Character Design ; ce qui donne des Artworks travaillés, et dont l’impression se fait ressentir à l’écran … Et pourtant ! Depuis le départ, rien ne me présageait quelque chose d’aussi étonnant. Pour continuer la comparaison, citons aussi qu’Okami pouvait proposer un arsenal assez minimaliste, se jouant avec trois types différents : les miroirs, les rosaires ainsi que les Epées … (Un arsenal qui restait complet par des variantes de ces armes, variantes visiblement absentes chez El Shaddai ...) Mais ne nous égarons pas trop.


Un des exemples de la direction artistique ...


Avant chaque combat, Enoch devra « purifier » son arme, en appuyant sur le bouton dédié. A quoi sert cette manipulation ? Très utile pour battre vos adversaires et leur infliger davantage de dégâts et vous faciliter dans votre « croisade ». Au fur et à mesure de vos confrontations, votre arme aura la fâcheuse habitude de s’émousser : autrement dit, il faudra choisir le moment approprié pour améliorer la puissance de vos armes. Ajoutons que la patte graphique prend son sens lors de ces fameuses séquences, pour retranscrire une forme de poésie … Dans la continuité de sa simplicité dans la manière de jouer, l’affaiblissement de vos adversaire vous permettront de récupérer deux de ces trois fameuses armes : s’en suit une petite séquence sympathique, à la manière d’un finish move. Là où le titre pourra décevoir la plupart d’entre nous, c’est bel et bien dans l’enchainement des attaques. Si différents rythmes produiront différents attaques ; ou le temps de chargement influera sur les attaques, la répétitivité se fera sentir pour les plus intéressés par le côté « Beat’Em All », qui, il faut le préciser, fait partie de la combinaison « Action/Plate-forme » du titre.


Pour conclure ; nous pourrions rappeler l’importance du titre par quelques mots : expérience, beauté, et audacieux. Expérience ; puisqu’il sera difficile d’en ressortir indifférent : soit le titre sera pour vous un vulgaire jeu ; alors que d’autres y verront un véritable voyage, fait d’ambiances plutôt que de paysages, d’images particulièrement marquantes et de sons assez entraînants. Beauté ; puisque vos yeux seront sollicités à tout moment, et se titre s’est surtout fait remarquer par une esthétique particulière, pour ainsi dire prête à subjuguer quiconque. Audacieux, osé, dans le sens où cet univers parait inaccessible, (Et l’est encore après avoir testé la démo’) ne séduira qu’une poignée de joueurs. Rendez-vous le 8 Septembre ; pour d’autres voyages …



Vous apprécierez surement :

+ Des graphismes uniques & superbes.
+ Un Gameplay simple et accessible.
+ Les Sous-titres en Français.
+ L’alternance Plate-forme/Action, naturelle.
+ Le Character-Design pour certains …
+ Un jeu exigeant en terme de difficulté pour certains …

Vous détesterez surement :

- Le Character-Design pour d’autres.
- Un scénario absent dans cet démo’.
- Le minimalisme de l’arsenal : 2 armes jouables.
- Un jeu exigeant en termes de difficulté pour d’autres.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Compléments, sites, informations ...

Site officiel du jeu (Anglais) : http://elshaddaigame.com/uk/index.html

Exposition sur les estampes Japonaises : http://expositions.bnf.fr/japonaises/expo/flottant/index.htm

Avis & tests parus à ce jour.

Blog indépendant : http://nitosa.wordpress.com/2011/05/09/dieu-que-cest-beau/

GameKult (Bien que fort contestable ...) : http://www.gamekult.com/jeux/el-shaddai-ascension-of-the-metatron-SU00008041.html?pf=playstation-3-160032

Liens de commande/Précommande.

Amazon.fr (60€) : http://www.amazon.fr/Konami-El-shaddai-ascension-metatron/dp/B005BY6D60/ref=sr_1_5?ie=UTF8&qid=1311976311&sr=8-5

Game.fr (57€) : http://www.game.fr/Product/Default.aspx?SKU=102883

Micromania (60€) : http://www.micromania.fr/vente/achat_el-shaddai_Jeu-45840-XBOX360.html

VOS REACTIONS
Posté le 30-07-11 @ 00:07


Gamertag :
Baka32
Dispo aussi sur le market us...

beau récit, j'ai limite niouler en le lisant....99% qu'il soit dans ma ludothèque
Posté le 30-07-11 @ 00:12


Gamertag :
Mr Esthete
J'espère que cet article vous plaira : j'ai pu passer 2 bonnes heures à la rédaction et environ 30 mn de test de la démo, mais plutôt 30 mn de plaisir pur.

Oui; je corrigerai cela bientôt. C'est pour cela que, sans vérifier les sources aujourd'hui, j'ai pu préciser "pour le moment".
Merci Baka. ;) Tu as déjà testé la démo', j'imagine?
Posté le 30-07-11 @ 00:23


Gamertag :
Baka32
Oui, sur mon compte japonais mais je l'ai vu aussi sur le compte US.
J'aime bien les jeux originaux....cui la est number one!
Posté le 30-07-11 @ 03:28


Gamertag :
000000
Pas mal...A part le jean moule-bite et le sous-tif,un peu gay non?
Posté le 30-07-11 @ 08:25


Gamertag :
Mr Esthete
Baka32 : Original; mais extrait d'un texte Ancien ... Comme écrit dans le texte, comme d'autres ont pu le dire à travers le blog que je recommande vivement à la lecture, les créateurs paraissent avoir mis des images, des "ambiances", et non pas vraiment des paysages dans ce jeu, pour "traduire" un texte religieux. Une Réécriture qui pourrait, malgré ses origines, faire naitre autre chose que la Bible. Si tu veux, dans la démo', j'ai moins senti l'ambiance de la Bible, par rapport à Dante's Inferno par exemple : ici, si l'on ne connait pas le jeu, il n'y a aucune allusion à la religion. Parfois un peu troublant, et notamment dans les sous-titres : on imagine qu'il s'agit à un moment d'un dialogue entre Lucifer et le Chef Sup', mais sans précision.

cloudphobos : Je dois t'avouer que les premières fois que j'ai vu le jeu, j'avais du mal à voir le héros. Le jean est lui-même très spécial, il n'y a pas à discuter là dessus, pourtant ... Dans la démo' en tout cas, ce côté "Yaoi" comme disent paefois Gamekult "Gay", est inexistant, et apparait plus comme un choix artistique. C'est d'ailleurs pour cela que ce choix de "Character Design" ne sera pas apprécié de tous, et fait aussi partie de ces "moins". Après, on pourra rechercher toutes les allusions possibles, mais je doute que le jeu autant que la démo', en contienne. C'est un peu risqué de la part des créateurs. Et encore, c'est un euphémisme ...
Posté le 30-07-11 @ 09:36


Gamertag :
000000
Clairement! Un peu comme tout ces personnages de manga un peu efféminés,ou endrogyne,c'est un style...
Posté le 30-07-11 @ 11:44


Gamertag :
The Dark Ezio
Joli Joli la présentation
Posté le 30-07-11 @ 13:43


Gamertag :
GreNeSis
Très bon travail sieur le Castor
Posté le 30-07-11 @ 13:57


Gamertag :
Mr Esthete
Merci pour ton commentaire Darksim !

Grenesis : Le jeu tient parfois de l'absurde mais ... pourquoi le Castor?
Posté le 30-07-11 @ 14:09


Gamertag :
GreNeSis
Alors là, je sais pas ce qui s'est passé entre ma tête et mes doigt, dans ma tête je pensais lapin rose et j'ai écrit castor. ça tient du paranormal là
Posté le 30-07-11 @ 14:32


Gamertag :
Mr Esthete
Le Subconscient du clavier ... Voilà tout.
Posté le 30-07-11 @ 16:40


Gamertag :
Eien Slash
J'avoue ne pas avoir lu en entier ton "test" mais j'avais lu avec beaucoup d'attention le blog que tu mets dans tes liens et j'ai trouvé ce blog très instructif et je me doute bien que tes propos doivent se recouper. Ouais je sais grosse flemme de relire a peu pres les mêmes choses. C'est sympa de donner ton avis sur ce jeu qui apparemment en a vraiment besoin en vue des critiques donnés par certains sites dits professionnels (je pense à JV.com, qui l'a seulement comparé à Okami et DMC, à tort)
Edit : C'est bon j'ai lu en entier et bravo pour ton investissement !
Posté le 30-07-11 @ 21:11


Gamertag :
Baka32
Laisse tomber oxy....justin aime bien les queues plates. Tiens le paranormal à frapper mon clavier!
Posté le 30-07-11 @ 22:09


Gamertag :
Mr Esthete
Eien Slash : Merci pour cet encouragement. En effet; la comparaison avec Devil May Cry est plus que douteuse. Pourtant, le site que tu as l'occasion de citer, a apparemment assister à une séance de jeu plus ou moins égale à celle de la démo pour en produire une Preview et l'estampillé d'un "très bon".

Baka32 : L'article du paranormal ! OMG !





 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020