Bioware à la croisée des chemins, grandeur et décadence. - blog Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 195 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
DAMZEMA
   Lui envoyer un message privé

   Ajouter à ma liste d'amis

   Consulter le mur du membre
  Damzema est Offline
  Localisation : Autre - ...
  En chiffres :
    - membre depuis 3695 jours
    - 6387 messages postés

PUBLICITE
Bioware à la croisée des chemins, grandeur et décadence.
Publié le 17.03.2018 à 14:05 par Damzema

Drew Karpyshyn : ça s’en va et ça revient.


C’est une news qui est un peu passée inaperçue. Il y a quelques jours, on nous annonçait que le lead writer (=responsable de l’écriture du scénario, des personnages etc) du jeu Anthem quittait Bioware.


La bonne bouille de l'ami Drew.


Son nom ? Drew Karpyshyn. Pour ceux qui ne connaissent pas le bonhomme, il est scénariste et écrivain. C’est à lui que l’on doit les débuts de Mass Effect (le 1 et le 2), il a aussi travaillé sur Jade Empire, Star Wars : Knight of the Old Republic et également sur les cultissimes Baldur’s Gate 2 et Neverwinter Nights. Niveau littérature, on lui doit la trilogie sur Dark Bane ou encore les romans Revan et Annihilation dans la collection The Old Republic pour ce qui concerne l’univers Star Wars. Il a également écrit des romans sur Mass Effect ou encore sur Les royaumes oubliés de l’univers Donjons et Dragons. Inutile de dire qu’avec un tel CV, la réputation du monsieur n’est plus à faire.


La trilogie Dark Bane. A lire pour tout fan de Star Wars qui se respecte !


Ce n’est pas la première fois que l’ami Drew quitte Bioware. Il était déjà parti en 2012 en précisant qu’il avait d’autres projets et qu’il était temps pour lui de changer d’air. Il est pourtant revenu en 2015 pour travailler sur la partie scénaristique du MMO Star Wars : The Old Republic qui était alors un peu à la peine. L’arrivée de Drew a revitalisé le jeu et de nombreuses extensions sont sorties avec un aspect narratif bien plus poussé que dans le jeu de base. Et enfin, il s’est mis à travailler sur Anthem.

Et là, patatras ! Le 12 Mars, on apprend que l’ami Drew quitte encore le navire. Les raisons ? Il a d’autres projets et il est temps pour lui de changer d’air… ça ne vous rappelle rien ? Si hein et c’est so 2012. Evidemment le boss de Bioware (Casey Hudson) a immédiatement minimisé la chose en précisant qu’il ne fallait pas paniquer. Selon lui, Drew Karpyshyn avait terminé son travail d’écriture sur le jeu et les autres lead writers vont continuer de développer l’histoire, les personnages et l’univers. Une déclaration un peu étrange puisqu’il est plutôt rare qu’un lead writer se barre d’un projet avant sa fin. Alors pourquoi jouer au pompier aussi rapidement ? Et bien peut-être tout simplement parce que Bioware va mal. Casey Hudson s’est empressé de dire que Anthem serait un jeu « story driven » et que c’était leur marque de fabrique de faire des jeux avec un aspect narratif très poussé. L’intention est louable… mais est-ce bien encore vrai ?



Père Bioware, raconte-nous une histoire !


Depuis combien de temps Bioware n’a pas sorti un jeu bien scénarisé ? Et bien depuis 2012 et Mass Effect 3. 2012… tient, ça me rappelle quelque chose… Ah oui, le départ de Drew Karpyshyn. D’ailleurs Mass Effect 3, sur lequel Drew n’a pas travaillé, est clairement le moins bien scénarisé de la trilogie mais qu’importe. A cette époque, Bioware est encore le roi du RPG narratif. Le problème, c’est que les choses vont vite se gâter. Premier faux pas, Dragon Age Inquisition. Après un premier volet excellent (Origins) et une suite très décevante (Dragon Age 2), Bioware dégaine Inquisition. Sans être une daube, le jeu surprend les fans dans le mauvais sens du terme. Structure typée MMO avec des tonnes de quêtes Fedex insipides, des quêtes principales bien moins nombreuses et beaucoup moins bien scénarisées, une galerie de personnages qui souffle le chaud et le froid et surtout beaucoup moins de choix qu’avant et peu de conséquences liées à ces derniers. Les ventes sont là, le jeu est un gouffre à temps libre qui plait à une partie du public mais beaucoup de fans de la première heure se sentent trahis.


Mass Effect 1, personne n'oublie jamais sa première fois...


Cependant un autre souci va vite pointer le bout de son nez, son nom : The Witcher 3. Avec la conclusion épique de leur trilogie sur le sorceleur, les polonais de CD Projekt ont frappé fort, très fort. Tellement fort que les standards des RPG narratifs se retrouvent ringardisés par le jeu de CD Projekt. The Witcher 3 est un open world sublime et cohérent. Son scénario et sa narration sont travaillés à l’extrême et surtout ses quêtes annexes ont bénéficié d’un soin d’écriture tout particulier. Pour la première fois, les joueurs sont face à un open world capable de raconter une histoire très structurée et bien écrite tout en proposant moult activités annexes et une multitude de quêtes secondaires très intéressantes. Les jeux comme DA Inquisition se retrouvent ridiculisés et se prennent un méchant coup de vieux. La concurrence se sent poussée vers l’avant, les RPG doivent évoluer. Divinity Original Sin 2, Pillars of Eternity, Kingdom Come Deliverance, les prochains RPG à succès proposeront tous un fort aspect narratif, un monde cohérent et des contenus annexes travaillés à 1000 lieux des standards des MMO.



Ground control to major Hudson.


Chez Bioware, c’est la crise. Le développement de Mass Effect Andromeda s’éternise. De nombreuses personnes importantes quittent le navire en plein milieu du projet. Il y a de forts désaccords créatifs et le jeu se retrouve repoussé. La pression est énorme, la licence Mass Effect a marqué toute une génération et l’attente des fans est immense. Une attente et des espoirs revus à la hausse car la concurrence a élevé son niveau et tout le monde s’attend à ce que Bioware face de même. La suite vous la connaissez. Mass Effect Andromeda est fail retentissant. Sans être mauvais, le jeu déçoit presque à tous les niveaux. La technique est défaillante, le scénario et la narration sont aux fraises et la majeure partie du contenu est trop typée MMO. Bioware a réutilisé la même recette que pour Dragon Age Inquisition sauf qu’entre temps le troisième opus de Dragon Age s’est fait ringardisé. Les amateurs de RPG veulent des jeux plus travaillés et pas seulement des gouffres à temps libre remplis de quêtes Fedex. Les ventes sont très décevantes, les notes sont très moyennes et Bioware, sans doute avec la grosse main d’EA posée sur son épaule, décide de ranger la saga au placard. Les projets de DLC solo sont immédiatement abandonnés, le studio derrière le jeu se fait dynamiter et seule la partie multijoueur du titre continuera à bénéficier de mise à jour. De licence phare du studio, Mass Effect se retrouve en passe de devenir son plus gros échec.


Geralt de Riv le conquérant... à ne pas confondre avec Gérard de Brive.


Et nous voici en 2018. Anthem est le prochain gros jeu de Bioware. Drew Karpyshyn s’est barré avant la fin du projet et le jeu a été repoussé… ça ne vous rappelle pas quelque chose ? Ah oui ! Mass Effect Andromeda. Des départs, des dates repoussées et un développement qui semble houleux. La question que tout le monde commence à se poser est la suivante : est-ce que Anthem prend le même chemin qu’Andromeda ?
Les voyants ne sont plus au vert. Les déclarations de Casey Hudson qui demande aux fans de croire en Anthem, de croire que ce sera un bon jeu avec un fort aspect narratif sonnent un peu comme une supplication. Si de bons jeux solos continus de sortir, certaines boites comme Ubisoft ont décidé de mettre de côté la narration pour se concentrer du « Game as a service ». The Division, The Crew, Ghost Recon Wildlands… autant de jeux dont le scénario tient sur un timbre poste et ou le travail d’écriture sur les personnages est quasi inexistant. Même Assassin’s Creed Origins qui a redoré le blason de la licence propose là encore un scénario et une narration quasi inexistants. Est-ce que Bioware hésite entre ces 2 tendances ? Vu les premières vidéos, Anthem a tout du jeu qui se joue avec 2 ou 3 potes sur une map immense remplie d’objectifs bien plus proche du style The Division/Ghost Recon que d’un The Witcher 3 ou d’un ancien Mass Effect.



Incertain, le futur est...


Que sera vraiment Anthem ? Seul l’avenir nous le dira mais une chose est sure, le jeu sera peut-être le plus important de l’histoire de Bioware. A la croisée des chemins, le studio ne peut pas se permettre un autre échec de grande envergure sans en payer les conséquences. L’avenir de la boite qui nous a régalé avec Star Wars KOTOR, la trilogie Mass Effect et Dragon Age Origins se jouera en partie autour du succès d’Anthem. Et le fait de savoir que Drew Karpyshyn est parti et que le jeu est repoussé ne donne pas vraiment confiance dans le projet. Il ne reste plus qu’à espérer que Bioware se ressaisisse sinon il est fort probable qu’EA commence à trancher dans le lard… et quand EA sort sa faux, on sait comment ça se termine. Personne n’a envie de voir Bioware finir comme les nombreux studios rachetés par EA et qui ont terminé enterrés dans le jardin de ce dernier après avoir pris un bon gros coup de pelle sur le coin de la tronche.


"Bonjour, je suis le DRH d'EA. Parlons de votre avenir !"


VOS REACTIONS
Posté le 18-03-18 @ 11:57


Gamertag :
Derkaone
Merci d’abord pour ce billet, de la "crème", franchement j'adore, c'est tres bien écrit avec une vraie réflexion derrière : L'avenir de Bioware.
Ensuite, comme très peu de gamers qui ont une vraie base et savent de quoi il parle je suis content que tu est cité l'inévitable Witcher III..
.
Parce que c'est un fait indéniable, incontestable, CDProjekt a mis la barre très haute en termes de technique certes et surtout sur l'aspect narratif aussi bien pour la quete principale que pour les quetes annexes.

Je vais prendre juste un exemple très parlant, les quêtes secondaires qui ont bénéficié d'une attention toute particulière au niveau de leur écriture.
Désolé mais pour ma part, sur ces 5 dernières années je n'est pas encore vu un titre de cette trempe tout éditeurs ou développeurs confondus.
Les quêtes annexes sont 99% du temps (avant the Witcher III considérés, et ce, à juste titre, comme des quêtes dites "Fedex" dans la plupart des RPG, et quand je dit la plupart je ne pense pas au plus mauvais mais justement aux meilleurs)

Si on en vient au dernier en date de Bioware, celui qui est en développement, "Anthem" j'ai du mal entre ce que déclare Bioware et ce qu'ils nous presente, ce qu'ils nous vendent...

Je ne leur lance pas la pierre, juste que je remarque quelques trucs ici et là.
Quand Bioware, avant la première présentation officielle d'Anthem évoque un réel retour à l'écriture, au narratif, quand je regarde les vidéos in-game d'Anthem avec bien évidemment le discours derrière des devs je comprends pas très bien.
Moi, ce que je vois, c'est que la technique est évoqué, ok, Anthem à l'air d’être plutôt réussi graphiquement, ensuite on nous parle des mécaniques de jeu, normal, ensuite on évoque le jeu en coop, okay, ensuite on évoque des tas d'autres choses...mais jamais l'aspect narratif...pas une seule fois les devs de Bioware sur les vidéos de présentation d'Anthem ne taille le bout de gras sur ce qui a fait la marque de fabrique de Bioware : L'écriture...

Désolé, mais personnellement, Anthem j'en est strictement rien a carré, lors des 2 premieres presentation publique je restais sur l'idée que c'est et que ça sera un jeu d'action, jouable en coop...mais à part ça, niveau écriture, aspect "rpg", je ne vois pas, je ne vois rien....

Alors, comme dit dans l'excellent billet du Damzema, on ne va pas jugé on va attendre et voir.

Qu'ils reviennent réellement à l'écriture je n'en sais rien, qu'Anthem soit un RPG...j'ai un doute (Monter ces armures et ses flingues, si c'est "ça" l'aspect RPG d'Anthem...mouais, bof) non, pour faire très simple j'additionne 1 et 1, et quand j'entends les gens de chez Bioware évoqué l'aspect narratif d'Anthem et qu'en face je juxtapose les vidéos qu'ils mettent en ligne, désolé mais je n'y crois plus trop à un retour en grâce de Bioware.

Merci Damzema pour ce billet.
Posté le 21-03-18 @ 22:24


Gamertag :
Lenuldepik
Yes beau billet.
Le cas ME Andromeda est apparemment...un cas d'école.
Dommage pour cette saga culte de la gen précédente.
Posté le 22-03-18 @ 07:01


Gamertag :
KILLER PIPO
Comme Derka, je ne vois pas Anthem comme un RPG mais plutôt comme un gros jeu d'action.

The Witcher III à mit la barre bien haute (trop haute ? ), merci à CDproject ! Il est toujours installé sur mon pc et je viens seulement de commencer l'extension Blood and Wine et d'après mes premières impressions, à encore élevé la barre initial ^^
Posté le 22-03-18 @ 15:12

Ouais, je le sens moyen le Anthem. Vu ce qu'ils nous ont montré, j'ai du mal à croire au jeu profond, "story driven" etc. Après je ne demande qu'à me tromper mais il ne faudrait pas que l'éléphant accouche d'une souris comme ce fut le cas pour Destiny.

Blood & Wine, c'est limite un jeu à part entière tellement il y a de contenu. Je pense que c'est même le meilleur addon que j'ai fait concernant un RPG. Nouvelle région, nouvelle histoire, grosse durée de vie et une fin réussie (enfin ça dépend de tes choix )... On est loin au-dessus de la concurrence. Et tout ça pour même pas 20 boules.

J'ai écris ce billet après un débat avec des potes sur "Bioware, c'était mieux avant". Comment on est passé de la trilogie Mass Effect au fail Andromeda, du surprenant et inattendu Dragon Age Origins à Inquisition... Pourquoi ne pas avoir fait un KOTOR 3 avec la partie scénaristique de The Old Republic au lieu d'en faire un MMO mou du genoux ? Pourquoi n'avoir jamais tenté un Jade Empire 2 ?

Bref ça fait un moment que je ne comprends plus Bioware et en même temps ce n'est plus le Bioware que l'on connaissait. Les boss ont changé et depuis qu'EA est derrière la qualité des jeux ne va pas en s'améliorant. Du coup, pour ce cas là, je pense qu'on peut le dire : c'était mieux avant





 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2018