Les indés doivent rester indépendant...il le faut.... - blog Xbox One

XBOX GAMER
connect�, 41 462 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
DERKAONE
   Lui envoyer un message privé

   Ajouter à ma liste d'amis

   Consulter le mur du membre
  derkaone est Offline
  Localisation : France - Languedoc-Roussillon
  En chiffres :
    - membre depuis 6035 jours
    - 9163 messages postés

PUBLICITE
Les indés doivent rester indépendant...il le faut....
Publié le 28.03.2021 à 14:47 par derkaone

J'ai lu dernièrement, enfin il y'a bien un mois et demi, un article très intéressant dans le Courrier international l'article d'une journaliste elle'même passionné de jeux vidéo.
Un article qui m'a fait beaucoup réfléchir sur les conditions de travail des développeurs, et sur une certaine mutation de cette industrie.

L'article en question abordait non pas un certain nombre de jeux, ne parlait pas d'un genre ou d'un autre mais parlait d'une certaine manière de mutation au sein de cette industrie.
Une mutation, si on s'y intéresse, qui interpelle au plus haut point.

4 lignes seulement sur la santé financière du loisir numérique de masse.
Ça brasse par Charter des palettes de pognon, avec des chiffres assez délirants.
(Croyez le, la crise du Covid à encore plus flingué l'industrie de la musique et du cinéma déjà en PLS totale face à l'industrie vidéoludique depuis des lustres, le jeux vidéo lui, pendant cette crise et les confinements à tout explosé )

Enfin seulement évoqué dans l'article les chiffres de Sony et Nintendo, Microsoft ayant eu la "main malheureuse avec sa One ne publie plus rien depuis 2014, bon, en même temps ce n'est pas comme s'il y'avait quelque chose à publier.
(T'énerve pas, c'est une réalité, point barre)

Chez Microsoft, les chiffres détaillés publié officiellement sont ceux de l'argent sortit pour des investissements jamais le chiffre de l'argent qui rentre.
Et en matière d'argent sortit pour des investissements côté Microsoft c'est l'orgie ces 3 dernières années )

L'article se concentrait sur les acteurs connus et prolifique de cette industrie et sur la Scène vidéoludique indépendante.

Un souhait est prononcé, le mien : Que la Scène vidéoludique indépendante le reste.
Et que les studios indépendants qui arrivent à produire du triple A le reste également.
Pour comprendre mon point de vue se référé au statut de CDProjekt avant Cyberpunk 2077 et après.

Les plus gros acteurs du jeu vidéo, ceux côté en bourse, rachètent tout à tout va en ce moment (Y'a pas que Microsoft qui est en mode "hold up​​" ) et on a avec tout ces rachats ( IP, talents, événements...ect) une crise de départs aussi, et pas des livreurs d'eaux, on parle ici des cadors du jeu vidéo qui dernierement ont plié et continue de plié leur bagages....

Tout les mois on a, dans cette industrie vidéoludique qui gagne, celle côté en bourse, des "départs" et pas mal de "pseudo restructuration qui ne sont en fait que du "dégraissage massif "de "petits bras".
Mais, malheureusement on a aussi, au hasard des;

Programmeurs de génie
Compositeurs de musique
Scénaristes
Directeur artistique
Narrateurs
Producteurs
Level Designer
Et j'en passe et des meilleurs..

Il est dit aussi,specialement aux US, que des boîtes comme Épic, EA , Activision et Bethesda, ont et sont toujours main dans la main, dans une action commune visant à empêcher les développeurs de se syndicaliser.

Imaginer 1 seule minute une grève des développeurs, comme les grèves des scénaristes passé aux USA, les dits scénaristes, quand ils font grève c'est toute l'industrie Hollywoodienne du cinéma et de la télévision qui est paralyser et qui, généralement cède.

Ce qui est assez incroyable avec l'industrie vidéoludique c'est de faire le comparo des profits engrangés (monstrueux) et des conditions de travail, qui elles se détériorent d'année en année.

Le "Crunch" c'est une expression de l'ère Ps4/Xboxone...

Les rachats c'est aussi de la casse massive des studios, leur éparpillement aux 4 vents, l'uniformisation de notre loisir, la "javelisation " de l'originalité et des prises de risques (C'est pire d'année en année )

Alors bien évidement tout n'est pas noir, loin s'en faut, mais il s'est passer beaucoup de choses entre le début de l'ère 360/PS3 et aujourd'hui, du bon et énormément de mauvais.

Dans la catégorie du "pire" on a par exemple :
- Epic qui joue en ce moment les chevaliers blanc face à Apple et qui font partie des pires en termes de management de personnel.
- EA, qui a racheter à tour de bras à,au bout du compte, fait un formidable nettoyage pas le vide.
- Squaresoft qui s'est payer le catalogue d'Eidos a aussi, dans le même temps, acheter des palettes de bouteille d'eau de Javel...(Que reste t il concrètement en 2021 du catalogue d'Eidos ?)
- Konami....oublions Konami.
-Activison/Blizzard...oublions aussi Acti/Blizzard.
-THQ n'est plus...
- Microsoft aussi a utiliser l'eau de Javel et par deca-litres.

Mon préféré dans ma liste reste Squaresoft, eux, je leur souhaite carrément la banqueroute. Lol

Ce que je demande à voir c'est qu'est qu'il restera de tout ces rachats lorsque l'ère XboxSeries et PS5 arrivent à termes ?















VOS REACTIONS
Posté le 15-04-21 @ 11:12


Gamertag :
Lenuldepik
Derka, article de blog intéressant! Je réagis un peu tard mais du coup, ça m'intéresse de débattre évidemment.

Pour moi, tu as raison évidemment, il faut que les devs Indeps restent indeps vu ce qu'il se passe sur les développeurs rachetés. Mais tu mélanges plusieurs notions : les chiffres de ventes des consoles, la protection des développeurs/travailleurs du secteur, la qualité de vie au travail, le rachat des indeps/studios par les gros, la qualité des livrables derrière.

Il y a bien sûr un lien avec tous ces éléments mais je ne pense pas que ce soit aussi "simple" que tu l'expliques. La cagade de Bioware sur Andromeda est peut-être dû en partie par EA, mais c'est avant tout le studio qui est responsable de ce mini fiasco, des changements opérés, des ambitions revues à la baisse, de la qualité générale du titre, du moins selon l'enquête du site anglais dont j'ai oublié le nom. EA n'a pas forcément mis le bordel dedans. Pour Anthem, c'est peut-être différent. Tu me répondras que Bioware n'est plus que l'ombre de lui même, vrai. EA est sans doute responsable, mais dans quelle mesure, compliqué à dire...

En bref, je te rejoins, les studios indeps doivent rester indep vu ce qu'il se passe avec les studios rachetés. Mais ne mélangeons pas en parallèle les conditions de travail, les chiffres de ventes des consoles par les constructeurs, etc.

Qu'en penses- tu?
Posté le 16-04-21 @ 15:22

Sur Mass Effect et EA, je ne suis pas d'accord avec toi Lenuldepik. Chez Bioware, ça a commencé à déconner dès le rachat. Les jeux d'après le rachat c'est un Dragon Age 2 développé à l'arrache, un DA Inquisition avec la formule MMO solo Fedex qui plombera aussi en partie ME Andromeda. C'est le MMO SWOTOR, ultra décevant dans ce qu'il propose en terme de gameplay et de graphismes (trop basé sur les formules classiques comme WoW et pas surper beau ni opti). C'est des ME qui baissent en qualité et qui perdent en finesse au niveau de l'écriture (ME1 c'est du Battlestar Galactica, ME3 c'est impressionnant mais aussi concon que du Independance Day). Bref pour moi, c'est à partir du rachat que les projets ont commencé à gentiment dérailler pour finir sur Anthem et son développement catastrophique. Sans parler de l'imposition forcé du moteur Frostbite etc.

Mais on est un peu HS là
Sinon, oui il faut que les indés le reste. Le souci ? Vu la tronche de l'industrie du JV, c'est très compliqué. Et n'importe quel studio ayant un minimum d'ambition et souhaitant grandir se retrouvera dans une position très délicate ou un rachat sera souvent la seule option de sécurité vraiment viable. Mais comme on le sait, après un rachat, ce n'est plus la même. Souvent les têtes pensantes et les fondateurs se barrent et les effectifs restant se retrouvent brassés avec le reste de la masse.
Dans une industrie aussi grosse, dans notre société capitaliste, ceux qui travaillent dans le JV ne sont pas considérés alors qu'ils sont essentiels. Essentiels mais remplaçables comme l'impose le marché du travail actuel. Aujourd'hui, il y a plein de gens pas assez payés par rapport à leur parcours mais qui ne mouftent pas car sinon c'est la porte et derrière cette dernière des centaines de personnes prêtent à prendre cette nouvelle place vacante quelque soit le salaire. En plus, le milieu du JV et spécifiquement les développeurs ne sont absolument pas syndiqués, il n'y a pas de mouvements forts pouvant les aider à faire face aux gros éditeurs qui les exploitent.
Bref vaste sujet ^^





 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2021