Blog FinalFouFantasy - Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 248 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
FINALFOUFANTASY
   Lui envoyer un message privé

   Ajouter à ma liste d'amis

   Consulter le mur du membre
  FinalFouFantasy est Offline
  Localisation :
  En chiffres :
    - membre depuis 5221 jours
    - 2171 messages postés

PUBLICITE
< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 ... 34 35 >


My Own Space
Publié le 07.02.2008 à 22:04 par FinalFouFantasy

Bon je déménage, pas réellement mais au niveau du Blogging.
Je me suis récemment recréé un nouvel espace perso. Non pas que je n'aime pas l'interface d'XG, mais MySpace offre quelques fonctionnalité sympa et non négligeables (poster des vidéos uploadable sur le site, insertion de html etc.).
Donc voulant avoir un espace "propre" et ne voulant pas détruire ce blog pour reconstruire par dessus, je déménage donc sur un autre blog pour mes prochains articles.

Unchain Your Immagination! ==> http://www.myspace.com/324265149

J'ai aussi changer de pseudo mais ça c'est rien. N'hésitez pas à venir y faire un tour, que ce soit sur mon prfil ou bien sur mon blog, il sera normalement mis à jour de façon régulière.

==> Blog Myspace

Vidéos
Publié le 25.11.2007 à 20:33 par FinalFouFantasy

Hop, je vous fait une série de lien vers des vidéos Dailymotion que j'aime bien voir beaucoup. Certaines proviennent de mon profil, d'autres pas.

Toutes les vidéos des Lapins Crétins

Amadeus Mozart versus James Bond
Ombres Chinoises (Raymond Crowe : Wonderful World)
4 Mains sur une Guitare
Les origines du BreakDance
Gali l'Aligator (pub 13ème Rue
Documentaire (pub 13ème Rue)
David Blaine Street Magic n°1
David Blaine Street Magic n°2
Dans la série : "Régis est un con"
Les vidéos de ShowCacao
Prison Break by Palmashow
Le Seigneur des Anneaux by Palmashow
Reservoir Dogs 2 by Palmashow
Indiana Jones by Palmashow
Petit Cheminot (lachansondudimanche)
Didier Super

Voilà, c'est une liste non exaustive bien sur, j'en rajouterais surement de temps en temps, sur cet article ou sur un autre, je verrais bien. Bon visionnage en tous cas

Lupus
Publié le 04.11.2007 à 17:28 par FinalFouFantasy

Lupus, BD OVNI sortie de l'imagination de F. Peeters. Auteur Belge de Bande Dessinées il publie chez Atrabile (collection Bile Blanche) une magnifique série de 4 tomes. Des dessins particuliers mais très bons, un bon gros délire visuel qui nous transporte à travers les galaxies très lointaines.

"Lupus et son vieil ami Tony s’offrent des mois de vacances à bord de leur vaisseau spatial. Leur but ? Visiter un tas de planètes, y pêcher de grosses bêtes, mais, surtout, se laisser aller et goûter toutes sortes de substances illicites. Même si Tony a un sacré caractère et que Lupus ne le supporte plus comme avant, tout va plutôt pour le mieux jusqu’à la rencontre avec Sanaa, une jeune fille de bonne famille assez paumée qui rêve de larguer les amarres."

A travers sa BD futuriste, Peeters nous transporte dans un monde pas si différent du notre dans lequel on y retrouve les même problèmes, seul le décors change. Une espèce de critique de notre société avec ses problèmes.




Une très bonne BD en 4 volumes, tous aussi bon les uns que les autres. Je la conseille fortement à tout amateur de BD.

Requiem For A Dream
Publié le 16.09.2007 à 12:18 par FinalFouFantasy



Requiem for a Dream, c'est Le film dont j'ai entendu parler pendant des années sans avoir jamais eu l'occasion de le voir. Depuis quelques temps c'est fait. En voici ma critique.

Harry Goldfarb est un junkie. Il passe ses journées en compagnie de sa petite amie Marion et son copain Tyrone. Ensemble, ils s'inventent un paradis artificiel. En quête d'une vie meilleure, le trio est entraîné dans une spirale infernale qui les enfonce toujours un peu plus dans l'angoisse et le désespoir.
La mère d'Harry, Sara, souffre d'une autre forme d'addiction, la télévision. Juive, fantasque et veuve depuis des années, elle vit seule à Coney Island et nourrit dans le secret l'espoir de participer un jour à son émission préférée. Afin de satisfaire aux canons esthétiques de la télévision, elle s'astreint à un régime draconien. Un jour, elle le sait, elle passera de l'autre côté de l'écran.

Requiem for a Dream est un des films dont tout le monde à entendu parler au moins une fois. Loin des super-productions américaines qui vantent la grandeur des USA et de ses citoyens tellement bons qui luttent contre les méchants Soviétiques...

Ici on est en présence d'un trio de jeunes drogués qui s'enfoncent dans la misère et l'horreur de la drogue. Une mère tellement obsédée par son poids qu'elle chavire dans la prise d'amphétamines.
Le film est magnifiquement filmé et vraiment très prenant de part son sujet grâve et sa Bande Son inégalable et présente.

Le film utilise vraiment bien cette Bande Son avec des musiques magnifiques, qui sont placées superbement sur des scènes ... choquantes. On voit les personnages plonger au plus profond de l'horreur de la drogue. Et lorsque l'on pense qu'ils ont touché le fond et bien le planché s'écroule encore un fois sous leurs pieds.

Requiem for a Dream est le genre de film qui choque, mais dans le bon sens. On en ressort tout retourné avec le bide en vrac (certaines scène sont vraiment dégueux) mais l'esprit ouvert. C'est un film qui fera lacher l'idée de prendre un fix ou de la blanche à plus d'un et de suivre les régimes de Grand Mère plutôt que de prendre des amphét'.

Il y a beaucoup à dire sur ce film et je ne prendrais aps le temps de parler de tout. Je vais simplement résumer les grandes lignes et souligner ce qui me parait important.
Des nombreuses fois pendant le film on peut voir l'émission préférée de Mrs. Godfarb, à mes yeux, celle-ci me parait à mi-chemin entre le télé-achat et l'émission sectaire. Cela viens peur être de la version française ou les voix du publique sont flippantes d'entrains, un peu similaire à une secte.
Cette similarité à un secte de l'émission est peut être voulue par le réalisateur, comparer la télé à une secte qui n'accepte que certaines personnes et qui rends les gens fous etc. (supposition)

Les scènes en accélérés et celles de prise de drogues m'ont vraiment retournées. La musique y est pour beaucoup. Ces scènes nous montrent avec quelle habitude ces personnes prennent de la drogue, comme si c'était un verre d'eau pour nous. On voit en accélérer la façon dont la drogue est préparée comme si c'était (et ça l'est pour n'importe quel junkie) un geste quotidient et naturel. Et c'est ce qui fait flipper et réfléchir à la fois, comment peut-on se détruire à ce point?...

Chaque personnage plonge vers sont paradis artificiel plusieurs fois durant le film mais tous fonce droit vers l'enfer réel de la drogue, ce parcours nous est retranscrit avec une puissance qui ne laisse pas indifférent. Ca fait réagir et c'est là pour ça.
Requiem for a Dream est un film à voir au moins une fois dans sa vie et à ne surtout pas prendre à la légère car l'enfer décrit est bien réel, mais ne montre pas l'ensemble de l'enfer de la drogue.

10/10
Une note amplement méritée pour un film prenant. Pas vraiment besoin de justification car à mon goût il ne souffre pas de grands défaults. Tout au contraire.





[Test] Dragon Ball Z Shin Budokaï
Publié le 27.08.2007 à 17:38 par FinalFouFantasy

Dragon Ball Z Shin Budokaï



Les Super Saïyen et Kaméhaméha arrivent en force sur la PSP de Sony. DBZ Shin Budokaï est-il un digne successeur de ses prédécesseurs PS2?

"Quelques temps après la défaite de Bou, un nouvel ennemis fait son apparition. Janemba, concentration de haine et de violence fait son apparition. Venu des Enfers il permet le retour de nombre d'ennemis de Sangoku qui ne jurent que par sa perte."

Basé sur un OAV de Dragon Ball Z (Fusion!), Shin Budokaï mets en scène Sangoku et ses compagnons lors de leur combats contre Janemba et leur anciens ennemis. L'histoire est respectée mais il y a de nombreux ajouts de combats afin d'augmenter la durée de vie.
Le mode principal connu sous le nom de "Route du Dragon" est divisé en 5 parties qu'il vou faudra traversé pour finir le jeu.
Chaque partie est sous la forme d'un chemin divisé en plusieurs routes qui vous permettent de combattre vos ennemis.
Une phase de cut-scène vous permet de comprendre l'histoire mais celle ci n'est pas vraiment plus évoluée que dans DBZ Budokaï 3 (voir image) Les dialogues sont à 60% inintéressants voir inutiles.


Cut-scène se trouvant avant ou après un combat


Malgrès la mauvaise gestion et la quazi-inutilité du scénario, le jeu en lui-même est très bon.
Les combats sont dynamiques et très beau. Le Cel-Shading est de haut niveau (malgrès la petite taille de l'écran et l'éloignement de la caméra) les nombreux effets de lumière sont magnifiques et rendrent très bien avec les différentes attaques des personages présents.

Les combats, très nerveux, sont un vrai plaisir et sont plus proches de l'univers Dragon Ball que ne l'étaient ceux de DBZ Budokaï 3.
Quelques améliorations ajoutent ce "réalisme" qui plaira aux fans. Des téléportations qui s'enchainent, des poursuites, des attaques dévastatrices. Que du fun pour les fans. Le jeu reste très fidèle à l'univers Dragon Ball avec les différentes attaques des personnages et leurs coups et mouvements.
Mais il n'y a pas besoin d'être un fan de la série pour apprécier le jeu car c'est un jeu de combat avec de nombreux coups et enchainement que l'on apprécie de faire et de refaire. Des super attaques toujours aussi impressionnantes et dévastatrices vous permettrons de vous sortir d'une mauvaise passe, si bien placée. Car en effets il y a touours moyen d'échapper à une attaque et pour ce vous avez à votre disposition nombre de commandes (téléportation, esquive, parade, contre, attaque plus rapide etc.). Mais tout le monde sait que la meilleurs défence et l'attaque, ducoup vous pouvez vous défouler sur votre ennemis grâce aux différents enchaînement, aux poursuites et même les achevés avec vos attaques surpuissantes (Kaméhaméha, Genkidama et autres concentrations d'énergies) Et afin de les rendres encor plus puissantes vous pouvez les chargées en gardant la commande enfoncée, les dégats effectuée en seront considérablement affectés mais les effets de lumière et l'animation aussi.


Genkidama effectué par SanGoku


L'abscence d'une documentation complète et d'un totorial ou même encore d'un mode entrainement correct vous demandera de comprendre plus ou moins par vous-même les différentes commandes et subtilités du jeu.
Pour les habitués le changement ne sera pas trop rude puisque les commandes sont dans les mêmes goûts que celles de DBZ Budokaï Tenkïchi et Budokaï 3.
Le même système de barres de vie et de barres de Ki que dans els volets Ps2, de nombreuses commandes similaires, on ne s'y perd pas trop. La configuratin est parfaitement adaptée à un PSP, même si on regrette certains choix des dévellopeurs comme l'impossibilité d'effectuer une attaque à rayon après un enchainement (pour les connaisseurs : finit le P+P+P+P+E à savoir l'enchainement basique du kaméhaméha dans les épisodes Ps2, seul le =>E fonctionnera)


Trunks enchaînant C-18


Le Jeu comporte de nombreux mode en dehors de "La Route du Dragon" à savoir :
-Arcade : une quinzaine de combats contre l'IA s'enchaînent pour un mini scénario dans lequel votre personnage réunit les boules de cristal. Possibilité de choisir son personnage, le temps du round, la difficulté. Ce mode permet de débloquer certans bonus et vous rapporte pas mal d'argent (cf carte de profil)
-Epreuve Z : divisé en un mode Survival (enchaînez les combats jusqu'à ce que vous perdiez) et un Contre la Montre (effectuez un mini-scénario dans lequel vous battez plusieurs ennemis dans un minimum de temps possible).
-Combat Réseau : combattez un ami en réseau local (ad hoc)
-Entraînement : choisissez 2 personnages et combattez en choisissant la difficulté (de Ne rien faire à Z (très très fort)) le décors, le temps, le nombre de barres de vie et de Ki etc.)
-Carte de Profil : le magasin et vos données de combat réseau. Le magasin vous permets d'acheter des timbres et des feuilles pour pouvoir vous fabriquer une carte de profil réseau personnalisée.
-Options.

De nombreux modes de jeu mais pas de véritable "1P vs Com" (obligé de passé par le mode Entraînement ou d'enchaîner les combats avec le Suvival, Contre la Montre et Arcade) mais la possibilité de mettre les voix en Japonais (un vrai bonheur pour les fans) Et puis le support PSP oblige vos adversaires à avoir eux aussi un UMD de Shin Budokaï.


Vegeta contre Janemba, combat dans les Enfers


Au final nous avons avec Dragon Ball Z Shin Budokaï un jeu plutôt excellent. Des combats épiques et nerveux, on ne s'ennuie pas plus en solo qu'en multi, les nombreux modes vous promettent une durée de vie conséquente voir même énorme pour les puristes (100% du jeu). Malgrès certains défaults, Shin Budokaï est l'un des "Must Have" des possesseurs de PSP et autres amateurs de Dragon Ball.

Les ++ :
+Magnifique visuellement
+Univers Dragon Ball
+Configuration adaptée à la PSP (commandes, chargements courts, effets visuels)
+Nombreuses possibilités du Gameplay
+Combats nerveux et magnifiques
+Voix en Japonais
+Fun en Solo comme en Multi
+Durée de vie conséquente avec de nombreux modes de jeu

Les -- :
-Pas de "1P vs COM"
-Pas de Tutarial
-Bonus peu utiles
-Scénario limité à l'OAV Fusion!

17/20


Les images du test ne reflettent en rien la qualité des graphismes du jeu dans la réalité!!!

Ocean's Thirteen
Publié le 13.08.2007 à 18:43 par FinalFouFantasy



Douce vengeance sous le ciel de Las Vegas... Danny Ocean et sa bande ne pouvaient avoir qu'un seul motif pour tenter leur braquage le plus audiacieux à ce jour : sauver un des leurs. Mais la chance ne suffit pas toujours lorsque l'on veut faire sauter "The Bank"... Le cruel propriétaire de casino Willy Bank ne s'attendait pas à une telle riposte lorsqu'il trahit en envoya l'ami et mentor de Danny, Reuben Tishkoff. Mauvais, très mauvais calcul, car Danny rameute ses fidèles complices pour infliger à Bank un châtiment exemplaire le soir de l'inauguration de son nouveau casino, The Bank.

Film que j'ai vu juste avant Shrek le Troisième à l'occasion de la fête du cinéma. Ayant vu et apprécié les deux premiers de la Saga, j'ai eu envie de voir le troisième.

Après un second opus moins bon, je ne m'attendais pas à grand chose. Rappellons que Ocean's Eleven était une histoire de braquage/vol de casino et Ocean's Twelve un vol de statuette en concurence avec un français, rien à voir avec le premier opus malheureusement.
Le troisième reviens dans les rangs car cette fois-ci Danny et son équipe braquent de nouveau un casino.

Comme d'habitude, Danny Ocean mets en oeuvre tout son possible, même l'impossible et l'inimaginable pour arriver à ses fins : vider le casino de Bank et le ruiner sans se faire avoir.
Les effets spéciaux et les techniques utilisées par l'équipe de Danny Ocean sont vraiment excellent. Le film se déroule d'une façon plaisante : peu avant le braquage, Danny récapitule tout pour que le braquage se passe impeccablement. Et de cette façon nous avons un faux résumé de l'histoire qui est en fait l'histoire elle même vue scène par scène.

L'humour est bien sur toujours présent, un pauvre homme s'en prend plein la gueule tout le long du film c'est vraiment excellent. Quelques affichages de chiffres ou de phrases m'ont marqué au cours du film : pour afficher les gains des personnes au dessus de leur tête, afficher un "Two Weeks Later" etc. et toujours avec un typographie superbe et bien adaptée, l'effet rendu est vraiment sympatique.

8/10
L'ensemble du film est vraiment bon, l'histoire, le braquage, les personnages, l'humour, les musiques, les décors etc. Tout ceci fait de Ocean's Thirteen un bon film agréable à regarder sans atteindre des sommets ni détroner Ocean's Eleven.





Nosfell - Pomaïe Klokochazia Balek
Publié le 10.08.2007 à 13:06 par FinalFouFantasy

Nosfell - Pomaïe Klokochazia Balek



1. Children of windaklo
2. Shaünipul
3. Gouz mandamaz
4. Sladinji the grinning tree
5. Slalak blehezim
6. Blewkhz gowz
7. Your servant to the ground
8. Smoke
9. Mindala jinka
10. Ather
11. Jaün sev' zul
12. Vatilan
13. The wise left hand

Premier album de Nosfell, cet artiste qui deviens groupe (du même nom) lorsqu'il est accompagné par son Violoncelliste Pierre Lebourgeois.
Cet artiste français hors du commun chante non seulement en Anglais, mais aussi en Klokobetz, langue d'inspiration Japonaise et Allemande qu'il a inventé, tout comme son Univers : le Klokochazia. (Il chante aussi en Français mais dans un autre album)

Au premier abord il peut parraitre complètement fou voir schyzophrène car il chante dans une langue (magnifique à l'écoute) qu'il a inventé mais en plus, lors de ses chansons il change sa voix et passe ainsi d'un voix grâve à la limite du Métal à une voix aigüe presque Soprano (plus d'un a cru à un Duo avec une femme à la première écoute) Les effets qu'il donne à sa voix sont mgnifiques et impressionnants. Il utilise, pour renforcer cet effet mystique, des Sampleurs pour enregistrer sa voix ou des sons qu'il produit pour ensuite les repassés en boucle, l'effet rendu est génial.

Il est accompagné par un Violoncelliste (Pierre Lebourgeois) mais lui joue de la guitare. Son jeu de guitare est vraiment bon, certains le comparent même à Ben Harper ce qui n'est pas rien.


Je suis vite devenu fan de Nosfell, ne possédant pourtant que le premier album et quelques chansons d'un Live. L'Univers qu'il nous transmet à travers chacune de ses chanson est étrange et mystique, non seulement son jeu de guitare est excellent mais sa voix ou plutôt ses voix est magnifique et renforce cet atmosphère étrange qu'il transmet.


Afin que vous puissiez vous faire un avis propre sur Nosfell voici différents liens le concernant :
Site Officiel
Sladinji the Grinning Tree (Live d'une des chansons de l'album)
Article Wikipedia sur Nosfell (pour mieux comprendre la Bête)
Live de 15 minutes (avec les Chansons : Shaünipul ; Jaün sev' zul ; Mindala jinka ...)

[Test] Loco Roco
Publié le 13.08.2007 à 15:57 par FinalFouFantasy

Loco Roco



Chaque console à sa dose d'alien du jeu video, d'OVNI (Objet Videoludique Non Identifié) La Ps2 et REZ, la Wii et Rayman Raving Rabbids, la Ds et ses programmes d'entrainement cérébraux etc. Et bien la PSP elle aussi fait le plein de jeux bizarres mais excellents avec entre autres : Loco Roco!

"Sur une planète très très lointaine vivaient de joyeuses créatures : les LocoRocos. Ils chantaient et s'amusaient, mais un jour, alors qu'ils faisaient la sieste, l'impossible se produisit. Les Mojas débarquèrent de l'outre-espace et envahirent la planète !"

A première vue le jeu parait très "gamin", c'est un peu le but et un peu le cas. Des créatures mignionnes qui chantent et s'amusent se font attaquer et vous devez les aider à repousser l'envahisseur.
Et pour ce faire vous avez à votre disposition 3 touches pour 5 commandes. "Pffff... trop simple ya que 3 touches, rha le jeu de gosses j'hallucine" et bien oui hallucine pasque c'est pas si simple que ça au final et que pour finir un niveau à 100% faut y aller.
Bon reprenons, les commandes : L = faire pencher le niveu sur la gauche ; R = faire tourner le niveau sur la droite ; L+R = Faire sauter le niveau (lorsque les commandes sont relachées) ; O (rond) = diviser les Locos Rocos pour un appui bref et les reformés avec un appui prolongé. (le boutton Select sert à prendre des screenshots)


Loco Roco Jaune (de base) avec un passage secret au dessus de lui (fissure)


Ces commandes vous permettent de faire avancer les gentils Locos Rocos à travers le niveau et trouver différents bonus qui vous aiderons : Des fruits rouges qui vous font grossir : un fruit mangé = un Loco Roco en plus ; il y a 19 fruits à trouver dans chaque niveau ; des insectes roses, oranges, blanc etc. suivant leur couleur et leur taille ils vous rapportent plus de points, un certain nombre est à trouver dans chaque niveau. On peut aussi trouver des Insectes bleus avec une étoile jaune dans des endroits cachés, il y en a entre 3 et 5 à trouver par niveau. Et bien sur il y a les MuiMuis à trouver, ces petites bêtes noires de forme humaine qui vous donnent des bonus si vous les trouvez (car en général ils sont bien cachés)


Loco Roco Rouge ayant trouvé un MuiMui


Voici donc tout ce que vous pouvez trouver dans un niveau de Loco Roco, et pour le finir à 100% il faut bien sur trouver tous les fruits rouges, tous les MuiMuis et les Insectes (normaux et bleus à étoile jaune) Puis une fois cela fait et bien il faut le terminer en Time Attack, bonne chance aux puristes

Il existe en tout six sortes de Loco Roco (normalement tous rescencés dans mes clichés de jeu illustrants mon test) allant du simple Loco Roco Jaune au Loco Roco vert Punk en passant par le bleu, le rouge, le rose et le noir. Tous ayant un design particulier et une chanson leur correspondant bien (oui car les Locos Rocos chantent tout le long du jeu, que ce soit dans le menu comme dans les niveaux).


Locos Rocos Verts Ayant terminé un niveau


Vous les débloquez au fur et à mesure de votre avancement dans les 5 Mondes divisés en 8 Niveaux chacuns, malheureusement certains niveaux se ressemblent de par leur environnement : Chaque Monde contient au moins un niveau dans la neige, un dans la prairie, un à l'intérieur d'un animal etc. Mais chaque niveau est particulier de par sa construction bien heureusement. Les environnements, même si ils se ressemblent parfois et sont donc limités, sont magnifiques, colorés, joyeux, chatoyants. C'est un plaisir pour la rétine car même si c'est de la 2D et bien c'est mignion et beau, vraiment plaisant.


Loco Roco Bleu à côté d'un fruit rouge lui permettant de grossir


On retrouve lors de certains niveaux une sorte de chouette qui avale les Locos Rocos et les recrache après els avoir maché et ce sous une forme particulière (Carré, Triangle, Long et Fin etc.) ceci nous permettant d'accèder à certains bonus, un petit plus pour le gameplay.
Loco Roco ne se dotte pas que d'un simple mode Histoire avec ses 5 Mondes de 8 Niveaux chacuns, des minis jeux viennent ajouter du Fun au Fun, avec entre autres un éditeur de niveaux pour créer soit même un niveau (malheureusement l'Editeur est assez limité)


Loco Roco Noir à côté d'un chouette qui vous transforme


La Bande Son est sublime, vraiment joyeux et entrainant, on à l'impression d'écouter des enfants chanter dans une langue qu'ils ont inventé. (voir video en bas du Test)

La physique est vraiment super bien gérée, faire bouger le niveau de gauche à droite et le faire sauter à l'air simple mais pas quand on est sur de la glace, une rivière ou tout simplement des pierres qui bougent. On a la possibilité de se ballancer de lianes en lianes, de flotter sur l'eau, se faire propulser par des geyser etc. Les décors interactifs vous aident à traverser le niveau mais vous relentit parfois. C'est un vrai plaisir d'y jouer et rejouer tant les décors ne se ressemblent pas et que l'on découvre toujours de nouvelles choses.
Les Mojas (les méchants bonhommes noirs et chevelus qui vollent et vous mangent) et leurs copains vont essayer de vous empècher d'arriver à vos fins histoire que ça ne soit pas trop simple.


Loco Roco Rose pas loin de se faire manger par un Mojas


Malheureusement parfois on se fait manger par un Mojas ou autres, ducoup on pert un ou plusieurs Loco Roco qu'il nous est impossible de récupérer (ou presque) et on pert donc toute possibilité de finir le niveau avec les 20 Locos Rocos comme on aurait pu l'espérer, assez frustrant.
Autre frustration voir prise de tête : certains de derniers niveaux (Monde 5) sont plus que cotons et tapent un peu sur les nerf tellement il est dur d'accèder à un petit recoin que l'on a repérer et qui s'apparenterais à un passage secret, dommage de devoir se taper là tête contre un mur à cause d'un si bon jeu.


Locos Rocos Rouges divisés afin d'ouvrir un passage secret


Les ++:
+OVNI (Objet Videoludique Non Identifié)
+Fun
+Addictif
+Coloré
+Bande Son géniale
+des Minis Jeux
+Physique excellente
+Difficulté correcte ...

Les -- :
-...Mais parfois prise de tête
-Mojas parfois vicieux
-Peut être un peu court

Au final on a avec Loco Roco un je simple mais efficace, coloré, fun, addictif. Cet OVNI est tout simplement génial, un jeu à àvoir pour tous les possesseur de PSP. L'univers est vraiment attachant et malgrès le fait que la trame principale soit courte, on a toujours l'envie de refaire un niveau pour découvrir de nouveaux bonus, s'essayer à créé son propre niveau, jouer à un mini jeu ou encore rejouer tout simplement pour le plaisir d'écouter ces petites bêtes chanter.

19/20



Vidéo promotionelle de Loco Roco


< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 ... 34 35 >




 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019