Blog regisrobert064 - Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 226 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
REGISROBERT064
   Lui envoyer un message privé

   Ajouter à ma liste d'amis

   Consulter le mur du membre
  regisrobert064 est Offline
  Localisation : France - Basse-Normandie
  En chiffres :
    - membre depuis 2883 jours
    - 63 messages postés

PUBLICITE


Test Skyrim, celui que vous attendiez tous...
Publié le 13.01.2012 à 20:04 par regisrobert064



The elders Scrolls Skyrim est le 5° opus d'une série de RPG développée par Bethesda. La série fut essentiellement rendue célèbre grâce au 3° opus, Morrowind, sortit en 2000. L'action se situait sur l'ile du même nom, en Vvardenfell,terre des elfes noirs. Graphismes révolutionnaires (pour l'époque),scénario béton, quêtes en quantité,liberté d'action total et enfin une difficulté au rendez-vous. Bref, l'un des meilleurs RPG occidentaux sortie à ce jour. En 2006 sortait sa suite, Oblivion. Celui ci visait un public plus large et voulait profiter de la jeune Xbox 360 pour frapper un grand coup. Ce fut une réussite. Une fois encore nous avions droit à des graphismes époustouflants,et malgré un gameplay très simplifié, le jeu restait une réussite, avec son lot de quêtes et d'innovations. Et avant que Skyrim ne sorte, Bethesda s'attela à une autre licence, Fallout 3,qui, bien que tranchant beaucoup avec la série originale, restait plaisant à jouer et apportait son lots d'éléments de gameplay intéréssants. (notamment un système d'xp) Du coup on esperait une suite grandiose pour Oblivion à savoir Skyrim, avec des éléments de Fallout, de Morrowind et petite pincée d'Oblivion.


1 le Grand voyage
Skyrim donc, vous place dans la peau d'un individu,un fils de Dragon, que vous créez vous même dès le début du jeu, nous noterons que cette phase est mieux mise en scène que les précédents. Bref, vous voilà donc à la phase de création de personnages.
Tout d'abord, nous noterons des skins extremement réussies,y'a pas à chier, les têtes des personnages sont bien plus réalistes et jolies que dans les précédents opus, avec en option cicatrices coupe de cheveux etc... Cependant nous sommes assez vite déçus par le manque de possibilitées par rapport à son prédecesseur et ce que l'on pouvait ésperer,mais pour l'instant, disons que ce n'est pas dramatique, juste dommage. Puis viens la race, vous devez en sélectionnez une parmi celles qui étaient déjà présentes dans le précédent opus, chacunes possédant un trait propre: Un pouvoir activable une fois par jour (vision nocturne pour les Hommes-Chats,Berserker pour les Orks etc...).
Rien de bien nouveau donc excepté une, où sont les caractéristiques Bonus octroyée à telle ou telle race ? Souvenez vous Morrowind ou un ork était bien meilleur en armes contandantes qu'un Humain au niveau 1 ? Disparus ? La question viens assez rapidement puisqu'en fin de compte il n'y a pas non plus de choix de signe astrologique, la création de personnage est donc simpliste au possible, grosse déception donc.
Par la même occasion vous fait connaissance avec le nouveau système d'évolution,qui n'a pour le coup, rien à voir avec les précédents opus. A savoir que désormais,il faut utiliser une compétence en boucle pour augmenter. Logique me direz-vous,oui et non, car du coup un personnage pourras être tout et n'importe quoi sans qu'il y' ai vraiment de cohérence, il pourra même changer totalement de style de jeu en cours de partie,un ork peut être bourrin au début, devenir mage au milieu pour devenir archer au niveau 50 et finir par se convertir en voleur. Alors toujours aussi logique ? Non pas vraiment, qui plus est, cela rend le jeu un peu facile,mais cela nous y reviendrons. Revenons à nos moutons.(remarquez que je n'ai pas fait de jeu de mot...) afin de nous concentrez sur notre partie.
Après votre évasion, vous sortez enfin à l'air libre, vous voilà dans Skyrim ! Terre des Nordiques, a l'image de l'ile de Sostheim dans Morrowind. Cette province se trouve être rongée par une guerre civile entre l'empire et les Sombrages rebelles. De plus des Dragons semblent revenir d'entre les morts pour assouvir la province, et seul vous, thovakiin, avez le pouvoir de les arrêtez... Un scénario légèrement simpliste.




Des débuts prometteurs.

Graphiquement, le jeu n'est ni moche, ni une claque graphique,certaines textures sont cependant complètement ratées. Mais, là où Skyrim fait fort, c'est au niveau de son ambiance. Vous êtes plongés dans une sorte d'univers Viking,avec des paysages enneigés et une faune et une flore grouillantt de vie, une réelle évolution par rapport aux précédents opus. A partir de cet instant, vous pourrez décider ou aller, suivre la quête principale ? Visitez les lieux ? A vous de voir.
Blancherive sera votre première ville,en théorie. D'une architecture encore une fois à l'aspect Viking. Vous pourrez alors constater comment bethesda a tenté de rendre son titre plus « social ». Les personnages se parlent entre eux, vous adressent la parole et vous propose même quelques quêtes, que vous pouvez aussi obtenir en vous adressant à l'aubergiste du coin. Rapidement votre journal s'en trouve remplie,de même que votre inventaire se remplira vite de pièces d'or et d'équipements, trop vite même. En effet la notion d'argent perd ici tout son sens, la faute à un gameplay encore une fois beaucoup trop simplifié, ainsi, plus de sommes gigantesques englouties dans la création de sorts ou la réparation d'armures, de même, le faible nombre d'armes et d'épées utiles proposées à la vente vous pousse plus à vendre qu'a acheter,l'argent ne sera donc pas un problème dans ce jeu.
Très vite vous déciderez d'aller explorer grottes et donjons pour accomplir vos différentes quêtes. Les environnements souterrains et les forts sont nombreux, et plutôt bien fournies en objets et autre,qui d'ailleurs,contrairement aux autres opus,ne peuvent pas tous être ramassés (exit la déco en ossements récupérés au fond des grottes de morrowind...). Les ennemis adoptent un comportement (hors combats) plutôt logique, c'est à dire qu'ils mènent leur vie jusqu'à ce qu'ils vous repèrent.
Les combats semblent bien foutues,avec la possibilité de parer,contre attaquer et délivrer des attaques puissantes.... Tout semble donc aller pour le mieux dans le meilleur des mondes possible n'est ce pas ?



Un jeu d'aventure ?

Skyrim présente cependant des défauts, et pas qu'un peu, mais je vous conseille de lire ma conclusion avant de me remettre au pilori.
Skyrim se revendique tout d'abord comme un jeu RPG,cependant il n'en possède presqu' aucun code ! Je m'explique, le gameplay en premier lieu. Il est bien trop simplifié, et c'est LE principal défaut de ce jeu.
Un système de compétence ultra simpliste, et très limité, puisque vous nous pouvez pas passez au delà du seuil 100 d'une compétence, vous obligeant à changer sans cesse de style de jeu pour continuer votre évolution.
De plus, des compétences d'Oblivion ont disparut tandis que d'autres ont été carrément surboostées. La furtivité par exemple vous permet d'être invisible en pleine lumière face à un bandit... rendant le jeu toujours plus facile.
A cela s'ajoute une intelligence artificielle éxtrèmement faillible. Les ennemies ne se rendent compte de rien, mettent des plombs à réagir, et son crédules comme ce n'est pas permit. Les exemple son nombreux, la découverte d'un cadavre inquietera vos ennemis pendant quelques minutes puis ils retourneront à leurs occupations sans même penser à avertir leurs camarades. Vous pourrez voler tout un magasin au nez et à la barbe de son propriétaire sans qu'il ne se rende compte de rien.
Et cela nous permet d'enchainer sur le second problème de Skyrim, sa simplicité, ce jeu est trop simple, et je ne parle pas que des combats,mais du jeu dans son ensemble, il est facile de devenir plein aux as, facile de terminer toutes les quêtes du jeu sans la moindre difficulté.
La plupart des quêtes sont d'un intêret très limité, du style « emmener mon épée à mon père » ou encore la quête typique « tuer le chef des bandits de tel lieu » Quelques « grosses » quêtes sont bien disponibles, mais vous vous rendrez vite compte qu'elles reposent presque toutes sur le même concept, aller chercher un objet x au fond d'un donjon y. Alors certes il y'a beaucoup de quêtes, mais la quantité ne fait pas la qualité, presqu' aucune de ces quêtes n'est mémorable, même les quêtes deadriques se réveleront décevantes,et c'est dommage,car souvent le concept des quelques missions intéressantes est plutôt bien trouvé mais reste innéxploité.
Qui plus est, vos actes n'auront pour ainsi dire aucune conséquence sur la région, et nous reprocheront aussi son côté trop politiquement correct (absence de démembrements, et de situation plus.. adultes à l'image de la série Fallout.)
Ce qui nous amène au dernier point, à savoir que Skyrim reste un jeu plutôt répétitif dans son ensemble. Cette impression survient au bout de 20 heures de jeux environ, quand vous commencez à reconnaitre tous les shémas des donjons, des quêtes, et que vous avez accomplis les quelques guildes présentes. C'est dommage.




Conclusion.

Qu'avons donc nous là? Un jeu aux graphismes bons et à l'ambiance envoutante, présentant un gameplay très simple mais à la fois dynamique et accessible. Répétitif au bout de plusieurs heures de jeux mais laissant un tout de même un début de partie agréable à jouer. Ce jeu est donc en quelques sortes une fracture avec d'un coté les précédents opus et de l'autre Skyrim et probablement ses suites. Afin de juger le jeu il faut bien prendre en compte les attentes des fans vis à vis de cet opus, à savoir un RPG digne d'un RPG, or Skyrim ne remplit pas ces attentes, et se révèle être un elders scrolls décevant pour qui avait placé ses attentes au dessus d'un Morrowind, ou même d'un Oblivion. Cependant, il restera très agréable à jouer pour les néophytes ou même les joueurs n'ayant pas d'exigences « RPG » pour cet opus.

+
- Une ambiance Viking
- Graphismes jolies dans l'ensemble
- Gameplay intuitif... - Contenu conséquent - Des combats sympatoches.

-
- Quelques textures dégueulasses.
- Un gameplay trop simple.
- des quêtes et un contenu répétitif.
- Peu d'éléments RPG
- Scénario et univers simpliste
- Politiquement correct

Note finale: 11/20

Un résultat mitigé, d'une part, Skyrim s'inscrit comme un bon jeu d'aventure,mais il se révèle être un mauvais RPG et un mauvais Elders scrolls. Un jeu jouable, mais loin d'être aussi inoubliable que les précédents...




Test Gears of War 3
Publié le 10.11.2011 à 20:19 par regisrobert064

Gears of War 3


En 2006 sortait gears of war,un jeu innovant en terme de gameplay. Simple et complet, il proposait entre autre un système de couverture très bien foutu,une campagne assez longue et captivante, et enfin un multijoueur sympathique. En 2008 sortait la suite, Gears of war 2,reprenant les bases de gameplay du 1 tout en ajoutant quelques petits touches innovantes (bouclier humain,nouvelles armes etc...). Malgrès une campagne de moins bonne qualité que le précédent,Gears of War 2 arborait un multijoueur bien meilleur, avec son lot de modes de jeux rapides et efficaces,plus accessible,mais non exempt de défauts, entre autre un système d'hosteurs particulièrement désavantageux pour les petites connections et une équilibrage des armes douteux pour les néophytes (aah le fusil à pompe...). Et nous voilà en 2011 pour tester la suite de la suite, gears of war 3.

Nous retrouvons donc les protagonistes laissés à la fin du second opus,Marcus,Dom,Baird et Cole principalement,ayant adoptés un look survivant porto-ricain,avec son lot de bras dénudés,d'armures rafistolées,barbe naissante ou touffue,bandanas etc... enlevant tout leur charisme aux personnages principaux,dont le look n'a rien à voir avec celui des précédents volets. En parlant de personnages, la Campagne vous donnera l'occasion de rencontrer des personnages des précédents volets (eux aussi au look massacré..) mais aussi et surtout des personnages secondaires ridicules. En effet,rien à propos d'eux, que dalle, on vous les balance dans l'histoire comme ça, et ils disparaissent aussi vite qu'ils sont apparus,là où Gears of War montrait un Carmine attachant et maladroit, on nous sert des persos stéréotypés, sans aucun intéret pour le scénario et très accessoires,( Avec en prime la survie de Carmine suite à un vote dans lequel les pigeons du Non l'avaient remportés ) décevant.

La campagne prend place quelques mois après la fin du 2, à bord d'un navire cargo dans lequel se sont réfugiés quelques membres de l'ex-CGU dont nos héros et des civils. Sans dévoiler l'intrigue,les humains et les locustes doivent dorénavant lutter contre les lambents,rencontrés brièvement dans l'opus précédent. Les lambents sont une sorte de parasite infectant et contrôlant toute autre forme de vie. L'histoire en elle même se trouve être particulièrement décevante, noyée dans les stéréotypes divers,rendant tous les événements prévisibles et donc absolument pas émouvants ou effrayants, nous retiendrons une fin ridicule et mauvaise, agrémentée d'une ambiance post-apocalyptique, qui tranche avec les précédents opus. Plus d'ambiance froide et glaciale, où la mort est à chaque couloir, dans une guerre sans espoirs,avec son lot de drames,de misères. Les graphismes n'aident pas non plus,colorés de partout avec des couleurs vives et chaudes, on se demande si c'est réellement gears of war. D'ailleurs,ici c'est les méchants,(lambents et locustes) et les gentils, les humains, point barre. Les locustes sont montrés comme des monstres cannibales assoiffés de sang et complètement débiles et les Humains comme des protecteurs d'orphelins,génial. Quand à ceux qui s'attendaient à des révélations: « d'où vient la race des locustes, comment a t-elle évoluée ? Qui est leur reine Humaine? Comment se sont déroulés les guerres pendulaires ? » et bien ils peuvent toujours aller se brosser, bien sur si ils ont envie d'en savoir légèrement plus sur les persos,ils peuvent aller se faire pigeonner en achetant les médiocres BD gears of war disponibles dans les meilleurs temples de consommation. Vous l'aurez compris, la campagne est la pire partie du titre, mauvaise,stéréotypée et très accessoire, elle bénéficie néanmoins d'un bon gameplay hérité des précédents volets et d'une IA perfectible mais qui fait son boulot.

La campagne torchée,attaquons nous au multijoueurs si vous le voulez bien. Question modes de jeux, nous retiendrons l'apparition du mode bestial. Ce mode vous propose d'incarner la «Horde» des locustes et d'aller à l'assaut des Humains qui auront érigé des fortifications au préalable. Sympathique sur le papier,sur le terrain c'est autre chose. tout d'abord, ce mode de jeux,tout comme le mode Horde, repose sur un système d'argent et de cagnottes individuelles,poussant à l'individualisme le plus pur,les joueurs prendront donc plaisir à voler les frags, ou les fortifications,afin de débloquer les créneaux suivants. Car en effet, l'argent vous sert à acheter les locustes que vous incarnerez,qui sont divisés en paliers,tandis que vous débuterez en incarnant un simple tickers, vous pourrez finir aux commandes d'une redoutable berserk ! Le problème étant que tous les joueurs veulent être les premiers à atteindre le dernier palier pour faire un max de point,et tous les moyens sont bons comme je l'expliquais precedement. Bref, ce mode de jeux est plutôt facile, et donc donne de l'xp facile,et fait plus mise en bouche qu'autre chose, c'est loin d'être un mode de jeux révolutionnaire,la déception est donc toujours de mise,encore une fois, le gameplay simple et le plaisir d'incarner les locustes rattrapent le tout,heureusement.

Nous passons donc au mode Horde qui a bénéficié de quelques améliorations. Le principe est simple, il faut résister aux 50 vagues de locustes toujours plus puissantes,toutes les 10 vagues étant synonymes de boss (Brumak,Corpsers,Berserkers etc...),en tentant d'engranger un maximum de points afin des les dépenser en fortifications. C'est la nouveauté du mode,l'argent récolté sert donc à acheter des fortification,tourelles etc... Encore une fois,sur le papier c'est du tout bon, mais sur le terrain, ça l'est moins. L'argent récolté étant individuelle,et ce malgré la fonction «donner de l'argent» que personne n'utilise,les fortifications le sont aussi ! En effet chacun avec son argent durement acquis, achètera SES fortifications,SA tourelle ou encore SON silver-back (gros robot copié à lost planet,oui oui, nous sommes dans gears of War...),du coups les joueurs économisent le plus possible pour acheter leur petits jouets qui les feront gagner un max de points,on se retrouve donc dans un mode de jeux en équipe à chacun pour sa gueule. Qui plus est,les problèmes de connections étant fréquents (la partie s'arrête dès que l'hosteur quitte),vous serez un chanceux si votre partie va au delà de la vague 30. Encore une fois le gameplay rattrape le tout et procure un peu de plaisir à jouer mais...Encore une fois déception....

passé cette mise en bouche accessoire,attaquons nous au multi. Le vrai,celui qui tache.

6 modes de jeux à disposition + 1 en phase test, à côté des classiques Match à mort en équipe,zone de guerre et exécution (modes assez similaires),nous avons de la capture de leader,du roi de la colline et de l'ailier. Les trois premiers sont assez simples, tu butes l'équipe ennemie et c'est gagné,d'une façon différente selon le mode. Simple et efficace,vous pourrez fièrement montrer que vous êtes dans la catégorie des pgm du fusil destructor,ou alors dans celle du noob qui se prend la chevrotine,cependant les développeurs ont pensé à vous,débutants ! Et oui, ils ont incorporé une magnifique arme de destruction massive accessible dès le niveau 1 ! Nommé le «fusil à canon scié», avec lui, plus de problème de massacre de noob, puisque celui-ci pourra massacrer tous ses adversaires d'un coup avec cette arme,génial non? On touche là un des gros problèmes du multi de Gears 3, le fusil à canon scié, qui pourrie TOUTES les parties,à chaque fois qu'un joueur utilise cette arme, vous pouvez tout de suite vous barrez sous peine de défoncer votre manette de rage. Les trois modes de jeux suivants ne sont pas épargnés par ce fléau,à la différence près que l'objectif n'est pas de tuer mais de remplir des objectifs, vous pourrez donc tirez votre épingle du jeu,mais bon ça fait chier quand même. Le mode Alpha quand à lui est destiné aux vieux de la vieille,qui souhaite jouer à gears of war,le vrai,qui rime avec fusil à pompe et lanzor,pas de canon scié dès le début de la partie dans ce mode, et ça change tout,vous enchainerez donc les parties avec des règles différentes,roi de la colline,leader etc... Mais bon, c'est dommage d'acheter un jeu pour ne jouer qu'à un seul mode de jeu non? Le tout sur un nombre ridicule de maps s'élevant à...10,ah si, d'autres seront disponibles par DLC. Ajoutons à cela un lot de médailles et de décorations inutiles créées afin de satisfaire les casuals et pousser au vol de frag et vous aurez la totale ! A la limite jouez seul avec les bots, vous aurez plus de sensations.

A noter toutefois que,bien entendu,si vous voulez profiter pleinement du multi,il faut jouez entre potes,et là, à vous le massacre de noobs,de locustes et de lambents,vous pourrez enfin finir une horde ! Incroyable non?

CONCLUSION.

Pour les grosses feignasses qui n'auront pas tout lu, vous n'aurez qu'à retenir que quelques points. À savoir une campagne inintéressante et accessoire et un multi plein de potentiel,mais rongé par une communauté de «noobs» s'amusant à pourrir le jeu avec une éthique douteuse (canon scié et vols de frags seront de la partie !).L'unique raison de jouer à cet opus réside donc dans son gameplay toujours aussi efficace qui permet de trouver du plaisir dans tout cela.
On va terminer par le classique +/- et.. la note finale de régis robert !

+

+le gameplay !
+Le mode Alpha !
+Euh... Le gameplay?
+Ah! Si! C'est sympa entre potes ! -

- Une campagne décevante.
- Un scénario bidon.
- l'ambiance en contradiction avec les prédents opus.
- Peu de cartes,elles mêmes peu recherchées.
- La communauté.
- Le canon scié.
- Des DLC prévu.

Note finale: 13/20 Dommage, vite joué,vite oublié.





Modern Warfare 3 et sa campagne marketing bidonesque.
Publié le 17.10.2011 à 20:11 par regisrobert064

Salut tout le monde !

Aujourd'hui je me baladais sur xbox gamer.net,et là que vois-je? Mais oui! De nouveaux screenshots de Modern Warfare 3 disponibles ! Oh mon dieu ! Je m'empresse alors de découvrir,un sourire au coin des lèvres, l'étendue du moteur graphique révolutionnaire, de par son ancienneté, de MW3.

Et là, mon sourire c'est vite transformé en bouche béante,impressionné par autant de grahipsmes pourries,de textures dégueulasses,d'aliasing,et d'animations ratées,je regarde la date d'aujourd'hui,oui nous somems bien en 2011,bordel de merde mais dans ce cas qu'est ce qui justifie ca ?!



Observez moi cette texture de "fumée" digne de Call of duty 2,Ces magnifiques éclairages nullements réalistes,ces magnifiques animations mal scriptées (le pied du soldat à couvert est en lévitation au dessus de l'escalier, génial !) et ces débris jonchants le sol, mais regardez moi cette merde, c'est horrible, ces textures doivent être tirées de Medal of Honor en première ligne,c'est pas possible ! Je ne parle même pas des tenues et armes irréalistes des soldats.

Allez comme je suis masochistes,j'ai regardé le screenshot suivant, et bah j'aurais pas dû,allez,grillez vous la rétine et regardez ces textures à peines finies.



Cette image se passe de commentaires,je crois qu'on a tous compris que modern Warfare sera l'attrape pigeon annuel que tous les fans attendent,décidement, au lieu de dépenser une fortune en campagne marketing,les dev's ferez mieux de bossez sur un vrai jeu,car là,putain on sent qu'ils se surpassent en terme de jeu de merde à peine fini,on dirait même qu'ils assument que leur jeu soit pourrie en dévoilant ces screens dégueulasses,car ils ont compris depuis longtemps que les fans s'en branlent, ce qu'ils veulent c'est un multi arcade.

allez,a+ pour de nouvelles aventures merdiques !

RegisRobert064

Battlefield 3, nouvelle vidéo d'une campagne marketing qui tourne en ronds !
Publié le 12.10.2011 à 16:49 par regisrobert064

Salut à tous,en surfant sur ce site j'ai aperçu une petite news rigolote,nous montrant une vidéo du prochain battlefield 3.

Vidéo de "destruction"(lol)

Je ne sais pas si je dois rigoler ou pleurer,tout d'abord on nous montre une vidéo avec des extraits déjà connus avec l'arrogance de nous montrer de la "destruction" or ces explosions et autres débris sont des passages scriptés du jeu,n'importe quel jeu pourrait en faire autant, je ne vois pas où est la destruction 2.0 putain, c'est du foutage de gueule, qui plus est, nous apprenons que:

Citation :
Lars Gustavsson, le directeur créatif du studio, a affirmé une fois de plus qu'un plan massif a été mis en place pour la conception et la distribution de DLC.


mais bordel de merde ?! un plan massif, ça veut dire quoi ? un jeu en kit avec un multijoueur où les pigeons affronterons les autres joueurs avec des armes et atouts obtenus bien avant tout le monde,des maps gratuites dans un premier temps (que vous avez déjà payé mais qui se débloquent 5 mois plus tard en fait) pour vous en faire payer ensuite a coups sûr. Mention spéciale pour une phrase rigolote:

Citation :
Rappelons à ce sujet que les joueurs PS3 seront légèrement avantagés


Les joueurs PS3 devront s'attendre à se faire plus enculer que la moyenne, génial non?

Nous apprenons par ailleurs des bribes du scénario éxtremement recherché de Battlefield 3:

Citation :
Il y aura une arme nucléaire dans Paris et des millions de vies seront en jeu.


Putain ils ont payé des scénaristes pour pondre cette merde ? Ce seront probablement les méchants russes communistes mangeurs d'enfants qui auront posé cette chose, afin de tuer les gentils capitalistes, mais bordel,je suis pressé de savoir la suite.

Enfin bon Battlefield3 sera le meilleur jeu du monde et ceux qui ne sont pas d'accord ferment leur gueule n'est-ce pas? Sur ce je vais me pendre,a+ les amis.

Régis-Robert064.



Uploaded with ImageShack.us


11 Septembre 2001.
Publié le 13.09.2011 à 19:03 par regisrobert064

Je ne publie pas cet article le 11 septembre pour être respectueux des morts suite à ces attaques.

Le 11 septembre 2001 fut un événement marquant de l'histoire non seulement des états Unis,mais aussi et surtout du monde.Qui aurait put prédir les conséquences de cet acte ?

Je ne ferais pas un spitch sur la chronologie exacte des événements,notre propagande nationale s'en est chargé pour nous,braves citoyen.Cependant,je me demande encore comment on a put en arriver là? Car,et vous serez peut-être étonnés,mais on ne fait pas un attentat de cette envergure sans une bonne raison, et c'est pas pour répandre la parole de Dieu,comme nous le clament les médias,mais juste un prétexte, non la raison est tout autre,elle réside dans la politique américaine étrangère, rappelez vous le Koweït,Desert Storm,Israel,bref ils se mêlent de tout et s'étonnent de se prendre des représailles de personnes ruinées par leur politique,mais ce n'est pas là ou je veux en venir, ce qui m'intéresse,se sont les conséquences de ces attentats commis par une bande de fanatiques.

On pourrait résumer cela par quelques chiffres et dates, en premier lieu,le 7 octobre 2001,invasion de l'Afghanistan,s'ensuivra une guérilla sanglante toujours en cours et ayant provoqué 9500 morts civils à l'heure actuelle et plus de 2700 militaires de la coalition, soit un totale d'environ 12.200 morts. Le 20 Mars 2003 s'ensuit l'invasion de l'Irak et la chute de son dictateur puis l'occupation de ce même pays par les forces américaines:10.000 morts,militaires et civils confondus.Ces chiffres ne prennent pas compte des handicapés à vie,physiques ou mentaux,ou tout simplement des disparus.Ces guerres auront coutées aux Etats-Unis seuls, 4000 milliards de dollars,et une politique sécuritaire toujours plus couteuse (75 milliards de dollars par ans).
Maintenant revenons en aux attentats du 11 septembre 2001: 3000 morts, sans compter les blessés et les traumatisés. Les dégats matérielles s'ajoute à ceux cités plus haut.

faisont le Bilan de cette journée et de ses conséquences:

3000 morts sur le sol américains ont engendré deux guerre,provoquant la mort d'environ 22.000 morts,deux pays ravagés par le conflit,des milliers de blessés,de traumatisés,alimentant la haine des occupés envers l'occupant.Mais aussi la ruine économique des Etats-Unis,qui devront céder leur place de leader économique mondiale au profit de la Chine.

Les Etats-Unis,dans leur réponse démesurée, n'ont fait qu'alimenter un conflit meurtrier provoquant un changement radical du monde, qui est donc le réel terroriste déclencheur de bombe ?



Cet article ne fait en aucun cas l'apologie d'une idéologie.

battlefield 3 nouvelle vidéo du solo
Publié le 09.09.2011 à 19:23 par regisrobert064

EA a dévoilé dérnièrement une toute nouvelle vidéo du mode solo de Battlefield 3, plus précisement une mission se déroulant la nuit,une troupe américaine se dirige vers une ville en proie aux flammes et aux mains des Russes.

lien de la vidéo


Nous retiendrons sur cette vidéo l'abondance de scripts,et la volonté d'EA de mettre en avant les multiples effets d'explosions et performances de son nouveau moteur graphique et physique,à la manière d'Activision et son futur Call of duty,rendant plus que probable une orientation "casual gaming" du futur battlefield.

Je déplore cette pratique, surtout venant de DICE,les créateurs de battlefield bad company 1 qui possedait une campagne solo avec sa propre identité,et dont les cripts étaient rares, laissant au joueur une liberté d'action importante.

Régis-Robert064

DMZ comics, critique.
Publié le 06.09.2011 à 20:20 par regisrobert064




Bonjour à tous.

Aujourd'hui on va éviter de déchainer les foules,du moins si, mais dans le bon sens j'espère,car je vais vous proposez une critique d'un comics américain,DMZ' une série de comics américains toujours en cours de publication.

Fiche technique (merci wiki)

de Brian WOOD et Riccardo BURCHEIELLI.

Synopsis:L'histoire se déroule dans la ville de New York dans un futur proche. Une guerre civile entre les États-Unis d'Amérique et les États Libres fait rage. Les États Libres sont décrits dans le premier numéro comme étant principalement « le New Jersey et ses alentours », mais aucune autre information n'est donnée. La zone démilitarisée (DMZ) est située à Manhattan. Dans une interview, Brian Wood explique qu'à l'origine les citoyens du centre des États-Unis se sont rebellés contre les politiques de guerre préventive du gouvernement, ce qui a déclenché la seconde guerre civile américaine.
Manhattan est quasiment vide, il ne reste plus que 400 000 personnes sur l'île.
Le héros est Matthew « Matty » Roth, un jeune photographe naïf de Long Island, qui entre dans la DMZ avec une équipe de journalistes. À peine arrivée, son équipe est tuée lors d'une confrontation avec les insurgés. Matty devient le seul journaliste dans la DMZ et il commence à chroniquer la détresse quotidienne des citoyens de Manhattan.

9 albums parus à ce jour en VF chez les éditions Panini comics.

Bien maintenant qu'on a la fiche technique, attaquons nous aux choses sérieuses.

Je viens de finir le Tome 2,cette critique s'arrête donc à ce niveau du scénario.

J'aborderais la critique sur points précis.
1-le scénario/concept.
2-Le dessin.
3-L'intêret de l'oeuvre.
4-conclusion.

1-le scénario,le concept.
a-la trame de fond.
La DMZ donc se situe sur l'ile de manhattan,désormais en proie aux milices de quartiers, gangs et autres, et cérnée par les états libres et ce qui reste du gouvernement américain officiel. Le premier choc,(et d'ailleurs ce qui ma poussé à passer à la caisse) est le thème de cette série de comics, la seconde guerre civile américaine,dont les causes sont actuelles,les nombreux conflits dans lesquels s'embourbent les Etats-Unis,la récession économique (qui a réellement commencé qu'en 2008 or l'oeuvre à été commencé dès 2006.) Et fait donc gagner la trame de fond en crédibilité. Je reviendrais sur l'engagement de l'oeuvre plus tard dans la partie 3,dans tous les cas, notez que la trame de fond, le concept sont éxtremement intéressants et crédibles, et c'est dans ceux-ci que Matthew Roth,notre héros, va évoluer.
b-Le scénario.
Matty comme l'appellent les différents protagonistes, va donc être largué dans ce qu'il croit être un véritable enfer, la DMZ,son déploiement se déroulant plutôt mal, il est sauvé par un personnage clé de la série,Zee,une ex-infirmière qui sera son guide dans la Zone.je ne spoilerais pas le scénario,Matty se retrouvera donc après quelques péripéties seul dans la Zone et devra nouer des liens, des contacts avec les différents habitants, qu'il prenait pour des terroristes la veille. Parallelement à cela, les tensions entre l'armée américaine gouvernementale et les états libres vont s'accroitre... a la force de ce scénario réside donc dans l'évolution du personnage de Matty, en effet, sa vision,sa perception de la DMZ et de ses habitants va changer, il va presque devenir l'un d'entre eux, jusqu'à même être pris pour un héros nommé "le journaliste",c'est donc dans une société parallèle à celle qu'il a toujours connut qu'il va devoir apprendre à survivre, car la DMZ reste dangereuse,cependant,Matty restera déterminé a accomplir ses reportages sur la zone, afin d'ouvrir les yeux du monde,il se retrouvera donc confronté aux milices, l'armée,des paramilitaires, mais ce qu'il ressort de ces différentes rencontres, c'est une vision à chaque fois différente de cette guerre civile faisant tant de morts pour finalement pas grand chose.

2-Le dessin.

Cette partie est très subjective, cependant rien ne m'empêche de donner mon avis.Le dessin est relativement propre et détaillé, de même nous apprécierons les différentes couleurs bien choisis afin de coller à l'univers sombre, notons aussi de discrètes incrustations par ordinateur notamment les écrans d'ordinateurs ou certaines affiches publicitaires etc...C'est donc du pur dessin américain, la différence tient surtout au niveau des différentes illustrations réparties tout au long de l'oeuvre éxtremement recherchées,tant au niveau du dessin que du symbole qu'elles véhiculent.
Nous reprocherons cependant des cases parfois ratées, ou non finis, on sens que l'auteur étaient à la bourre pour certaines (oubli des pupilles des yeux, armes bizarres,persos brouillons etc...),de plus, mais c'est assez courant dans le comics, l'oeuvre pilote est plus travaillée que les autres albums.

3-L'intêret de l'oeuvre.
a- Une critique des sociétés occidentales.

DMZ reste avant tout une oeuvre critique, la trame de fond en est le prétexte idéal,une seconde guerre civile américaine dont les causes sont essentiellement économiques,cela ne vous rappel rien? Les auteurs nous mettent en garde contre les sociétés ultraliberales et occidentales en général notamment sur l'impact que peut avoir un tel système économique sur la politique mondiale et nationale,en effet,nous nous rappellerons que les guerres que mènent les superpuissances actuelles trouvent leur cause dans l'économie et le besoin d'amasser (ou de ne pas perdre) des richesses.
De plus les auteurs critiquent entre autres notre mode vie et de consommation, en effet, le héros, Matty est durant le tome 1,le reflet de la société américaine actuelle, il est ignorant,il gobe absolument tous les dires des médias, il est manipulé par le système gouvernementale devenu presque autoritaire. Matty ne présente au début aucune répartie, se croit en zone de guerre peuplée de terroristes,vous ferez l'analogie avec les médias français nous désignants les banlieues comme des zones de guerre,ou encore les "insurgés" Afghans désignés comme étants tous des terroristes poseurs de bombes.
Ces différentes critiques relevées de l'oeuvre n'en sont que quelques unes parmit tant d'autres,mais ne pourrait pas faire une étude approfondie de l'oeuvre car bon ça serait un peu long.
b- Un appel à la tolérance.
Et oui, cette oeuvre se revêle au final un appel a la tolérance, les auteurs en nous mettants en garde contre les maux du monde,nous font prendre conscience que "l'autre" n'est pas forcement l'ennemi,l'étranger que nous désignent le groupe, et nous fait réfléchir quand à notre rôle vis-à-vis des gouvernements autoritaires prônant la "tolérance zéro",au final,cette oeuvre est une sorte de comics qui fait réfléchir, et ça, il n'y a rien de plus agréable.

Conclusion.

DMZ est une nouvelle série que j'ai découverte il y'a peu et que j'apprécie,malgré quelques personnages un petit peu trop stéréotypés (surtout au niveau des militaires bien que cela soit surement volontaire) et quelques cases vraiment foireuses, je ne peut qu'applaudir le travail de brian WOOD et riccardo BURCHEIELLI qui nous offrent ici une très bonne série de comics,cependant,il faut rester vigilant voir si la qualité ne s'altère pas avec le temps.

RégisRobert064.



PS:voila une série dont le scénario pourrait être adapté en jeux vidéos, ça nous changerais des scénars de merde de ces temps-ci (admirez ce magnifique trollage caché)
PS2:C'est une blague hein, je sens déjà les fans de deus ex prêts à me lapider.

Batllefield 3, skins des classes Russes.
Publié le 04.09.2011 à 21:01 par regisrobert064

Bonjour à tous !

Je vais aujourd'hui vous faire partager ce qui semble être à mes yeux un défaut assez conséquent du futur battlefield 3,observez tout d'abord ces skins des classes Russes en multijoueurs dévoilées par DICE:




pour info je m'y connais en équipements Russes et soviétiques,donc, pour rappel un soldat russe c'est ca :



Desormais analysons en détails lest enues complètes de chaque individus:

SUPPORT: gilet innéxistant en vrai,bipied HARRIS sur la PKM (ce bipied n'est pas russe) pantalon dans un camouflage bleu uni fantaisiste,de plus il faut noter que le casque qu'il porte est réservé aux unitées spéciales d'intervention et non à l'infanterie de base. Notons aussi que la cagoule trois trous noir n'est pas utilisée par les forces Russes, ah et pour finir les rangers qu'il porte n'existent pas chez les Russes de cette couleure,de même pour les gants,nous noterons aussi l'absence de gilet pare balle,complétement absurde pour la guerre moderne conventionelle.

ENGINNER: ce modèle de masque à gaz n'est pas utilisé par les forces armées russes,le gilet est complètement fantaisiste est non utilisé par les forces Russes,de même pour les poches d'AK qui y sont attachées,a noter que le camouflage du pantalon est de type CE et provient de l'armée francaise et enfin au niveau des armes, ce modèle d'AK n'existe pas, il est tiré d'un modèle d'airsoft, (la AK beta spetsnaz MARUI) de même l'utilisation du RPG-7 dans l'armée Russe moderne est obsolète ou anecdotique,notons encore une fois la présence de gants en cuir (les gants ne sont pas utilisés par les fantassins russes).

RECON: casque de communication non utilisé par les forces Russes, Bandana "gangsta style" completement fantaisiste,le gilet est un gilet Russe LES pour AK or c'est un SNIPER (depuis quand on prend des poches pour chargeurs d'ak alors qu'on a un sniper?),le polo vert porté n'existe pas chez les Russes,notons la présence de gants en cuir, enfin le pantalon arbore un camouflage fantaisiste.

ASSAULT: casque MICH 2000 (c'est un casque américain) avec rail de vision nocturne completement fantaisite sur un soldat russe, de meme pour les lunettes BOLLE, gilet de combat CIRAS (gilet américain) avec poches AK fantaisites, la veste est une pseudo GORKA mal reproduite, de même le froc ne ressemble à rien d'éxistant chez les Russes.

Je suis donc profondement déçu par les dev's qui ont négligé la partie (pourtant très importante) de la documentation, ont pourtant mis au monde battlefield bad compagny 1 qui était pourtant une excellente base avec un bon multi,et qui plus est,avec des skins de classes beaucoups plus crédibles !


RégisRobert064.








 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019