Blog Saihttam - Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 329 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
SAIHTTAM
   Lui envoyer un message privé

   Ajouter à ma liste d'amis

   Consulter le mur du membre
  Saihttam est Offline
  Localisation : France - Pays de la Loire
  En chiffres :
    - membre depuis 5614 jours
    - 2498 messages postés

PUBLICITE
< 1 2 ... 6 7 8 9 10 11 12 ... 50 51 >


Borat, leçons culturelles sur l'Amérique au profit glorieuse nation Kazakhstan..
Publié le 16.12.2006 à 01:08 par Saihttam

Borat, leçons culturelles sur l'Amérique au profit glorieuse nation Kazakhstan ****

Histoire:
Borat, reporter kazakh, est envoyé aux Etats-Unis par la télévision de son pays pour y tourner un reportage sur le mode de vie de cette nation vénérée comme un modèle. Au cours de son périple, il rencontre de vraies personnes dans des situations authentiques, avec les conséquences les plus incroyables. Son comportement à contre-courant provoque les réactions les plus diverses, et révèle les préjugés et les dessous de la société américaine. Aucun sujet n'échappera à sa soif d'apprendre, même les plus extrêmes. Un vrai choc des cultures...

Il faut préciser que ce film est à prendre avec beaucoup de réflexion, beaucoup plus qu'on ne le croit, car il y à beaucoup d'humours très déplacé, de l'humours pipi-caca, et d'humours...comment dire un peu choquant, par exemple la course de Juifs qui se passe dans son pays, sa peut paraitre anti-Sémite mais pas du tout, c'est de l'humour et rien de plus, Mr Cohen ( qui joue le rôle de Borat est Juifs lui même ) ...par contre quand il parle avec des citoyens Etatsunien ( sa existe comme terme peu être mal orthographié mais sa existe ) leurs demande une amres pour tuer des Juifs et que ceux-ci accepte sa fait uand même très peur, ou alors quand il parle que dans son pays ils emprisonnent et exécutent les homosexuel et qu'un vieux Texans lui répond qu'il aimerai cela dans son pays là aussi on n'est choqués...pleins de choses de ce genre qui font que Borat n'est pas non plus qu'un film simplisste et à l'humours gras, un bon film sur la reflexion de la tolérance dans lem onde, bon il n'y à pas que du " serieux " comme ça, il y à des gags super cone t drôle qui sont ici pour faire rire ( par exemple quand il se masturbe dans la rue devant un magazin de lingerie féminine...)...donc enfait c'est un film à voir au moins une fois pour se tapper de bon fous rire et de vieux délires...vraiment sympa.





La Schizophrénie....
Publié le 16.12.2006 à 00:57 par Saihttam

Hey hey !!!

La Schizophrénie...sous ce mot barbare ce cache tous un monde complexe et difficile à comprendre pour nous, non diplomer de médecine...mais qu'est ce que c'est au juste ce mot difficle à écrire...la réponse avec ce très long texte:

La schizophrénie est une pathologie de la personnalité. On aura une déstructuration du système de la personnalité, amenant une incohérence à la fois mentale et au niveau des conduites (accès au dossier "destructuration de la personnalité"). La vie psychique perd son unité, sa stabilité pour aboutir à la dissociation (syndrome dissociatif). On aura également une altération des capacités associatives.

La pensée du schizophrène ("Etre humain s'étant construit un système de relation à l'Autre de type schizophrénique") est définie comme autistique, sans référence aux Autres, coupée de tout contact avec la réalité. Le contenu de la pensée autistique est fait d'expressions symboliques des complexes inconscients: le délire.
Le délire est un processus secondaire à la désintégration de la vie psychique. On trouvera donc de ce fait dans la schizophrénie deux choses:


Syndrome de dissociation... ...Processus primaire.

Délire... ...Processus secondaire

Le schizophrène ne construit pas son monde en relation avec les Autres. Sa pensée se replie sur elle-même et se nourrit des complexes inconscients, au lieu de se nourrir des échanges relationnels.

L'école française de psychiatrie ajoute à cette définition la notion d'évolution chronique, et de trouble profond d'affectivité, de l'ordre de l'indifférence, de l'apathie, des sentiments paradoxaux, entraînant un affaiblissement de l'intelligence. L'aboutissement d'une évolution schizophrénique est de l'ordre de la démence. Ainsi se distinguent la paranoïa, la bouffée délirante, la psychose hallucinatoire chronique, que les anglo-saxons englobent dans les troubles de la personnalité.

ARTICLE EN COURS D'ECRITURE, C'EST NORMAL SI CES LE BORDEL QUAND A VOTRE COMPRENHSION DE CELUI-CI, NE VOUS INQUIETER PAS SA SERA ARRANGER QUAND J'AURAI FINI DE L'ECRIRE

Mon autre "moi" n'ayant plus envie de finir cet artcile il restera tous simplement comme cela...x) Non mais en fait cette article avait but d'expliquer quelques commentaires postée avec mon pseudo mais ui n'était pas de moi mais de potes d'école ayant profité de mon absence pour ajouter des commentaires...Voilou ....

Requiem for a dream *****
Publié le 05.12.2006 à 19:06 par Saihttam

Histoire:
Harry Goldfarb est un junkie. Il passe ses journées en compagnie de sa petite amie Marion et son copain Tyrone. Ensemble, ils s'inventent un paradis artificiel. En quête d'une vie meilleure, le trio est entraîné dans une spirale infernale qui les enfonce toujours un peu plus dans l'angoisse et le désespoir.La mère d'Harry, Sara, souffre d'une autre forme d'addiction, la télévision. Juive, fantasque et veuve depuis des années, elle vit seule à Coney Island et nourrit dans le secret l'espoir de participer un jour à son émission préférée. Afin de satisfaire aux canons esthétiques de la télévision, elle s'astreint à un régime draconien. Un jour, elle le sait, elle passera de l'autre côté de l'écran.

Boulversant, dépitant, violent, angoissant, prennant...magnifique.






Huo Yuan Jia ( Le Maître d'armes ) ****
Publié le 26.11.2006 à 13:16 par Saihttam

Histoire:
Huo Yuanjia rêve depuis sa plus tendre enfance de se consacrer aux arts martiaux. L'opposition de son père, lutteur réputé, ne fera que renforcer sa détermination : Yuanjia décide d'apprendre les techniques de combat par ses propres moyens et se lance dans un entraînement intensif avec pour partenaire son ami Nong Jinsun...
Les années passent, les victoires s'enchaînent, tandis que la vanité et l'arrogance du lutteur deviennent chaque jour plus insupportables. Lorsqu'un de ses jeunes apprentis est blessé par le maître Chin, Yuanjia défie ce dernier et n'hésite pas à le tuer. Cette "victoire" sera fatale aux deux êtres qu'il chérit le plus au monde : sa mère et sa fille.

Très bon film de Wushu ( le Wushu c'est le Kung-Fu , mais en chine ont dit le Wushu ), le spectacle prend le dessus sur tout par contre, j'aurais aimer un peu plus de philosophie dans ce film, des explications sur le vrai but du Wushu, il y à un ou deux moment de parlotes dites philosophique mais pas plus, le seul point noir du film car les combats sont exellents, pas trop exagarérés, juste comme il faut, c'est vraiment du plaisir à regarder. Et puis pour l'histoire sa peut aller encors, mais bon ce n'est pas génial non plus.
En gros un super film de Kung-Fu pour se délécter de combats spéctaculaires, c'est idéal.







La Maison de Cire ***
Publié le 25.11.2006 à 16:05 par Saihttam

Histoire:
Un groupe d'amis se rendant au match de football de l'école devient la cible de deux assassins dans une ville abandonnée. Ils découvrent que ces hommes ont développé la plus grosse attraction du coin - la Maison de cire - en créant une bourgade peuplée de personnages de cire, confectionnés à l'aide des corps de visiteurs malchanceux. Les jeunes gens doivent maintenant trouver un moyen de s'enfuir avant de devenir eux-mêmes les acteurs de ce funeste théâtre...

Bon et bien pour ce film je peut dire que j'ai été agréablement surpris, je m'attendais à un vieux film d'horreur bien pourrable mais enfait ça vas, le film est bien gore, les meurtres sont bien trouvés et puis l'ambiance est super cool. Un bon film d'horreur à regarder et à ré-regarder.








OSS 117 ****
Publié le 18.11.2006 à 11:45 par Saihttam

Histoire:
Égypte, 1955, le Caire est un véritable nid d'espions.
Tout le monde se méfie de tout le monde, tout le monde complote contre tout le monde : Anglais, Français, Soviétiques, la famille du Roi déchu Farouk qui veut retrouver son trône, les Aigles de Kheops, secte religieuse qui veut prendre le pouvoir. Le Président de la République Française, Monsieur René Coty, envoie son arme maîtresse mettre de l'ordre dans cette pétaudière au bord du chaos : Hubert Bonisseur de la Bath, dit OSS 117.

Que dire de ce film comique à part qu'il est vraiment trop con, mais trop con dans le bon sens, ont rigole énormément, OSS 117 est un vrai salaud, macho, se croyant superieur au égyptiens....franchement il ets tordant. Quand à l'histoire et bien ces une histoire pour film comique, sympa quoi. Franchement si vous voulez vous amusers un coup regarder le, sa vaut vraiment le coup.







Frères de sang *****
Publié le 11.11.2006 à 11:41 par Saihttam

Histoire:

Séoul, Corée du Sud, au début des années 50.
Jin-tae est un cireur de chaussures qui consacre ses modestes ressources à l'éducation de son frère cadet, Jin-suk, et espère envoyer prochainement celui-ci à l'Université. Leur mère, veuve et handicapée, tient une échoppe avec l'aide de la fiancée de Jin-tae, Young-shin, qu'elle a recueillie quelques années plus tôt.
Tous les espoirs de cette famille s'effondrent brutalement le 25 juin 1950, lorsque la guerre éclate. Jin-suk est recruté de force et envoyé sur le front. Jin-tae tente vainement d'intercéder, et subit le même sort. Les deux frères rejoignent cette armée du Sud, mal équipée, mal nourrie, mal organisée, harcelée jour et nuit par un ennemi supérieur en nombre et en force...

Sublime, ce film est sublime, et pas seulement pour ces scènes de guerres spéctaculaires et choquantes, l'histoire est génial et passe un message: la folie des Hommes et de la guerre...terrifiant. Tout dans ce film est grandiose, la musique, les acteurs ultra convinquant , l'intensité de l'émotion partagée est immensse et on regarde ce film gravement, en étant déguouté par la guerre, la violence, la haine etc etc...Et quand je dit violence, ce film est ultra violent, à chaque explosion quelques bras ou bien jambes partent en l'air les soldats crient d'aguonie, du sang gicle de partout, c'est vraiment atroce, et malgré que les communistes sont des grossent enflurent dans ce film ( et je pense que pendant cette guerre sa été le cas aussi...) ont n'a aussi pitiés d'eux...enfin bon j'ai du mal à décrire ce film tellement qu'il est génial, il y en aurai beaucoup trop à dire, car si on oublie cette guerre il y à cette histoire de ces deux frères qui vont être spéraé autant par la guerre que par les sentiments, c'est terrible de penser qu'un être que l'on aime puisse changer autant.
Mon meilleur film de guerre que j'ai vue.
Je précise vraiment que ce film est très très violent.






Pirates des Caraïbes, le secret du coffre maudit ****
Publié le 11.11.2006 à 10:49 par Saihttam

Histoire:
Dans ce nouvel opus de l'aventure Pirates des Caraïbes, le toujours aussi excentrique pirate Jack Sparrow est confronté subitement à son passé. Treize ans auparavant, Jack signait un pacte avec Davey Jones, le maître des sept mers, dont l'esprit maléfique n'a d'égal que son apparence tentaculaire. En échange de son âme, ce dernier lui promettait le commandement du mythique Black Pearl...
Aujourd'hui, Jones vient donc récupérer sa dette. Mais donner son âme à Jones est sans issue, il n'y a pas de rédemption possible, c'est devenir comme tous les membres de son équipage maudit, un fantôme au physique aussi repoussant que terrifiant. Pour éviter ce sort funeste auquel Jack ne tient pas vraiment, il n'a qu'une solution : retrouver le coffre maudit de Jones où sont cachés les âmes emprisonnées...

Une très bonne suite de Pirates des Caraïbes, la malédiction du Black Pearl, mais pas aussi bon que le premiers, car il y en à beaucoup de trop de fait, parfois on regarde sans avoir de réactions mais bon....on vas pas en faire toute une histoire pour quelques défauts qui sont vite oubliés grâce à l'esprit
"Pirates des Caraïbes", les acteurs toujours aussi sympatiques et attachant, la musique entrainante et exellente, l'histoire et bien sa peut aller, sa vire un peu dans le tragique je trouve, mais juste un peu....l'humours est toujours exellente elle.
Une bonne suite donc mais psa non plus à la hauteur du premiers, esperons que le troisième opus sera remonté mieux le niveau et rivaliser avec le premiers...





< 1 2 ... 6 7 8 9 10 11 12 ... 50 51 >




 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020