Blog Grenesis - Xbox One

XBOX ONE GAMER
connect�, 41 326 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
GRENESIS
   Lui envoyer un message privé

   Ajouter à ma liste d'amis

   Consulter le mur du membre
  Grenesis est Offline
  Localisation : France - Provence-Alpes-Cote d'Azur
  En chiffres :
    - membre depuis 4152 jours
    - 7115 messages postés

PUBLICITE
< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 >


Moi, Fallout et l'aspégic 1000
Publié le 07.11.2010 à 22:07 par Grenesis

Me voilà ce soir avec un bien beau projet, un résumé approfondi de mon experience Fallout.
Non ce ne sera ni un test professionel, ni un test amateur, non je ne parlerais pas gameplay ou graphisme, je parlerais plutôt d'experience personnelle.

Août 2009, mon anniversaire, je ressois du pognon et comme l'affreux geek que je suis je file sur les sites voir quel jeu serait susceptible de m'intéresser.
Et voila, Fallout 3, devant moi sur mon écran de PC je craque et me le prend.
Quelques jours plus tard, dans ma boite aux lettres, le précieux, délivré par ce preux messager de la poste qui a traversé monts et marées (La poste est à 2 patés de maison de chez moi).

Bref, voila que j'insère le précieux dans la galette et que je me lance à corps perdu dans l'aventure.

Première impression :
C'est flou, on comprend pas vraiment où l'on est, la première scène met en avant un accouchement, le votre, duquel décedera votre mère. On commence par incarner notre perso en tant que bébé qui tant bien que mal fera ses premiers pas dans sa chambre en s'enfuiant attention accrochez vous bien, de sa cage de sécurité ! Il vous faudra ensuite choisir les caractéristiques que vous voudrez développer dans un livre pour enfant, original.
On se réveil ensuite le jour de ses 16 ans dans l'abri 101, l'histoire se dévoile peu à peu à nous.
Pip Boy offert, on met le merveilleux bracelet électronique au bout du bras et on se sent vraiment changé, l'aventure commence là, on se sent lancé.
Très vite l'histoire s'emballe, papa s'est enfui de l'abri, ce qui n'étais jamais arrivé, l'alerte est donné, vous êtes recherché et il vous faut fuir et partir sur les traces de votre père dans les terres désolés de la capitale.

Le ciel, les oiseaux et les terres désolés:


Vous voila alors sorti de l'abri 101, qui commençait à devenir hostile.
Un bon bol d'air frais, après tout c'est la première fois que vous voyez la lumière du jour et c'est alors parti pour la grande cavalcade.
Les choix sont multiples, partir sur les traces du padre, se tourner les pouces devant la porte de l'abri à attendre que le temps passe,avancer à l'aveuglette chercher de quoi se mettre sous la dent.
C'est quand même grand ces terres désolés, que l'on s'y perdrais presque.
Et c'est sanglant, la loi du plus fort règne, on s'en rend compte très rapidement, les raiders qui font régner la terreur, les brutes supermutantes utilisent leur force béstiales pour s'imposer dans ce monde post-apo, les goules èrrent dans les souterrains, les métros et s'en prennent à quiconque ose s'approcher, sans parler bien sur de toutes ces bètes irradiées. Bref, un bien beau monde pour vous occuper un bon paquet de temps quoi.

Mais on fait des rencontres qui viendront vous prêter main forte dans votre épique cavalcade, (ou du moins, que vous aiderez ) tel que la mythique confrérie de l'acier, qui tente d'instaurer l'ordre pour la population.



Bref c'est soutenu, c'est épique et surtout, c'est prenant. Bein ouais quoi, le mec qui à lui seul peut te dérouiller la moitié des terres désolés sans avoir suivi aucune formation jamais, en sortant de son bunker pourri, forcément ça plait, et ça marche en plus !
Les quêtes principales sont dans le but de retrouver papa, et vous devrez alors faire des compromis, accomplir la besogne des autres pour qu'ils vous donnent des infos, vous mènent à lui.
Par contre les quêtes secondaires sont tout autre, d'un humour décalé et noir, elles varient de la recherche d'un violon sacré pour une vieille dame ermite, à la libération d'un village opréssé, de la collection de bouteilles de Nuke Cola, (coca cola de Fallout) au règlement de compte entre une femme fourmis et un homme robot, bref une formule gagnante.

Mais quelle ne fut pas ma tristesse, mon éffondrement lorsque j'eu terminé le jeu, encore un peu s'il vous plait, donnez m'en plus.
C'est là que j'entends parler des DLC (5 au total) et que le sourrire me reviens, je vais pouvoir continuer !

The Pit & Opération Anchorage, première partie d'un autre Fallout :


Je commence par me prendre The Pitt et Opération Anchorage pour une dizaine d'euros.
Une fois le contenu téléchargé, je repars donc vers l'inconnu, armé de mon slip sale, d'un stock de bierre assez conséquent (oui dans Fallout l'alcool c'est comme chez végéta$, t'en trouve partout, Wisky, Vodka, Bierre, Nuke Cola, ouais, le nuke cola irradié ça déchire bien aussi ) et accessoirement d'un fusil de chasse.
Direction le signal radio émit par The Pitt, je rejoins le lieu, je parle au bonhomme qui me met au goût du jour et j'entame ma descente dans le tunnel qui mènera vers l'endroit de mon massacre ! euh, de ma nouvelle aventure.
Je traverse le pont tout en prenant soin de liquider tout ce que je trouve sur ma route et ouvre la porte de la cité, surprise, embuscade de l'autre côté je suis fait prisonnier. Je ne Spoilerai pas l'histoire de l'extension, seulement, vous vous douterais bien que je dois lever la révolution pour pouvoir m'enfuir d'ici et par l'occasion, libérer le peuple opressé. 3 à 4 heures m'auront suffit pour terminer ce génocide, qu'à cela ne tienne, je m'en retourne vers les terres désolés, et plus précisément vers le signal émis par Anchorage. On passe aussi tout ce qui est conformité pour aller droit au but.
Et puis non, il est 2 heures du matin, je vais faire une petite pause, direction la cuisine, je sors mon bol, le lait, le nutella, la brioche, je me fais mon petit déjeuné quoi. 10 à 20 minutes à me goinfrer devant la TV m'auront suffit, je repars à l'attaque.
Bref, Anchorage, t'es téléporté dans une sorte de cosmos parralèle, dans une montagne enneigé gardé par des chintok pas très amicaux. Pas dans la dentelle, le seul but de cette extension est de bourriner tout les jaunes que tu vois jusqu'à en avoir terminé avec eux.

C'est 2 extensions n'ont pas été les plus appréciés, cependant, moi j'ai trouvé que les 2 étaient complémentaires à Fallout 3 dans le sens où elles n'avaient rien à voir avec le jeu original et donc, ça apporte un petit plus.
Bon un petit plus qui m'aura durée une nuit, mais j'ai bien kiffé du calbut quand même.

Voila alors que récemment, (dans la semaine je reçoit Point Lookout et Broken Steel d'une commande que j'ai passé y'a Piouf, quelques générations déjà.
Ni une ni deux, j'insère le pépito et j'me relance à l'emporte pièce dans Fallout.
Et sérieusement, t'es pas dépaysé, Point, Lookout, te fais voyager vers une contrée lointaine où vivent des individus complètements barrés, des indigènes, des vieux solitaires dans un manoir de 800m² bref, du bon fallout quoi.
Je passe encore une fois le spoil mais je dirais quand même que j'aurais bien ri sur cette extension de part son côté dérisoire et sans sérieux.
Par exemple, on se retrouvera à un moment drogué et à voir des hallucinations pas extraordinaires, mais qui te mettent bien dans l'Etat du perso (j'avais l'impression de m'incarner moi même sortant d'une soirée un poil trop arrosée, c'est dire).


Mais je vous ai gardé le meilleur pour la fin, le top, Mothership Zeta.

E.T te ramène à sa maison

Comme tous les autres, on capte un étrange signal qui nous mène tout droit à une soucoupe volante (Gné ? ).
Pas le temps de comprendre, un étrange rayon vous enveloppe et vous êtes téléporté à bord du vaisseau, logique. Tu te réveille sur le billard, entouré d'ET et sa bande qui s'amusent à te tripotter voir si tu va avoir une réaction, manque de pot, t'es dans les vappes complet, t'as l'impression de t'être tappé 3 oinjs d'affilés, ça les fait pas rires, ils envoient une grosse machine te trifouiller, tu tombe dans les pommes.
Tu te réveil donc dans une cellule, accompagné d'une afro américaine qui te demande de la castagner pour faire venir l'équipe de zozo.
"Nan m'amzelle, j'castagne pas les gonzesses moi, j'ai des principes"
PAF !
Et vas y qu'elle m'a envoyé un crochet spéctaculaire dans la machoire je sens la fracture.
"Tu te la joue Stallone Beyonce, attends un peu"
S'en suis une bagarre à main nue pitoyable et les gardes arrivent pour tenter de nous séparer, jusque là, le plan fonctionne, ce que j'avais pas prévu par contre, c'est que ces abrutis de martiens, viendraient nous corriger avec des espèces de Sextoys lumineux qui clignotaient... passé un petit fou rire personnel qui m'a coûté tout de même les 3/4 de ma vie, je défonce les 2 fanfarons, bein ouais, Gren faut pas lui foutre des coups de godmichets dans la gueule, ça le fait rire un peu mais il a une réput' à garder quand même.
S'en suis une frénétique chasse à l'alien pour arriver à libérer une gamine qui va nous mener à une chambre de criogénisation d'où l'on liberera 1 cow boy, un samourai de l'an 14 cent, et un mec bien de notre époque, bref, les petits hommes vert, on sais pas ce qu'ils fument, mais ils capturent vraiment n'importe comment ...


Rarement un jeu ne m'aura autant plu et concquis ainsi. Les dialogues complètement foireux, la possibilité d'être le bon (bon karma) la brute (mauvais karma) ou le truand (karma neutre) te fais réfléchir, je tue la vieille pour lui chourrer sa cabane ou bien je fais ce qu'elle dis et je vais défoncer les saligots qui ont oser lui voler son parapluie? genre de questions existentielles qui te suivront toute la durée du jeu.

Bref, me voici arrivé à la fin de mon récit, j'ai essayé tant bien que mal de vous communiquer ma perception de ce jeu aussi abracadabrantesque qu'époustouflant, j'espère avoir sucité en quelques uns, l'envie de se le procurer (N'est ce pas Nightween ) et que ça vous aura au moins plu.



Les perles du net
Publié le 03.11.2010 à 20:45 par Grenesis

Voici quelques cas qui veulent se faire connaitre par le biais d'internet, m'enfin c'est quand même assez grave pour certains ...


Euh ... d'accord :


Qui a parlé d'une psychopathe ?



On a retrouvé la gonzesse de JTB :



Le rap se tiens debout !



Ils sont quand même merveilleux

XG depuis sa V.4
Publié le 02.11.2010 à 12:50 par Grenesis

XG, C'est quand même quelque chose

Aujourd'hui on le voit partout sur le site, XG fête ses 8 ans, encore un môme quoi .
Alors je me suis dit, mec, ça fait plus d'un an que tu fréquente ce site et ces acolytes, aujourd'hui est un grand jour, pourquoi ne pas lui dédier un article de blog.
Alors voila qu'il me prend de récapituler non pas mon seul parcours sur le site, mais tout ce qui a bien pu nous arriver depuis la V.4


XG c'est tout d'abord une communauté hors norme, le site de jeu vidéo le plus convivial et accueillant qu'il m'ai été de fréquenter.
C'est des fou rire et des coups de gueules, des rencontres et des complicités (je pense notamment au castor et à l'australien qui n'en ratent pas une pour se titiller la nouille, Oni et bibi qui sont capables des pires machinations et de se fendre la poire derrière leur écran en inventant tout genre de connerie).

Alors pour connaitre un peu plus, une partie de la communauté, voici un petit récapitulatif des principaux traits de certains

La Communauté d'XboxGamer !!


XG c'est des conneries à gogo, le seul site où l'on pratique ardument l'art du glissage de quenelles, le seul site où malgré ta différence, tu es accepté, que tu sois un gros panda qui mange du bambou devant sa console, un pokemon tout petit qui met des cravates bien trop grande ( faillait que je la sorte ita) ou même un petit caca rose, nous n'emmetrons pas de préjugé en ta personne, et t'accueillons à bas ouvert.


XG c'est une communauté tellement soudée, qu'elle se permet de se rassembler à l'autre bout de la france (du moins pour moi ) pour aller se farcir l'un des pires salons du moment, et de pourtant, revenir avec une banane grosse comme ça et des délires à foison.
XG au FJV

XG c'est un mur et un espace blog, où parfois l'on voit des choses insignifiantes et complètement incongrues (je sais pas ce que ça veut dire, mais ça m'est venu comme ça ce mot ), mais où l'on peut aussi tomber sur des mines d'or et des articles surprenant. Et c'est aussi un forum et des topics qui marchent du feu de dieu, avec Darksim pour t'en créer 3 par jours, et pour tous les entretenir, on est pas prêt de tomber en panne.

XG c'est aussi et surtout, beaucoup d'animation, beaucoup de moments collector, on se rappel notament le tournoi CoD où Antopine a par miracle sauvé son équipe en toute fin de partie en désamorçant la bombe (hein? comment ça il l'a pas trouvé ? ), Antopine(encore lui ?) qui m'envoi sortir tout seul de l'aéroport dans le tournoi L4D pour être l'appat (ça a marché, j'ai été l'appat, je me suis fait défoncé bien comme il faut, mais faut dire qu'après derrière moi ils ont mangé sévère aussi, on aura fini le tournoi bon dernier avec un score de 0 victoire, reccord ! ) ou encore un Tank qui s'en va en Moonwalk (hein Lyvia ? ).
Bref, XG c'est des tournois conviviaux comportants (la plupart du temps) des délires à foisons et des fous rire garanties

XG c'est des situations paranormales, qui ne peuvent être expliqué rationnelement.
Par exemple,
Les excuses de sigmound à Oni pour on ne sait quelle raison



Ou pire, un beau jour, ou je m'amusais à taquiner Oni pour une raison X ou Y, je me suis retrouvé en facheuse posture :

Bon bien entendu depuis j'ai arrêté de taquiner Oni, et je me reconstruit une cagnotte peu à peu, mais je soupçonne encore le castor d'être dans le coup .


C'est des cadeaux à tire la rigot ! des enchères et des concours à ne plus savoir qu'en faire !
Jugez par vous même : Les cadeaux

Bref, XG c'est du fun, de la rigolade, et aussi quand même un peu du jeu vidéo, et pas que du lourd si la CSJM voit ce que je veux dire
Crée par Fonou (du moins c'est ce qu'il nous fait croire, cf le commentaire de fafa plus bas), le Collectif de Soutien aux Jeux de Merde est aujourd'hui connu pour son gout prononcé envers certains jeux pour le peu douteux ( en ce moment ils feraient les yeux doux à Quantum theorie et Dream Chronicles, 2 incontestables HIT).

Et même si c'est pas toujours rose, et que ça remue parfois dans les brancards, on se kiff tous et on aime notre site.
PAS VRAI LES COPAINS !

Je dédie ce billet à JTB et Sky, pikachu, la voisine, son chat, mon ancêtre gaulois, ma prof de philo, Guy Ritchie et toute la clic (ça vous va comme ça?)

Top 5 des groupes FB
Publié le 22.10.2010 à 20:34 par Grenesis

J'ai eu l'idée de cet article en intégrant un groupe sur FB y'a 10 minutes, et je me rend compte qu'il y'en a quand même des collectors
Voyez plutôt:

Number 5 !

Dire "Non Merci, ca ira" a un prof qui distribue des feuilles de son cours


Number 4 !

Jeune manifestant, avant de penser à ta retraite, pense à ton brevet.

Big up JTB

Number 3 !

Pour tout les mecs, qui ont jouer à celui qui fait pipi le plus loin

On l'a tous déjà fait en fin de soirée un peu arosée (le cas de le dire )

Number 2 !

"But pour les Bleus ! - Charles, éteint ta console et viens manger ..."

AAAAAND THE NUUUMBER 1 !

Elle m'a tué celle là

Etre excité comme un Roumain au salon de la caravane !

Bonus:

Se tailler l'anus en étoile pour chier des churros.



Avec en bonus quelques groupes qui ont été supprimé pour cause d'étant "frauduleux"

_"Madaame je peux pas faire piscine, j'ai mes régles !" _"Arréte de raconter des connerie Samuel !"...

Taper du zizi sur la table en signe de protestation

Pour que Facebook rajoute la situation amoureuse: "chuis sur un coup là!"

L'apérophobie : peur de manquer l'apéro.

Mettre une capote fluorescente et jouer à Star Wars avec sa bite

Dieu on te donne J.Bieber,Tokyo Hotel et J.Brothers contre M. Jackson, B. Marley et 2Pac

J'me rend compte en faisant cet article que la plupart des groupes que j'ai rejoins sont supprimés pour cause de "fraude" excellent

Dance BABY !
Publié le 22.10.2010 à 16:28 par Grenesis

Rien à dire, ils ont le moove


Le Petit Poucet,
Publié le 10.10.2010 à 22:27 par Grenesis

faut surtout jamais raconter ça aux enfants ! L'histoire d'un bûcheron qu'est là, avec sa femme, il lui dit : " Dis donc, on a plus de pognon, alors on va paumer les gosses, on va les emmener dans la forêt, on va les laisser puis on va rentrer, comme ça, on pourra se faire un plateau télé tous les soirs, peinards, on aura plus les chiards qui nous emmerdent."
Franchement raconter ça à un gaminpour essayer de l'endormir, bon courage !
Et puis qu'est ce que c'est que cet abruti de bûcheron ? Entre nous, s'il ne passait pas plus de temps à sauter sa grosse qu'à aller couper du bois, il n'aurait pas autant de mômes, et il pourrait leur donner à bouffer !
Et puis cet idiot de Petit Poucet, c'est vraiment pas un exemple d'intelligence ! Voila bien le fils de son abruti de père ! Lui qui crève de faim, qu'est ce qu'il fait ? Il balance les miettes par terre, au lieu de bouffer le pain, cet imbécile ! On se demande d'ailleurs où il a trouvé le pain, puisqu'ils n'ont plus rien à bouffer ! Et sans compter qu'évidemment, les miettes, les oiseaux vont s'empresser de les becquetter !
Quant à l'attitude typiquement masochiste qui le pousse à chercher à revenir chez des parents dont la seule envie était qu'il périsse dévoré par des bêtes sauvages, je vous renvoie au remarquable ouvrage de Françoise Dolto, Dors, mon p'tit quinquin !
Non ce Poucet était un abruti de première. Et il faut quand même une certaine logique dans la vie ! ça se fait pas de raconter des histoires aussi stupides à un enfant !
Déjà qu'on doit voter tous les quatre ans!

Petit texte tirée du livre On n'arrête pas la connerie de Jean YANNE

Putain je kiff ce livre


Le jeu vidéo, aujourd'hui
Publié le 02.10.2010 à 21:43 par Grenesis

Les coups de gueule sont de plus en plus présents, de plus en plus forts, plus en plus retentissant sur le sujet.
Et ils ont lieu d'être, du moins voila ma pensée.

Alors pourquoi? oui pourquoi cela à tourné ainsi, pourquoi le joueur est de plus en plus tourné au ridicule, pourquoi jouer, est il de plus en plus chère, et de moins en moins intéressant? C'est la question que je me pose depuis déjà pas mal de temps.

Le jeu vidéo, dans son ensemble, me fait penser à un prisonnier, qui aurait été condamné pour on ne sait quelle raison, à une peine qui évoluerait en fonction du bon vouloir des jurés, et celle ci s'alourdirait de jours en jours, sans réels possibilités d'y changer quoi que ce soit, ni même d'y trouver une fin, si ce ne serait la mise à mort.

Avec comme juré, des éditeurs peu scrupuleux, avec une soif d'argent toujours plus grandissante comme EA, Activision, et même certaines personnalités tel que Kotick le bien aimé. Le sort de notre pauvre condamné n'est pas assuré ...

C'est ainsi, que depuis peu de temps, le marché du jeu vidéo est devenu "rentable" et par conséquent, se transforme en usine à fric mondiale géré par des impérialistes qui ont tant bien que mal réussi à faire du jeu vidéo un objet assez convoité pour pouvoir en rendre le consommateur, dépendant.

Dépendant de quoi? de qui? et pour quelle raison?
Dépendant de merde, jeté en vrac au milieu d'un tas de fumier qui pourtant, est tant convoité.



Ce qui donne naissance à des projets visant à tuer le marché de l'occasion, EA pass par exemple, tu paye pas ton jeu neuf, t'as pas tout son contenu, le DLC à outrance, annoncé avant même la sortie du jeu mais qui se vend par centaine de milliers, parfois millions. Avec un consommateur aussi intellectuellement développé qu'une loutre se ruant sur ce produit accessoire de "dépendance" .
Car oui, c'est la dépendance du joueur, le fait qu'il achète yeux mi clos, et qu'il se rend compte de la supercherie trop tard, ou pas du tout dans le pire des cas. Nous voici donc aujourd'hui poussé à consommer.
Mais il est bien trop tard pour s'exprimer et pouvoir y changer une moindre chose, la prise de conscience aurait du se faire il y'a déjà au moins 5 ans, en prenant pour exemple le XBOX LIVE, qui te fait payer le droit de jouer en ligne grâce à ta propre connexion modem que tu paye déjà à ton fournisseur.
C'est affreux de se répéter autant sur les statuts, les blogs, les articles, et de voir que le sujet n'est pris au sérieux que par une infime minorité.

Revenons en à notre condamné, le joueur, vous l'aurez compris, qui s'avance peu à peu vers la zone de son exécution, impuissant, fébrile.
Ce condamné ne représente en fait qu'une minorité "du joueur", le vrai joueur, celui qui s'indigne quant au fait de se faire sodo***** par les annonces toujours plus foireuse et complètement poussées qui peuvent se faire aujourd'hui.
Car disons le nous bien, pour beaucoup, le pot de vaseline est sorti, à côté de la console, et fréquemment utilisé qui plus est.

La vérité est, que le marché du jeu vidéo est devenu "grand publique" est devenu un marché dirigé par des industriels qui ne sont là que pour faire du flouz, pour remplir les caisses, et l'on se retrouve alors avec des studios qui désertent, des situations internes semblables à des coups d'Etat.
L'avis, l'opinion, et surtout l'envie du joueur est des moins en moins pris en compte, malgré la bonne volonté de beaucoup, le jeu vidéo qui médiatiquement depuis une dizaine d'année connais un essor exceptionnel, concrètement est en train de s'écrouler dans le système de capitalisme sidérant.

Donc oui, je pense personnellement, qu'on est pas sorti des haricots les copains, et que l'espoir incertain que ça s'arrange un jour est faible, vraiment très faible. Et je n'ai encore ici abordé que quelques problèmes dans le monde du jeu vidéo, car il en existe bien plus encore.

Le condamné n'est peut être aujourd'hui, plus très loin du bourreau, il se dirige lentement en sa direction. le futur nous dira peut être , si sa tête sera coupé, en tout cas, il ne semble pas avoir d'autre options ...


10 choses à ne pas faire
Publié le 29.09.2010 à 14:43 par Grenesis

Au toilette :


En ascenceur :


Au volant (avec la drogue):


Au supermarché :


J'adore le concept


< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 >




 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2020