Blog panzerkrieg - Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 220 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
PANZERKRIEG
   Lui envoyer un message privé

   Ajouter à ma liste d'amis

   Consulter le mur du membre
  panzerkrieg est Offline
  Localisation : France - Bourgogne
  En chiffres :
    - membre depuis 4532 jours
    - 4012 messages postés

PUBLICITE
< 1 2 3 4 >


FREDDY KRUEGER
Publié le 03.02.2007 à 21:10 par panzerkrieg

FREDDY fait parti, comme leatherface, de ces personnages clés des années 80.

Tout commence mal pour notre FREDDY : sa maman, Amanda Krueger, est une jeune nonne qui travaille dans un asile de fou. Comment une nonne peut-elle être maman ? Par accident, evidemment ! En effet, elle se fait enfermée accidentellement avec les patients les plus dangereux et se fait violer plusieurs fois de suite !
Freddy est conçu !

Après une adolescence difficile, il fonde une famille et est même papa d'une petite fille ! Il semble mener une vie heureuse au 1428 Elm Street à Springwood, si ce n'est que la cave de la maison est un lieu interdit où personne n'a le droit de se rendre si ce n'est Freddy lui-même. On devine pourquoi, c'est là qu'il fabrique son gant (devenu mythique) et entrepose les restes de ses premières victimes...

Après avoir été arreté et acquitté pour faute de preuves, ce sont les parents des victimes et des enfants d'Elm Street qui décident de se faire justice eux-même et brûlent Freddy vivant dans la chaudière de sa fameuse cave !
Le sort s'acharne contre lui, car plutôt que de le laisser agoniser tranquillement, d'antiques démons du rêve viennent le tourmenter pour lui donner les pouvoirs qui feront de lui une superstar !

Revenu d'entre les morts, c'est dans les rêves des adolescents de Springwood qu'il viendra recommencer ses petites misères !!

Le premier restera le meilleur de la série (qui compte 7 films + le fameux FREDDY VS JASON). Réalisé par Wes Craven en 1984 (sorti chez nous 1 an plus tard), il aura eu le mérite de faire réellement cauchemarder pas mal de petits nenfants !!



L'homme au masque de HOCKEY
Publié le 28.01.2007 à 16:13 par panzerkrieg

On change de style pour tomber dans le slasher pur et dur, avec Jason, personnage important des années 80 qui apparait dans pas moins de 11 films, de VENDREDI 13 à FREDDY VS JASON, en passant par JASON VA EN ENFER.

Adepte de la machette, Jason aura tué des dizaines et des dizaines de jeunes moniteurs de colo venus squatter sur son territoire, avant de s'attaquer à n'importe qui, butant flics ou encore scientifiques.

Tout cela part d'une bonne vieille vengeance, mise en place par la mère de Jason.
En effet, laissé libre par des jeunes moniteurs de colo plus occupé à baiser qu'à le surveiller, notre petit Jason s'est noyé dans le lac de Crystal Lake. C'est donc sa maman qui va chercher à le venger, mais elle échouera à la fin du premier film, et finira la tête bien tranchée.
Il aura suffit de cette petite décapitation (bien sympathique) pour reveiller le corps de Jason qui dormait au fond du lac. Depuis ce jour, c'est lui qui décapite comme un grand.

La dernière apparition de Jason est dans FREDDY VS JASON de Ronny Yu.

Perso mes préférés sont les 3 et 6, d'abord parce que c'est dans le 3ième épisode qu'il trouve enfin son masque de hockey (après un look bien pourri dans le 2), et ensuite car c'est dans le 6ième film qu'il acquiert le statut de mort vivant après avoir reçu la foudre (je sais c'est du grand n'importe quoi).

Des films assez inégaux mais très funs !!!



Vous voulez du TRASH ?
Publié le 25.01.2007 à 20:52 par panzerkrieg

STREET TRASH est un film que j'ai eu l'occasion de découvrir grace à sa sortie miraculeuse en DVD ! Réalisé en 1987 par Jim Muro (je sais il est pas super connu !), ce film de barge raconte la vie de quelques poivrots et clochards qui achètent une étrange boisson à l'épicier du coin. Jusque là rien d'extraordinaire, mais ce sont les effets secondaires de cette boisson qui font tout l'interêt de ce film !

En effet c'est après avoir bu quelques gorgées de cette boisson que les clodos explosent dans tous les sens ou se liquéfient totalement !
D'ailleurs la première scène gore du film nous montre un clochard se liquéfier dans un chiotte, carrement bourrin !

Bon ok j'avoue l'histoire est pourrie, les acteurs minables, les dialogues totalement ringards, mais ça gicle dans tous les sens, et c'est ça et seulement ça que l'on veut !!

Un film complètement culte, mais à réserver aux estomacs solides !


Un développeur de chez KONAMI : Ou qu'il est le mode d'emploi de ma 360
Publié le 20.01.2007 à 16:53 par panzerkrieg

KONAMI et le foot, ça existe depuis pas mal d'année déjà. Tout a commencé sur SUPER NINTENDO et MEGADRIVE avec ISS DELUXE, excellent jeu à l'époque mais malheureusement dans l'ombre de FIFA.

Mais KONAMI a persévéré et à remis ça sur NINTENDO 64, puis plus tard sur PS1, avec ISS et ISS2. FIFA aurait-il trouvé son maître ? Oui, selon les magazines de l'époque comme Console + ou Player One ! Mais les chiffres de vente étaient toujours en faveur du géant américain EA et de son FIFA.

La roue a commencé à tourner en 2001 avec la sortie de PRO EVOLUTION SOCCER sur PS2. Les FIFAS restaient trop sur leurs acquis sans vraiment évoluer tandis que KONAMI nous sortaient tous les ans depuis 2001 une nouvelle version de leur jeu (appelé WINNING ELEVEN au Japon).

Sur la grosse console de Microsoft ( je parle de la XBOX première du nom), nous avons accueulli la série à partir du 4ième opus, puis après son succès et celui du 5ième l'année suivante, Billou Gates s'est dit : pour notre nouvelle XBOX, on va faire un petit chèque à KONAMI et récupérer l'exlusivité next gen, c'est à dire pas de PES 6 sur PLAYTATION 3 ou WII pour l'instant, que sur XBOX 360.

Annoncé en grandes pompes, cette exclusivité est-elle à la hauteur ?

Mouais, va-t'on dire...
On sent que la transition a été douloureuse pour l'équipe de KONAMI, qui a visiblement égaré le mode d'emploi de la XBOX 360. On a affaire à une version PS2 très légèrement améliorée et en haute définition.

Les graphismes ne sont pas du tout à la hauteur de ce que l'on pouvait attendre, et surtout pas à la hauteur des promesses faites par KONAMI eux mêmes !! On est bien loin des graphismes de FIFA, les joueurs sont relativement bien animés mais avec toujours une impression d'avoir oublié d'enlever le cintre de leur maillot, tout ceci est un peu raide ! Les visages sonr reconnaissables mais pas du tout expressif, sans détails "next gen" (genre je sais pas gouttes de sueurs ou grimaces lors d'un tacle !!).

De plus des modes de jeux ont été oublié par rapport là la version PS2, ce qui est juste scandaleux ! Le mode online a heureusement été patché récemment pour arranger les problèmes de lag. Ouf.

Mais alors pourquoi PES 6 est-il si addictif ? Sa jouabilité bien sur !! Il reste le jeu de foot le plus réaliste et le plus fun, on fait vraiment ce qu'on veut avec le ballon, les actions ne se ressemblent jamais, un pur plaisir !! Tout est dans le controle comme dirait Platini ! Quand on prend un but, on ne peut sen prendre qu'à soi meme, mais quand on colle une lucarne à la console ou à un pote, alors là c'est la jubilation !

Alos beaucoup comparent FIFA 07 et PES 6...
Je dirais que cela dépend de ce que vous recherchez, FIFA 07 étant beaucoup plus beau mais nettement moins fun que PES 6.

Chacun ses gouts mais comme dirait l'autre : sans maitrise la puissance n'est rien.


Un indien et un alien sont dans un vaisseau...
Publié le 20.01.2007 à 16:50 par panzerkrieg

Bonjour à tous,

PREY est un jeu du studio HUMAN HEAD SOFTWARE et édité par 3D REALMS. Débuté en 1997, son accouchement aura été difficile. Presque 10 ans, et pourtant beaucoup d'entre nous ne connaissent même pas son existence, en partie à cause d'une autre arlésienne du jeu vidéo DUKE NUKEM FOREVER.
Développé par le même studio et annoncé lui aussi il y a plus de 10 ans déjà, DUKE a monopolisé l'attention de tous, et nous en avons oublié PREY. Avec le retard qu'à pris ce pauvre DUKE, on se demande aujourd'hui si le jeu va vraiment sortir ou si c'était une mauvais blague.
Beaucoup de fans espèrent encore son arrivée. J'ai récemment trouvé un trailer du jeu diffusé en 2001 (oui oui le jeu devait sortir il y a bien longtemps je vous disais). Allez voir sur gametrailers.com pour le visionner, et vous rendre compte qu'il y avait plein de bonnes idées et qu'avec une bonne amélioration graphique il serait une tuerie.

Revenons à nos moutons, et en parlant de bonnes idées, on peut citer PREY, cet autre doom-like du studio.

PREY, c'est avant tout une drôle d'histoire : vous êtes TOMMY, indien pur souche (sans les plumes sur la tête) et l'histoire débute dans...les toilettes d'un bar. Un peu crasseux (les toilettes quoique le bar aussi). Après avoir papoté avec le grand père qui sort ses grandes phrases, une lumière vous éblouit, tout droit sortie de X FILES !

DES ALIENS !!! Enlèvements, études du corp humain, sévices en tout genre, ils ne sont pas là pour rigoler.
Vous êtes enlevé vous aussi (tout comme votre copine barmaid) et l'aventure débute vraiment... dans le vaisseau spatial.
Mais ce n'est pas un vaisseau comme les autres, bon ok on a les éternels couloirs sombres et glauques, mais le côté "métal" de DOOM 3 par exemple n'y est pas, ce vaisseau est plutôt disons organique. Comment ça ?

Un vaisseau vivant voilà ! Les murs suintent, les portes sont souvent représentés par des sortent de...euh... on va dire bouches répugnantes, des tentacules sortent de toutes part, tout cela ressemble à un vaisseau vivant. Vivant oui, mais intlligent et évolutif. En effet, toute les notions d'apesanteur et de logique n'existent ici pas du tout, vous vous retrouvez à marcher au plafond et sur les murs, la tête en bas, vous apercevez votre double en face de vous, et surtout l'appareil est rempli de téléporteurs.

Et c'est là une excellente idée dans ce jeu, car ils permettent de vous retrouver à tout moment à d'autres endroits du vaisseau, et là vous perdez toute notion d'espace. Ou suis-je ? Prendre le temps de regarder autour de soi... Ces portails sont tout simplement splendides graphiquement, car l'endroit ou vous allez etre téléporté est représenté comme un miroir : si vous passez derrière leportail il n'existe pas, et si vous faites des pas latéraux devant celui ci, vous voyez le décor à l'intérieur qui bouge. Difficile à expliquer en effet, mais bluffant à l'image.

C'est là que se trouve le deuxième point fort du jeu : les graphismes. Effets de lumière, explosions de sang ou de feu, ennemis tous plus déformés les uns que les autres, tout est très travaillé est trèsbeau. On sent la puissance de la XBOX 360 à l'oeuvre !!

Alors que du bon me demanderez vous ? et bien non malheureusement. Le jeu est effectivement très court, à peine 6 heures pour ma part en mode normal. La durée n'est pas aidée par le système mis en place par les développeurs : vous ne pouvez pas mourir. Enfin disons qu'à chaque mort, vous vous retrouvez dans un monde parallèle (le monde des morts ?) et il suffit de tuer quelques esprits pour revenir au jeu normal. Autrement dit, face à un boss de 30 mètres de haut, on ne flippe pas trop parce qu'on sait que l'on va pouvoir revivre indéfiniment. Dommage, d'autant plus que le jeu souffre de quelques phases assez monotones en vaisseau spatial, ou il se transforme en vulgaire pas très intéressante. Ces phases m'ont un peu saoulé pour dire franchement.

Un peu mou et court, mais très beau et original, c'est à vous de voir, moi j'y ai pris quand même pas mal de plaisir, et une fois terminé on peut se lancer dans le mode multi, qui s'il reste inférieur à des CALL OF DUTY ou GEARS OF WAR, est tout de même assez sympa.

Dernière chose, le jeu se trouve d'occas à moins de 20 euros, ça peut valoir le coup.

A bientôt



< 1 2 3 4 >




 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019